• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Au théâtre ce soir » : Les dernières heures de Mohamed Merah

« Au théâtre ce soir » : Les dernières heures de Mohamed Merah

Quand sous couvert de culture on met en scène des èvènements terribles, sans tenir compte du choc que cela peut provoquer sur toutes les personnes concernées par ce drame. Tout serait bon pour faire le BUZZ et de l'argent, et pour peut être aussi donner un éclairage particulier inquiétant à certains évènements ?

Des proches de victimes accusent en effet la pièce de vouloir excuser le djihadiste. Une pétition a été lancée et sera adréssée au ministre de la culture : pétition contre la représentation de cette pièce.

"Nous qui avons la responsabilité de porter la voix de ceux qui ont péri à Toulouse et Montauban et celle de leurs familles, nous considérons qu'une telle entreprise de réhabilitation dans le contexte que nous traversons sous couvert d'alibi culturel est une honte et un déshonneur."

Demain on montera peut-être une pièce sur l'affaire Grégory ou on fera un film sur l'attentat de Nice.

Le festival d’Avignon a monté une pièce intitulée « Moi, la mort, je l'aime comme vous aimez la vie ».

C'est le titre de la pièce de Mohammed Kacimi, mise en scène par Yohan Manca, qui fait polémique à Avignon et qui raconte les dernières heures de la vie de Mohamed Merah. ''Héros'' de la pièce.

Racoleur, n'est-ce pas ? On a eu des titres de films « mort d'un pourri » par exemple qui eussent été plus appropriés, mais non, les dernières heures de ce personnage sont importantes, celles des victimes, pas vendeuses.

Les familles des victimes sont révoltées, mais on ne les a pas consultées avant de monter cette pièce.

Leur douleur qui va être ravivée, le souvenir de ces victimes, la compassion, le respect, on s'en fout.

Mais les investisseurs qui ont monté ce spectacle ont des arguments pour masquer leur vénalité et leur cynisme.

Au nom de la liberté d'expression, la sacro-sainte liberté d'expression, même si elle est offense, vulgarité, cynisme, voyeurisme, appât du gain.

Autre argument.

Expliquer, ne pas excuser bien sur, on est cynique mais pas à ce point, faire comprendre.

L’auteur de la pièce, Mohamed Kacimi, donne ses arguments minables que l'on entend souvent dans ces cas.

''Ce n’est pas une réhabilitation de Mohammed Merah", il ne manquerait plus que cela. "C’est une interrogation par rapport à un monstre que la société a engendré".

Bien sûr ce pauvre Merah n'est qu'une victime de notre société, il n'est que le produit de notre société ; c'est notre société qui est dégueulasse et qui a fait de cet homme un barbare. La responsabilité individuelle, balivernes.

Moi je m'interroge sur la vénalité d'un tel auteur et sur ses réelles motivations.

Quand on connaît les faits, on se demande.

Que faut-il expliquer ?

Qu'y a t-il à comprendre ?

Quelles circonstances atténuantes chercher pour rendre ces crimes moins odieux.

Il n'y a pas de mots pour qualifier la barbarie de tels actes, et quelle compréhension avoir vis-à-vis d'un monstre qui n'a d'humain que l'apparence. Je me refuse à reconnaître une part d'humanité dans ce monstre, comme certains avocats prétendent le faire.

''Il y a dans tout criminel une part d'humanité.''

Même Hitler avait une part d'humanité ?

Les faits sont terrifiants.

Sept morts en onze jours. En mars 2012, celui qui n'était que "le tueur au scooter" d'un premier "fait-divers en 2011" est vite devenu l'ennemi public N° 1.

11 mars : meurtre d'un militaire sur un parking.

Le sergent-chef Imad Ibn-Ziaten, âgé de 30 ans, est abattu d'une balle dans la tête sur un parking désert de Toulouse.

La mort du soldat, d'une balle dans la tête, passe pour l'instant comme un fait-divers local : les enquêteurs évoquent même un règlement de compte ou un différend familial, sans que soient évoquées la piste islamiste. 

En 2012 :

5 mars : deux "paras" tués avec la même arme.

Merah attaque trois Bérets rouges qui retirent de l'argent à un distributeur.

Il fait feu sur ces hommes en criant "Allah Akbar". Le caporal Abel Chennouf, 25 ans, et le 1ère classe Mohamed Legouad, 23 ans, sont tués. Le troisième Loïc Liber blessé est tétraplégique.

19 mars : tuerie à l'école juive Ozar Hatorah.

Sur le trottoir, un professeur en religion, Jonathan Sandler, 30 ans, et ses fils Gabriel, 3 ans, et Arié, 5 ans, sont abattus.

Merah entre alors dans la cour de l'école, saisit par les cheveux une autre enfant, et l'exécute d'une balle en pleine tête. La petite Myriam Monsonégo a 8 ans.

Un adolescent est également grièvement blessé par les tirs.

Les motivations de Merah : la vengeance.

Contre les militaires à cause de la présence Française en Afghanistan

Morts parce que militaires.

Contre les juifs, pour venger la mort d'enfants Palestiniens.

Morts parce que juifs.

Le pire est que les Merah font des émules.

Les frères Kouachi et Amedy Coulibaly ont sûrement été inspiré dans leurs méthodes par Mohamed Merah et ont fait eux 17 victimes en tirant à la Kalachnikov. 

J'espère qu'on ne fera pas un film ou une pièce de théâtre n'est ce pas Monsieur Mohammed Kacimi, sur ces assassins devenus des barbares à cause de notre société bien sûr.

Le meilleur argument contre cette exploitation de l'affaire Merah est donnée par Latifa Ibn Ziaten, mère du premier soldat assasiné par Merah, elle sait de quoi elle parle, elle sait par expérience que si on n'y prend pas garde on peut faire de ces monstres des martyrs.

La mère d’Imad ibn Ziaten, sous-officier du 1er régiment du train parachutiste de Francazal et première victime de Merah à Toulouse a été choquée par cette idée bizarre de mettre en scène la mort de Merah.

Cela me choque parce que mettre Mohamed Merah dans une pièce de théâtre, montrer ça, parler de lui, de ses conversations, c’est faire de lui un héros et je ne trouve pas ça intelligent. Merah, c’est pas un héros, c’est un assassin”.

Latifa Inbn Ziaten a reçu la Légion d'honneur pour son engagement dans de nombreuses actions auprès des jeunes visant à lutter contre la radicalisation, et a monté une association, "l'Association Imad Ibn Ziaten pour la jeunesse et la paix".


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • Sozenz 13 juillet 2017 12:26

    avez vous vu cette pièce ? 


    • Emma Joritaire 13 juillet 2017 13:34

      @Sozenz

      « avez vous vu cette pièce ? »

      Ce n’est pas nécessaire. La mise en scène d’un tueur d’enfants heurtera toujours un certain nombre de personnes, indépendamment du contexte et de l’intention affichée par l’auteur.

      Imagine-t-on une pièce de théâtre sur Marc Dutroux, en dehors du cerveau torturé d’un intellectuel de gauche pervers sexuel ?


    • moderatus moderatus 13 juillet 2017 13:58

      @Emma Joritaire

      Exact ,je partage votre position bien sur, c’est la raison de mon article.

      peut on tout se permettre ? , En plus les motivations ne sont pas claires du tout.


    • Mister hyde 13 juillet 2017 14:08

      @Emma Joritaire

      « D’un intellectuel de gauche pervers » ?!! Etes vous en train de supputer qu’il faut être un intellectuel de gôche pour être un pointeur de gamin ? c’est particulièrement caricatural ce que vous dites la, je connais bien sur tout ces sales pointeurs du PS, mais allez mettre la « gauche » dans la même phrase que la pédophilie, c’est assez tiré par les cheveux je trouve. Mais si c’est juste pour dire qu’il y a des pédophiles au PS je suis d’accord avec vous bien sur , c’est le rapprochement que je trouve moyen.

    • Emma Joritaire 13 juillet 2017 15:12

      @Emma Joritaire

      « tes vous en train de supputer qu’il faut être un intellectuel de gôche pour être un pointeur de gamin ? »

      Je ne suppute rien du tout, j’affirme qu’il faut être un intellectuel de gauche pervers sexuel pour songer mettre en scène Marc Dutroux dans une pièce de théatre.

      « 
      c’est particulièrement caricatural ce que vous dites la, »

      C’est toute la différence qu’il y a entre vous et moi, le caricatural des deux, c’est moi smiley

      Pour de qui est de la gauche et de la pédophilie, je vous renvoie à la liste des signataires d’iune pétiton pro-pédphiles oublée par « Le Monde » du 26 janvier 1977. Elle se suffit à elle-même.


    • Emma Joritaire 13 juillet 2017 15:52

      @Emma Joritaire

      « ...oublée par « Le Monde » du 26 janvier 1977. Elle se suffit à elle-même. »

      Hélas non, elle n’a pas été « oubliée », elle a bel et bien été publiée. Ce qui est révélateur d’un haut degré de pourrissement.


    • Mister hyde 13 juillet 2017 16:00

      @Emma Joritaire

      Ah oui donc j’avais bien compris, et oui je la connais cette lettre, c’était en soutient d’un sale pointeur de gosse si je ne m’abuse et nous avons eu toute la classe politique, médiatique etc.. pour soutenir son esprit détraqué, pareil pour l’autre petite merde de polanski, sauf que ce n’est pas car il y a des pointeurs au PS que tout les pointeurs sont des intellectuels de gauche , c’est n’importe quoi d’associer un vice comme la pédophilie a la politique, je vois même pas comment on peut faire un rapprochement entre quelque chose d’aussi barré qu’arriver a bander devant un gamin et avoir des convictions de droite ou de gauche , c’est vmt ne pas réfléchir dans la nuance et faire de la caricature dans la caricature.

    • Mister hyde 13 juillet 2017 16:03

      @Emma Joritaire

      « Le caricatural des deux c’est moi » . Ah mais vous l’avouer , c’est tout a votre honneur camarade : )

    • Emma Joritaire 13 juillet 2017 17:45

      @Mister hyde

      « c’est n’importe quoi d’associer un vice comme la pédophilie a la politique, »

      Sans doute, mais ce n’est pas n’importe quoi d’associer la promotion et la défense de la pédophilie à la gauche.


    • Mister hyde 13 juillet 2017 18:02

      @Emma Joritaire

       
      Oui effectivement je suis bien d’accord sur ce point la , dans les années 80, bon nombre de socialistes ont soutenu polanski etc.., donc sa c’est clair que le soutient de l’époque a été peut être plus de personnalités de « gauche » ( sa fait un bail que les socialistes ne sont plus de gauche), mais dire que le soutient de la pédophilie est une affaire de gauche, c’est sa qui me fait vous dire « n’importe quoi » , par exemple l’international boy lovers ce n’est pas une question de droite de gauche juste de gros tarés qui bandent devant des gamins, et veulent le légaliser, la politique se mele déjà de bien des choses, ne lui en inventons pas plus : ).
      Mais sinon oui effectivement beaucoup de personnalités de gauche soutenait sa , mais pas que, ce n’est tout simplement pas possible psychologiquement parlant, que le vice de la pédophilie soit une affaire d’idées de droite ou gauche.



    • Mister hyde 13 juillet 2017 18:08

      @Mister hyde


      Mais que le soutient a été plus visible de personnalités de gauche , ca oui je suis d’accord, ce que je veux dire, c’est que ce vice la, ce n’est pas possible que ce soit une histoire de gens communistes , socialistes etc.. quelque chose d’aussi grave n’est pas une question de mentatlité de droite ou gauche , c’est simplement une maladie qu’on certains êtres humains, qu’ils soient du fn , de gauche ou droite.

    • Sozenz 13 juillet 2017 18:14

      @moderatus
      est ce difficile de repondre par oui ou par non à ma question ?
      donc l avez vous vu ou pas ?


    • Sozenz 13 juillet 2017 18:44

      @emma

      Imagine-t-on une pièce de théâtre sur Marc Dutroux, en dehors du cerveau torturé d’un intellectuel de gauche pervers sexuel ?


      j ai failli répondre oui pourquoi .
      et en fait , en réfléchissant bien , vous m avez collé un doute .
      je ne suis pas dans la tête de tout le monde et heureusement pour moi .mais ce que vous dites est possible mais peut être pas forcement systématique .
      je n en sais rien ^^


    • njama njama 14 juillet 2017 12:57

      @Emma Joritaire

      La pédophilie de gauche ?
      elle faisait plutôt partie des charmes discrets de l’aristocratie ...

      Humiliations bourgeoises
      par Marc-André Cotton

      Résumé : Le sadisme rituel que l’élite victorienne imposait à ses enfants fut un modèle pour la petite bourgeoisie anglaise et l’origine de perversions caractéristiques, méconnues dans les classes populaires.

      Lewis Carroll, un pédophile victorien
      par Marc-André Cotton

      Résumé : L’idéalisation de l’enfance va de pair avec la maltraitance. La littérature enfantine anglaise du XIXe siècle témoigne de cette réalité, ancrée dans l’histoire familiale de ses auteurs.


    • Mister hyde 14 juillet 2017 17:54

      @njama

      Intéressant sa !! La est peut être la raison de la pédophilie bourgeoise, je crois qu’on parle maintenant de mémoire générationnelle entre famille non ? ou il est peut être question de gène héréditaire, quelque chose dans le genre, la est peut être la réponse de la pédophilie institutionnalisé.

      A l’auteur :

      Pour Merah, je suis d’accord que la question ne se pose pas si c’était lui , je suis en désaccord avec quelqu’un qui parle de mec avec tatouage sous l’oeil (bien que le témoignage existe réellement), moi aussi j’ai lu les transcription et il parle a un flic en le tutoyant et en disant son prénom et le journal le point nous a titré vite après : merah travaille pour les rg ( le titre était une affirmation), donc la question ne se pose pas si c’était lui , sa c’est sur , la question est comment se sont comporté les renseignement avec lui, je rappelle que son avocate a dit qu’il s’était fait manipulé, et a crié au complot étatique. La est tout la question pas sur l’identité. Merci modératus pour cet article ;

    • moderatus moderatus 14 juillet 2017 18:26

      @Mister hyde

      bonjour

      il parle a un flic en le tutoyant et en disant son prénom

      deux réponses

      Merah avait déjà eu affaire à la BRI mais faute de preuve on l’avait laissé libre

      les Algérien , comme Merah ne pratiquent pas le vouvoiement, mais tutoient comme les marocains et les Tunisiens. C’est culturel

      Il n’y a aucune preuve d’une ancienne collaboration avec la police , et Merah n’en fait pas mention.

      On a même raconté qu’il avait voulu s’engager dans la légion, et que c’est le fait d’avoir été refusé qui l’avait rendu encore plus radical.

      Alors que la vérité et c’est Merah qui le dit lui même il voulait rentrer dans la légion pour retourner les armes contre les autre légionnaires.

      vous voyez jusqu’où va la manipulation.

      quand aux avocats, tous leurs client sont innocents ou victimes de la société , ils vont chercher chez les plus grands criminels leur part d’Humanité , c’est leur boulot

      Rappelez vous Verges avec Klaus Barbie.

      le parcours de Merah est parfaitement décrit par lui même, personnellement je ne vois aucune raison d’en contester la véracité jusqu’à,preuve du contraire bien sur.

      Je cherche comme vous à m’approcher le plus possible de la vérité.


    • Mister hyde 14 juillet 2017 19:52

      @moderatus

      Bonjour modératus,

       Merci pour votre réponse (je suis tjrs étonné qu’on me réponde a agora ; je charrie camarade, c’est que j’ai tjrs en travers le filtrage et la non réponse de mon article, et qui en plus n’est pas pour vous car contrairement aux autres, vous m’avez répondu et surtout aidé, en plus de sa bien gentiment)

      Oui je sais bien que le tutoiement est de mise dans certains pays, a l’instar de l’Amérique du sud, je vais vous prendre un exemple personnel, j’ai eu un copain Vénézuelien qui lui aussi ne connaissait pas le vouvoiement dans sa langue donc il tutoyer souvent, sauf que des que nous avions affaire a des personnes « d’ autorités » ils savaient très bien qu’il ne fallait pas faire sa et donc faisait comme l’on fait nous les Francais c’est a dire « vous » . 
      Je pense donc que Merah ne disait pas tu a tout le monde, en plus il était né en France ,ce qui n’était pas le cas de mon pote.

      Et je me souviens aussi qu’il l’appelait « hassan » ou un truc comme sa, et a un moment il lui dit « eh hassan tu croyais que quoi, que j’allais faire du tourisme la bas ou quoi », alors déjà il lui parle comme si il le connaissait et en plus il se permet de faire un trait d’humour, comme si il le connaissait un tant soit peu et je me rappelle que je ne sais plus quel phrase amenait a penser qu’il le connaissait , le ton été très amical, enjoué etc.., des fois avec humour, bien que sa ne prouve rien du tout, je vous l’accorde.

      Ca fait très longtemps que j’ai entendu l’enregistrement mais il me semble qu’il y avait des choses assez louche sur les dires de Merah, pour l’avocate je sais bien les rôles qu’ils ont par rapport a leur clients , les propos de cette dernière ne légitimait pas son acte par rapport a son passé ou autres circonstances atténuantes, elle disait qu’il s’était fait manipulé par les renseignements et elle appuyé ses dires avec une cassette ou Merah disait dessus qu’il s’était fait avoir par les services de sécurités. 
      Et qu’apprend t’on après, que le père a reçue 10000 euros pour on ne sait trop quoi !! D’ailleurs auriez vous une idée svp ?

      Après il est juste possible qu’on se soit servi de lui pour allez combattre au MO, sans parler de complot ou d’attentats étatique, je ne sais pas, moi aussi je suis das une démarche de vérité et serais ravie d’apprendre qu’il n’y a aucune zone d’ombre.


    • Mister hyde 14 juillet 2017 20:10

      @moderatus

      Si vus n’êtes pas au courant de certaines chose énoncés dans mon texte, dites me le , je prendrai le temps de chercher , comme vous l’avez fait avec moi la dernière fois.

      Pour vous donner mon avis personnel , je ne suis pas du tout sur qu’il y ait complot étatique, on a peut être juste voulu cacher qu’on s’est servi de lui comme « main d’oeuvre » au MO, et pour ma bonne santé mentale, je préférerais bien plus que ce soit simplement ca, plutot qu’une stratégie de la tension a la réseau gladio : ).

    • moderatus moderatus 14 juillet 2017 20:59

      @Mister hyde

      En lisant le dialogue de Mehra avec le négociateur, je n’ai trouvé aucun élément qui puisse faire penser à,un complot quelconque ou à une utilisation de Merah par qui que ce soit .
      je vous envie les échanges de Merah avec son négociateur de la BRI vous vous ferez un jugement personnel. la pièce n’a fait que reprendre ces échanges.

      http://www.liberation.fr/societe/2012/07/17/transcription-des-conversations-entre-mohamed-merah-et-les-negociateurs_833784




    • Mister hyde 14 juillet 2017 23:04

      @moderatus

      Merci pour le lien , comme la retranscription que j’avais vu je ne sais plus ou, le ton est très « amical » , et il a quelque phrase qui porte a confusion comme « tu sais qu’on ta rencontré , on a tissé des liens » , ils se connaissent ?!

      Les éléments dont je vous parlais tout a l’heure , c’est le père qui a porté plainte pour meurtre avec circonstance aggravées, a cause d’une vidéo ou soi disant merah clame son innocence : 


      Regardez la façon dont l’avocate en parle, on voit qu’elle est pas du tout a l’aise, et que ce n’est pas « défendre pour défendre » , je disais plus haut que j’étais persuadé que c’était lui , je vous avoue ne plus trop être sur , j’avais oublié tout sa. Il y a le reportage de karl zero aussi assez intéressant, ou il signale qu’il est sorti deux fois de chez lui avec le raid sur place. Et il y a aussi la somme reçue :


      Et l’avocate affirme clairement qu’elle a vu la vidéo ou il dit qu’il est innocent, et pour allez a la confrontation de l’état , il faut être sur du coup. Enfin tout sa incite a se poser des questions.


       Je vous conseille aussi ce débat de arrêt sur image qui étaye bien les zones d’ombres de cette affaire. Bonne soirée.



    • Dan22 13 juillet 2017 12:48

       Derrière l’horreur des crimes de Merah , il y a des choses pas très claires . Avant de mourir il a tenus des propos bizarres .....
      S’il y a des spécialistes de cette affaire , je serais interéssé par leur avis !


      • Emma Joritaire 13 juillet 2017 13:30

        @Dan22

        « S’il y a des spécilastes de cette affaire... »

        Ce serait quoi, ces spécialistes ? Des « complotistes » qui contestent la version officielle ?


      • Mister hyde 13 juillet 2017 19:41

        @Emma Joritaire

        « Des complotistes qui contestent la vo » , bon outre que encore une fois on fuit le débat avec des attaques a la personne, vu que apparemment il y a des gens plus intelligent que les autres, qui eux savent bien ou est la vérité, sachez camarade que le fondateur du GIGN, lui même, est un complotiste en puissance, car comme il a dit dans une interview, il ne comprends pas du tout comment c’est possible que d’un on les flingué au lieu d’utiliser des grenades incapacitantes et autres, et de deux il ne comprends pas non plus comment il a pu sortir deux fois de chez lui avec tout les services de sécurités au cul.

        Alors désolé je ne souhaite pas être condescendant mais même si vous ne vous en rendez pas compte , a partir du moment ou vous dites « complotistes etc.. » , pour moi ce sont des attaques a la personnes, et c’est vous qui pour le coup êtes condescendant, le contributeur auquel vous avez répondu comme sa, n’a pas été désagréable avec vous, alors je vois pas bien pourquoi vous lui manquez de respect avec des propos comme sa, c’est pour sa que je réagi comme sa , je ne souhaite pas vous manquez de respect, juste vous faite comprendre que c’est ce que vous faites avec des propos comme sa. Cdt

      • Youssef73 14 juillet 2017 10:15

        @Dan22
        Message à Moderatus : s’il-vous-plaît, n’effacez pas mon message, et je ne reviendrais pas vous embêter.

        "Derrière l’horreur des crimes de Merah , il y a des choses pas très claires . Avant de mourir il a tenus des propos bizarres... S’il y a des spécialistes de cette affaire , je serais intéressé par leur avis !« .

        Je condamne l’auteur de la tuerie de Toulouse : effectivement, c’est monstrueux, ce n’est pas humain.

        Toutefois, j’invite les internautes à consulter Youtube pour prendre connaissance des zones d’ombre de cette affaire.

        Je vous conseil : »Machination médiatique : Mohamed Merah Partie 1".
        https://www.youtube.com/watch?v=-9ECkQiLCt0


      • Youssef73 14 juillet 2017 10:30

        D’autant plus que des témoins clés parlent d’un homme (qu’ils affirment être le tueur de l’école), ayant des yeux bleus et un tatouage sous l’œil (https://www.youtube.com/watch?v=63RrJuvdoHA).


      • Youssef73 14 juillet 2017 11:09

        @moderatus
        PS : je soutiens votre article et je trouve en effet (c’est mon opinion personnelle) que je ne vois pas l’utilité de cette pièce sinon raviver des événements du passé douloureux que l’on souhaiterai oublier. Bonne journée à vous.


      • moderatus moderatus 14 juillet 2017 11:27

        @Youssef73

        Bonour,

        je n’efface jamais les messages rassurez vous.

        j’ai bien lu comme vous des interprétations fantaisistes à mon avis , comme le 11 Septembre qui aurait été perpétré pars les israéliens ou la CIA.

        dans le cas Merah la traque a duré 32 heures .

        Il y a plus de 4 heures de transcription des échanges entre le négociateur et Merah . Ils ont essayé de faire qu’il se rende.

        ce dernier explique tous ses périples et ses actes , il n’y a aucun doute.

        J’ai les transcriptions des dialogues.

        il n’y a rien de pas clair Youssef.


      • moderatus moderatus 14 juillet 2017 11:34

        @Youssef73

        merci pour votre approbation Youssef

        je crois qu’il eu été plus sage de ne plus parler de cette affaire.

        la « pièce » n’est que la transcription des dialogues , et je possède la transcription.

        des passages ont été coupés pour épargner la famille des victimes, mais la meilleure façon de les épargner eut été de ne pas monter cette représentation


      • moderatus moderatus 14 juillet 2017 11:38

        @Dan22

        les choses sont très claires

        Cette « pièce », n’est que la transcription du dialogue de 4heures que Merah a eu avec un négociateur
        de la BRI

        Je possède la transcription de ces échanges, Merah est très clair dans ses explications.


      • njama njama 14 juillet 2017 12:13

        @Dan22
        Je connais peu cette affaire Merah, mais Hicham Hamza compile des zones d’ombre dans ce dossier de même que la manipulation politico-médiatique sur le sujet :

        L’affaire Mohamed Merah, revisitée et décryptée par Panamza

        Compilation chronologique des papiers (analyses, billets, enquêtes et portraits) rédigés par l’auteur de ces lignes et relatifs à l’affaire Mohamed Merah (11 mars 2012/22 mars 2012) ainsi qu’à son instrumentalisation généralisée (politique, médiatique, culturelle et communautaire).

        ***Contre-enquête & travail de démystification en cours***
        http://www.panamza.com/merah/


      • Mister hyde 15 juillet 2017 00:18

        @Emma Joritaire

        Des « complotistes contestant la VO », dont fait partie le journal « le parisien » :


      • Aristide Aristide 13 juillet 2017 12:53

        L’auteur n’en est pas à son coup d’essai. 


        Le lendemain des attentats de Charlie, il avait publié une chronique sur les propos tenus par des adolescents dans une école dans laquelle il intervenait, propos allant du complotisme à l’approbation. Il s’avère que ces propos étaient plus de l’ordre de l’imagination débordante de cet auteur que de la réalité des propos tenus dans cette école. Les responsables de l’école présents avaient confirmé qu’il n’avaient pas été tenus.

        Pour sa défense cet auteur se fend d’un article que voilà, je vous laisse goûter sa défense.Je ne résiste pas à citer cet extrait :

        Pour répondre de nouveau à la question sur le « deux poids deux mesures », je me suis lancé dans un grand exposé sur l’histoire de la liberté de la presse et un éloge de la laïcité, quand un lycéen m’a sorti la une de Hara Kiri, « Bal tragique à Colombey », avant de me poser cette question :

        « Monsieur, ce numéro a été saisi par le gouvernement français. Pensez-vous que notre Prophète soit moins respectable que le général de Gaulle ? »

        Allez lui répondre !

        Il n’est pas venu à l’idée de ce « personnage » que le respect d’une personne, l’interdiction de l’insulte publique enfin les lois qui protègent les personnes réelles ne s’appliquent pas à des personnages fictifs. Il n’est pas venu à l’idée de ce « personnage » que le blasphème n’est pas interdit en France.

        Ce qui est tout de même étonnant, c’est que cet individu soit un intervenant dans nos lycées et collèges. Comment on peut le laisser sévir devant des adolescents auxquels il est incapble de répondre pour cette histoire de De Gaulle.

        Il n’est donc en rien étonnant de voir ce personnage rejeter sans complexes tous les excès, les errements, les crimes et assassinats d’une religion mal comprise sur nous tous.


        • Emma Joritaire 13 juillet 2017 13:39

          @Aristide

          Si cette intervention tend à faire croire que Mohammed Merah n’avait pas, et n’a pas encore, comme Youssouf Fofane et les Coulibaly, des supporters dans les banlieues dites sensibles, cela revient à prendre les agoravoxiens pour des cons !


        • Aristide Aristide 13 juillet 2017 13:57

          @Emma Joritaire


          Non, qu’il y ait des ados qui disent n’importe quoi est un fait, qu’il y des « soutiens » plus ou moins solides aux thèses islamistes aussi, que les deux mêlés produisent un discours assez imbuvable n’en est qu’une conséquence. Quelle est son ampleur ? Je ne sais s’il existe une vraie évaluation de ce phénomène. Je n’en relativise en rien l’importance.




        • moderatus moderatus 13 juillet 2017 14:08

          @Emma Joritaire

          Vous avez raison cette pièce peut par son ambiguïté présenter Merah un peu comme un martyr déjà l’auteur se permet de limiter la responsabilité propre de ce tueur, en évoquant notre société qui serait responsable de ce type de barbarie.

          Surtout comme vous dites que Merah avait déjà quelques supporters.
          pour preuve le témoignage de le mère d’un des soldats tuée.Latifa Inbn Ziaten,


        • Massada Massada 13 juillet 2017 14:24

          Où vas-tu, France ? 

          Debout et sors de ta léthargie, ou tu risques de pleurer sur tes enfants chaque jour qui vient !



          • moderatus moderatus 13 juillet 2017 14:52

            @Massada

            Bonjour Massada,

            Où vas-tu France,

            C’est la question qu’il faut se poser, .

            Va -ton continuer à laisser faire n’importe quoi, sous prétexte de liberté d’expression et de « culture »,

            laisser l’indécente et l’irresponsabilité se répandre et pervertir les esprits ?


          • ZenZoe ZenZoe 13 juillet 2017 14:25

            Le Festival d’Avignon devient de plus en plus un festival de bobos jemlapète, c’est tout.

            Laissons ces gens se pâmer entre eux, et allons plutôt marcher en forêt de Barbentane pour écouter les cigales et voir sauter les lapins pendant qu’il en reste encore... Autre option : faire le tour de la Barthelasse en vélo avec le Mistral dans les cheveux et le soleil qui brille...


            • LE CHAT LE CHAT 13 juillet 2017 17:17

              @ZenZoe

              Et dire qu’avec vigipirate ,il faut en plus renforcer les moyens en forces securitaires , j’ai croise a Vedene un detachement de gendarmes du 02 venus en renfort !!! Tout ca pour cette merde de festival de theatreux bobo gauchistes et snobo-intellos !!  smiley Je prefere aussi nettement les balades dans la garrigue !


            • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 13 juillet 2017 17:32

              Bonsoir moderatus,

              Je comprends votre indignation et pourtant je ne suis pas sûr que vous défendez la bonne cause. Pour me faire comprendre, je vais faire un parallèle entre cette pièce et un livre de Laurent Obertone que vous avez peut-être lu, ayant pour titre Utoya.

              La pièce comme le livre racontent les itinéraires qui conduisent Merah et Breivik à un massacre impitoyable et révoltant. La frontière entre la recherche des motivations d’un tueur et l’apologie du meurtre est très étroite, et donne donc une impression de malaise. Mais si l’on veut lutter sur un terrain psychologique, il est nécessaire de comprendre ce qui peut pousser de tels êtres à commettre des actes irréparables.

              Parfois, la liberté d’expression est dure à assumer.


              • Emma Joritaire 13 juillet 2017 17:51

                @Gilles Mérivac

                "Mais si l’on veut lutter sur un terrain psychologique, il est nécessaire de comprendre ce qui peut pousser de tels êtres à commettre des actes irréparables.« 

                La lutte sur le terrain psychologique, c’est du domaine des spécialistes, pas de la récupération théâtrale par un »dramaturge" idéologisé.


              • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 13 juillet 2017 18:46

                @Emma Joritaire
                Si l’on commence à faire des catégories en disant que seuls les spécialistes peuvent s’exprimer de manière pertinente, il n’y aura plus d’agoravox.


              • njama njama 13 juillet 2017 18:52

                @Gilles Mérivac

                Je plusse +++
                Cette pièce de théâtre est jouée depuis 2015 ...
                Avec le soutien du Festival Nava (NOUVEAUX AUTEURS DANS LA VALLÉE DE L’AUDE) du Théâtre de la Loge et des studios Virecourt.

                "Maintenant que les passions sont éteintes, il est temps de convoquer les morts sur scène, de revenir sur ce moment de stupeur, d’exhumer le silence, pour en faire une lumière, de remonter le fil de l’histoire pour savoir d’où venaient cette folie et cette violence, qu’est ce qui a exacerbé à ce point notre nudité et nos frayeurs, d’ accepter que l’assassin soit débarrassé de son masque de monstre, d’avoir le courage de le voir nu, d’entendre à quel point la mort qui nous épouvante est dérisoire à ses yeux, d’admettre enfin qu’il incarne la banalité même du mal que nous portons en nous et que nous laissons croître autour de nous. Le théâtre nous permettra, j’espère, d’éclairer, le temps d’un soir, cette profonde sidération des ténèbres que le massacre a laissé en nous"

                http://www.lalogeparis.fr/programmation/1076_moi-la-mort-je-l-aime-comme-vous-aimez-la-vie.php

                Modératus travestit le titre comme l’auteure (Danièle M ??? ) de cette pétition...
                 la pièce ne cite pas Mohamed Merah ... la susceptibilité antisémite n’est pas loin...


              • moderatus moderatus 13 juillet 2017 19:44

                @Gilles Mérivac

                Bonjour Mérignac

                je ne partage pas votre opinion sur la recherche des motivations dans ce cas précis et dans le terrorisme en général ?

                pour l’avoir côtoyé de près et essayé de l’analyser les ressorts du terrorisme sont claires . Merah a donné ses rraisons ont été données .

                Il tue des militaires parce qu’ils font la guerre contre ses frères en Libye et en Syrie
                et il tue des juifs parce ce qu’il sont en guerre avec les Palestiniens

                maintenant le fanatisme religieux qui vous fait croire que la vraie vie n’est pas sur terre et que les martyrs auront droit à des récompenses comme les 50 vierges sont des ingrédients supplémentaires qui sont des suppléments de barbarie et de jusqu’au boutisme.

                Aucune analyse psychologiques ne pourra vous apporter de réponse plus complète , et surtout ne pourra les dévier de leur projet. Il n’y a aucun chemin possible sur le terrain psychologique.

                Même les mesures policières et de précaution ne feront que diminuer légèrement la complicité des actes terroristes. mais cela on ne fait même pas en France.

                Celui qui ne craint pas la mort tient ta vie entre ses mains.

                les solutions existent et elles sont plurielles, elles sont connues, mais pas du domaine de la psychologie, elles ne sont pas du domaine du raisonnable.

                Bonne soirée Gilles


              • Emma Joritaire 13 juillet 2017 20:07

                @Gilles Mérivac

                "Si l’on commence à faire des catégories en disant que seuls les spécialistes peuvent s’exprimer de manière pertinente, il n’y aura plus d’agoravox."

                S’agissant de cerner la psychologie des assassins, il n’y a rien entre les spécialistes de la psychologie des assassins et le café du Commerce.


              • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 14 juillet 2017 09:03

                @moderatus
                « Aucune analyse psychologiques ne pourra vous apporter de réponse plus complète , et surtout ne pourra les dévier de leur projet. »

                Peut-être pas, en effet, mais en quoi cela interdirait-il à un auteur de réfléchir sur ces cas ? Il y a eu certainement beaucoup d’œuvres inspirées par des assassins sans que personne n’y trouve à redire. Et pourquoi les auteurs d’attentats auraient-ils besoin d’avocat, autant les pendre tout de suite.

                En réalité, ce qui choque le plus et qui n’a pas été suffisamment souligné, c’est que le sang n’a pas eu le temps de sécher et que la distance nécessaire n’a pas été prise. Aux USA, ce ne serait pas un problème, mais chez nous, par notre culture, cela fait polémiquer, il suffit de constater les réactions sur n’importe quel film traitant de la guerre d’Algérie.


              • njama njama 13 juillet 2017 19:05

                Quand on connaît les faits, on se demande.

                Que faut-il expliquer ?

                Qu’y a t-il à comprendre ?

                Quelles circonstances atténuantes chercher pour rendre ces crimes moins odieux.

                Il n’y a pas de mots pour qualifier la barbarie de tels actes, et quelle compréhension avoir vis-à-vis d’un monstre qui n’a d’humain que l’apparence. Je me refuse à reconnaître une part d’humanité dans ce monstre, comme certains avocats prétendent le faire.

                ça ne renseigne pas sur les motivations !

                entre celles de terroristes de l’OAS, du FLN, de l’Irgoun, de la Dachnak, de Breivik, ...

                comprendre n’est pas forcément cautionner, ni absoudre, ce qui appartient en dernier ressort aux vraies victimes elles-mêmes et non pas à la société toujours prête à une vindicte populaire, au lynchage ... chaque cas comme en justice est à examiner dans son contexte.


                • Emma Joritaire 13 juillet 2017 20:03

                  @njama

                  Tiens, on a trouvé un supporter de Merah... Ca devait finir par arriver smiley


                • moderatus moderatus 13 juillet 2017 20:10

                  @njama

                  Je vais vous faire la même réponse que j’ai faite à Merivac

                  pour l’avoir côtoyé de près et essayé de l’analyser les ressorts du terrorisme sont clairs . Merah a donné ses raisons ont été données .

                  Il tue des militaires parce qu’ils font la guerre contre ses frères en Libye et en Syrie
                  et il tue des juifs parce ce qu’il sont en guerre avec les Palestiniens

                  maintenant le fanatisme religieux qui vous fait croire que la vraie vie n’est pas sur terre et que les martyrs auront droit à des récompenses comme les 50 vierges sont des ingrédients supplémentaires qui sont des suppléments de barbarie et de jusqu’au boutisme.

                  Aucune analyse psychologiques ne pourra vous apporter de réponse plus complète , et surtout ne pourra les dévier de leur projet. Il n’y a aucun chemin possible sur le terrain psychologique.

                  Même les mesures policières et de précaution ne feront que diminuer légèrement la complicité des actes terroristes. mais cela on ne fait même pas en France.

                  Celui qui ne craint pas la mort tient ta vie entre ses mains.

                  les solutions existent et elles sont plurielles, elles sont connues, mais pas du domaine de la psychologie, elles ne sont pas du domaine du raisonnable.

                  Le fanatisme politique conduit aux mêmes effets, et cela peut prendre des ampleurs terribles .

                  Rappelez vous le petit père du peuple, Mao , etc.

                  dans le cas Merah

                  Si on rend la société responsable de monstres pareils alors on dédouane en partie

                  L’auteur de ces barbaries.

                  Et de là à risquer d’en faire un martyr en insistant sur les conditions de sa mort, ce que fait la pièce. comme certains ont essayé de la faire, il n’y a qu’un pas que je refuse à franchir.






















                • njama njama 13 juillet 2017 20:21

                  @moderatus
                  vous dites :
                  Il tue des militaires parce qu’ils font la guerre contre ses frères en Libye et en Syrie
                  et il tue des juifs parce ce qu’il sont en guerre avec les Palestiniens

                  donc au final, il serait un combattant contre l’oppression coloniale ? de son point de vue évidemment ... et vu comme un terroriste de l’autre


                • njama njama 13 juillet 2017 19:13

                  @ Moderatus

                  Avez-vous la pièce ?


                  • njama njama 13 juillet 2017 19:23

                    L’auteur de la pièce, Mohamed Kacimi, donne ses arguments minables...
                    Moi je m’interroge sur la vénalité d’un tel auteur et sur ses réelles motivations.

                    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mohamed_Kacimi


                    • moderatus moderatus 13 juillet 2017 19:48

                      @njama

                      Avant d’écrire mon article je suis allé voir le lien que vous me proposez, et d’autres .

                      mais je ne sais pas votre position . vous en avez surement une.

                      Approuvez vous cette représentation ou pas ? tout se discute.


                    • njama njama 13 juillet 2017 20:14

                      @moderatus

                      Je n’ai pas vu la pièce, et ne saurais par anticipation l’approuver ou non avant de l’avoir vue.
                      Je ne peux pas me fier non plus sur le maigre synopsis intriguant de présentation qui bien évidemment ne révèle pas le dénouement de cette pièce ... 

                      A partir du moment où les personnes peuvent avoir connaissance de ce à quoi ils seraient exposés par ce média en chair et en os je ne vois pas où est le problème ils peuvent choisir de voir ou non, de s’exposer ou non à cette dialectique théâtrale ... sur un sujet qui remue des ressorts profonds de l’être humain ...

                      donc sans l’avoir vue, je ne vois pas pourquoi je signerais cette pétition qui s’apparente à une censure hâtive


                    • njama njama 13 juillet 2017 20:16

                      @moderatus

                      Je me refuse à reconnaître une part d’humanité dans ce monstre, ...

                      Craindriez-vous d’être confronté au syndrome de Stockholm si vous alliez voir cette pièce ? au fond n’auriez-vous pas un peu peur d’être même juste un peu très très peu confronté au bord d’une histoire humaine qui est partie à la dérive ...

                      Au fond de Mohamed Merah je me dis que nous ne connaitrons jamais tout le bien qu’il aurait pu commettre si par toutes sortes de détours qu’il ne maitrisait pas certainement ou si peu il n’en était arrivé à cette issue meurtrière qui lui fût fatale aussi. Oui, bien sûr (d’après moi) il y a une part aux contours mal définis d’échec de la société ...


                    • moderatus moderatus 13 juillet 2017 20:25

                      @njama

                      Votre position partisane même édulcorée peut être dangereuse.


                      Si on trouve la moindre justification aux actes terroristes, on ouvre pour la France les portes de l’enfer.


                      • Si les partisans Français des Palestiniens commettent des actes violents contre les juifs en France


                      • Si des juifs Français pour venger ces agressions commettent des actes contre des Musulmans en France.


                      • Si des Musulmans Français révoltés par les bombardements de l’armée Française au Moyen Orient s’attaquent à des militaires Français en France


                      • Si des Chrétiens Français révoltés par les violences contre les Chrétiens d’orient

                      décident de commettre des actes contre des musulmans en France.


                      • Si des Français de toutes origines déboussolés par les attentats amalgament Islam et Islamisme radical et commettent des actes violents contre des Musulmans en France ,

                      Cela s’est déjà produit à la sortie de Mosquées.




                      Ce sera la GUERRE CIVILE


                      ce n’est pas cela que vous voulez , j’en suis sur .


                      Alors ne suivez pas ce type de raisonnement,

                      n’importez pas en France les conflits qui déchirent le monde.

                      Partez du principe qu’aucune cause même celle qui vous semble la plus juste ne justifie le terrorisme .


                    • njama njama 13 juillet 2017 19:53

                      Morts parce que militaires.
                      Contre les juifs, pour venger la mort d’enfants Palestiniens.

                      Il y a un contraste entre les deux cas, si pas un amalgame puisque vous les rapprochez, dans le sens où le premier cas attesterait d’une volonté d’un acte de politique de « résistance » puisque dirigée vers des personnes représentant symboliquement l’État de la même manière que des policiers, ou des élus politiques.

                      Alors que dans le second cas, plus confus dans votre manière de vous exprimer, relèverait soit d’un acte antisémite pur ce qui serait raciste (ou ethno-raciste), soit d’un acte antisioniste pur ce qui serait un acte politique différent par essence.
                      Merci de préciser votre pensée pour ce cas de figure, votre propos n’est pas clair. Avez-vous à l’appui de votre allégation un témoignage de paroles ou d’écrits de Mohamed Merah qui iraient dans un sens ou dans l’autre


                      • moderatus moderatus 13 juillet 2017 20:21

                        @njama

                        je vois très bien maintenant votre position,

                        Alors je vais quand même vous donner une réponse nmais ne me demandez pas de me justifier à chaque fois, allez chercher vos arguments vous même

                        la pièce est un condensé des 30 heures de négociation de la police avec Merah et des dialogues échangés .

                        Mon étonnement est que vous semblez approuver le terrorisme si il est politique ? Bizarre votre position

                        Alors ne suivez pas ce type de raisonnement,

                        n’importez pas en France les conflits qui déchirent le monde.

                        Partez du principe qu’aucune cause même celle qui vous semble la plus juste ne justifie le terrorisme .


                      • Esprit Critique 13 juillet 2017 21:32

                        @njama
                        Si Merah t’avais pris comme cible j’aurai dit acte « Anticon »


                      • njama njama 13 juillet 2017 23:35

                        @moderatus
                        tout dépend de ce que l’on appelle terrorisme ? n’est-ce pas cela la vraie question derrière Mohamad Merah !

                        Si vous vous limitez à comprendre dans la définition du terrorisme des actes de terreur plus ou moins hasardeux dont les victimes sont de civils pour l’essentiel, je vous suis à 100% ... et pas besoin d’être devin pour comprendre combien ces actes sont iniques car même pas dirigés vers des forces oppressives (vues des auteurs de ces actes). En gros, des actes de lâches ...

                        Mais il y a selon les événements terroristes des accusations parfois autant diffamatoires que simplistes ou fallacieuses. Si je prends l’attentat de Bologne en 1980, (85 morts et plus de 150 blessés) l’extrême-gauche italienne était sans preuve désignée coupable, alors qu’il s’est avéré que c’était bien plus vraisemblablement des réseaux obscurs d’extrême-droite (réseau Gladio ?) qui en étaient les auteurs ...

                        Je me limite personnellement à qualifier d’actes terroristes les seuls actes meurtriers contre des civils innocents ce qui relève du bon sens je pense.
                        Par contre l’accusation de terrorisme sans preuves je n’y adhère pas.


                      • njama njama 14 juillet 2017 00:22

                        @moderatus

                        Le terrorisme, dans son concept hors actes individuels dirigés vers d’innocentes victimes civiles est un instrument politique qui sert à désigner l’autre comme ennemi.

                        Exemple :
                        - Le Hezbollah (libanais) a été désigné « terroriste » par l’UE et les US (et Israël surtout) suite à sa coopération avec l’armée syrienne au printemps 2013.
                        La décision de l’UE a été de le « désigner » comme tel, alors que je la mets au défi d’apporter une preuve d’actions terroristes du Hezbollah (qui est très populaire au Liban et dans les pays voisins).

                        Le Hezbollah a permis la libération du Liban sud occupé par l’entité sioniste, et a sécurisé le Liban en 2013 qui servait de base arrière aux terroristes qui occupaient l’est du Liban pour agresser la Syrie, ...
                        Le Hezbollah est la deuxième armée libanaise, l’€urope le dit « terroriste » pour moi il ne l’est pas.
                        Je soutiens le Hezbollah, suis-je terroriste ?


                      • moderatus moderatus 14 juillet 2017 09:03

                        @njama



                        Enlèvements d’occidentaux dans les années 80, attentats au Liban, en Argentine, en Bulgarie comme ce fut le cas l’été dernier à Bourgas contre des touristes israéliens : il s’agit bien là d’actes terroristes.


                        Le 10 mars 2005, le Parlement européen avait adopté une résolution (par 473 voix pour et 33 contre)22 déclarative et non contraignante pour les États membres qualifiant le Hezbollah de terroriste par le texte suivant : « considère qu’il existe des preuves irréfutables de l’action terroriste du Hezbollah et qu’il convient que le Conseil prenne toutes les mesures qui s’imposent pour mettre un terme à cette action »


                        Le 28 juillet 2013, le Koweït, l’Arabie saoudite, Bahreïn, le Qatar, les Émirats arabes unis et Oman ont placé le Hezbollah sur leur liste noire, ce qui implique des restrictions financières et de séjour dans ces pays pour les membres du Hezbollah. Ils estiment « que les vrais objectifs du Hezbollah transcendent les frontières du Liban et du monde arabe » et qu’il agit « illégalement contre des innocents en utilisant ses milices méprisables »27


                        Du point de vue doctrinaire selon le modèle iranien, l’endoctrinement des combattants du Hezbollah commence dans les écoles et les colonies de vacances pour enfants. Les responsables du Hezbollah leur inculquent « l’amour du martyre » et proclament « leur fierté que contrairement aux juifs et aux chrétiens et autres infidèles qui aiment la vie, les chiites aiment et recherchent la mort »38.


                        Le Hezbollah perpètre une série d’attentats en France du 23 février 1985 au 17 septembre 1986 dont celui de la rue de Rennes, devant le magasin Tati provoquant au total la mort de quinze personnes et trois cents blessés. L’attentat de la rue de Rennes est le dernier et le plus meurtrier (7 morts et 55 blessés) d’une série commencée le 4 septembre


                        e 18 juin 1994, à Buenos Aires (Argentine), un attentat à la voiture piégée détruit un bâtiment abritant plusieurs associations ou organisations juives, dont l’Association mutuelle israélite argentine AMIA, faisant 84 morts204 et 230 blessés. C’est l’attentat à la bombe le plus meurtrier jamais commis sur le sol argentin



                        Voila une liste non exhaustive des actes terroristes du Hezbollah


                        En matière de terrorisme, on ne peut cautionner aucun acte de terrorisme sous prétexte que la cause serait juste.

                        Le terrorisme disqualifie toute cause.


                        Pour tous les terroristes leur cause est la plus juste.

                        Pour l’état Islamique il n’y a pas de cause plus juste que la sienne

                        Pour le Hezbollah idem

                        pour le Hamas idem

                        On peut être pro Palestinien dans le sens où il faut absolument un état pour le peuple Palestinien sans approuver les actes terroristes.


                        Quand à savoir si je vous pense terroriste parce que vous être pro Hezbollah, n’est terroriste que celui qui commet des actes terroristes.


                        Maintenant il faut bien se garder d’importer en France ces conflits ,ce que font les Français qui commettent des attentats en France.



                        Si on importe ces conflits chez nous


                        Alors des Musulmans vont commettre des actions violents pour

                        dénoncer les bombardements en Syrie et Libye


                        D’autres vont commettre des attentas contres des juifs

                        à cause du conflit Israélo Palestinien


                        Des Français « de souche » révoltés contre les attentats vont faire l’amalgame Musulmans islamistes et chercher à tuer des Musulmans à la sortie des mosquées(cela s’est passé en Angleterre et a commencé aussi en France )


                        Des chrétiens révoltés contre la persécution contre les Chrétiens d’Orient vont aussi perpétrer des actes violents


                        Alors si l’on cautionne un terrorisme quel qu’il soit c’est la porte de l’enfer ouverte en France et la guerre civile dans pas longtemps.


                        Ce n’est pas du tout ce que vous voulez , j’en suis certain.


                      • njama njama 14 juillet 2017 11:54

                        @moderatus

                        Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes - Bossuet

                        Les actes terroristes en €urope sont le résultat de la politique étrangère de nations occidentales au Moyen-Orient aidées de leurs supplétifs locaux des monarchies du Golfe.
                        Le combat de la France et d’autres nations contre le terrorisme sera crédible le jour où la politique étrangère changera ...

                        Pour ce qui est du Hezbollah, qui est aussi un parti politique libanais avec des députés, il est acteur incontournable de la vie politique libanaise qui participe au gouvernement c’est ce que les libanais en pensent qui comptent ... Il est aussi très populaire, tous les discours d’Hassan Nasrallah sont très écoutés dans le monde « arabe » bien au-delà des frontières libanaises.
                        Pour preuve de cette popularité, ce vibrant hommage de la chanteuse chrétienne Julia Boutros au Hezbollah musulman / 28 avril 2013 ovationnée à Beyrouth par un public majoritairement chrétien
                        https://www.youtube.com/watch?v=CJgnxEfmoeU

                        Julia Boutros est libanaise de confession chrétienne maronite et de mère Arménienne chrétienne née en Palestine.

                        ou cette autre superbe chanson ovationnée plus récente qu’elle chante en solidarité avec le peuple palestinien opprimé à Gaza, « le droit est mon arme ».

                        https://www.youtube.com/watch?v=WJThQl6V5WA


                      • njama njama 14 juillet 2017 12:34

                        @moderatus

                        Vous pouvez considérer le Hezbollah comme terroriste si ça vous chante, mais ne faites pas l’impasse sur le pourquoi historique du Hezbollah ? quelle est sa raison d’être ? ... il est d’une part l’expression de la résistance palestinienne et de la résistance libanaise qui a permis de libérer Liban sud de l’occupant sioniste. Puis se poser aussi la question du pourquoi cette résistance palestinienne... et de sa légitimité politique.

                        Tant qu’une solution « politique » acceptable en Israël/Palestine ne sera pas trouvée cette situation va perdurer. C’est trop simple de dire voilà un parti terroriste en occultant qu’il s’oppose à un État qui terrorise, qui se comporte aujourd’hui comme ses oppresseurs d’hier, qui ne respecte pas le droit international ni aucune résolution de l’ONU.

                        C’est d’ailleurs le paradoxe de la politique étrangère française ces dernières décennies de soutenir de façon inconditionnelle Israël qui est clairement un État « voyou » (le camp du Bien ?) et d’accabler la résistance à cette oppression (le camp du Mal ?). Où va la France comme vous aimez à le dire, si tournant le dos à ses beaux principes elle sombre dans un manichéisme made in USA ...


                      • moderatus moderatus 14 juillet 2017 12:48

                        @njama

                        Vos positions sont claires et personne ne vous les reproche .

                        il y a des pro Palestiniens et des pro Israéliens, Chacun choisit la cause qui lui semble la plus juste.

                        Personnellement j’ai écrit assez d’articles contre la politique va-t-en -guerre de la France au moyen orient.

                        Mais nos propos doivent être mesurés afin de ne pas importer tous ces conflits sur notre sol ;

                        On ne peut accepter que des Français massacrent d’autre Français sur notre sol au nom de ces causes .

                        Cela s’apparente à une guerre civile

                        Vous n’êtes pas pour cela je pense ?


                      • njama njama 14 juillet 2017 13:17

                        @moderatus

                        Je suis pacifiste, et crois aux solutions politiques. Faut croire que la paix n’intéresse pas certains puisqu’ils entretiennent la discorde, les divisions ... pourtant la paix coûte bien moins que la guerre ...
                        Pour le cas de la Palestine la solution viendra des gens eux-mêmes , israéliens et palestiniens, et non de leurs gouvernements c’est pour cela que la critique de la politique israélienne est fondamentale dans le combat politique. Un État « Juif » est non seulement un ovni politique absurde, mais un non-sens !
                         
                        Côté israélien la solution sortira du post-sionisme ...

                        Côté palestinien, la solution a deux États est stupide et fait le jeu de l’entité sioniste qui la récuse complétement, qui s’essuie les pieds sur les Accords d’Oslo, ... ce qui lui permet de poursuivre la colonisation de terres palestiniennes. Le pire de tout pour Israël serait d’avoir des frontières définies !
                        Je crois comme Zyad Clot  : « A mon sens, la seule manière de sortir un jour de cette situation est de refonder le mouvement national palestinien sur la base du « one man, one vote ». C’est-à-dire, sur la base de l’exigence que tout citoyen ou tout individu, qu’il soit Israélien ou Palestinien, a droit à la reconnaissance et à l’exercice de l’ensemble de ses droits humains, civils et politiques en Israël/Palestine. »

                        Ziyad Clot * : Il n’y aura pas d’État palestinien
                        Par Silvia Cattori le 1 juin 2014
                        * jeune avocat français de mère palestinienne, conseiller juridique auprès de la direction de l’Organisation de Libération de la Palestine à Ramallah durant l’année 2008, est l’auteur du livre : «  Il n’y aura pas d’État palestinien. Journal d’un négociateur en Palestine » (Editions Max Milo)
                        .
                        Le 28 novembre l’Assemblée Nationale française votera sur la reconnaissance d’un Etat palestinien. Quelle portée réelle peut avoir cette reconnaissance alors que la viabilité d’un tel Etat a déjà été pratiquement tuée par la colonisation israélienne ? L’entretien avec Ziyad Clot *, daté de 2010, que nous reprenons ici apporte un éclairage essentiel sur cette épineuse question.
                        [...]
                        Silvia Cattori : Votre récit au titre osé « Il n’y aura pas d’État palestinien » écarte d’entrée toute illusion de « paix » fondée sur « deux États ». Il jette un regard sans concession sur ces protagonistes palestiniens pris dans une logique de « pourparlers » contraires aux intérêts de leur peuple [1]. Durant deux décennies ils ont contribué de fait à légitimer la poursuite du projet israélien de colonisation, d’épuration ethnique et de répression. C’est tout cela que vous mettez à jour !
                        [...]
                        " Le « processus de paix » est en fait un «  processus de contrôle », générateur de divisions et de fragmentation pour les Palestiniens, dont l’objectif est d’assurer la sécurité d’Israël. C’est cela la situation héritée plus de 15 ans après d’Oslo.

                        L’OLP a reconnu Israël. Et Israël a exigé que l’ « occupé » palestinien ne devienne pas une « menace » pour sa sécurité, sans pour autant reconnaitre ses droits. Quand l’occupé résiste, il est mis hors-jeu, il est ostracisé.

                        En définitive, le « processus de paix » est un écran de fumée qui masque très bien ce qu’est la réalité vécue par le peuple palestinien."

                        [...]

                        Les Israéliens ont réussi à gravement affaiblir le mouvement national palestinien en le divisant et en rendant son objectif affiché depuis 1988 (la constitution d’un État viable, souverain et indépendant aux côtés d’Israël) irréalisable.

                        Aujourd’hui, vous avez une fragmentation immense du peuple palestinien ; des composantes en Cisjordanie, à Jérusalem Est, à Gaza coupée de la Cisjordanie. Des composantes dans les camps de réfugiés et dans la diaspora en exil.

                        C’est une situation qui peut sembler totalement inextricable à court terme. A mon sens, la seule manière de sortir un jour de cette situation est de refonder le mouvement national palestinien sur la base du « one man, one vote ». C’est-à-dire, sur la base de l’exigence que tout citoyen ou tout individu, qu’il soit Israélien ou Palestinien, a droit à la reconnaissance et à l’exercice de l’ensemble de ses droits humains, civils et politiques en Israël/Palestine. Je crois que c’est la seule manière de permettre à ces différentes composantes de pouvoir se réconcilier. Pourquoi ? Parce qu’on est arrivé aujourd’hui à une situation où les intérêts politiques des différentes composantes du peuple palestinien sont devenus divergents.

                        [...]

                        Silvia Cattori – Propos recueillis le 12 décembre 2010.

                        http://arretsurinfo.ch/ziyad-clot-il-ny-aura-pas-detat-palestinien-silvia-cattori/


                      • Esprit Critique 13 juillet 2017 20:01

                        Mohamed Kacimi,,Mohamed Merah, Olivier Py, Marc Dutroux, .....

                        Rien que des grands .....


                        • moderatus moderatus 13 juillet 2017 21:40


                          merci pour votre première visite et vos leçons péremptoires.
                          avant décrire, un article ou un livre, je prends le plus de renseignements possibles pour pouvoir etayer mes arguments, je pense que vous agissez de même.

                          la trame de représentation est simple, et je ne crois même pas que l’on puisse qualifier cette représentation de pièce de théâtre. La qualification en est usurpé.

                          c’est simplement une contraction des dialogues qui a eu lieu entre des responsable policiers et Merah pendant les 30 heures ou la police a essayer de convaincre ce barbare de se rendre.

                          je suis contre le principe même de cette représentation.
                          faire de cet assassin le héros d’une représentation me semble critiquable.
                          pour deux raisons

                          raviver la douleur des parents des victimes qui sont indignés et que l’on n’a pas consulté.

                          Diminuer la responsabilité de ces actes en mettant en cause société qui aurait engendré ce monstre.

                          J’ai une interrogation sur les raisons réelles de cet auteur dont des écrits après le événements de Charlie a été sévèrement critiqués pour des confidences d’élèves fabriquées, et manipulées.

                          A force de tout voir on finit par tout supporter... A force de tout supporter on finit par tout tolérer... A force de tout tolérer on finit par tout accepter... A force de tout accepter on finit par tout approuver !"
                          Saint Augustin


                          J’ai plus de respect pour cette mère du militaire tué par Merah que pour cet auteur.



                          Cela me choque parce que mettre Mohamed Merah dans une pièce de

                          théâtre, montrer ça, parler de lui, de ses conversations

                          c’est faire de lui un héros et je ne trouve pas ça intelligent. Merah, c’est pas un héros, c’est un assassin”.

                          Latifa Inbn Ziaten, a reçu la Légion d’honneur pour son engagement dans de nombreuses actions auprès des jeunes visant à lutter contre la radicalisation,


                          chacun  ses choix.





                          • moderatus moderatus 14 juillet 2017 09:22

                            @christophecroshouplon

                            Il y a des malheurs dont on doit interdire l’exploitation si ceux qui veulent les exploiter manquent de dignité, de discernement et de retenue.

                            http://www.bvoltaire.fr/actu/presse-le-parquet-de-paris-demande-en-urgence-le-retrait-de-la-vente-de-paris-match/?mc_cid=b73cfad74a&mc_eid=83fd13002e


                          • petit gibus 14 juillet 2017 17:28
                            @christophecroshouplon

                            « 
                            Changez votre pseudo en censoratus, ca sera plus clair pour tout le monde. » smiley

                            ,moderatus n’est il pas le grand inquisiteur 
                            de l’Index Librorum Prohibitorum d’ A/V smiley

                            Faire un tel papier sans avoir vu la pièce .....
                            faut oser ! ! !
                            Mais à notre chevalier blanc rien d’impossible smiley


                          • moderatus moderatus 14 juillet 2017 18:01

                            @petit gibus

                            toujours votre comportement de gamin mal élévé. A votre age, c’est pas sérieux.

                            je vais quand même vous expliquer

                            Lé représentation n’est qu’un condensé du dialogue de Merah avec le négociateur de la BRI

                            Dialogue qui a duré 4 heures au cours des 30 heures de siège, et qui avait pour but de faire que Merah se rende.

                            j’ai le le texte de cet échange qui correspond à la pièce et que j’ai pu consulter à ma guise.

                            mais je crois que ce qu’écrivent les autres ne vous interesse pas , vous êtes là pour critiquer uniquement et bêtement

                            Quel est votre problème ?

                            Vous lasserez unjour les rédacteurs et personne ne vous répondra plus, on vous laissera jouer tout seul dans voter coin.c’est çà que vous voulez.

                            je vous l’ai déjà dit vous êtes capable d’autre chose que perdre du temps et le faire perdre aux autre .

                            Vous m’auriez demandé gentiment , je vous aurai expliqué et peut être envoyé le dialogue entre Merah et le négociateur,tant pis , c’est dommage.


                          • petit gibus 14 juillet 2017 19:04
                            @moderatus 

                            Je n’ai qu’un problème smiley
                            celui d’essayer en vain de t’expliquer que tu fais là une excellente pub 
                            pour cette pièce tout le contraire de ce que tu souhaites smiley
                            J’suis sur que sans toi beaucoup A/V l’aurait ignoré smiley

                            Tu m’as donné l’occasion de faire quelques recherches 
                            je te donne l’avis de Stephane Capron sur sceneweb.fr

                            « C’est un spectacle glacent, qui en aucun moment ne laisse paraître 
                            la moindre empathie pour Merah

                            C’est toute l’utilité de cette pièce qui donne les clefs pour comprendre 
                            l’enfermement pyschologique dans lequel se réfugient les terroristes..... »

                            Tout le contraire de ce que ton papier veut nous faire avaler ! ! !

                            Bon perso aujourd’hui j’aurais l’honnêteté intellectuelle de ne pas prendre parti
                            pour la bonne raison que tout comme toi je n’ai pas vu cette pièce 





                          • moderatus moderatus 14 juillet 2017 19:54

                            @petit gibus

                            Vous avez raison, parler de cette pièce est quand même lui faire de la pub , mais c’est sur un média parallèle, c’est moins lu

                            « Bon perso aujourd’hui j’aurais l’honnêteté intellectuelle de ne pas prendre parti
                            pour la bonne raison que tout comme toi je n’ai pas vu cette pièce »

                            Vous voyez quand vous voulez échanger, pas de souci

                            pas besoin de voir la pièce puisque c’est la retranscription des dialogue.

                            je vous la passe, vous en saurez autant que si vous aviez vu la pièce.


                            http://www.liberation.fr/societe/2012/07/17/transcription-des-conversations-entre-mohamed-merah-et-les-negociateurs_833784


                            Si vous lisez ces dialogues , c’est long, j’aimerai bien avoir votre avis.


                          • moderatus moderatus 14 juillet 2017 09:12


                            N’aimant pas les attaques ad hominem ce qui étonne pour quelqu’un qui se targue de tolérance et qui de plus écrit sur ce site et en connait les règles je m’abstiendrai de continuer un dialogue inutile .

                            Vous êtes hors sujet.


                            • Jonas Jonas 14 juillet 2017 14:25

                              « C’est une interrogation par rapport à un monstre que la société a engendré »."


                              Laisser proliférer des milliers de Mosquées et ses prédicateurs et imams qui endoctrinent des centaines de milliers de musulmans au fondamentalisme islamique misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite, qui est responsable ?
                              Oui, c’est bien le gouvernement français qui a autorisé cela.

                              • moderatus moderatus 14 juillet 2017 18:06

                                @Jonas

                                La responsabilité individuelle existe, Il faut arrêter cette affirmation qui veut que les tares de certains individus soient engendréspar la société.
                                la politique de l’excuse permanente est en train de faire dériver notre pays.


                              • Jonas Jonas 14 juillet 2017 19:59

                                @moderatus « Il faut arrêter cette affirmation qui veut que les tares de certains individus soient engendrés par la société »


                                Quand la société finance, structure et organise la mise en place de lieux d’endoctrinement à la haine des femmes, du chrétien et du juif, elle est directement responsable des conséquences dramatiques engendrées.

                                Pourquoi il n’y a pas d’attentats contre des enfants juifs en Tchéquie, Slovaquie et Pologne ?
                                Pourquoi ne voit-on pas de « camion fou » écraser des enfants, des femmes et des vieillards dans les rues de Varsovie, RIga ou Vienne ?


                              • moderatus moderatus 14 juillet 2017 21:06

                                @Jonas

                                le problème français est très particulier.

                                ce qu’on peut dire c’est que si la société n’est pas responsable de le perversité de certains individus, elle ne fait pas le nécessaire pour se protéger, et là vous avez raison. il y a tout un contrôle et une surveillance qui ne sont pas faits et on laisse se développer la radicalisation.
                                mais la responsabilité personnelle ne peut être écartée.


                              • Jonas Jonas 14 juillet 2017 21:59

                                @moderatus « elle (la société) ne fait pas le nécessaire pour se protéger, et là vous avez raison. Il y a tout un contrôle et une surveillance qui ne sont pas faits et on laisse se développer la radicalisation. »


                                Tout est dit.
                                C’est ce laxisme qui fait que le risque d’attentat est accru, et que plusieurs de nos services de renseignements sont obligés de s’employer, pour réussir à déjouer plusieurs dizaines d’attentats depuis le début de l’année.
                                Malheureusement, ces services ne sont pas infaillibles.


                              • Ouam Ouam 15 juillet 2017 01:48

                                @moderatus
                                c’est du jour (14 juillet), ca vaut l’écoute....
                                http://podcast.rmc.fr/channel36/20170714_gg_2.mp3
                                 
                                ca aide un peu à comprendre...pour les mals comprenants...
                                c’’est pas toi modératus le mal comprenant moderatus bien sur...
                                mais d’autres...que j’ai pu lire dans les commentaires, qui t’expliquent que ...
                                c’est la faute de la france...etc.... le laius habituel du frere sallaf confirmé ou apparenté. attendant juyste son heure pour t’expliquer que la charia c’est finalement bien, que tuer les mécreants c’est sympa et normal, car un mécreant ne peut etre qu’un sous etre voir au mieux un dhimmi.
                                 
                                 
                                Nos gouvernants sonts ravis de cet état de fait
                                Ils preferent nettement une population d’abrutis fanatisés obscurantistes qui est une mane très malléable (cf l’emission à la fin), le pouvoir es suffisemment fin pour savoir ce qu’il fait pour créer ce qu’il souhaite, sinon comme te le dit si bien jonas, il y aurais peut etre ? eu un attentat (allez meme peut etre 2) du à l’effet de surprise, mais...
                                Certainement pas cet incroyable nombre...et...
                                encore moins une piece de théatre a la gloire de l’abruti sallaf.
                                 
                                Ce n’est mon petit avis... peut etre que je me trompe...ou pas ?
                                a+


                              • moderatus moderatus 15 juillet 2017 08:58

                                @Ouam

                                Salut Ouam

                                Excellent lien, je n’avais pas écouté l’émission.
                                la question est comment se battre contre l’obscurantisme et le fanatisme ?
                                 comment se peut il qu’en France le salafisme se propage et soit accepté ?

                                deux explications selon moi qui rejoignent les tiennes et celles de Henda Ayari dans les GG

                                •  les politiques croient effacer l’ardoise de leurs échecs en étant complaisant avec les dérives du salafisme.jeu dangereux !
                                • où alors comme tu dis une population d’abrutis fanatisés les arrange car elles détournent le regard de toutes manigances politiques.

                                Il tablent sur le fait que le fanatisme serait une minorité, donc pas très dangereuse ce en quoi ils se trompent complètement, car dans l’histoire ce sont toujours les minorités radicalisées qui ont pris le pouvoir ,la majorité silencieuse n’ayant aucun poids.

                                Comme l’explique Henda qui s’est libéré du Salafisme,

                                leur doctrine est établir leur sectarisme en prônant la haine de la France inégalitaire et raciste.

                                Comment donner envie de voir à ce qui détournent le regard ? difficile .

                                Bonne journée à toi.


                              • Elena Mangusta 5 octobre 2017 16:13

                                Le principe même de cette pièce est à condamner. Peu importe son contenu, effectivement elle conduit à faire parler à nouveau de Merah et à renforcer son aura dans les cités, à générer des vocations. Les « artistes » à l’origine de cette initiative calamiteuse n’ont certainement jamais été trop au contact de cette contre société. Tous les intervenants sociaux eux le savent.
                                Juste un bémol pour Me Ziaten. Sa douleur est respectable mais cela ne justifie pas d’en faire une héroïne au détriment des autres proches de victimes et surtout de faire par son intermédiaire du prosélytisme religieux dans les écoles, on ne peut donner comme modèle aux jeunes filles françaises, dans la situation actuelle, une femme voilée, ni faire de la publicité pour l’islam au prétexte de lutter contre le terrorisme

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès