• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Une étonnante fête villageoise à Gallician...

Une étonnante fête villageoise à Gallician...

JPEG

Gallician ! Doux nom du midi ! Le nom de ce village résonne d'accents du sud... Situé dans la petite Camargue, près du canal du Rhône à Sète, Gallician s'entoure de monts vallonnés, de champs de vignes, de paysages variés...

 

Juste avant de parvenir au village, dès qu'arrive le printemps, on peut admirer des prairies envahies de coquelicots : des étendues éblouissantes de pourpre s'offrent au regard, les coquelicots envahissent les champs, à perte de vue...

 

En ce milieu du mois de mai, Gallician était en fête, pour un week end... une fête villageoise, aux airs d'autrefois...

 

Un pique-nique était organisé au centre du village...

Peut-on concevoir une fête sans musique et sans chansons ?

An cours du repas, les "gouailleuses" ont fait revivre des airs connus de tous, au son d'un accordéon et d'un orgue de barbarie... un spectacle haut en couleurs, tant les robes de ces chanteuses étaient bariolées...

"L'homme à la moto, La vie en rose, La java bleue, La complainte de la butte, La javanaise"... tout un répertoire familier...

Les "déboutonneuses" ont, ainsi, permis d'animer un repas en plein air, sous les platanes du village...

 

Un magicien se livra, alors, à quelques tours facétieux auprès des convives : escamotages divers, jeux de cartes, objets qui se volatilisent soudainement.

La journée se poursuivit avec des danses improvisées japonaises.

Dès lors, ce fut l'entrée dans un autre univers mystique et mystérieux...

Les mouvements des deux danseuses s'organisaient autour de figurines de terre, posées à même le sol, décorées par certains participants de la fête, des "yokaï"...

 

Tantôt lents et mesurés, tantôt exaltés, les gestes mimaient la vie, la douleur, les souffrances, la joie des découvertes, le bonheur, la naissance, la mort.

 

Un spectacle fascinant, par son exotisme et son étrangeté... Une chorégraphie troublante dans le retournement des corps qui s'agitent, parfois, en mouvements heurtés et saccadés.

 

Les costumes chatoyants, aux tonalités éclatantes nous faisaient accéder à un autre univers et une autre dimension.

 

La musique vibrait autour du spectacle, restituant une lancinante et bouleversante mélodie...

Un enfant, tout près des danseuses, se mit à crier sa peur : on percevait une tension, une angoisse dans cette représentation de la vie...

 

La journée fut, aussi, l'occasion d'apprécier un spectacle de marionnettes, autour d'une histoire vraie, celle de l'enfant sauvage, Victor : entre la tendresse d'une gouvernante, Madame Guérin et les exigences d'un scientifique, le docteur Itard, l'enfant essaie de trouver un chemin vers l'humanité.

 

Le spectacle mettait en évidence le rôle essentiel des apprentissages dans la vie humaine, ainsi que l'importance de l'affectivité.

 

Et cette fois, les rires des enfants fusaient, devant les facéties du jeune Victor qui, parfois, préférait se réfugier dans les arbres plutôt que d'étudier.

Plus tard,un bal musette réunissait tous les participants autour de rondes et de danses pour les enfants.

Enfin, un concert clôturait la fête, avec des musiques plus modernes qui permettaient à chacun de se défouler.

 

Un bel éclectisme pour cette fête de village ! Une ambiance conviviale empreinte de simplicité, une occasion, aussi, de voyager dans des univers différents, une ouverture sur le monde, une envie de se souvenir, mais aussi un bonheur de découvrir des horizons nouveaux...

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2016/05/une-etonnante-fete-villageoise-a-gallician.html

 

 

Vidéos :

 

 

Photos et dernière vidéo : rosemar

 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Docteur Faustroll Séraphin 16 septembre 21:27

    Après la fête et la dernière ligne droite, il ne faut pas les laisser les jeunes sans curé dans le village.


    • phan 16 septembre 23:29

      @Séraphin

      J’aime quand les Russes sont aussi en fête à la tête de l’Afrique ...

    • Docteur Faustroll Séraphin 17 septembre 06:38

      @phan
      Tout ça, c’est loin, moi je préfère les fêtes des puces de St Ouen.


    • Germain de Colandon Germain de Colandon 17 septembre 12:35

      @Séraphin Prenez garde ! Vous risquez de choquer les fous de la messe !


    • ETTORE ETTORE 17 septembre 10:34

      Bonjour rosemar.

      Chaque fois que j’assiste à une fête, ou que je revois les images des temps

      « passés ».....Il y a toujours ce sentiment diffus, qui se pointe, et qui laisse le regard un peu perdu, sur ce qui se passe actuellement, en opposition des fêtes d’antan.

      Toujours ce sentiment de devoir forcer le trait, comme pour rattraper le temps perdu

      ( 2 ans qu’on se fait phagocyter notre vie, à coups d’humiliations, de peurs, de mensonges, de privations. Tout cela, par des pisse froids en manque de jouissance, si ce n’est pour leur bal des vampires)

      Il y a une part d’insouciance, qui s’est évaporée, perdue à jamais,( et nous oeuvrons pour faire perdre cette innocence, même à nos enfants) et pour retrouver ce nirvana existentiel, beaucoup tablent sur les bières et autres expédients, pour se raccrocher à « l’impossible bonheur » sur commande, puisque le « vrai » « le naturel » a été sciemment dénaturé et kidnappé, à des fins de revente, en tranches bien calibrées, et monnayées !

      Alors s’amuser, voir les autres s’amuser, quitte à se forcer, quitte à réapprendre ce qui était naturel, et qui est devenu...Douteux.....Dangereux....Contre productif.....Voir illicite, car réservé à une élite qui jouit de piétiner les gris du visage, sans lesquels, il n’aurait son éjaculation précoce de « nanti du pouvoir absolu ».

      Alors, oui, rosemar, s’amuser est bien devenu un acte de résistance.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité