• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Un pont en Provence...

Un pont en Provence...

JPEG

Dans le cadre des journées du patrimoine...

 

C'est au coeur même de la Provence, près du massif du Luberon, que l'on peut admirer ce pont venu d'un autre monde...

 

Le pont Julien nous offre le spectacle d'un parfait équilibre et d'une grande ingéniosité architecturale : situé à 5 km au nord de Bonnieux, en Vaucluse, ce pont romain nous permet de contempler sa structure en pierres, constituée de trois arches, l'arche centrale étant plus élevée que celles qui la bordent au nord et au sud ; les piles intermédiaires sont percées de grandes baies cintrées, pour faciliter l'évacuation des eaux, en période de crues.

 

Le pont nous fait voir ses arcades d'ocres, aux teintes variées et nuancées...
 
 Situé sur la via Domitia, voie romaine qui reliait Narbonne à Turin, ce pont doit son nom à la proximité d'Apt, appelée, alors, Colonia Apta Julia.
 
Construit en blocs de calcaire, le pont Julien nous fait admirer ses voûtes, une belle harmonie dans le paysage, au pied de villages pittoresques sur les hauteurs, Bonnieux et Lacoste, dont on aperçoit le somptueux château...
 
Le pont qui enjambe le Calavon, montre ses piles érodées par les eaux du fleuve qui charrie des pierres, des branches et des troncs d'arbres, quand son cours est tumultueux.

 

On peut, d'ailleurs, trouver dans le lit du fleuve, en été, de nombreuses pierres scupltées par l'eau, aux motifs étonnants : striées de rainures, grêlées ou polies par l'eau, avec des tons d'ocres et de roses, ce sont de véritables oeuvres d'art créées par la nature, au fil du fleuve.

 

Le fleuve emporte, aussi, dans son lit des troncs d'arbres, des branches, comme redessinées par le courant : on perçoit les veines rosées ou violacées de certains bois...

 

On voit des formes élancées, des enroulements de racines ou de branches...

 

Les blocs de pierres enchâssés dans le pont sont impressionnants, ils traduisent une majesté, une force, une puissance qui semblent indomptables.

 

Les arbres qui encadrent le pont, accacias, pins, cèdres magnifient le décor : les teintes d'ocre et de roux des pierres sont mises en valeur par la verdure environnante.

 

Le fleuve à sec en été permet de franchir les arcades et d'en percevoir les blocs monumentaux...

Cet ouvrage, battu par les eaux du Calavon, est dans un état de conservation remarquable : datant du premier siècle après J C, il a traversé le temps, symbole de la puissance de l'état romain, de l'ingéniosité de ses constructeurs et artisans.

 

Chef d'oeuvre d'équilibre, de grandeur, plein de magnificence, ce pont mérite d'être préservé comme un témoignage du savoir faire, de l'habileté des anciens romains, ce pont a résisté aux assauts des flots du Calavon, comme il a résisté à l'écoulement des siècles.

 

Ouvrage principal de la Via Domitia, ce pont permettait de relier Rome à ses conquêtes, de nos jours, seuls les piétons et les cyclistes peuvent passer le pont qui est classé monument historique.

 

Situé dans un cadre champêtre, tout près du Lubéron, cet ouvrage antique suscite émerveillements et admiration.

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-un-pont-en-provence-124580033.html

 

Une vidéo filmée par un drone : Terres de Provence...

 

Vidéo :

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 21 septembre 16:58

    Ce pont permettait aux Romains de traverser l’abîme à latins.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 septembre 11:52

      @Séraphin Lampion

      En Provence, les ponts sont plus anciens que ceux de Cologne.


    • phan 22 septembre 13:12

      @Séraphin Lampion

      Avec des nichoirs en forme de pont, elle revient de la ferme pleine d’espoir jusqu’au pont du Jura.
      Le Pont-Neuf fait soixante pieds et le troupier force le pont.
      Voyez ce caméléon sur le pont de Cologne.

    • JC_Lavau JC_Lavau 22 septembre 13:20

      @Séraphin Lampion. Elle nous gèle le pont.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 septembre 13:54

      @phan

      Livré en vrac le contrepet a moins de goût que cuisiné pour être adapté à la circonstance, non ?


    • phan 22 septembre 14:15

      @Séraphin Lampion

      Comme le dit lui-même Joël Martin, « la contrepèterie se déguste à toutes petites doses, et ne livre tout son arôme que si on la décortique patiemment » .
      Quand on est un amateur éclairé doublé d’une personne bien élevée, on ne donne jamais la solution d’une contrepèterie. Débrouillez-vous !

    • Fergus Fergus 21 septembre 17:56

      Bonjour, Rosemar

      Très bel ouvrage. Mais il est un autre pont romain qui a encore plus de charme tout près des sources du Tarn en amont du Pont-de-Montvert (Lozère) : lien. Lorsque les genêts sont en fleur, le tableau est un pur bonheur pour les yeux !


      • Fergus Fergus 21 septembre 19:02

        Le problème est que l’on dit ici et là que ce magnifique pont du Tarn n’aurait pas été construit par les Romains  hypothèse pourtant très largement actée mais par des habitants du Mont Lozère au 19e siècle dans le style romain. Qui dit vrai ? A vrai dire, l’on s’en fiche un peu : lorsque la légende est plus belle, alors vive la légende ! smiley


      • rosemar rosemar 21 septembre 21:26

        @Fergus

        Une contrefaçon, en somme ? D’ailleurs, ce pont a un air de modernité...


      • Fergus Fergus 21 septembre 22:36

        @ rosemar

        A propos de pont romain, celui de Vaison-la-Romaine est tout à fait remarquable : voilà un ouvrage qui a été construit il y a 2000 ans et qui a résisté à la dévastatrice et homicide crue de l’Ouvèze en 1992. Rappelons que cette crue avait emporté le pont contemporain, et avec lui plusieurs maisons édifiées sur les rives de la rivière. Malgré la formidable pression sur le pont romain, celui-ci a résisté, exception faite du parapet. Pour mémoire, ce lien terrible. Pas de doute : les Romains étaient des bâtisseurs de génie !


      • CLOJAC CLOJAC 21 septembre 18:48

        Un pont venu d’un autre monde ?

        Serait-ce une preuve de la présence des E.T parmi nous ? smiley


        • rosemar rosemar 21 septembre 21:27

          @CLOJAC

          Un autre monde, car l’époque de sa construction est bien lointaine...



        • HELIOS HELIOS 21 septembre 19:31

          ... que de bons souvenirs... quand nous partions de Lourmarin pour aller jusqu’a Roussillon et retour... vers minuit pour essayer nos motos et nos autos.

          C’etait le bon temps où les radars n’existaient pas, pas plus que les limitations de vitesses. La NSU Prinz, la Simca 1000 n’allaient pas bien vite, certes, mais donnaient des sensations que les conducteurs d’aujourd’hui ne connaîtrons jamais.

          Si vous connaissez cette magnifique petite route... les virages de la combe de Lourmarin aux lignes droites de Roussillon vous devriez comprendre que toute une génération de conducteurs a appris a accélérer, tourner, freiner ... ce qu’aucune auto-ecole n’est capable de faire.

          Le pont, ah, le pont.. le pont Julien comme il s’appelle, pour nous c’était le vieux pont romain... qui nous servait de point de mesure... nous démarions ou arrêtions le chronometre... c’etait notre juge de paix !

          Partir d’Aix et aller jusqu’a St Christol en passant par La Roque, Lourmarin, Bonnieux et Buoux, quelle promenade qui nous apprenait à constituer le road book du prochain rallye régional.

          Le monde change, n’est-ce pas, mais c’était ma jeunesse ??? la clio diesel d’aujourd’hui nous mettrait combien de minutes -pas des secondes- dans la vue, même conduite par un âne...

          Merci Rosemar pour dépoussiérer un peu de mon histoire.


          • rosemar rosemar 21 septembre 21:29

            @HELIOS

            MERCI pour ces jolis souvenirs...


          • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 22 septembre 11:33

            @rosemargot

             Joli pont avec ralentisseur dos d’âne incorporé .

             « Les hommes construisent trop de murs ,pas assez de ponts » comme l’écrivait Newton ... encore faudrait-il ne pas les utiliser comme plongeoir pour locomotive à vapeur  smiley


            • Clocel Clocel 22 septembre 12:02

              Ma bonne Rosemar, si vous souhaitez voir un indiscutable et authentique vestige de l’Empire romain, allez serrer la main de votre Préfet à l’occasion ! smiley


              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 septembre 13:48

                @Clocel

                Sauf que, le préfet de Nîmes demandant régulièrement plus d’écus pour son Gard, lui serrer le main risque d’être interprété comme une attitude agressive.


              • phan 22 septembre 13:07
                Après la marche romaine, la Raie Publique en Marche avec Ben Alla : Conduis-nous Ben-Hur Marcel !

                • rosemar rosemar 23 septembre 13:38

                  @phan

                  MERCI pour l’extrait amusant avec Coluche..


                • Raymond75 22 septembre 20:29

                  Très bel ouvrage, beau témoignage du passé.

                  A Paris, nous avons quelques vestiges de cette époque aussi, moins romantiques : les thermes de Cluny, avec des salles immenses, et les arènes de Lutèce, sauvées par Victor Hugo, qui furent parmi les plus grandes de la Gaule : 16 000 places : toute la population de Lutèce pouvait venir se divertir aux différents spectacles de la mort ...

                  Il y a aussi des traces indirectes : les rues St Jacques et St Martin, toutes droites, étaient d’anciennes voies romaines. Elles existaient avant Paris. Et aussi les nationale 7 et 20, toujours actives après 2 000 ans, elles aussi très rectilignes.

                  Mais c’est beaucoup moins poétique que ce très beau pont ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès