• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Annie Cordy : au revoir, riante baronne !

Annie Cordy : au revoir, riante baronne !

« Ses hymnes à la joie continueront longtemps à nous trotter dans la tête et nous mettre le cœur en fête. (…) Ce mélange de simplicité et de fantaisie (…) lui [avait] le plus sûrement gagné le cœur des Français. Pour beaucoup, elle était comme une amie, une camarade au long cours. Son énergie était contagieuse et roborative. (…) Remède indépassable à la grisaille des jours et des cœurs, certains réclamaient qu’elle soit remboursée par la sécurité sociale car elle savait faire lever des soleils intérieurs partout où elle passait, chez tous ceux qui l’écoutaient. » (L’Élysée, le 4 septembre 2020).



Après Suzy Delair (le 15 mars 2020) et Zizi Jeanmaire (le 17 juillet 2020), voici une autre grande chanteuse populaire qui vient de s’éteindre, Annie Cordy, ce vendredi 4 septembre 2020 à Vallauris. À l’âge de 92 ans.

Toujours de bonne humeur, le sourire en bandoulière, Annie Cordy a marqué son époque par son talent et son travail : plus de 700 chansons pleines de joie, des dizaines de disques, mais aussi plusieurs milliers de galas et concerts. Chanteuse d’opérette et de music-hall. Elle a commencé à chanter et à jouer dès 16 ans et elle a pris sa retraite à …90 ans ! Il y a deux ans, en effet, sont sortis trois films où elle jouait encore.

Le communiqué présidentiel, qui ne lésine pas avec les clichés, a rappelé : « Au Lido, Annie Cordy montra toutes les facettes de son talent et les feux de la rampe brûlaient pour cette jeune femme qui dansait, chantait, jouait la comédie et amusait la galerie d’un seul élan. Les opérettes, les comédies musicales et les 45 tours s’enchaînaient et son nom s’accrochait souvent en lettres de feu sur le fronton de l’Olympia. ».

Voici trois chansons très célèbres de "Nini la Chance".


"La Bonne du curé" (1974) :





"Tata Yoyo" (1981) :





"Cho Ka Ka o" (1985) :





Mais au-delà de la chanteuse, il y a eu aussi l’actrice, des dizaines de films au cinéma et à la télévision. Des rôles parfois de comédie, parfois plus tragiques. Souvent, elle était un personnage secondaire qui mettait en valeur les acteurs principaux (mais pas toujours) : « Non, Annie Cordy n’est pas seulement la rigolote qui fit chanter toute la France (…) ! Outre une incroyable artiste de scène à l’énergie inépuisable, Annie Cordy est une comédienne hors pair qui a maintes fois prouvé la diversité de ses talents. » (RFI, en septembre 2004). Elle a joué avec de nombreux grands acteurs (comme Louis de Funès, etc.).

_yartiCordyAnnieB02

Parmi certains films marquants, on peut citer "Le Chat" de Pierre Granier-Deferre (sorti le 24 avril 1971), où elle s’interpose entre les stars Simone Signoret et Jean Gabin ; "La Vengeance d’une blonde" de Jeannot Szwarc (sorti le 1er décembre 1994), où elle joue la belle-mère parisienne de Christian Clavier ; "Les Souvenirs" de Jean-Paul Rouve (sorti le 14 janvier 2015), film qui reprend un roman de David Foenkinos, où elle est l’héroïne principale, la grand-mère qui disparaît de sa maison de retraite, aux côtés notamment de Mathieu Spinosi, Michel Blanc, Audrey Lamy, Blanche Gardin et Chantal Lauby.


"Les Souvenirs" de Jean-Michel Rouve (14 janvier 2015) :





Dans le roman à l’origine de ce film, on peut y lire, sur les résidents des EHPAD : « Ils tirent jusqu’au bout la pelote de leur autonomie, et ils arrivent dans ces maisons d’assistance au moment où ils peuvent à peine tenir debout. J’ai découvert un monde de visages désincarnés, un monde en forme de transition avec la mort. ». Et un peu plus loin, à l’heure du cimetière : « C’est ainsi ; plus on meurt tard, plus on est seul le jour de ses funérailles. ». Ce jour-là, elle, elle ne sera pas seule.

Bonne vivante, l’esprit léger sans en perdre la gravité, elle était une artiste accomplie. Elle est partie revigorer le cœur de l’amour de sa vie, parti trente et un ans avant elle. « Nous perdons aujourd’hui une énergie irremplaçable. Car elle était la joie de vivre incarnée, l’esprit toujours à la fête. ». Je suis Cordy !


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (05 septembre 2020)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Les 90 ans d'Annie Cordy.
Annie Cordy : au revoir, riante baronne !
Joe Dassin.
Suzy Delair.
Jean Ferrat.
Juliette Gréco.
Vanessa Marquez.
Maureen O'Hara.
Ennio Morricone.
Zizi Jeanmaire.
Yves Robert.
Suzanne Flon.
Michel Piccoli.
Jacques François.
Alfred Hitchcock.
Brigitte Bardot.
Charlie Chaplin.

_yartiCordyAnnieB03
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.92/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    



    • Francis Francis29 6 septembre 14:44

      92 ans quand même. Elle a eu une vie bien remplie. Je l’aimais bien.


      • AlLusion AlLusion 7 septembre 10:32

        @Francis29

         Exact. Très remplie...


      • AlLusion AlLusion 7 septembre 10:28

        @L’auteur,

         Réédition de votre article d’il y a deux ans.

         Article qui m’avait servi de squelette de préambule pour le mien paru samedi "

        Nini va donner de la chance ailleurs

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Publicité