• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Abreuvons-nous de la poésie de ce mot !

Abreuvons-nous de la poésie de ce mot !

Le verbe "abreuver" est rempli de poésie : labiale, gutturale entrelacées, fricative sonore, ce mot nous imprègne de sonorités variées, et nous invite à boire avec une certaine avidité pour étancher notre soif...

Abreuvons nous de la poésie de ce mot ! D'autant que ce verbe se conjugue à toutes les personnes et nous offre aussi une variété de formes.

 

Ce mot associé à la soif en évoque d'autres : "breuvage, abreuvoir, beuverie..."

Le nom "breuvage" est, lui-même, empli de mystères : il fait songer à quelque philtre magique, à une boisson étrange concoctée avec des ingrédients inconnus...

J'aime cette famille de mots pleine de résonances : le verbe "abreuver" peut s'utiliser, aussi, de manière imagée pour évoquer toutes sortes de soifs : abreuvons nous de mystères, de douceur, de générosité, de livres, de mots, de phrases...

 

Abreuvons-nous aux sources de la connaissance !

Abreuvons-nous de culture, de sensations, de parfums, de couleurs, de sons, de musique, de peinture, de liberté !
 

Buvons à la source de la poésie, redécouvrons le monde...

 

Voilà un verbe empli de sens et de sensualité, un mot que l'on peut associer à tant d'autres !

 

Abreuvons-nous de vin, de miel, de soleil, de lumières !

Abreuvons-nous du murmure des vagues, du balancement infini des flots, des senteurs iodées de la mer...

Abreuvons-nous du parfum des fleurs !

 

Venu du latin "adbibere", "boire, absorber", le verbe "abreuver" se rattache aux origines de notre langue.

Ce mot ancien a subi une évolution phonétique qui l'a transformé : le verbe semble en avoir acquis une dimension et une beauté nouvelles.

Il revit à travers la langue française, avec d'autres sonorités plus suggestives encore, c'est comme si le temps lui avait apporté une autre couleur, d'autres saveurs.

C'est comme si le temps l'avait embelli, magnifié, comme si ce mot avait gagné en résonances, et en éclats !

Les mots évoluent phonétiquement, paraissent parfois très éloignés du terme originel, ils nous font entendre de nouvelles sonorités plus suggestives, plus poétiques, ils se transforment pour s'intégrer dans notre langue.

 

Chargés d'histoire et de sens, les mots nous invitent à l'analyse, la réflexion : ils sont souvent le reflet des idées et des notions qu'ils expriment...

 

Le verbe "abreuver" nous parle du bonheur de la connaissance, d'un enivrement des sens, il nous raconte tant de splendeurs et d'harmonies !

Il nous raconte des sources limpides, des eaux claires, des fluidités, des couleurs de bleu, de blanc, de vert, il nous dit des transparences...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2015/08/abreuvons-nous-de-la-poesie-de-ce-mot.html

 

Vidéo :


Moyenne des avis sur cet article :  1.44/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Ben Schott 7 septembre 2021 19:42

     

    Labiales, gutturales entrelacées...

     

    Madame rêve...


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 septembre 2021 19:49

      @Ben Schott
      Rhaaa Bashung...


    • rosemar rosemar 7 septembre 2021 22:06

      @Ben Schott

      c’est de la phonétique...


    • Fergus Fergus 7 septembre 2021 23:27

      Bonsoir, Ben Schott

      « labiale, gutturale entrelacées, fricative sonore »

      J’ai arrêté là. smiley


    • Séraphin Lampion Séraphin 8 septembre 2021 10:07

      @Fergus

      c’est torride
      bien plus cru que du Pierre Louys qui, lui, se perdait dans des métaphores et des périphrases


    • rosemar rosemar 8 septembre 2021 10:47

      @Séraphin

      ça se confirme : l’homme est un obsédé sexuel...


    • Armelle Armelle 8 septembre 2021 15:30

      @rosemar
       « l’homme est un obsédé sexuel »
      Alors puisque vous vous contentez de généralités ; 
      Entre l’homme et son obsession sexuelle (ce qui reste d’ailleurs à prouver, car passion irait tout aussi bien ) et la femme, qui elle, n’hésite point à vendre son arrière train pour qqes euros (c’est franchement écoeurant !!!) , je sens la nausée monter à entendre perpétuellement celle-ci salir ce premier sur ce thème. 
      Alors pour rester dans les généralités ; Quand on a si peu d’amour propre on s’abstient de salir les autres...


    • itzi bitsy cyrus 8 septembre 2021 16:35

      @rosemar

      ça se confirme : l’homme est un obsédé sexuel...

      c’ est pourtant bien la femme qui l’ air de rien passe son temps a seduire , se maquiller , se vetir , et user de tout les artifice pour pousser l’ homme a la luxure smiley

      Bizarement , dans la marine , avec des equipage exclusivement masculin , il n’ y avais pas de probleme de ce genre smiley


    • eau-mission eau-pression 9 septembre 2021 15:58

      @Armelle

      Une revenante ... les fantômes ont-ils des désirs ?

      Pour @rosemar, l’amour-propre c’est celui qui passe à la machine. Faut savoir que pour elle, mon pseudo nostalgique du moyen-âge est aussi un obsédé sexuel ?

      J’attends l’article où, noble dame, elle nous suggèrerait comment retourner à l’amour courtois.


    • Séraphin Lampion Séraphin 7 septembre 2021 21:30

      Si vous voulez, j’ai un breuvage qui vient des Vosges, et il est cher.


      • rosemar rosemar 7 septembre 2021 22:06

        @Séraphin

        C’est quoi ?


      • troletbuse troletbuse 7 septembre 2021 22:14

        @rosemar
        La liqueur de Cordom


      • itzi bitsy cyrus 7 septembre 2021 22:24

        @troletbuse

        qui vient des chose et qui est vert ( comme la seve smiley)


      • itzi bitsy cyrus 7 septembre 2021 22:24

        @Séraphin

        vert ca m’ inquiete un peut t’ aurais pas depasser un peut la DLU smiley ???


      • itzi bitsy cyrus 7 septembre 2021 22:26

        @rosemar

        la il as mit de l’ y sens poetique , tout en image d’ un jet gracieux smiley


      • Séraphin Lampion Séraphin 8 septembre 2021 10:05

        @troletbuse

        Pour la préparer, il faut seulement un feu de poutre.


      • troletbuse troletbuse 8 septembre 2021 10:13

        @Séraphin
        Rosemar n’a jamais du gouter. Manque de travaux pratiques


      • phan 8 septembre 2021 07:17

        Nous nous abreuvons : On boit mieux à treize ...


        • Séraphin Lampion Séraphin 8 septembre 2021 10:09

          @phan

          oui, mais elle voulait boire ça vite !


        • troletbuse troletbuse 8 septembre 2021 10:15

          @Séraphin
          Sans déguster


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 septembre 2021 10:16

          Sait-on que le mot : drame vient de RAMA, divinité lumineuse hindoue.


          • rosemar rosemar 8 septembre 2021 10:45

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Non, le mot « drame » vient du grec ancien δρᾶμα, drâma (« action jouée sur scène, pièce de théâtre »).


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 septembre 2021 11:30

            @rosemar Ce n’est pas le point de vue de Fabre d’OLIVET dans les vers dorés de Pythagores...


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 septembre 2021 11:33

            @rosemar Mais l’écriture ne commença pas du temps des grecs. La plus ancienne serait le sanskrit.. Les mots comme Ulysse ont voyagé...


          • rosemar rosemar 8 septembre 2021 12:09

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            « ÉTYMOLOGIE
            Bourguig. borre  ; Berry, bere, beuvre  ; provenç. beure  ; catal. beurer  ; espagn. beber  ; ital. bevere  ; du latin bibere  ; rattaché au grec πίνειν, boire, par le sanscrit pâ, boire, dans les védas pib, d’où, par assimilation de la consonne, la réduplication bib. Boire est régulièrement formé, ayant l’accent tonique sur la même syllabe que bíbere. »

            Le sanscrit est une langue indo-européenne comme le grec...


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 septembre 2021 10:25

            Attention, le breuvage peut aussi être acide.... La recette pour un roman : un bon meurtre. Scène de la caronade (pas cassonade) de Victor Hugo. https://www.etudier.com/dissertations/La-Sc%C3%A8ne-De-La-Caronade-Quatre/193672.html Caronade, caronade. Jamais entendu ce mot : BALADE. Ben oui, c’est la richesse de la langue. On peut se balader comme envoyer balader..


            • eau-mission eau-pression 8 septembre 2021 10:30

              Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage, dit le vampire.


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 septembre 2021 10:47

                Pour moi, l’épopée restera toujours supérieure à la romance..


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 septembre 2021 10:48

                  Excepté Turner. C’est un peu comme la différence entre l’aquarelle et la peinture à l’huile...


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 septembre 2021 13:25

                    Quand la rime finit par se mirer dans son propre miroir, c’est le déclin de la poésie. Raison pour laquelle j’aime René Char. En quatre mots il développe une fable entière.

                    l’Alouette

                    Extrême braise du ciel et première ardeur du jour,

                    Elle reste sertie dans l’aurore et chante la terre agitée,

                    Carillon maître de son haleine et libre de sa route

                    Fascinante, on la tue tue en l’émerveillant..


                    • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 8 septembre 2021 13:38

                      Si j’avais mis de côté tout le fric que j’ai laissé sur l’abreuvoir en zinc ,

                       j’aurais de quoi m’offrir une belle cave smiley 


                      • cétacose2 8 septembre 2021 20:14

                        Le mot d’actualité serait plutôt ... : imbibé ,car avec trois doses plus toutes celles qui vont suivre vous serez ...abreuvé....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité