• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Au secours ! Nous mourons !

Au secours ! Nous mourons !

 Michel Tarrier a dû battre un record en publiant sur Agoravox 62 articles depuis septembre 2011 !

Il a fondu sur AV avec la promptitude d’un aigle du désert avide d’enlever les pauvres souris que nous sommes à nos illusions terre à terre !

Son but : nous faire prendre de la hauteur, nous ouvrir les yeux, nous faire découvrir la réalité de ce monde dévasté, surpeuplé, promis à une fin prochaine.

 

Certes, le sujet n’est pas gai et il y a tant de sujets de désolation en ce bas-monde que certains n’ont pas aimé entendre ce message.

L’Evangile selon Tarrier a été accueilli avec prudence , énervement et parfois fureur.

Les plus raisonnables, dans certains domaines, lorsqu’il s’agissait d’aborder ces problèmes en étaient ulcérés et le traitaient d’eco-terroriste, pire de malthusien, comme si la surpopulation et surtout la surpopulation d’une population gourmande qui bouffe de la planète avec voracité n’était pas une réalité dont nous entendons parler tous les jours. 

 

Certes Michel Tarrier n’est pas un doux.

C’est un désespéré.

Un de ces fous de vérité qui tiennent des propos aussi violents qu’un alcool russe. Certains encore, presque acquis à ses causes, trouvaient sa violence contre-productive. Il fallait dire aux gens, calmement : « Vous êtes en train de crever. » Imaginer que tout n’est pas si grave. Qu’il suffit de tourner un peu le gouvernail à gauche quand il n’y a plus de gouvernail et que l’on flotte sur un océan de déchets. Mais qu’on en jette tous les jours encore.

 

Je ne sais pas si Cassandre, du temps de ses prédictions, était quelqu’un de calme qui se promenait au bord de l’eau en chantant : « Attention aux chevaux de bois woua woua woua… !!! », tout en faisant le geste des socialistes : « Le changement c’est maintenant » , en brassant de l’air avec ses bras ! 

 

Michel Tarrier le kamikaze, ce qui signifie, « vent divin », vient de sortir un livre au titre clair :

Les orphelins de Gaïa.

Il aurait pu aussi l’intituler ;

Nos enfants n’hériteront de rien…

 Ou bien :

Un futur sans avenir ou un avenir sans futur ?

 

On reconnaît son style. Que nous dit-il ?

 

«  Nous pourrons toujours voter Hollande, Joly, Bayrou, Le Pen, Mélenchon ou garder Sarko, de toute façon nos enfants n’hériteront de rien. Sauf peut-être d’un cancer.

S’il est admis qu’un enfant doit préparer son avenir personnel et qu’il soit dirigé en ce sens, (éducation, scolarité, diplômes…), c’est un paradoxe ordinaire de constater que nos sociétés ne se soucient que trop peu de l’avenir commun. Nos enfants préparent donc un avenir… qui manque de futur."

 

Il aborde dans ce livre l’écologie comme un thème universel, en qualité de cause majeure et d’enjeu primordial de notre humanité.

Simplement parce que la Nature a toujours raison.

C’est aussi un manifeste d’écorésistance, laquelle a pour objectif de damer le pion au productivisme, notamment sous sa forme dangereusement masquée d’économie verte, verdie, reverdie, et ce, par des propositions radicales, lucides, indépendantes et pour la plupart dissidentes de l’écologisme électoral.

L’écorésistance en appelle à Gaïa, à Pachamama, à la Terre-mère.

 

Une crise écologique se manifeste lorsque le milieu de vie d’une espèce ou d’une population évolue sur un mode défavorable à sa survie… Quand la moitié d’une humanité surnuméraire de 7 milliards d’âmes se rend volontairement malade par excès de nutrition, et que l’autre moitié souffre d’une malnutrition par défaut, on comprend bien que ça ne peut plus durer.

Bâtir sans détruire n’aura pas été un défi : déforestation, mort biologique des sols, désertification, sixième crise de la vie et extinction massive d´espèces, pollutions, réchauffement du climat, fonte des glaces, montée des océans, tarissement accéléré de toutes les ressources non renouvelables, nous entrons de plain-pied dans un monde à l´avenir barré. La Terre vue du ciel : bientôt un cimetière, une fosse commune. Notre humanité est en voie de se faire à elle-même le coup des dinosaures d’il y a 65 millions d’années. Ce que nous voyons encore aujourd’hui, nos enfants ne le verront pas demain. Ce déshéritement n’est-il pas le plus intolérable des crimes ?

« Merci de laisser la planète dans l’état où vous l’avez trouvée en entrant » : nous n’avions pas cru bon placarder cet avertissement sur notre belle Maison du Quaternaire.

Derrière la porte verte, il n’y a plus rien, juste un dernier battement d’aile. De quoi avoir mal à la Terre, vraiment.

 

J’ai lu ce livre et je me permets de vous le recommander car il aide, avec passion, un combat juste et nécessaire. Le productivisme est notre ennemi. Un ennemi mortel et il faudra tout de même le vaincre si nous voulons survivre.

 

Les Orphelins de Gaïa, de Michel Tarrier, 228 pages, Presses du Midi

 

Ce manifeste est dédié à Libertero, une voix unifiée, libre et indépendante pour la Terre : http://www.libertero.net

Bientôt en librairie, on peut déjà le commander au chez Amazon :

http://www.amazon.fr/orphelins-Ga%C3%AFa-Tarrier-Michel/dp/281270313X


Moyenne des avis sur cet article :  3.19/5   (73 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 31 janvier 2012 15:07

    Bonjour Ariane,

    Michel à tendance à forcer le trait, cela est du sans doute au pessimisme qu’il cultive. Cependant plusieurs de ses remarques sont loin d’êtres stupides ou dénuées de sens. Pour régler les problèmes d’un avenir très proche tel que : l’énergie, l’eau, l’alimentation, la pollution etc… si nous n’agissons pas sur le seul et unique facteur responsable de ces pénuries en devenir qu’est la surpopulation alors, Michel aura raison, nous courrons à un cataclysme certain et à un choc de civilisations terrible. La terre est faite pour nourrir peut-être dix milliards d’hommes et non cinq fois plus. A force de détruire notre environnement, d’empoisonner notre écosystème, la nature qui peut se passer de nous reprendra ses droits.


    • Ariane Walter Ariane Walter 31 janvier 2012 15:12

      je te remercie, ange Gabriel, de venir battre des ailes sur un fil qui parle d’espoir ! (Je suis lyrique ce matin !)


    • dawei dawei 31 janvier 2012 18:35

      LA plupart des pays le splus gourmands en ernergie se depeuplent sans meme faire de politique nataliste (à part la Chine).
      Il est absurde de croire que l’evolution de la population humaine soit une droite, voire une exponentielle. L’Homme s’autorégule, meme sans guerre ni famine ni epidemie. Quand il prospere, il fait moins de 2 enfants, car le taux de mortalité infantile est quasi nulle, et qu’il peut subvenir à ses besoins jusqu’à la fin de sa vie sans l’aide de sa progeniture ... lorsque l’Homme est pauvre, il en fait plus, car il a besoin d’un coup de main, et quand il sera usé et malade, plus tot que le riche bien sur, il passera le relai à sa progéniture, ou du moins à celle qui a survécu. Donc, ça peut paraitre surprenant, mais les choses sont bien faite :
      - les pauvres font plus d’enfants, mais ne sont pas gourmands en energie.
      - les riches font moins d’enfants, mais sont plus gourmands en energie.
      Globallemnt, ça se tient, il faut juste chercher à ce que les pauvre prosperent , deja parcequ’on ne peut vivre heureux entouré de tant de misère ... mais aussi car ils feront moins d’enfants automatiquement, et il faut que les riches changent de modelent consumeristes, car quand les pauvres deviendront plus prosperes, c’est entre autre du modele consumeriste des riches qu’ils s’inspireront.
      Bref, le pessimisme n’apporte rien. Et meme si la connerie humaine n’a pas de limite, ça capacité à résoudre des problème non plus .


    • Croa Croa 31 janvier 2012 19:27

      à Dawei, écolo anti-Tarrier (aussi bisonours que tarrier est fataliste.)

      C’est surtout la connerie des foules qui n’a pas de limite et la capacité de propagande de l’autorité pareillement. Autorité fondée à penser qu’un changement sera sa perte à elle. 


    • dawei dawei 1er février 2012 10:10

      la connerie illimitée de la foule est generallement à son abrutissment organisé ... typique des société obscurantistes totalitaires ... mais le totalitarisme n’est pas une fatalité, c’est pourquoi il faut décentraliser toute forme de pouvoir.


    • appoline appoline 1er février 2012 13:08

      Si le pessimisme n’apporte rien, il ne faut pas se montrer optimiste non plus car si vous n’expliquez pas crûment aux diverses populations, l’avenir de notre planète, ils vous rigolent au nez en pensant que nous avons grandement le temps de nous préoccuper de cette dernière.


      La planète va mal, très mal et nous sommes en surpopulation depuis de nombreuses années, en France nous avons encore nos médias qui glorifient les françaises d’être les meilleures pondeuses d’europe, ridicule. Il aurait fallu inverser le processus il y a déjà longtemps.

    • JL JL1 31 janvier 2012 15:35

      Bonjour Ariane,

      et bravo pour ce bel éloge à ce livre qui complète à n’en pas douter, celui d’Hervé Kempf : « Comment les riches détruisent la planète ».

      Le productivisme c’est l’ennemi, oui, et doublement : parce que l’autre face de la médaille, c’est la disparition de tout ce qui était gratuit, propre, généreux, et cette raréfaction des choses naturelles nous aliène encore plus sûrement que cette abondance d’objets qui sortent des machines, aussi pimpants qu’artificiels et déjà mort-nés mais dont nous ne savons plus nous passer.

      Pour mettre fin à ce cataclysme qui se déroule sous nos yeux, je crains qu’il ne soit trop tard. Mais s’il y a un espoir, c’est quand-même du coté de la gauche non productiviste que nous devons regarder. Trop longtemps, les travailleurs ont été les alliés objectifs du patronat : peut-être que les lignes pourraient bouger aussi de ce coté ; si au moins les écologistes savaient virer leurs brebis galeuses, je parle des politiciens, bien entendu.


      • Ariane Walter Ariane Walter 31 janvier 2012 16:02

        Bonjour JL,

        En lisant ton post je pense à l’impossibilité qu’il y a à l’heure actuelle de couper des arbres et de prendre des pierres, du sable pour construire une maison. Tu dois passer par Leroy-Merlin ou autres et sortir ta carte. Ainsi l’ingéniosité a les pattes coupées. L’éducation forme des consommateurs et non des créateurs.
        J’ai apprécié que, dans son discours de Metz, Mélenchon parle de ce productivisme qui nous tue à petits feux et dont personne ne veut sortir.

        Le vent se lève, il faut tenter de vivre...
        Que ce soit le vent de la conscience universelle retrouvée.
        Bonne journée à toi !


      • Croa Croa 31 janvier 2012 19:40

        « gauche non productiviste »

        Bel oxymore !  smiley

        (ça marche aussi avec « droite », évidemment.)

        Politiquement, la solution est à l’Alliance qui propose au peuple la seule voie de salut !

        Le clivage droite-gauche est là pour diviser le peuple et l’empêcher de penser. Les politiciens dit de droite ou de gauche ne sont que des pantins et des leurres médiatiques.


      • JL JL1 1er février 2012 13:45

        Croa,

        je ne vois pas en quoi « gauche non productiviste » serait un oxymore ? Ni un pléonasme, d’ailleurs.

        Pendant des décennies, le PC - la gauche, hein ? -, était allié objectif du patronat : rappelez vous de la guéguerre stakhanovisme vs taylorisme, aussi productivistes l’un que l’autre.

        Par gauche non productiviste, j’entends la partie de la gauche qui prône le refus de la croissance démesurée et inégalitariste - j’en suis -, et ça comprend aussi les écologistes de gauche, évidemment.


      • kéké02360 1er février 2012 14:24

        << Le vent se lève, il faut tenter de vivre... >>

        ou

         le temps se lève, il faut se vanter de vivre ......... smiley


      • SATURNE SATURNE 31 janvier 2012 15:58

        Bonjour l’auteuse, comme dirait l’autre...

        1/ Vous nous dites que Michel Tarrier a pondu 62 articles ici même en quelques mois, et pourtant, je ne l’avais jamais lu, ni méme enregistré de façon subliminale. Comme quoi, prolixité n’est pas visibilité

        2/ Le titre m’a bien plu, j’ai cru que vous alliez nous inviter à fumer, à boire, à rouler à 220 sur les autoroutes désertes, à manger des andouillettes AAA avec des frites bien grasses, à relire Céline et Cioran, à faire des clins d’oeil aux jolies filles dans la rue, quitte à ramasser un soufflet sur la joue droite, puisqu’en effet on va crever, on le sait, et c’est du reste ce qui constitutif de l’homme par rapport à la bête.
        Et j’attendais, en toute logique, la conséquence : haltes aux papelards récurrents sur Mélenchon, Hollande, Sarko, la Sécurité Sociale, la TVA, puisqu’ en effet, tout cela n’empéchera nullement notre trépas, pour certains dans des souffrances torquémadesques.

        Or rien de tout cela, que nenni.J’ai lu le « CV » du Monsieur.
        Rien de philosophique. Nan nan, de la tambouille alternative bien classique : une pincée d’écologie, un zeste de boudhisme, d’altermondialisme, d’eugénisme soft.
        Bref, courir embrasser campanules, genièvres, écureuils et autres hôtes de nos bois...

        Bon, du classique finalement. De la branchouille. Je passe mon chemin.

        PS : dites Ariane, vous disparaissez plusieurs mois, sans rien dire. Vous nous laissez au désespoir. Et pis tout à coup, vous réapparaissez pour nous vendre ce livre. Des accointances avec l’éditeur ? L’auteur ?
        La question n’a rien de mal intentionnée. On a le droit, si c’est le cas, de dire du bien de ses amis. C’est juste pour la transparence.
        Bonne journée.


        • Ariane Walter Ariane Walter 31 janvier 2012 16:08

          Cher Saturne,

          Rv cette semaine pour un papier sur Mélenchon. Vous allez pouvoir vitupérer et mitrailler !!!

          Quant aux raisons de cet article, c’est que j’apprécie l’engagement désespéré de Michel Tarrier et que lui donner un coup de pouce (léger) pour faire connaître son livre ne m’a pas paru malhonnête.Ca vous va ?

          Quant aux raisons de mon silence ; j’ai écrit une pièce inspirée par DSK et les Indignés et un théâtre parisien est intéressé. J’en suis aux modifs pour le metteur en scène. Cela doit être joué en septembre. Mais d’ici là...On verra bien...


        • SATURNE SATURNE 31 janvier 2012 16:34

          Mais oui Ariane, ca me va. Tout me va, puisqu’on va crever...
          Alors donc, si je comprends bien, pas un mot ou un article pour dire « vivons heureux en attendant la mort », comme disait Desproges. Mangeons du saucisson si ça nous chante.
          Buvons des Cotes de Nuit, puisque nous allons à la nuit.
          Lisons les auteurs toxiques.
          Non, toujours pas ?

          Finalement, vous étes une belle âme. Vous voyez à 500 ans. Vous vous préoccupez des grand équilibres etrre/ eau / oxygène/ PIB pendant que les asticots nous auront nettoyé depuis longtemps.
          J’avoue ne pas voir si loin ni avoir l’âme si belle.
          Tenter d’aider quelques inconnus sur la route, hic et nunc, me suffit.
          Voir les larmes d’un ami sur son lit d’hopital, lui faire un clin d’oeil, peut étre le dernier et garder ce secret pur comme le diamant, vous avez raison, je ne vois pas plus loin.

          PS : je le dis pas méchamment, Ariane, car blesser est aussi inutile que petit.
           Mais quand méme : dans quel monde vivez-vous ?


        • Ariane Walter Ariane Walter 31 janvier 2012 22:22

          Dans le nôtre...


        • Pelletier Jean Pelletier Jean 1er février 2012 14:32

          @Saturne,
          Merci pour ce moment de pure élégance spirituelle, avec beaucoup de simplicité vous nous rappelez  que, si la voix des cassandres doit se faire entendre, ils nous reste tout à faire au présent et que nous aurions tort d’oublier les petits gestes de solidarité et de complicité avec ceux qui souffrent et manquent de tout.

          http://jmpelletier52.over-blog.com/


        • kéké02360 1er février 2012 14:34

          Saturne

          me fait penser à des proches qui avancent la tête dans le sable sans voir qu’ils laissent derrière eux un sillon !!!

          alors avec ces proches il est formellement déconseillé d’aborder en famille les problèmes de société devant les enfants , dixit : << faut pas leur casser le moral, faut leur laisser de l’espoir ......... >>  !!!!!!!! smiley  smiley

          Faudrait quand même pas prendre nos enfants pour des cons smiley


        • Michel Tarrier Michel Tarrier 31 janvier 2012 16:00

          Merci Ariane, je suis confus.
          Tiens, Chasse-Pêche-Nature ou un truc du genre développe un projet si « exemplaire » en matière de conscience universelle que Sarkosy se dispute le bout de gras... Tous ces gens qui veulent gouverner, c-a-d faire main basse sur la ville, ne sont que des mercenaires, dans le plus abject sens du terme :
          http://unautreregardsurlemondetarrier.wordpress.com/2012/01/31/un-assassin-voudrait-500-signatures/


          • Ariane Walter Ariane Walter 31 janvier 2012 16:12

            Michel,
            Ne soyez pas confus. Je suis fière d’aider à faire connaître des idées essentielles à notre survie. C’est quand même la moindre des choses !
            Et bonne chance pour votre bouteille à la mer !
            Quoique cette image suggère des étendues vierges et pures ce qui n’est plus guère le cas !
            Il n’y a plus de mer. il n’y a plus que des bouteilles !


          • Croa Croa 31 janvier 2012 19:58

            Hélas oui, ce monsieur va récupérer sans problème ses 500 parrainages auprès des petits maires ruraux avec lesquels les chasseurs sont très bien en cours. 

            Jean-Marc Governatori, qui représente tout le contraire et qui voudrait défendre la vie, dans sa qualité et sa pérennité est bien mal parti par contre... smiley

            Si vous êtes bien vu de votre maire parlez-lui plutôt de ce Monsieur, parce que les médias ne le feront pas !


          • Aldous Aldous 1er février 2012 11:17

            Malheureusement, Ariane Michel Tarrier est un des pires avocats de la cause écologiste.


            Un véritable épouvantail bien dans la ligne des ecolofascistes de 10:10 qui rêvent ouvertement d’exploser ceux qu’ils ne parviennent pas a convaincre.

            Avec des tels amis, la planète n’a pas besoin d’ennemis.


          • Ariane Walter Ariane Walter 1er février 2012 11:28

            Aldous,

            J’apprécie bcp vos articles mais sur ce sujet nous ne sommes pas d’accord. Vous permettez ? C’est vous que je juge excessif.


          • Aldous Aldous 1er février 2012 12:04

            Et j’en suis désolé.


            Mais vous finirez par cerner l’intolérance du personnage.

          • zadig 31 janvier 2012 16:03

            Bonjour,

            Les discours me semblent superflus.
            (un de mes vieux commentaires)

            Nous sommes dans un monde aux ressources finis.
            Nous avons déjà dépassés le point d’équilibre.
            Les pénuries se manifesteront d’abord de façon ponctuelle.
            Les choses pourront durer des années.
            Et puis d’un seul coup un évènement catalyseur provoquera la panique.

            Nous entrerons alors dans le chaos et la décroissance brutale.
            Cela durera des années avec des millions (milliards ?) de morts.

            Comme pour les populations animales les choses se stabiliseront
            à l’atteinte d’un nouveau point d’équilibre.

            Le monde sera alors méconnaissable.

            Bonne soirée.


            • Ariane Walter Ariane Walter 31 janvier 2012 16:13

              La nuit tombe bien vite chez vous, Zadig !! Vous êtes au pôle ????
              Bonne journée encore pour moi !


            • Michel Tarrier Michel Tarrier 31 janvier 2012 16:20

              C’est une bouteille à la Terre...
              J’ajoute ceci, pour répondre d’avance aux misérables railleries de ceux qui pensent que tout va bien et que la terre est toujours plate :
              Nous sommes spécifiquement imbus, nous nous croyons immortels, supérieurs, ignifugés, cuirassés par un gigantesque ego et non menacés par la lente décrépitude de notre cadre de vie qui annonce un avenir de plus en plus incertain. Comme si notre instinct de conservation était intrinsèque à notre grandeur, que rien ne pouvait nous atteindre. L’homme qui a su dominer un monde de providence imagine pouvoir dominer un monde vidé de sa substance.


              • Ariane Walter Ariane Walter 31 janvier 2012 16:26

                Tellement bien dit...


              • Gabriel Gabriel 31 janvier 2012 17:29

                Michel, il est dans la nature de l’homme de se croire supérieur aux autres espèces et c’est ce qui sera sa perte. Sans un changement de paradigme qui passe obligatoirement par un réel  changement d’attitude et de pensé, la fin est programmée par l’arme qu’il s’est mis sur la tempe. Il ne faut plus dire « JE » mais « NOUS » penser global et agir local. Notre survie, c’est l’autre et comme vous le savez, il y a du chemin à faire. Laisser de côté le paraître et l’avoir, devenir aidant plutôt que possédant, en clair, finalement et tout simplement, se comporter en homme...


              • R-sistons R-sistons 31 janvier 2012 19:23

                Tellement mal dit.. quelle suffisance, ce Tarrier ! Quelle violence ! Quel mépris envers ceux qui ne pensent pas comme lui ! Je fuis vite ce post ... eva


              • Croa Croa 31 janvier 2012 20:12

                C’est faux, l’homme sait bien qu’il est mortel. Sa cécité est plutôt dans la confiance qu’il accorde à l’autorité et à ses dieux. Par ailleurs il ne domine rien mais subit son destin comme les autres créatures.


              • Michel Tarrier Michel Tarrier 1er février 2012 08:52

                “Je fuis vite ce post ... eva”
                Mieux vaut se faire accompagner d’un psychiatre pour lire cette délirante réaction empreinte de schizophrénie très ordinaire de la part d’une femelle de l’espèce Homo sapiens demens.
                La porteuse de rose décapitée et qui maintenant me descend en flèche a passé le plus clair de son temps de blogueuse hystérique à copier-coller, et ce sans mon agrément, tous mes billets d’une écologie radicale dont elle se gargarisait.
                La ménopause suppose l’absence des sautes d’humeurs dues aux périodes menstruelles, il ne peut donc s’agir que d’un cas avéré de multipolarité.
                Pour lire mes articles qu’elle déteste, il n’est donc que de consulter son bordellique blog. Chercher l’erreur…
                Et j’en passe !
                http://sos-crise.over-blog.com/article-civilisation-de-la-destruction-michel-tarrier-63038895.html
                http://sos-crise.over-blog.com/article-vos-ancetres-les-gaulois-michel-tarrier-et-le-racisme-de-nos-ancetres-60996973.html
                http://sos-crise.over-blog.com/article-critique-de-la-surpopulation-par-l-ecologiste-urgentiste-michel-tarrier-65107121.html


              • Aldous Aldous 1er février 2012 11:25


                La ménopause suppose l’absence des sautes d’humeurs dues aux périodes menstruelles, il ne peut donc s’agir que d’un cas avéré de multipolarité


                Poète en plus ?

                Quel classe ce Tarrier !

                Quelle élégance smiley

                Franchement Ariane, vous me décevez de vous rallier a ce gourou a la diarée verbale nauseabonde.


              • Jonathan Moadab L’Incorruptible 1er février 2012 12:13

                Je ne comprend pas le génie de Michel Tarrier... De grandes phrases pour insulter, ça me paraît un peu surfait. 


              • appoline appoline 1er février 2012 13:11

                @ Croa,


                Allez dans les hospitaux et vous verrez que médecins et malades ne le savent pas ; ils s’accrochent et dépensent sans compter pour prolonger une vie perdue de quelques heures, quelques jours. Ca aussi, c’est non seulement ridicule, mais c’est un crime de laisser penser à un patient que tout est possible.

              • Ariane Walter Ariane Walter 1er février 2012 18:04

                J’apprécie les thèses de Michel Tarrier mais pas ses posts insultants. Qui ne peuvent que lui nuire. C’est évident.


              • Berran 31 janvier 2012 16:39

                Et pendant ce temps des chercheurs français touchent du doigt le secret de la jeunesse éternelle :
                http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/anne-jeanblanc/l-homme-qui-rajeunit-les-cellules-05-11-2011-1392886_57.php

                http://www.rfi.fr/france/20111101-scientifiques-francais-touchent-doigt-le-secret-jeunesse-eternelle

                 "Repousser des ans l’outrage, ce vieux rêve de l’Humanité semble un peu moins inaccessible. Des chercheurs français sont en effet parvenus à rajeunir des cellules d’individus très âgés, certains ayant dépassé le siècle, en les reprogrammant au stade de cellules souches, faisant ainsi la démonstration que le processus du vieillissement peut s’inverser. "


                • zadig 31 janvier 2012 16:44

                  A Michel Tarrier,

                  Je pense que la sixième grande extinction est en cours.

                  Sa vitesse est à l’échelle géologique donc pas très rapide pour nous

                  Parmi les candidats à notre succession.

                   

                  Les fourmis d’Argentine colonisent la planète !

                  la fameuse noosphère dont parlait Teilhard de Chardin et bien je crois
                  que ces bestioles en sont proches

                  Salutations


                  • Aldous Aldous 1er février 2012 13:58

                    Je pense que la sixième grande extinction est en cours.


                    Oui et c’est l’extinction des lumières.

                    Je laisse 5 mn aux gentlemen pour tenter de comprendre l’allusion... 

                  • zadig 1er février 2012 14:47

                    A Aldous,

                    Le commentaire est sibyllin.
                    Je crois comprendre l’allusion
                    Mais dans quel sens ?

                    Salutations


                  • Nestor 31 janvier 2012 16:50

                    Salut Ariane ...

                    Une petite vidéo → Pffffffffffff ...

                    En même pas deux ans !


                    • Ariane Walter Ariane Walter 31 janvier 2012 17:09

                      Bonjour Nestor,

                      Oui, en Chine, un lac gigantesque qui s’assèche ! en deux ans, c’est effrayant. « Il faut que ça rapporte » mais ça va rapporter la mort !
                      Ah ! Ces foutus barrages !!


                    • latitude zéro 31 janvier 2012 18:28

                      Bonjour Ariane

                      Vous m’avez donné envie de lire ce livre.
                      Un livre qui me fait plus penser , d’après vos extraits , à « L’humanité disparaitra bon débarras » d’’ Yves Pacalet . Un humour noir décapant mais tellement vrai.

                      Malgré tout je reste optimiste , l« avenir sera socialiste ( le vrai , on est obligé de préciser maintenant) ET écologiste ( Une vraie écologie doit t’on encore préciser !!)

                      Et » repolitiser « , par le livre cité par JL1 » Comment les riches détruisent la planète« , lu et brandi par Chavez.

                      Les lignes bougent en ce moment.
                      Je reste »optimistement«  réaliste.ou réalistement optimiste, comme on veut.

                      Et pour citer une phrase simple et géniale attribuée à Camilo Cienfuegos par le Che mais en réalité cité par un autre Guerillero dont je ne me souviens plus le nom ( pardon à lui)
                       » Ici personne ne se rend putain !"


                      • Ariane Walter Ariane Walter 1er février 2012 10:09

                        Bonjour Latitude,

                        Me voilà ravie de votre réaction car c’était quand même le but de cet article.
                        Je suis aussi d’accord avec vous quand vous dites« Les lignes bougent. »
                        Le Net joue un grand rôle dans ce mouvement.
                        Ainsi qu’Agoravox qui devient dans le paysage des medias un diamant rare.
                        Profitons-en.


                      • foufouille foufouille 31 janvier 2012 18:54

                        resumons
                        faut faire comme dieu, 2 enfants
                        avoir un permis de proceer apres enquete socio-economique
                        seul dieu peut utiliser 4X4 et voyager en avion
                        .......
                        le bon gros delire


                        • Aldous Aldous 1er février 2012 14:01

                          Maoïsme écologique.


                          Tarrier est malheureusement trop vieux pour gouter à la retraite bien méritée pour sévices rendus des maoïstes soixantuitards : présider la commission européenne.

                        • R-sistons R-sistons 31 janvier 2012 19:20

                          Tarrier est un obsédé de la dépopulation - sympathisant de Démosophie eugéniste aussi. Et passons sur son égo démesuré (envoi de chacun de ses posts en plusieurs fois, immenses caractères, auto-promotion etc - le bonhomme me déplaît, et son eugénisme encore plus !).

                          Ce n’est pas de la sagesse. La sagesse, c’est la simplicité de vie plutôt que surconsommation, productivisme etc... Il y a un siècle, nos aïeux vivaient plus sain, plus propre, sans hypothéquer l’avenir de leurs enfants - la terre peut nourrir tous si on retrouve la simplicité de vie (et si des Rothschild n’accaparent pas le 1/3 des terres pour les bio-carburants ! Entre autres...)

                          Non à l’eugénisme de Tarrier, oui à la simplicité de vie. J’ose le dire, à contrecourant... eva


                          • Michel Tarrier Michel Tarrier 31 janvier 2012 21:35

                            Tiens, te voilà toi !
                            Pourquoi me traites-tu d’eugéniste ?
                            Ne faire qu’un ou deux enfants, ou n’en point faire pour alléger souffrance et surcharge planétaire, c’est comme tuer des petits ?
                            Tu aurais été rompue à la culture en Sorbonne, puis journaliste selon ton CV ? Grave ma pauvre fille...
                            Lis ce que dis de moi le Monsieur sur Agoravox : http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/eloge-de-la-denatalite-l-ecologue-75294
                            Ma pauvre amie franco-russe travestie en andalouse, les années qui passent sont un naufrage pour tout le monde, mais toi tu sombres.
                            Qu’en est-il exactement ?
                            Eh bien tu as bu, rebu mes articles jusqu’à la lie, tu les archi copiés, collés, publiés, diffusés, tu en as abusés et inondés tes blogs à peu de frais et sans la moindre peine pour les écrire, on peut encore en juger par des centaines toujours en ligne. Mais ce sympathique plagiat ne te suffisait pas, tu avais sans cesse des problèmes avec mes illustrations que tu ne parvenais pas à copier-coller, que tu ne savais pas traiter, etc., et tu m’envahissais de demandes et de réclamations. De quel droit, de celui de profiter de mon travail ? Alors, un jour, je n’ai plus répondu, je t’ai envoyé chier.
                            Salut ta rancœur !
                            Pour l’insulte d’eugéniste, je me réserve le droit de poursuite. Parce que, maintenant, ça suffit avec les eugénistes, les éco-nazis et autres khmers vert non mérités. Le point Godwin ne m’amuse plus.
                            Quelques exemples des reprises de cette pauvre Eva :
                            http://sos-crise.over-blog.com/article-civilisation-de-la-destruction-michel-tarrier-63038895.html
                            http://sos-crise.over-blog.com/article-vos-ancetres-les-gaulois-michel-tarrier-et-le-racisme-de-nos-ancetres-60996973.html
                            http://sos-crise.over-blog.com/article-critique-de-la-surpopulation-par-l-ecologiste-urgentiste-michel-tarrier-65107121.html


                          • R-sistons R-sistons 1er février 2012 00:13

                            Vous êtes vexé, Monsieur (Tarrier), parce que je réflète l’opinion de beaucoup qui en ont assez des eugénistes en tous genres, « durs » en éliminant la population dite en surnombre (NOM), « softs » (Démosophie, Tarrier...) en convainquant d’avoir le moins d’enfants possibles (c’est une forme d’eugénisme), un enfant par ex, mais tous ont le même but : réduire la population, alors qu’au contraire moi par ex je plaide pour la vie, la natalité joyeuse, et la simplicité de vie, le retour à la terre aussi, une consommation réduite au nécessaire ! C’est vous qui avez contribué à me faire fuir de Démosophie (plaidant pour l’enfant unique), j’en ai eu assez d’avoir dans ma boîte courriels des messages de Lecteurs et de Lectrices (surtout) agacés par (je reprends l’expression employée par les Lecteurs) « l’eugénisme de Démosophie » et auxquels je répondais, « je suis d’accord, moi aussi je plaide pour le refus de la réduction de la population et pour la simplicité volontaire et joyeuse de vie » . 

                            « Eugénisme » c’est le terme consacré sur la blogosphère pour parler, en bloc, de ceux qui veulent réduire la population (soit en l’éliminant comme le NOM, soit, comme vous, en faisant tout pour convaincre les gens d’avoir comme pour Démosophie par ex, un seul enfant par famille - Eric en a lui-même... 2, d’ailleurs !).

                            Je n’ai pas lu vos posts, Monsieur, seulement en diagonale (comme écrit partout en commentaires sur mes blogs ou ailleurs, je n’ai pas le temps de lire les textes, seulement en diagonale, et encore, cf je travaille bénévolement 15 à 20 h par jour pour informer tant que c’est possible !), vous vous êtes livré à moi en m’inondant de vos avis de publications, chaque fois d’ailleurs en triple exemplaire, et parce que je plaide pour le pluralisme, j’ai aussi publié votre prose au fur et à mesure qu’elle tombait dans ma boîte courriels, d’abord en croyant que vous étiez seulement écologiste comme moi, puis pour respecter le pluralisme, pour permettre à mes Lecteurs si divers de réfléchir, de choisir. C’est de l’ouverture, je dénonce la pensée unique ! Puis quand j’ai enfin réalisé que vous prêchiez pour la dépopulation, la limitation nécessaire des naissances, j’ai arrêté de vous publier pour ne pas faire de la pub pour cet « eugénisme » (soft) si contraire à ma passion de la vie et du vivant, et au respect des choix des parents, quels qu’ils soien. Jamais je ne chercherai à imposer une voie ou une autre !

                            Il faudra poursuivre beaucoup de monde, Monsieur ! Car eugénisme, c’est l’expression consacrée sur les blogs, partout on critique l’« eugénisme » évidemment du NOM, mais même aussi, sur un autre plan, des gens comme vous (parce qu’obsédés par la surpopulation et prêchant pour la nécessaire limitation des naissances), alors qu’il suffit de consommer raisonnablement ! Et si vous espérez gagner des sous en poursuivant ceux qui parlent globalement d’eugénisme, vous faites fausse route, d’abord moi j’ai fait voeu de pauvreté, pour être cohérente avec mes idées de simplicité et pour vivre de l’intérieur ce que vivent tant de gens (je défends les plus faibles, par choix), et je n’ai même pas mille euros par mois de revenus, ça vous épate, hein ! Et mes Lecteurs savent cela, je leur ai dit !!!! Tout ça est grotesque. Quelle violence dans les termes, dans la hargne envers les autres (voir vos réponses, qui choquent), etc. Et même envers la vie, finalement ! Moi je la défends sous toutes ses formes !

                            Vraiment, nous ne sommes pas sur la même planète, Monsieur ; J’aime la vie, les vivants, et jamais je ne plaiderai pour 1 enfant par foyer (déconseillé par les psy d’ailleurs), à la chinoise ! Et puis votre violence me révulse... C’est mon droit de le penser et de le dire, au risque de vous déplaire. Jusqu’ici, c’est votre violence qui a été soulignée par les votes négatifs quand vous vous exprimez, et positifs pour moi (les Lecteurs ont bien senti ma bienveillance réelle). Et vous aurez beau faire venir voter tous vos amis pour rétablir la balance, cela ne changera pas le fond de la question. Elle restera. Votre langage n’est pas fraternel, il exclut. Personnellement, j’ai mis en place un blog « communion » des civilisations...

                            Voyez-vous, il y a déjà une grande différence entre vous et moi : Vous pensez en termes d’affrontement, en termes juridiques, vous voulez poursuivre, moi je suis réputée pour être une femme de consensus, conciliante, une femme de communion, toujours je plaide contre la société procédurière dans laquelle nous sommes, parce que j’aime la vie et les vivants et que je ne veux faire du mal à personne ; quand je vous lis, quand je lis vos réponses suffisantes et violentes, ici, ou ailleurs, je suis révulsée. Et apparemment, je ne suis pas la seule !

                            Bonsoir, Monsieur ; Plus je vous connais plus je vous trouve déplaisant ! eva


                          • Michel Tarrier Michel Tarrier 1er février 2012 08:56

                            Ayez des ennemis ! Vos amis se lasseront de parler de vous ; vos ennemis, jamais !


                          • reveil reveil 1er février 2012 10:49

                            Eva, il ne s’agit pas d’imposer la dénatalité mais plutôt de sensibiliser les peuples au fait qu’il n’est pas raisonnable de poursuivre cette course à la démographie. La plupart des « ménages » qui font 7 enfants et plus n’ont pas les moyens de les nourrir et de subvenir à leur éducation.

                            10 milliards d’habitants sur la planète et croissance exponentielle, c’est synonyme de disparition des forêts primaires, de pollutions aggravées et de catastrophes naturelles ou provoquées.
                            On pourrait faire appel à l’intérêt collectif, à la conscience de chacun de ne pas avoir plus de 2 ou 3 enfants.
                            Tu me vois attristé que deux écologistes s’affrontent pour des querelles d’égo pour le plus grand bonheur de nos détracteurs et du NWO.

                          • Aldous Aldous 1er février 2012 11:28

                            Tarrier fait très bien son boulot d’agent subversif.


                            Reste a savoir pour qui il roule.


                          •  C BARRATIER C BARRATIER 31 janvier 2012 19:36

                            Bien sûr ces constats peuvent inquiéter, le mythe de la fin du monde existe depuis des millénaires dans les civilisations, puis le cap est franchi et c’est raté, il n’y a pas eu de fin du monde. Je pense que les auteurs sont sincères, comme peuvent l’être ceux qui doutent de leurs certitudes.

                            Il faut nous méfier de ne pas affaiblir ce que nous exagérons par notre passion, peut être notre désespoir.
                            Je constate aussi que ces fonds de commerce peuvent parfois apporter des nuisances comme on l’ a vu avec les nouvelles ampoules, avec le super sans plomb si dangereux, avec les panneaux solaires ...qui coûtent tant d’énergie à fabriquer...

                            Des politiques nous ont promené avec le CO2....Voir dans la table des news...
                            « Manipulation de l’opinion, fonds de commerce écologiques »
                            Je pense surtout que nous devons être modestes. Nous croire capables de détruire la planète est nous donner une puissance que nous n’avons pas, diaboliser tout ce qui dérange.
                            Dans tout ce qui est exprimé, - merci à ceux qui le font, - il faut choisir, ne pas se précipiter. J’enrage quand je vois le comportement de certains donneurs de leçons, qui nous verraient bien reprendre tous la bicyclette pour qu’ils puissent, eux, s’envoyer en apesanteur autour de la planète...ou déjà prendre l’avion sans nécessité absolue ( je pense aux canadairs pendant les incendies, aux hélicos de secours pour définir la nécessite absolue..).

                            J’évolue dans mes comportements grâce à ces donneurs d’alarme, mais je n’en ferai pas une doctrine. Cela donne un sens à la vie de chercher, et de toute façon, l’essentiel dans l’univers n’est pas spécialement NOUS !

                            « Sens de la vie, sens de l’univers »     

                            http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=59



                            • Guy Raynaud 31 janvier 2012 20:29

                              Oui les propos de Michel Tarrier sont« violents » parce que la situation de la planète est désespérée : quel avenir attend nos enfants ?, et la majorité des gens regarde ailleurs ( par exemple il est plus intéressant de pronostiqué quel sera le prochain Président, qui de toute façon ne changera pas grand chose à la course folle vers l’abime. Le cris de Michel est sa façon d’essayer de réveiller les gens sur le véritable problème qui se pose à lhumanité. Cela me rappelle la parabole bouddhiste (Sutra du Lotus) : une maison est en feu, à l’intérieur 3 jeunes enfants tellement absorbés par leur jeu ne se rendrent pas comptye de l’incendie et continuent à jouer, leur père qui est l’extérieur les appelle trés vivement, mais les enfants ne l’entendent pas, ils préfèrent continuer de jouer... Nous sommes comme ces enfant nous ne voulons pas voir la catastrophe qui arrive !

                              Merci Ariane de faire connaître ce livre.


                              • Ariane Walter Ariane Walter 31 janvier 2012 23:12

                                Je partage ses convictions. L’agriculture en particulier est une catastrophe. Bientôt il n’y aura plus de terres pour cultiver.


                              • joletaxi 31 janvier 2012 21:35

                                sympa le Mr. Tarrer,il me fait penser au prophète Philippilus de la bande dessinée.

                                Fort heureusement, les faits démontrent que ce genre de personnage, qui vit sur le dos des gogos qui boivent ses paroles comme évangile,a toujours eu tout faux.

                                Dites donc Ariane, votre égérie Effa, la nordique est dans la panade.
                                C’est poignant, même Cabanel, l’homme qui avait pu approcher la sainte tourne sa veste pour pédaler dans la sauce hollandaise.
                                Vous au moins, vous restez cohérente, vous soutenez le dinosaure stalinien.

                                Quelle ménagérie !!!


                                • Ariane Walter Ariane Walter 31 janvier 2012 22:17

                                  Et en matière de dinosaure, tu t’y connais cher Joë...


                                • Michel Tarrier Michel Tarrier 31 janvier 2012 21:44

                                  Le Monde, ce jour.
                                  Alerte pour une planète à bout de souffle :
                                  http://desirsdafrique.blogspot.com/2012/01/alerte-sur-une-planete-bout-de-souffle.html


                                  • Ariane Walter Ariane Walter 31 janvier 2012 23:10

                                    le constat est encore plus pessimiste que le tien !


                                  • Ariane Walter Ariane Walter 31 janvier 2012 23:06

                                    Alchimie,
                                    Tu fais très bien l’idiot. On y croit ! Bravo !


                                  • Pie 3,14 31 janvier 2012 22:26

                                    Et mon gourou coucou.

                                    Vous étiez faits pour vous rencontrer, pour le meilleur et surtout pour le pire.


                                    • Ariane Walter Ariane Walter 31 janvier 2012 23:07

                                      Merci, mon père, pour votre bénédiction !


                                    • Croa Croa 31 janvier 2012 23:15

                                      à Ariane,

                                      « Merci, mon père, »

                                      Il me semble qu’à « Pie 3,14 » on devrait dire « sa sainteté »

                                      Mais je peux me tromper...


                                    • Pie 3,14 31 janvier 2012 23:16

                                      Vous l’avez ma fille car je sais que votre union sera stérile, fidèle aux voeux du gourou qui ne désire pas souiller la planète de mioches inutiles.


                                    • Pie 3,14 31 janvier 2012 23:17

                                      A Croa,

                                      Je ne suis pas susceptible.


                                    • Frabri 31 janvier 2012 23:15

                                      Si l’humanité vivait comme les américain-ne-s il faudrait 6 planètes, si elle vivait comme les européen-ne-s il faudrait 3 planètes
                                      Si elle vivait comme les couches dirigeantes de droite et de gauche françaises, il faudrait combien de planètes ? ? ? ? Dieu seul le sait.

                                      Couches dirigeantes dont fait partie l’oligarque Mélanchon, le favori d’Agora vox et d’Ariane Walter, farci de bonnes intentions, comme les autres candidat—te-s, de droite et de gauche, plus matérialistes et individualistes les uns et les unes que les autres.

                                      Par contre si l’humanité vivait comme Gandhi, Bouddha, Jésus-Christ, la planète pourrait faire vivre 12 milliards d’êtres humains sans problèmes.

                                      « Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l’homme, mais pas assez pour assouvir son avidité » Gandhi

                                      Il faudrait demander aux candidat-te-s a la présidentielle quelle est leur empreinte écologique

                                      http://www.passerelleco.info/article.php?id_article=314


                                      • Croa Croa 31 janvier 2012 23:23

                                        Envois-ça à Jean-Marc Governatori :

                                        - Il te répondra !  smiley

                                        Les autres c’est moins sûr.


                                      • R-sistons R-sistons 1er février 2012 00:54

                                        « Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l’homme, mais pas assez pour assouvir son avidité » Gandhi

                                        Merci Fabri. En une simple phrase, tout est dit ! eva


                                      • R-sistons R-sistons 1er février 2012 00:55

                                        « Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l’homme, mais pas assez pour assouvir son avidité » Gandhi

                                        Merci Frabri, en quelques mots tous simples, tout est dit. Superbement ! eva


                                      • Ariane Walter Ariane Walter 1er février 2012 09:59

                                        Frabri,

                                        Je crois que si vous aviez vécu du temps du Christ ou de gandhi, vous les auriez traité comme vous traitez Mélenchon.
                                        Toujours facile de s’agenouiller devant des valeurs sûres et reconnues. Beaucoup plus difficile, dans le présent, de voir qui vaut la peine.

                                        A propos de ceux qui veulent que la planète puisse nourrir 12 milliards d’hommes. Vous savez très bien qu’il faudrait que ces 12 milliards aient une sobriété évangélique et que ce n’est pas le cas car aucun n’envisage de vivre à présent sans mobile et PC.

                                        Mais je pense que cette position évite de réfléchir...Et donne un style « humaniste ».

                                        Maintenant il faut reconnaître que ce n’est pas la surpopulation qui est le problème majeur mais la destruction de toute morale publique au profit d’un petit nombre.


                                      • Ariane Walter Ariane Walter 1er février 2012 10:01

                                        Pourquoi tenez-vous tant à vous faire passer pour un beauf ?
                                        Evidemment , sous un pseudo, tout est possible.


                                      • Iren-Nao 1er février 2012 05:00

                                        Chere Ariane,
                                        Vous avez le plus souvent le don de m’agacer, mais je dois avouer que c’est beaucoup la consequence de ma profonde misogynie...
                                        Tarrier n’est pas quelqu’un de fort sympathique (barbu sans moustache...pouah !) mais ce n’est clairement pas son ambition.
                                        Il n’empeche que Tarrier a globalement raison et que nous voila, et surtout nos enfants carrement mal barres et peut etre est il encore temps de quelque chose.
                                        Pour ma part j’ai plutot tendance a croire que crises, famines, migrations forcees et epidemies fairont le boulot en temps utile et que ca ne sera pas fort rigolo.
                                        Suivrons des temps a la Mad Max et que ca repartira sans que nous ayons rien retenu jusqu’a peut etre une prochaine fois...
                                        Au surplus, ce n’est pas si grave les 7 milliards de vivants presentement seront quasi tous de l’engrai d’ici un petit siecle.
                                        La mort c’est bien peu original, la souffrance et le chagrin devraient etre evites autant que possible.
                                        Pour ma part la lecture de « Effondrement » de Jared je sais plus quoi m’a deja confirme ce que je devinais fortement depuis longtemps.
                                        Tout ca pour vous dire Madame que je trouve bien que vous soyez un peu sortie de votre attitude bourgeoise intello qui se la pete un peu pour supporter Tarrier ou tout au moins son bouquin qui helas sera aussi inutile que les autres du genre.
                                        Bien cordialement.
                                        Iren-Nao


                                        • Michel Tarrier Michel Tarrier 1er février 2012 11:21

                                          “Barbu sans moustache” (le jour de cette photo...)
                                          S’enquérir du système pileux d’un auteur... Voila qui est intéressant ! Avant de lire Onfray, posez-vous donc la question de savoir s’il se rase les couilles ! Pour ce qui concerne BHL, il avait précisé lors d’une conférence de presse internationale qu’il se faisait régulièrement épiler le trou de balle. On n’en sait jamais assez.


                                        • Ariane Walter Ariane Walter 1er février 2012 10:03

                                          Cher Iren-nao,

                                          Je ne veux retenir que l’essentiel :
                                          -Vous pensez que M. Tarrier ne déraisonne pas.
                                          -Je vous énerve moins.

                                          Deux nouvelles pour bien commencer une journée !


                                          • Michel Tarrier Michel Tarrier 1er février 2012 12:13

                                            Prions pour Bernard Tapie qui loue le sien (de yacht) 800.000 euros/semaine. Un socialiste. Il aurait même pu faire ministre de l’écologie dans la république des cons. Prix de la barque : 70 millions d’euros (Sarko-Lagarde = le flouze de ceux que l’on refoule à la Sécurité Sociale).


                                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 1er février 2012 11:56


                                            Michel Tarrier s’agite en CROYANT que les choses vont de mal en pis alors qu’on voit clairement que les choses s’améliorent petit à petit.

                                            Au niveau énergétique par exemple, on est en train de faire des avancées qui nous permettrons de ne plus devoir consommer de carburants fossiles d’ici 20 ans grâce à l’hydrogène et aux centrales au thorium notamment, à condition de le VOULOIR.

                                            Au niveau de la population, on remarque qu’un pays comme le Japon va voir sa population diminuer de 30 % d’ici 2050 ( hors effet Fukushima qui risque de provoquer encore plus de dégâts ) et que c’est une tendance lourde dans tous les pays développés en ce y compris des pays tels que le Brésil : renseignez vous et vous verrez.

                                            Dans les pays en voie de développement par contre, il est malheureusement probable que les famines, les épidémies et la guerre fassent diminuer la population comme ce fut le cas chez nous pendant la plus grande partie de notre histoire jusqu’il y a peu, bien que le phénomène d’urbanisation de la plupart de ces pays implique à terme une diminution de la croissance démographique.

                                            Il reste à se préoccupper des pollutions dues aux produits chimiques, notamment dans l’agriculture, tout en sachant qu’on rémédie aux problèmes jours après jour.

                                            Améliorons notre cadre de vie, jour après jour, pas après pas au lieu de vouloir tout casser au nom d’une soi disant divinité nommée Gaia ou je ne sais quoi d’autre.

                                            Michel Tarier veut jeter le bébé avec l’eau du bain , ce qui est en soi profondément stupide.







                                            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 1er février 2012 12:02

                                              Et je n’ai même pas parlé des projets qui visent à récupérer le carbonne athmosphérique dans des machines plus performants que la photosynthèse naturelle : maintenant c’est fait !

                                              L’avenir est en marche et il sera RADIEUX !


                                            • restezgroupir44 restezgroupir44 1er février 2012 12:05
                                              Chère Ariane,

                                              Si vous le permettez puisque je trouve cet article et l’auteur dont vous faites la promotion assez pessimistes je vais donc ajouter un lien de mon blog
                                              ou je n’ai rien à gagner puisqu’il est gratuit et ne me coûte rien pour les mêmes raisons il n’a aucune prétention sauf celle d’aider à me reconstruire. 


                                              C’est un PPS sur la vie


                                              Cordialement,

                                              • mortelune mortelune 1er février 2012 12:12

                                                - La terre est-elle surpeuplée ? 

                                                Si l’on réuni tous les habitants de la planète en un seul espace ils occuperaient à peine la surface de la moitié de la Nouvelle Calédonie.
                                                On peut quand même y réfléchir hein ? Le souci de l’humanité est sans doute davantage dans les qualités humaines de cette population que dans le nombre qui la compose.

                                                • lavabo 1er février 2012 12:42

                                                  Article d’un ridicule absolu

                                                  mais on a l’habitude avec l’auteur.........

                                                   


                                                  • lavabo 1er février 2012 12:49

                                                    Je tiens egalement a saluer les membres du club de l’enclume ainsi que leurs sympathiques corium-boys

                                                     


                                                  • Ariane Walter Ariane Walter 1er février 2012 15:02

                                                    Etre jugée ridicule par un lavabo a un côté surréaliste qui me convient...


                                                  • Martin D 1er février 2012 12:43

                                                    je vous invite à lire ce livre :
                                                    Comment les riches détruisent la planète - Hervé Kempf

                                                    Synopsis :

                                                    Nous sommes à un moment de l’histoire qui pose un défi radicalement nouveau à l’espèce humaine : pour la première fois, son prodigieux dynamisme se heurte aux limites de la biosphère et met en danger son avenir. Vivre ce moment signifie que nous devons trouver collectivement les moyens d’orienter différemment cette énergie humaine et cette volonté de progrès. C’est un défi magnifique, mais redoutable. Or, une classe dirigeante prédatrice et cupide, gaspillant ses prébendes, mésusant du pouvoir, fait obstacle au changement de cap qui s’impose urgemment. Elle ne porte aucun projet, n’est animée d’aucun idéal, ne délivre aucune parole mobilisatrice. Après avoir triomphé du soviétisme, l’idéologie néolibérale ne sait plus que s’autocélébrer. Presque toutes les sphères de pouvoir et d’influence sont soumises à son pseudo-réalisme, qui prétend que toute alternative est impossible et que la seule voie imaginable est celle qui conduit à accroître toujours plus la richesse. Cette représentation du monde n’est pas seulement sinistre, elle est aveugle. Elle méconnaît la puissance explosive de l’injustice, sous-estime la gravité de l’empoisonnement de la biosphère, promeut l’abaissement des libertés publiques. Elle est indifférente à la dégradation des conditions de vie de la majorité des hommes et des femmes, consent à voir dilapider les chances de survie des générations futures. Pour l’auteur de ces pages incisives et bien informées, on ne résoudra pas la crise écologique sans s’attaquer à la crise sociale concomitante. Elles sont intimement liées. Ce sont aujourd’hui les riches qui menacent la planète.

                                                    ce que j’ai aimé :
                                                    nous sommes entré dans la phase « 6ème extinction des espèce »...nous allons crever parce que nous consommons bcp trop en ENERGIE...la terre n’arrive plus à se regénérer efficacement.

                                                    • dom y loulou dom y loulou 1er février 2012 14:00

                                                      c’est faux, l’obolix change la donne, il nettoie le smog et restaure les climat partout à présent


                                                      mais si vous préférez QUE voir de l’obscur partout vous ne verrez pas autre chose

                                                      alors vous vous faites complice de ces merdias lobotomisants qui colonisent votre pensée comme une gangrène

                                                      projectobolix.org

                                                    • Constant danslayreur 1er février 2012 12:43

                                                      AV,
                                                      Vous faites ce que vous voulez chez vous, mais ce billet aurait du être publié sous « extrait d’ouvrage », « publicité » ou autre mais pas « Culture » ou alors celle de la haine


                                                      • Ariane Walter Ariane Walter 1er février 2012 14:52

                                                        Constantdanslayreur,

                                                        Votre pseudo est lucide. C’est bien. (Ceci pour « haine » à la place de « constat lucide. »)


                                                      • Constant danslayreur 1er février 2012 15:12

                                                        Précision à l’auteur,

                                                        Même si c’est sur votre fil (et ça pouvait très bien être ailleurs libre à vous de ne pas le croire),

                                                        Et d’un ce n’est pas à vous que je parle, mais à AV et d’un problème qui n’est pas tant votre billet que l’arnaque qu’il vend à l’insu de son plein gré sous le label ô combien noble de « culture »

                                                        Et de deux, lorsque je parle de culture de la haine, ce n’est toujours pas votre « constat lucide » qui est visé, mais l’espèce de militantisme de votre champion voulant que pêle-mêle, avoir des enfants c’est mal, le confort électrique est une hérésie, prendre l’avion un crime contre l’humanité et manger de la viande un casus belli.

                                                        Plus culture de la haine que ça, JE meurs

                                                        Vous ne partagez pas cet avis ? ça tombe bien ce n’est pas ce qui est demandé.

                                                        Quant à mon pseudo, vous avez réussi à le mettre à nu et à le retourner contre moi, ce n’était pas du tout évident, bravo…


                                                      • ratapignata ratapignata 1er février 2012 12:50

                                                        @mortelune

                                                        le problème n’est pas tant de savoir ce que contiendrait ou pas la Nouvelle Calédonie en terme de population , mais plutot de réfléchir à ce qui fait que par le biais des politiques nationales ,les populations se répartissent sur d’infimes bandes de terre souvent littorales qui sont parfaitement exposées aux pires scénarios et nous exposent précisément à la surpopulation en certains lieux donnés !

                                                        Ce qui tend à prouver que si les populations désertent leurs milieux originels , et investissent de manière systématiques des « méga-centres » urbains , c’est bien qu’il existe une problématique et nataliste ,et environnementales dans la matière d’aborder et traiter les politiques natalistes aussi bien dans les pays à forte valeur ajoutée que dans les pays en voie d’y parvenir !

                                                        Qu’il y ait surnatalité en des points précis de la planète autorise précisément les grandes nations à apporter leur aide à l’éducation des populations en questions ,tout en réfléchissant précisément aux problèmes de l’émigration non souhaitée ,ou émigration climatique ou ,que sais-je ! 

                                                        Il y a bien surpopulation et nous devrons nous poser , de plus en plus le problème de savoir jusqu’à quel point elle tend à nous servir ou nous desservir ,en temps que pays développés à faible pourcentage nataliste ! 


                                                        • Ariane Walter Ariane Walter 1er février 2012 14:56

                                                          Ratapignata,

                                                          Tout discours logique est inutile. Ils ont leurs idées. La planète va très bien. Que chacun continue à faire du fric et l’humanité continuera jusqu’à la nuit des temps. Voilà le béton de leur pensée.


                                                        • Yohan Yohan 1er février 2012 12:51

                                                          C’est un nartik ?


                                                          • lavabo 1er février 2012 12:58

                                                            Un bien beau nartik meme


                                                          • Gonzague Gonzague 1er février 2012 13:09

                                                            Oui, achetez ce livre pour lutter contre le productivisme et cette saloperie de société de consommation qui nous intime de sans cesse acheter des livres inutiles et pompeux.


                                                            • Montagnais Montagnais 1er février 2012 13:38

                                                              De retour Ariane ? Bonjour, et votre bouquin sur DSQ ?


                                                              On l’attend avec excitation.

                                                              Quant à votre texte, on peut faire court désormais : Acta est fabula..

                                                              Y’a pu à argumenter.

                                                              Bon, on en finira cependant pas de rappeler les saltimbanques.

                                                              De s’amuser..

                                                              L’oligarchie va crever.

                                                              Aussi.

                                                              Nous reste juste le temps d’une ultime insurrection : 


                                                              • Ariane Walter Ariane Walter 1er février 2012 15:01

                                                                Bonjour Montagnais,

                                                                Votre photo me rappelle un dessin humoristique que j’ai apprécié :

                                                                -Un manifestant se balade avec une pancarte en carton et un sdf l’interpelle et montrant la pancarte : « Vous en faites quoi après ».
                                                                Beaucoup de choses sont dites là.

                                                                Je pense qu’il devient moins facile de manipuler les peuples. Une petite frange des peuples du moins.
                                                                Voyons jusqu’où cela ira et restons du bon, côté.

                                                                Ma pièce est partie pour se jouer en septembre. On verra.


                                                              • ratapignata ratapignata 1er février 2012 13:41

                                                                Si l’on considère les votes ici , on comprend mieux le résultat des élections !


                                                                • mrdawson 1er février 2012 13:55

                                                                  A la personne qui pense que la population n’augmente pas de manière exponentielle :
                                                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:World-Population-1800-2100.png

                                                                  Sinon un truc me taraude : je pense qu’on est tous d’accord que le pire du pire du pire de scénario si on continue comme ça serait la disparition de l’homme sur terre. Globalement la terre, et la vie qui s’y trouve, va continuer son petit bonhomme de chemin comme si de rien était.

                                                                  Donc dans le but de faire survivre l’homme, Michel Tarrier invective l’homme et suggère qu’il arrête de se reproduire. J’avoue être intrigué par la dualité de la réflexion.

                                                                  Sinon, oui ça craint, oui on détruit et oui on surconsomme. Mais, si on trouve une source d’énergie inépuisable (on ne rigole pas la au fond ! on n’en pas si loin que ça) : alors y’a plus de problèmes, du tout. Sinon ça passera comme pour toutes les autres espèces, par un effet de surmortalité jusqu’à la stabilisation de la population mondiale.
                                                                  Et c’est nul car ça touchera en premier lieu les populations pauvres qui en chient déja assez comme ça.
                                                                  Mais honnêtement : à part préconiser manger moins de viande et faire moins d’enfant (ce qui ne changera pas grand chose), des solutions ?


                                                                  • mrdawson 2 février 2012 15:02

                                                                    « Le mot exponentielle ça fait savant et impressionant, mais c’est aussi utilisé à tord et à travers. »

                                                                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Croissance_exponentielle
                                                                    https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/xx.html

                                                                    Le terme « croissance exponentielle » a surtout un sens qu’il convient de vérifier avant de devenir désagréable sur un forum.


                                                                  • restezgroupir44 restezgroupir44 1er février 2012 13:56

                                                                    Comment qu’il disait le grand Charles ?


                                                                    Les Français sont tous des ......................meuh ..........non

                                                                     smiley



                                                                    • Gens_d_Ormesson Gens_d_Ormesson 1er février 2012 13:59

                                                                      Sept milliards d’individus, à raison de 1000 m² par individu, n’occupent guère plus qu’une surface comme l’Australie... A titre indicatif, simplement.


                                                                      • bernard29 bernard29 1er février 2012 14:12

                                                                        Chère novice, le pasteur Michel Tarrier a commis son 63 éme opus sur agoravox ce jour. il vient de déterminer l’année « Du Grand Jour », où seuls les justes et élus seront sauvés. Venez et propagez la nouvelle.


                                                                        • cacapoum cacapoum 1er février 2012 14:42

                                                                          Exeptionnellement j’aurais bien voté « utile » pour cet article mais ça sent le bobo.
                                                                          Alors ce sera un blanc inutile.


                                                                          • Pelletier Jean Pelletier Jean 1er février 2012 14:46

                                                                            Je me suis investi très tôt dans la défense de l’écologie, en fondant dans le milieu des années 70 le 1er mouvement écologiste en lorraine le MAERL, je revois encore la mise en garde de René Dumont, candidat à l’élection présidentielle en 1974 tendant son verre d’eau… et j’étais co-animateur de la manifestation anti nucléaire contre le projet de centrale nucléaire de Superphénix sur le site de Creys-Malville en juillet 1977.

                                                                            Mais je ne suis plus aujourd’hui avec les verts. Pourquoi ? Justement il m’a semblé assez vite que les écologistes développaient des discours agressifs et arrogants, voir moralisateurs. Je ne crois pas à ces fausses vertus. L’intolérance et les prêcheurs d’apocalypse ne servent pas la cause de la planète.

                                                                            Aujourd’hui, une majorité de parti politique ont intégré la question de l’écologie dans leur réflexion, particulièrement le PS. Leur manière d’avancer sur ce terrain me semble plus raisonnable et surtout plus réaliste, avec un élément indispensable la pédagogie.

                                                                            Donc je n’arrive pas à porter le même enthousiasme aux écrits de Michel Tarrier.

                                                                            http://jmpelletier52.over-blog.com/


                                                                            • symbiosis symbiosis 1er février 2012 15:14

                                                                              Aaah ! Que ce fil de discussion est plaisant ! Comme l’on aimerait en lire plus souvent.
                                                                              J’en ai d’ailleurs oublié le topic de l’article d’Ariane, excuse moi, Ariane. Ah, oui la dénatalité.

                                                                              Soyons réalistes. Est-il question de dénatalité dans les grandes familles, je veux dire dans les familles des classes  dominantes ? Hé bien, non ! Les grandes familles, comme son nom l’indique sont de grandes familles.

                                                                              Quelle est la situation aujourd’hui et pourquoi ces grandes familles sont elles si prolifiques et n’envisagent pas leurs avenirs en terme de régulation des naissances, pour elles-mêmes ?

                                                                              Hé bien, parce que l’oligarchie a compris avant nous qu’elle était en guerre.

                                                                              Contre qui ?

                                                                              Contre nous, le nombre.

                                                                              Et pourquoi ?

                                                                              Parce qu’elle nous a déclaré la guerre, et forte de ce constat, elle a la conscience aiguisé par cette réalité, ainsi que des impératifs inhérents à cette réalité. Nous non.

                                                                              Aiguisés que nous sommes par la propagande …. de l’oligarchie pour nous faire admettre que cette réalité de guerre dans laquelle nous avons été plongés, n’est somme toute que notre lot quotidien !

                                                                              Mais nous commençons à réaliser que nous sommes bien en guerre, avec des victimes par millions...

                                                                              La guerre du riche au pauvre, guerre de classe, guerre conceptuelle planétaire.

                                                                              La question de la dénatalisation est une question de survie pour l’oligarchie.

                                                                              La réalité est que, en temps de guerre et pour le siècle à venir la multitude a besoin de troupes. Il est de notre devoir de procréer pour faire face à cette guerre de classe qui se met en oeuvre lentement, très lentement.

                                                                              La natalité devrait également être une question de survie pour nous aussi...




                                                                              • symbiosis symbiosis 1er février 2012 15:20

                                                                                J’ajouterais qu’en terme de conscience de classe, l’argumentaire de Tarrier ne tient que contre le bien commun et pour le bien de l’oligarchie.
                                                                                Je soutiens donc la résistance d’Éva face aux propos désobligents de Tarrier et je crois qu’elle est dans le vrai, c’est à dire avec une conscience de classe et la haute intuition du bien commun.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès