• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Voyage au pays des oiseaux...

Voyage au pays des oiseaux...

JPEG

Elles cherchent le pays des oiseaux, plus précisément Coucouville-les-nuées, la cité idéale fondée par deux personnages dans la célèbre pièce d'Aristophane intitulée Les oiseaux.

Après avoir longtemps voyagé, elles croient être parvenues à destination, mais elles ne sont pas sûres.

 

Les deux protagonistes de ce spectacle, deux femmes essaient alors d'entrer en communication avec le monde des oiseaux, pour rétablir leur royauté usurpée il y a bien longtemps par les dieux et mise à mal tous les jours par les hommes...

L'une d'entre elles porte un baluchon, l'autre tient une harpe et une cage d'oiseau.

 

Les deux personnages discutent, c'est l'occasion de commenter d'abord le nom "oiseau" qui contient toutes les voyelles et la consonne "s". Comment ne pas voir que d'autres consonnes étaient plus appropriées ? Le "l" bien sûr, ou encore le "v" des ailes déployées, ce que souligne bien le poète Francis Ponge.

 

Soudain, une voix off déclare : "Coucouville-les-nuées, vous êtes arrivés à destination !"

Avec des jumelles, une des dames observe alors les alentours : elle voit un signe, un temple, un observatoire d'oiseaux... "temple, templum, templare, contempler... au départ, un temple, c'est simplement un rectangle qui est tracé par les devins, on y observait le passage des oiseaux, et ça servait à prédire l'avenir..."

 

Et les deux dames vont s'attacher à amadouer les oiseaux, les appeler au son d'instruments de musique, d'abord une flûte au son enchanteur, puis une autre minuscule flûte magique...

Ainsi, ce spectacle musical nous fait découvrir toutes sortes d'espèces d'oiseaux.

 

Sont tour à tour évoqués bécasseaux, pluviers, camarguais, aigrettes, martinets, goélands, bécasses, chouettes, rossignols, cigognes, faucons pèlerins...

Tant de noms d'oiseaux évocateurs, tant d'espèces que l'on connaît si mal... L'occasion de découvrir leurs caractéristiques, leurs moeurs étonnantes.

 

Un message est lancé aux oiseaux : "Pardon pour les cages, les fusils, les filets, les collets, la glu, pardon pour les ULM, les drones, pardon pour les lignes à haute tension, pardon pour le glyphosate et tous les insecticides, pardon pour les élevages en batterie, les pâtés, les tourne-broches, le coq au vin, la poule au pot..."

 

Bien sûr, la poésie est aussi convoquée au cours du spectacle : 

"Oiseau tranquille au vol inverse oiseau
Qui nidifie en l’air
A la limite où notre sol brille déjà
Baisse ta deuxième paupière la terre t’éblouit
Quand tu lèves la tête

Oiseau tranquille au vol inverse oiseau
Qui nidifie en l’air
A la limite où brille déjà ma mémoire
Baisse ta deuxième paupière
Ni à cause du soleil ni à cause de la terre
Mais pour ce feu oblong dont l’intensité ira s’augmentant
Au point qu’il deviendra un jour l’unique lumière..."

Le son de la harpe vient ponctuer ce poème de Guillaume Apollinaire.

 

Aux textes se mêlent des messages radios, des images vidéos, des enregistrements phono, des morceaux de musique, des sifflements, des chansons, des cris d’appeaux…

Ce spectacle enchanteur délivre avec humour et poésie un message écologique : les oiseaux doivent être protégés, alors que tant d'espèces disparaissent.

 

La compagnie Mistral gagnant est spécialisée dans les spectacles à la fois drôles, poétiques et scientifiques, traitant des relations de l’homme avec la Nature à travers de grands textes de la littérature (les arbres avec
Armand Gatti, les fleurs avec Colette, la botanique avec Jean-Jacques Rousseau, les insectes avec Jean Henri Fabre.)

Le titre du spectacle : Pinsons, rires et tétras lyres... un spectacle de et avec Pauline Tanon et Barbara Schröder.

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/voyage-au-pays-des-oiseaux

 

Vidéos :

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.26/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Jean De Songy 17 mai 17:30

    Les romains pontifiaient aaaarts avec les goths sous leurs murailles, les byzantins sexe des aaaaanges, les bobos oisooooo ? A chaque chiure finale sa branlette snobinarde décadente...

     

    Archipel boobalandais (Guillaume Fourquet, Ifop) :

     
    800000 naissances / an dont 45% d’origine africaine (test drépanocytose)
    420000 envahisseurs / an
    (110 pseudos-réfugiés, 50 pseudos mineurs, 260 « légaux »)
    =>
    Glands remplacement de 2 colons pour 1 souchiot
    =>
    UE terre d’Islam et banlieue de l’Afrique avant 2 générations. Orange mécanique version barbue.


    • Raymond75 17 mai 17:40

      @Jean De Songy

      Je vous avais recommandé un bain de siège à l’eau froide ; l’avez vous fait ?


    • Jean De Songy 17 mai 18:13

      Avec ce grand esprit vous devez être de gôôôôche...
       
      Les cultures gynécocratiques, de la branlette du jouir sans entrave, de l’aaaartistisme, où de la tétine laiteuse larmoyante, finissent mal : la déperdition de l’élément spirituel, viril, holiste et héroïque sont décadence. Gogochon sombre dans le purin de l’instinctif et de l’intersubjectif, doudou Iphone et biberons pour zodiacs d’envahisseurs, fin de la clarté apollinienne de la raison pour le sentimentalisme, le naturalisme écoo, le pleurenichisme mémoriel et les bons sentiments faciles, la contrition autoflagellation maso jouissive, la niaiserie universaliste rassurante. A la souveraineté du sacré sophistiqué succède celle de l’émotion primaire des primates de gôôôche.
       
      « Tout ce qui est social, se limite, dans la meilleure des hypothèses, à l’ordre des moyens » Evola rejoint Marx, à l’insu de son plein gré...


    • troletbuse troletbuse 17 mai 17:32

      Au pays des oiseaux, on a la secte des rapaces dont fait partie Nathalie


      • Pere Plexe Pere Plexe 17 mai 18:44

        @troletbuse
        Elle a plus à voir avec la buse qu’avec l’aigle !
        La poule en Marche pourrait bien y laisser quelques plumes
        Mais sans doute lui à t on promis, à défaut du perchoir déjà occupé par un charognard, un nid douillet ou elle pourra s’empiffrer sur le compte des pigeons de contribuables. 


      • rosemar rosemar 17 mai 21:56

        @troletbuse

        Un petit retour sur l’actualité : on ne peut s’en empêcher...


      • Fergus Fergus 17 mai 19:14

        Bonsoir, Rosemar

        Voilà un spectacle qui a au moins le mérite de l’originalité.

        A propos d’oiseaux, j’imagine que vous connaissez le superbe conte de Farîd ud-Dîn intitulé « La Conférence des oiseaux ». J’ai fait allusion à ce texte philosophique dans un article de 2014 intitulé « L’Islam et les Trente oiseaux » qu’il vous plaira peut-être de lire...

        Toujours à propos d’oiseaux, si vous aimez jouer, cherchez donc les 70 oiseaux qui se sont cachés dans ce texte de 2013 : Hollande au coeur de la volière.


        • rosemar rosemar 17 mai 21:55

          @Fergus

          Un spectacle original, poétique, charmant et utile... tant d’oiseaux dont nous ignorons les noms, les caractéristiques...

          Merci pour les liens : les oiseaux sont sources d’inspiration...


        • Jean De Songy 18 mai 00:20

          @Fergus
          Bobo réflexe de singe blanc des islamistes.... digne de la Baudruche bonniche négrière à Soros.... L’Islam c’est si Meeeeerveilleux dit la gôôôôche snobinarde sans-frontièriste....
           
           
           
          « Je suis malheureusement complètement français ».Pierre Bergé, idole gogochonne


        • Fergus Fergus 18 mai 08:25

          Bonjour, Jean de Songy

          L’Islam, comme les autres religions, n’a rien de « merveilleux » à mes yeux. Comme les autres religions en d’autres temps, l’Islam est actuellement porteuse de dérives sanglantes inspirées par des lectures intégristes des textes fondateurs. Qui peut le nier ? Mais, ne vous en déplaise, tous les musulmans ne peuvent pas être amalgamés aux djihadistes de l’autoproclamé Etat islamique !


        • phan 17 mai 22:10
          Des morceaux de l’épave d’un avion de chasse de type F-35A disparu le 09/04/19 au-dessus de Pacifique a été retrouvée le 10/04/19 mais le sort de son pilote restait inconnu, a annoncé le ministre japonais de la Défense du Japon, Takeshi Iwaya. Une piste de collision aviaire est évoqué.
          Un avion furtif américain de type F-35B déployé au Japon a été gravement endommagé par un oiseau qui a causé des millions de dollars de dégâts, a-t-on appris le 07/05/19 auprès du corps des Marines.
          Kim Jong-Un a abandonné les tests nucléaires pour ouvrir des centres de soins et de sauvetage de la faune sauvage du style Volée de Piafs.

          • rosemar rosemar 18 mai 11:33

            @phan

            Des accidents rarissimes, je pense...


          • @rosemar
            tu te souvient de l’airbus qui avait amerrit dans l’hudson en 2009 , suite a la perte de ses deux réacteurs ?
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_1549_US_Airways

            c’est ce genre d’oiseaux qui a été la cause de cet amerrissage

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernache_du_Canada


          • covadonga*722 covadonga*722 17 mai 22:13

            « Prenez autant de grosses truffes que vous en pourrez trouver ; prenez autant d’ortolans que vous aurez de truffes, coupez vos truffes en deux, creusez-y une place pour votre ortolan, placez-le, enveloppé d’une double barde très mince de jambon cru, légèrement humectée d’un coulis d’anchois ; garnissez vos truffes d’une farce composée de foies gras et de moelle de bœuf : liez-les de façon que vos ortolans n’en puissent sortir. Rangez vos truffes garnies d’ortolans dans une casserole à glacer ; mouillez avec une demi-bouteille de vin de Madère et même quantité de mirepoix ; faites cuire pendant vingt minutes à casserole couverte ; égouttez les truffes, passez le fond à travers le tamis de soie, dégraissez et faites réduire de moitié ; ajoutez de l’espagnole et faites réduire jusqu’à ce que la sauce masque la cuiller, passez-les à l’étamine, dressez vos truffes en buisson, et servez la sauce à part

            A.D .



            • rosemar rosemar 18 mai 11:38

              @covadonga*722

              Et c’est tant mieux !


            • UnLorrain 18 mai 15:03

              @covadonga*722

              Une probable rediff sur arte il y a peu... une « blobesque » bonne femme y apparait,dimensions titanesque de la parodie de femme apparaissant. ..ses bras sont mes jambes. En la regardant, une incontrôlable envie de baffer éternellement se fait sentir,une irrépressible envie de schlaguer indéfiniment le tissus adipeux gigotant se fait sentir intensément. La couenneuse monumentale vient de montrer une recette de cuisson d’un piaf. La séquence où la couenneuse visqueuse tête le piaf huileux,est parfaitement insupportable.



            • UnLorrain 18 mai 16:58

              @generation désenchantée

              Aaaaarghhh !! Oueeeeee !! Je l’ai visionné un instant a nouveau ! Sidéré. ..fasciné. ..une antithèse de la femme de la féminité ? ?


            • @UnLorrain
              c’est surtout l’animatrice d’une émission de cuisine de france 3 aquitaine
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Ma%C3%AFt%C3%A9

              Mais a l’époque 1984 , c’était surtout pour montrer ce plat si particulier et son rituel
              et il n’y avait que les « grands de ce monde » qui pouvaient se permettre ce plat si particulier
              quelques amateurs , Napoléon III , Alexandre Dumas , Mitterand , Juppé ....


            • @generation désenchantée
              C’est la cuisine d’une autre époque , pas si lointaine
              c’est sûr que c’est pas dans les émissions culinaire actuelle que tu risque de voir ce genre de séquence de préparation du sanglier

              https://www.youtube.com/watch?v=04tG82waTCk


            • zygzornifle zygzornifle 18 mai 09:55

              Macron l’a trouvé grâce a Nathalie l’oiseau ....


              • Aristide Aristide 18 mai 11:07

                Ben voilà, au moins on est rassuré, les indemnités de chomage des intermittents financés par le régime général servent au moins à nous livrer de tels chefs d’oeuvre.


                • rosemar rosemar 18 mai 11:31

                  @Aristide

                  Vous n’aimez pas les oiseaux, la musique, la poésie ?


                • Aristide Aristide 18 mai 12:43

                  @rosemar

                  Sur la base des extraits que vous publiez, il y a vraiment de quoi dégoutter le quidam des oiseaux, de la musique et de la poésie.

                  Heureusement il existe de vrais artistes de talent en place de ces ... je n’ose ...Un peu à la manière de la Fête de la musique où le moindre violoneux amateur a le droit et surtout le culot de donner les oeuvres qu’ils assassinent.


                • rosemar rosemar 18 mai 13:20

                  @Aristide

                  Eh oui un quidam grincheux et pisse-vinaigre...


                • Aristide Aristide 18 mai 16:27

                  @rosemar

                  C’est cela, le quidam qui ne sait pas que Rosemar est l’échelle incontestable de la valeur artistique et du talent.


                • rosemar rosemar 18 mai 21:12

                  @Aristide

                  Un grincheux systématique... aurais je dû écrire...


                • UnLorrain 18 mai 14:48

                  Je survole car j’ai bu. Modere toi Jean de car j’ai failli renvoyer ma boustifaille stomacale a ta lecture. Mais quelle candeur ma Rosemar !! J’vous l’ai d’ja dit ça. Voyez cette pitite encyclo sur les piafs euuh les s’oiseaux...ils sont cruels,ils sont tueurs impitoyables. Si je clabote dehors cette aprem, deux poules de rasses dites sussex picoreront,devoreront les parties tendres de ma personne,elles commenceront par les yeux,les lèvres, ma couenne ensuite lors de la décomposition.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès