• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > 5e édition du festival national de la création féminine – (...)

5e édition du festival national de la création féminine – Algérie

La 5e édition du festival de la création féminine a eu lieu au Bastion 23 ou « Palais des Raïs » du 05 au 11 juin du mois en cours. Le Palais des Raïs (ou Bastion 23) est l’un des plus importants monuments historiques de la capitale Alger, il a été construit par le Dey Mustapha entre 1750 et 1798, et classé patrimoine national en 1991 après des travaux de restauration menés par une entreprise italienne en 1987.

JPEG - 622.7 ko
N. B. ©
Aïda Allouche, Koléa

Cette manifestation culturelle était consacrée à l’art culinaire algérien, notamment au plat national algérien le « couscous », ainsi qu’ à la décoration de table et du décor traditionnels algériens.

Nous nous sommes rendu au Bastion 23, samedi 07 juin 2014 vers 13H30, pour rencontrer les exposantes. Arrivés sur les lieux de l’exposition, les vigiles nous ont informé que les exposantes sont occupées avec la préparation du couscous en cuisine, les plats devraient être présentés vers 18hoo, mais malheureusement nous ne pouvions pas rester jusqu’à cette heure ni même revenir plus tard. Nous n’avions donc pas eu la chance de les rencontrer pour admirer et déguster les différents plats de couscous cependant cela ne nous a pas empêché de nous rendre à l’intérieur du Palais et apprécier l’exposition.

Le Palais des Raïs est composé de plusieurs douirettes à l’image même des vieilles maisons de la citadelle de La Casbah, les patios sont splendides avec des arcades en vert et bleu aux motifs arabesques, c’est une vraie merveille pour l’œil du visiteur.

Plusieurs exposantes venues de toutes les régions de l’Algérie ont pris part à ce festival, dans chaque pièce, abrite une exposition. Plusieurs noms d’artisanes figurent, entre autres Aïda Allouche de Koléa, Djamila Kechroud de Biskra, Safinez Aouiche, Bousafour Baria et Benalloui Nassima de Canstantine, Aziza Abdedaïm d’Illizi, Faïza Mekhanet de Laghouat, Hassiba Boufedji et Zahra Bacha d’Alger centre, Wardia Soukri de Tizi-Ouzou et Razika Doufen de Larbaâ Nath Irathen.

Avec une décoration traditionnelle, l’atmosphère culinaire algérienne se reflète dans l’art de la table : la façon de dresser une table, la présence des sets de cuisines traditionnels, linges de table, plats d’argiles, vaisselle en céramique, poterie, vannerie, mobiliers, plats d’épices et autres.

Nous nous sommes dirigés par la suite vers le Palais n°23, le grand portail noir en bois nous fait rappeler une des portes du palais Alhambra en Espagne. À l’entrée, et au milieu du couloir, un grand couscoussier traditionnel est posé sur une dalle ayant une forme de la « main de Fatma » (ou El Khamssa). La Khamssa (signifie littéralement en arabe « cinq » ― Ndlt) a toujours été un symbole emblématique en Algérie, notamment. Outre qu’elle éloigne le « mauvais œil », selon les croyances anciennes, la « main de Fatma » peut être interprétée du point de vue sémiologique ou sémiotique comme une signalisation marquant un « arrêt », ou une « distance » par rapport à quelqu’un ou quelque chose, c’est une forme de « stop » à marquer par rapport à une situation donnée.

Nous nous sommes introduit à l’intérieur du Palais 23, à notre surprise, se trouvait la seule exposante présente ce jour-là, en l’occurrence Mme Razika Doufen, de Larbaâ Nath Irathen, une région de Tizi-Ouzou (la grande Kabylie).

Madame Doufen, spécialiste en broderie berbère nous a fait découvrir ses chefs-d’œuvre berbères, des motifs soigneusement brodés en couleur de terre et sous forme de losanges, en général. Ces motifs représentent souvent, et implicitement, la femme et expriment une certaine forme de liberté de la femme berbère. L’utilisation de ces dessins berbères renvoie au vouloir de la femme berbère d’émettre un quelconque désir et le transposer sous forme de motifs qui va être interprété par la suite par sa tribu ou sa communauté.

L’exposante était aussi présente à ce festival pour faire connaître aux visiteurs une sorte de couscous traditionnel et qu’on ne trouve que dans les villages kabyles. Parmi les différents couscous traditionnels berbères, il y a le couscous préparé à base de farine d’orge ou de blé mélangé avec de glands de chêne moulus. 

Nous avons terminé notre ronde avec une exposition sur les différentes décoration de table. À l’extérieur du Palais 23, l’odeur de la cuisson du couscous nous titillait les narines et nous donnait l’envie d’un voyage culinaire vers les villages de la Kabylie. 

JPEG - 607.4 ko
N. B. ©
Art de la table (1)
JPEG - 1 Mo
N. B. ©
Art de la table (2)
JPEG - 475.8 ko
N. B. ©
Art de table, Razika Doufen
JPEG - 1.3 Mo
N. B. ©
Epices
JPEG - 739.5 ko
N. B. ©
Décoration traditionnelle
JPEG - 566.6 ko
N. B. ©
Couloir Palais 23
JPEG - 1 Mo
N. B. ©
Décoration traditionnelle (2)
JPEG - 1 Mo
N. B. ©
Décoration traditionnelle (3)
JPEG - 1001.9 ko
N. B. ©
Décoration kabyle Razika Doufen
JPEG - 982.9 ko
N. B. ©
Décoration de table Razika Doufen
JPEG - 591.9 ko
N. B. ©
Décoration traditionnelle (4)
JPEG - 355.8 ko
N. B. ©
Décoration traditionnelle (5)
JPEG - 356.5 ko
N. B. ©
Décoration traditionnelle (6)
JPEG - 389.7 ko
N. B. ©
Décoration traditionnelle (7)
JPEG - 456.7 ko
N. B. ©
Décoration traditionnelle (8)
JPEG - 424.4 ko
N. B. ©
Décoration traditionnelle (9)
JPEG - 461.8 ko
N. B. ©
Décoration traditionnelle (10)
JPEG - 538.8 ko
N. B. ©
Décoration traditionnelle (11)
JPEG - 419.1 ko
N. B. ©
El-hammam du palais
JPEG - 800 ko
N. B. ©
Entrée Palais 23
JPEG - 1.1 Mo
N. B. ©
Différentes semoules
JPEG - 184 ko
N. B. ©
Exposition de la 5e édition du festival de la création féminine
JPEG - 401.6 ko
N. B. ©
Palais 23
JPEG - 576.9 ko
N. B. ©
Patio du Palais
JPEG - 427.7 ko
N. B. ©
Patio du palais (2)
JPEG - 683.6 ko
N. B. ©
Portée d’entrée Palais 23

 

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • alinea alinea 19 juin 2014 10:16

    Merci pour ce voyage, ces magnifiques photos...


    • Bellamine Nassira Bellamine Nassira 19 juin 2014 12:46

      Merci pour votre lecture, j’aurais aimé filmer plutôt les femmes préparant le couscous mais j’ai pas pu être présente le 11 juin, cela dit il y a une vidéo sur Africa 24 qui ont filmé un peu, je vous donne le lien, cela pourra vous donner un peu une idée sur l’atmosphère :

      http://www.youtube.com/watch?v=zFLccECMEfo

      Bonne visualisation.


    • alinea alinea 19 juin 2014 15:04

      Elle met en appétit cette vidéo ! J’ai découvert le couscous très jeune grâce à mon amie d’enfance, pied noir ! Sa mère préparait le « couscous de Constantine » ; quand je fais du couscous, c’est toujours celui-là que je prépare !! mais j’adorerais en goûter d’autres ! malheureusement en France, beaucoup de plats, dans les bouis-bouis, ne sont pas « excellents » même si, de toutes façons, j’aime le couscous !!!


    • Bellamine Nassira Bellamine Nassira 19 juin 2014 16:44

      Et ben si un jour vous décidez de faire un tour en Algérie, faites-nous un signe, on saura vous montrer là où on fait de très bon couscous smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Bellamine Nassira

Bellamine Nassira
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires