• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > 50 ans de cinéma SF - Dark City

50 ans de cinéma SF - Dark City

« Par métaphysique, j’entends tout ce qui a la prétention d’être une connaissance dépassant l’expérience, c’est-à-dire les phénomènes donnés, et qui tend à expliquer par quoi la nature est conditionnée dans un sens ou dans l’autre, ou, pour parler vulgairement, à montrer ce qu’il y a derrière la nature et qui la rend possible. »

Ainsi le grand philosophe Arthur Schopenhauer définissait la métaphysique. Métaphysique caractérisant admirablement ce chef d'oeuvre d'Alex Proyas tirant son inspiration du génial Metropolis de Fritz Lang, et dont l'esthétisme rappelle évidemment le cinéma expressionniste allemand de lavant guerre.

Donc une Cité, une cité plongée dans la nuit ou en sous-sol des êtres sombres et extraterrestres manipulent et ordonnent le réel, le déconstruisant chaque nuit, transformant lespace en faisant apparaitre et disparaitre des immeubles tout en asservissant la race humaine aveuglée et utilisée comme des esclaves.

Lon comprendra que ces êtres malfaisants et malveillants qui représentent un pouvoir politique occulte sont tels des coquilles vides arrivés à saturation et ont besoin de se nourrir des humains, qui eux, bien quasservis, possèdent une Ame. Les esclaves sont donc plus puissants, ô combien, que leurs maitres, pourvu quils se réveillent.

Ce que va parvenir à faire le héros, ce Murdoch, équivalent du Cronos de la mythologie grecque. S'éveiller, se réveiller, aller puiser en lui-même la capacité à déchirer le voile des apparences, à décoder la mensongère matrice, à plonger dans les entrailles de la Cité, ainsi quen lui-même. Pour démeler un à un les fils. Pour se dénouer et donc réveler au grand jour la manipulation denvergure.

A la recherche de Shell Beach c'est-à-dire le paradis, Murdoch, par son coeur et non pas cette intelligence qui intéresse tant les tireurs de ficelles – lesquels cherchent là ou il ny a rien a trouver vu que lessence est dans le coeur même des hommes – parvient à faire revenir la Lumiere et l'Eau. Et donc à recréer comme dans la Bible le jardín dEden.

Ce parallèle avec les saintes écritures nous conduit également sur les sentiers de Dante dans sa Divine Comédie. Des enfers au purgatoire puis au paradis, tel est le chemin quemprunte le héros de Dark City. Chemin quà sa suite les autres humains emprunteront, faisant ainsi échouer les plans des occultes. Le plan de Lucifer.

Film éminemment chrétien trouvant de singulières correspondances avec la mythologie, Dark City, cette cité de l'Ombre, explose les conventions d'un genre en donnant à ses spectateurs les clefs de décodage de leur monde illusoire. Il trace une voie, humaniste, où tout-un-chacun, pourvu qu'il entende le message du cinéaste, peut alors tel Murdoch s'échapper du piège dans lequel il est enfermé à son insu puis sélever.

Jusqu'à son niveau réel.


Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • rogal 2 mars 12:16

    « Donc une Cité, une cité plongée dans la nuit ou en sous-sol des êtres sombres et extraterrestres manipulent et ordonnent le réel, le déconstruisant chaque nuit, transformant lespace en faisant apparaitre et disparaitre des immeubles tout en asservissant la race humaine aveuglée et utilisée comme des esclaves. »

    Ces conspirateurs disposent-ils d’assez de lumière pour déconstruire et reconstruire en sous-sol et de nuit ?


    • foufouille foufouille 2 mars 14:35

      @rogal
      en réalité la ville est dans l’espace et les ET ne supportent pas une lumière forte.
      le nauteur mitoyen n’a pas bien vu le film.


    • Xenozoid Xenozoid 2 mars 14:41

      @foufouille

      oui mais l’idée est bien de se réveiller de toute façon comme dans la matrix sorti 2 ans plus tard,j’ai bien aimer le film,surtout la fin


    • Xenozoid Xenozoid 2 mars 14:43

      @Xenozoid
      aussi la ville est une machine


    • Xenozoid Xenozoid 2 mars 15:05

      @Xenozoid

      et j’ai toujours craqué quand la nana chante dans un bar « sway with me »....


    • Xenozoid Xenozoid 2 mars 17:45

      @Xenozoid

      honte a moi,c’est ici celle du film


    • Saphilae 2 mars 17:34

      L’auteur de l’article a une vision particulière du film... Les « étrangers » qui manipulent le réel c’est à dire la matrice physique de la « Dark City » dont il est question, manipulent également les tenants de la psyché humaine. Sommes nous autre chose que la somme de nos souvenirs ? Ce qui intéresse les étrangers c’est de comprendre ce qui fait de nous des êtres uniques et individualisés, eux qui ne possèdent qu’une conscience collective.


      De plus, l’argument de « film éminemment chrétien » est très discutable. La recherche de la lumière, de la vérité et d’une forme de salut est un socle commun de la plupart des religions.

      Il y a une director’s cut depuis qui est sorti avec quelques scènes supplémentaires. Et malgré mon attachement à la VO, j’avoue que c’est un des films dont je trouve la version française presque mieux de par le rendu qu’ils ont donné aux voix des étrangers. Mais c’est très subjectif ^^

      • zygzornifle zygzornifle 2 mars 17:54

        ça se passerait en citée de non droit on retrouverai des carcasses d’ET partout le matin ....



          • picpic 3 mars 11:07

            @Ratatouille

            site super mais malheureusement, absolument et totalement impossible de le parcourir plus de 30 secondes, la police de caractère bleue marine et pourpre sur fond noir vous pulvérise les yeux  !.


          • Hervé Hum Hervé Hum 3 mars 16:21

            J’ai été attiré par le mot métaphysique et la définition qui en était donné.

            Merci pour la citation de Schopenhauer donnant une excellente définition de ce qu’est la métaphysique.

            Pour le reste...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès