• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Anne Roumanoff a 20 ans....

Anne Roumanoff a 20 ans....

Vingt ans de carrière, vingt ans de succès et vingt ans de sketchs, les uns plus hilarants que les autres, n’auront eu raison de sa hargne, de sa popularité et surtout de son punch ! Les one-man-shows d’Anne Roumanoff se suivent et ne se ressemblent point mais son humour décalé, tel un coup de tonnerre dans notre quotidien, ne cesse de faire fureur avec la même fougue, le même charisme et le même piquant… Les salles de spectacles, quant à elles, ne désemplissent pas !
 
Anne Roumanoff, c’est le bulldozer indispensable, percutant à souhait et surtout capable de toucher ses cibles là où ça fait mal ! Des propos directs, d’une justesse prodigieuse, inspirés du contexte politique, économique et social voire de situations et préoccupations de n’importe quel quidam, nécessairement ironiques mais qui sont, au final, surtout conformes à notre humanité et interprétés avec une sincérité à vous couper le souffle. C’est d’ailleurs, ici, que réside le secret de la réussite d’Anne.
 
Anne est désormais âgée de 43 ans mais sa prose n’a, incontestablement, pas pris une seule ride. Tel un véritable caméléon, notre comique se coule dans le moule sociétal avec une facilité déconcertante tout en parvenant à trouver les mots avec une précision digne des plus grands horlogers suisses. Un travail acharné allié à une créativité chaque fois renouvelée, rythmée, efficace, qui finit par payer. A la dérision, se mêle une écriture éminemment ciselée : chaque texte, dans ce contexte, devient un véritable bijou de rhétorique entre deux slams ou accélérations loufoques.
 
Ceci dit, ce qui finit par caractériser notre mascotte, c’est surtout le plaisir d’offrir une bouffée d’oxygène en ces temps difficiles marqués par la crise. Beaumarchais disait en sortant d’une pièce : « Je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer. » Raison pour laquelle, notre sociologue du quotidien s’efforce, en effet, de soulever avec un ton des plus cocasses, les diktats, préjugés ou autres non dits les plus absurdes.
 
Un tour de main drôlement bien manœuvré, puisqu’en tâchant de dédramatiser les situations les plus grotesques, les sourires et les fous-rires s’affichent comme par magie sur les visages. Désormais, c’est une femme plus vraie que nature qui embrasse les planches avec la même passion du public depuis toutes ces années. Evidemment… la quarantaine est passée par-là ! C’est désormais pour elle comme pour tous les quadras, la période où l’on parvient à faire fi des apparences pour se montrer tel que l’on est, en prenant le temps de regarder autour de soi. Un changement qui lui réussit d’ailleurs divinement bien !
 
S’accepter tel que nous sommes est effectivement un défi dans l’air du temps, un challenge que cette humoriste a saisi avec exactitude. Et c’est d’ailleurs grâce à cette lucidité hors du commun que notre boute-en-train parvient à dénicher plus d’un tour dans son sac tout en restant hissé dans les hits-parade du rire ! D’expériences inédites en liberté de parole, Anne Roumanoff saura, à force de moments de vérité, convaincre les plus récalcitrants d’entre vous.
 
D’autant plus que la plus perdue de toutes les journées est bien celle où l’on n’a pas ri ! Alors surtout place au prochain rendez-vous et puis régalez-vous, n’en perdez pas une miette car le déplacement en vaut vraiment la chandelle !
 
 
Sandra WAGNER
Rédactrice pour www.melting-actu.com
 
 
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Mouche-zélée 25 mars 2009 13:58

    100% d’accord elle est super  smiley


    • Gonzague gonzague 25 mars 2009 15:05

      J’en conclus à la lecture de cet article qu’Anne Roumanoff a bien changé depuis que j’ai quitté la France.


      • Sandra Melting Actu Sandra Melting Actu 25 mars 2009 15:07

        Puis je savoir en quel sens s’il vous plaît ??


      • Gonzague gonzague 25 mars 2009 15:24

        Certes. Il y a dix ans, l’humour d’Anne Roumanoff était un mélange entre les Chevaliers du Fiel et Michel Boujenah. Ce qui n’est pas évident, je le reconnais.


      • eugène wermelinger eugène wermelinger 25 mars 2009 16:54

        Tant que l’on aura une Anne libre de dire tout ce qu’elle pense on pourra s’estimer être encore en France, pays de la liberté d’expression. Si un jour on la fera disparaître de notre paysage, il faudra enlever le mot liberté de notre devise nationale républicaine !
        Bravo et Merci Anne ! (de même à l’auteure de l’article)


        • L'enfoiré L’enfoiré 25 mars 2009 19:23

          @L’auteur,

           Je suis un fidèle de l’émission "Vivement dimanche prochain". A l’occasion de la venue de Drucker à Bruxelles, j’avais écrit "Les trucs à Drucker" et elle s’y trouvait en bonne place.  smiley


          • L'enfoiré L’enfoiré 25 mars 2009 21:49

            Archibald,
             Je comprends que tu sois intéressé par la fin de son sketch. Tu sais le seul média libre : radio bistro.  smiley


          • ernst 26 mars 2009 03:28

             Seulement une excellente mimiqueuse, porte-fiel du mécontentement général. Café du commerce qui repousse encore plus loin que loin les limites du goût... .Répété sans changer un iota de charleville à Pornic, soir après soir... Dérangeant chez une femme, même laide...

            Mais pas une artiste : elle n’écrit pas les textes...

            Ah¨...Saint Desproges,Sainte Joly, un miracle, vite !... mettez bas un enfant vif, spirituel, cultivé...un acteur fin et expressif comme Joly, surréaliste, poète et cocasse comme Desproges...

            Evidemment, il y aura toujours des amateurs de saucisses...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires