• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Avant on craignait que nos enfants tombent dans la délinquance... (...)

Avant on craignait que nos enfants tombent dans la délinquance... Maintenant on a peur qu’ils deviennent terroristes

Comment j'ai sauvé mes enfants. »

livre de Nadia Remadna

éditions Calmann-Lévy

252 pages

janvier 2016

 

 Un grand coup de colère

 

Nadia Remadna est engagée dans un combat et son propos est féroce, sans retenue.

Ce n'est pas un simple coup de colère

Les explications données et l'argumentation développée sont construites.

Ce livre écrit par Nadia Remadna avec Daniel Bernard, grand reporter à Marianne nous convainc très vite ….

Il y en a effectivement assez de cette politique de la ville, bien souvent clientéliste qui conduit à déverser des sommes folles pour financer des projets parfois bricolés alors que l'urgence n'est pas traitée.

Les services sociaux en prennent un coup avec cette paperasse que l'on fait remplir aux demandeurs pour leur dire à la fin : On ne peut rien pour vous....Il n'y a pas de logement disponible.

Combien de femmes battues restent ou reviennent au foyer car seul un hébergement provisoire leur est proposé ?

Ce qui est vrai à Sevran, l'est aussi malheureusement dans beaucoup de villes.

Le maire de Sevran et d'autres de ces collègues ne sont pas épargnés par des critiques, d'ailleurs justifiés.

Après l'attentat à Charlie, le maire a invité un rabbin, un imam, un curé et même un bouddhiste...

« Gatignon, il aurait pu inviter des associations laïques, histoire de changer. Les Sévranais, ils auraient entendu un autre discours que celui qu'ils entendent déjà à la mosquée. »....

Les femmes sont épuisées, de courir, de porter leur famille à bout de bras, de trember à chaque fois qu'elles sont convoquées par le directeur de l'école :

« Qu'a-t-il fait encore ? »

Les critiques que l'auteur émet à l'égard de l'institution scolaire sont justifiées :

Pourquoi exclure des élèves et ainsi de leur permettre de buller chez eux quelques jours et de traîner dans la cités ?

Pourquoi ne pas leur donner une punition ?

Nadia en a assez, elle craint pour ses enfants mais ne désespère pas.

Elle combat, c'est ainsi que se constitue la brigade des mères, prête à intervenir, non pour se substituer aux services publics mais pour accompagner les femmes en difficultés et prendre des initiatives.

Certaines anecdotes font froid dans le dos comme celle qu'elle raconte sur le Ramadan.

Alors qu'elle arrivait à son bureau en mairie, au temps où elle était « femme relais », elle s'est fait remonter les bretelles par un agent technique parce qu'elle buvait un café en plein ramadan.

«  Y a que la pas que la malbouffe, il y a le mal-islam. Dans une mairie beu-blanc-rouge, liberté-égalité-fraternité et tout ça, un agent se croit permis de se mêler de la pratique d'une collègue. Encore pire, il la menace devant témoin : « Tu vas voir, ce qui va t'arriver ! »

 

Ce livre est un témognage réaliste et dur de la situation qui existe dans ces banlieues délaissées qui auraient besoin de la présence de l'Etat, de ses services et que plus jamais les officiels ne cautionnent la police islamiste qui cherche à contrôler les faits et gestes de la population.

Les mamans ne sont pas démissionnaires, elles n'en peuvent plus et beaucoup comme Nadia appellent au réveil, à l'action.

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  1.96/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • sarcastelle sarcastelle 28 avril 2016 08:59

    Les malheurs que dépeint quotidiennement M. Chalot sont la conséquence de l’entassement péri-urbain. Le salut est par conséquent individuel. 


    • cathy cathy 28 avril 2016 08:59

      Chalot

      Tout ce que vous racontez ne colle pas.
      Les banlieues ne sont pas délaissées, puisque l’on retrouve ces jeunes de banlieue dans les mairies. 
      Les mères n’élèvent-elles pas leurs fils ? Qui doit vraiment se réveiller ? Nous, les occidentaux ?

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 avril 2016 09:14

        @cathy
        C’est l’ Arabie Saoudite qui répand le salafisme dans le monde, avec des moyens financiers sans commune mesure avec ceux dont disposent les Mairies et autres services sociaux.

        La question est de savoir pourquoi la France, qui prétend combattre le terrorisme, est la meilleure amie de ce pays ?

        Poutine : « Daesh est financé par 40 pays dans le monde, y compris par des pays membres du G20 »


      • Cadoudal Cadoudal 28 avril 2016 10:09

        @cathy
        Surtout pas, les valeurs occidentales sont fascisantes et trop liées au christianisme, pour la construction de l’homme nouveau elles doivent disparaitre dans la poubelle de l’Histoire...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 avril 2016 09:02

        Bonjour,
        Les méthodes de recrutement sont celles des sectes, il convient de trouver la faille personnelle que les promesses des recruteurs vont combler.
        « Cyber terrorisme : un recrutement en 4 phases ».


        Les recruteurs ne sont pas des amateurs, mais de grands professionnels de la communication, de la psychologie et de la manipulation, que seul un Etat comme l’ Arabie Saoudite peut financer. L’usage sophistiqué d’Internet est bien loin des idéaux « d’un Islam du désert » rejetant toute forme de modernité....

        Il semble pourtant que cette propagande trouve de moins en moins d’écho dans les pays arabes, où le chômage reste la principale source de recrutement.

        En Syrie, les Islamistes en prennent pour leur grade, et cela doit commencer à se savoir.


        • tf1Groupie 28 avril 2016 10:36

          C’est contre les associations qui hurlent à l’islamophobie que cette mère devrait s’énerver.


          Et également contre ceux qui hurlent au fascisme dès que l’on envisage de mettre un peu d’ordre que soit dans l’école ou ailleurs.

          Parce que si j’ai bien compris elle demande à l’école de faire de la garderie d’ados mal éduqués.

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 avril 2016 10:38

            @tf1Groupie
            Ados mal éduqués, ou manipulés ??


          • tf1Groupie 28 avril 2016 15:08

            @Fifi Brind_acier

            S’ils sont exclus de l’école c’est parce qu’ils se comportent mal, comme beaucoup d’adolescents non-musulmans.

            Comment pouvez-vous penser que des adolescents soient manipulés : cela vous semble impensable quand ils manifestent contre le gouvernement

          • HELIOS HELIOS 28 avril 2016 19:55

            @Fifi Brind_acier


            ... pas « mal éduqués »... mais « pas éduqués » du tout ! ... et ce n’est pas fini, vu que le coup de pied au cul devient interdit.

            De mon temps, je n’avais pas peur que mes enfants deviennent délinquants, ils auraient dans ce cas là fait d’excellents maires, députés, ministres etc... j’avais seulement peur qu’ils soient communistes.

            Ouf, j’ai eu de la chance... tout va bien, ils votent, ils bossent, j’ai des petits enfants... je ne vous dirai pas de qui j’ai peur, car maintenant, je n’ai plus le droit de le dire.... mais quelquefois, je me mets a rêver qu’ils soient devenus délinquants.... c’est dire que notre société va mal.

          • Milla (---.---.1.10) 28 avril 2016 10:41

            Sevran : Nadia Remadna, militante associative, a été reçue à l’Elysée », Le Parisien,‎ 9 mars 2015


            Cette femme est adulée par les israéliens.

            Cette femme est clairement un agent rémunéré par Israël pour accréditer leurs thèses 


             

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 avril 2016 13:22

              @Milla
              Et c’est quoi les thèses d’ Israël en matière de terrorisme ?


            • Le p’tit Charles 28 avril 2016 10:41

              heu...nos enfants.. ?...sont arabes quand même..et la France ne l’est pas a ma connaissance...Après en avoir fait des « français de seconde zone » c’est de la responsabilité des mafieux au pouvoir.. ?


              • oncle archibald 28 avril 2016 12:10

                Le flicage islamiste ne cible pas que les ados. Dans une petite ville de province plutôt calme un imam sans doute chargé de la police des mœurs passe sur les chantiers de bâtiments gros employeurs de magrébins pour vérifier le respect du ramadan ! Sans que personne de « la société civile », aucun représentant de la république laïque, ne lève le petit doigt. Pas la moindre allusion dans la presse non plus. Je n’ose pas imaginer les pleines pages de commentaires sentencieux et outrés auxquelles nous aurions eu droit si un curé s’était permis de visiter ses ouailles sur un chantier ..... Je parle du temps ou il y avait encore des curés dans les églises et des ouvriers catholiques sur les chantiers.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 avril 2016 13:27

                  @oncle archibald
                  C’était pourtant le cas pendant plus de 1000 ans, savez-vous ? Les curés surveillaient de près leurs ouailles ... L’Eglise Catholique est un excellent exemple pour l’ Islam de prosélytisme mondialisé.
                  Pas un coin retiré de la planète sans une église ou une chapelle...
                  Les Catholiques auraient dû déposer un copyright et demander des droits d’auteur.... 


                • cathy cathy 28 avril 2016 14:09

                  @Fifi Brind_acier
                  Le Moyen Orient était chrétien auparavant, ça vous défrise ?


                • oncle archibald 28 avril 2016 14:37

                  @Fifi Brind_acier : il y a 1000 ans la torture et la peine de mort étaient d’usage courant. Auriez vous remarqué quelques changements depuis ce temps ancien ? Et sur la compatibilité entre islam et laïcité vous avez quelques idées neuves, parce qu’à ce jour avec les chrétiens il n’y a plus aucun problème .... Je me trompe ?


                • Sozenz 28 avril 2016 14:45

                  Ce livre est un témognage réaliste et dur de la situation qui existe dans ces banlieues délaissées qui auraient besoin de la présence de l’Etat,

                   Je vous donne un indice et je vous laisse réfléchir : « Le meilleur des mondes » huxley ....


                  • mmbbb 28 avril 2016 20:23

                    @Sozenz Je connais assez bien ce probleme je l’ai deja dis j’ai subi cette proximite sociale Ces personnes ne respectent rien Des fouteurs de merde professionnel J’ai habite un HLM rebabilite dans le 1 ere arrdt de Lyon Des familles cas sos habitaient cet immeuble joliment renove Ascenceur avec moquette et spot Les parties communes ont ete saccagees au bout d’un an Basta votre argument ne tient pas Dans les banlieues, j’avais vu un reportage il y eut un incident dans un ascenceur Ces abrutis s’amusent a tout deglinguer Alors ces sempiternelles jeremiades de l’absence de l’action de l’etat est un argument trop facile Par ailleurs , beaucoup de parents font trop de mioches et « deleguent » education et instruction a l Etat Chalot est pour une immigration incontrolee alors ces banlieues deja dans un etat pitoyable doivent absorber des populations heterogenes. Les centres villes squattes desormais par les bo bo qui ont specule sur l immobilier ecarte a la peripherie toutes ces populations comme Vals qui cherchait son blanc sur son marche Article paru dans le Point ecrit par deux chercheures qui demontent cette fameuse theorie de la mixiye sociale tant pronee par notre elite. 


                  • WakeUp 29 avril 2016 08:14

                    @mmbbb
                    En ce qui concerne l’éducation, quelques amis ont éclairée ma lanterne. Le problème ne serait pas dans la culture africaine ou maghrébine, mais dans le mélange d’une société occidentale et de la cellule familiale outre-Méditerannée.
                    Le fonctionnement de la société occidentale est centré sur la cellule familiale de laquelle découle la majeure partie de l’autorité. La société civile est quant à elle plutôt permissive, et se mêle pas trop des individus. Même les parents autoritaires ne tolèrent pas de remarques autoritaires de la part du voisin... l’exercice du pouvoir sur l’enfant ou l’ado est une chasse gardée !

                    Dans d’autres sociétés, et ce fût un peu le cas eu Europe avant le XXème siècle, la cellule familiale a moins de pouvoir, mais la société civile offre un cadre plus dur et plus autoritaire. Un enfant ou un ado appartient un peu à tout le monde, et peut être remis à sa place par un parfait inconnu.
                    Si un gamin s’avisait d’insulter une personne âgée, ou de cracher dans les transports, la baffe viendrait de n’importe où, avec le soutien total des parents et du reste de la société.

                    La conséquence est que l’éducation familiale maghrébine est peut autoritaire... et dans une société occidentale permissive c’est détonnant !
                    Par contraste, c’est exactement la même raison qui fait que l’immigration asiatique ne pose strictement aucun problème de délinquance.

                    Le fait que les imams exercent une certaine fascination, et jouissent d’un respect dans les quartiers difficiles est simplement la conséquence de ce partage de l’autorité... les humains ayant toujours plus de respect envers une personne autoritaire qu’envers une personne qui se laisse marcher sur les pieds.


                  • mmbbb 29 avril 2016 20:00

                    @WakeUp certes mais cet article sur ce livre est un n ieme rengaine du non engament de l’etat Ce qui est faux Mais vous avez raison de le notifier dans ce cas des maghrebins ;une reflexion prend des proportions inattendues C’est le probleme de cette mixite sociale imposee les elites Chalot et cet auteur veulent nous faire accroire que nous pouvons vivre ensemble Ce qui est faux de toute evidence Quoi qu il en soit lorsqu un prof prend une torgnole je ne le plains pas il a le résultat de son engament ideologique


                  • COVADONGA722 COVADONGA722 28 avril 2016 17:01

                     une guerre civile entre Français et maghrébins.




                    une guerre civile concerne un seul peuple or il semble que vous en évoquiez deux ici 



                    • Milla (---.---.1.10) 28 avril 2016 18:21

                      @COVADONGA722t T’es juste un idiot !


                    • COVADONGA722 COVADONGA722 29 avril 2016 09:26

                      @Milla
                       absolument , mais pas un « idiot utile » de l’islam , je suis un idiot de sous-chien qui depuis qu’il te connait toi et tes pareils ne se tient jamais loin de son flingue.

                      Ma/mon cheri/e je suis de ces idiots qui savent que cette discussion se terminera ailleurs que sur une agora ....après cela sera a chacun son mérite mais le compte a rebours a déjà commencé 

                    • Milla (---.---.1.10) 28 avril 2016 17:02

                      Les attaques sous faux drapeau comme celle de Charlie Hebdo doivent être replacées dans le contexte d’une série d’actes terroristes meurtriers en Europe occidentale au cours des années 1950-1990. Ces vagues de terreur furent provoquées par les agences de renseignement des pays de l’OTAN, qui sont toutes au service des Illuminati.

                      Le programme appelé : « Opération Gladio », créa l’illusion d’une menace communiste, exactement comme les « Terroristes Islamistes » sponsorisés par la CIA et le Mossad, de nos jours.

                      Les attaques terroristes sous faux drapeau servent de prétexte à la création d’un état policier mondial Illuminati (judéo-maçonnique).

                      Les dessous de l’Opération Gladio commencèrent à émerger en Italie en 1990, après plus de 40 ans d’opérations clandestines. Des membres du projet révélèrent que des projets similaires existaient dans la plupart des pays, si ce n’est tous, de l’Europe Occidentale. Ces réseaux de l’ombre étaient… impliqués dans des activités anticommunistes y compris des troubles antidémocratiques et des actes terroristes sous faux drapeau. (Ils étaient qualifiés de « stay behind » parce qu’ils étaient censés se préparer pour mener une guérilla en cas d’invasion communiste.)

                      Dans son ouvrage sorti en 2004, Les Armées Secrètes de l’OTAN, probablement le livre le plus ostensiblement ignoré des médias mainstream, Daniele Ganzer a démontré que le terrorisme dirigé contre le peuple par des armées secrètes financées et organisées par l’OTAN et ne rendant de compte qu’à des échelons élevés de l’état profond au sein de l’OTAN, du MI6 et de la CIA, plutôt qu’à leurs gouvernements respectifs… De surcroit, ces recherches ont été validées par des enquêtes judiciaires en Italie, en Suisse et en Belgique et ont même fait l’objet de débat (et de condamnation) au Parlement Européen.

                      Le scandale vit le jour en Italie en 1984, lorsqu’un juge italien Felice Casson, rouvrit le dossier d’un véhicule piégé à Peteano en 1972 et découvrit une série d’anomalies dans l’enquête initiale. L’atrocité qui avait été originellement attribuée aux Brigades Rouges communistes, avait en fait été l’œuvre d’une organisation d’extrême droite appelée Ordine Nuovo(l’Ordre Nouveau). Suite à une découverte d’une cache d’arme près de Trieste en 1972, contenant des explosifs de type C4 identiques à ceux qui avait été utilisés dans l’attaque de Peteano, l’enquête de Casson révéla que l’attaque à la bombe de Peteano avait été l’œuvre des services secrets militaires SID (Servizio Informazioni Difesa), en collaboration avec Ordine Nuovo. L’objectif était de de mettre l’attaque sur le compte de l’extrême gauche militante des Brigades Rouges. Le terroriste d’extrême droite, Vincenzo Vinciguerra, fut arrêté et condamné, puis il avoua avoir placé la bombe.

                      L’enquête du juge Casson révéla aussi que l’attentat à la bombe de Peteano était la poursuite d’une série d’attaques terroristes qui avaient débutées à Noël 1969, dont la plus connue fut celle de la Piazza Fontane à Milan, tuant 16 personnes et en blessant 80. Cette campagne de terreur culmina le 2 août 1980 par l’explosion d’une énorme bombe dans la salle d’attente de la gare de Bologne, qui fit 85 morts et 200 blessés. Ce fut l’une des plus grandes attaques terroristes des temps modernes en Europe continentale.

                      LA STRATÉGIE DE LA TENSION

                      Au cours de son procès, Vincenzo Vinciguerra révéla que, outre le fait de discréditer les groupes politiques d’extrême gauche, il existait un but plus sombre derrière les attaques, à savoir de provoquer un climat de peur parmi la masse. Cela était défini par le terme de « stratégie de la tension », qui avait pour but de générer une atmosphère de terreur qui pousserait la population à faire appel à l’état pour se protéger.

                      Vincenzo Vinciguerra déclara lors de son procès : « Vous deviez attaquer des civils, des gens, femmes et enfants, des innocents, des inconnus loin de toute préoccupation politique. La raison était très simple. Cela visait à faire en sorte que ces gens et tout le peuple italien se tourne vers l’État pour assurer leur sécurité. »

                      (À droite, les Illuminati ont tué 85 personnes et ont fait 200 blessés à la gare de Bologne en 1980.)

                      Dans un documentaire de la BBC, il décrivit les objectifs de la manière suivante : « destabiliser afin de stabiliser »… « Générer de la tension au sein du pays pour promouvoir des tendances politiques et sociales réactionnaires et conservatrices.

                      En 1990, le juge Casson reçut l’autorisation du Premier Ministre Giulio Andreotti de poursuivre ses recherches au sein des archives de des services secrets militaires italiens, les Servicio informazioni sicurezza Militare(SISMI), où il découvrit la preuve de l’existence du réseau Gladio et de ses liens avec l’OTAN et les États-Unis.

                      Comme l’a révélé Andreotti, l’armée secrète Gladio, était bien pourvue en arme. L’équipement fourni par la CIA était dissimulé au sein de 139 cachettes à travers tout le pays, dans des forêts, les champs et même sous les églises et les cimetières. D’après les explications d’Andreotti, les cachettes de Gladio comprenaient des « armes de poing, des munitions, des explosifs, des grenades, des couteaux et des dagues, des mortiers de 60 mm, plusieurs fusils, des émetteurs radio, des jumelles et divers outils… »

                      LE SCANDALE SE RÉPAND

                      En octobre 1990, le Premier Ministre grec, Andreas Papandreou, confirma l’existence d’un réseau Gladio en Grèce. En Allemagne, un programme de télévision révéla comment un ancien membre des Forces Spéciales SS d’Hitler avait fait partie d’un réseau allemand de l’ombre. Le parlement belge forma un comité spécial pour enquêter sur l’existence – confirmée par le ministre de la défense – d’un réseau Gladio belge.

                      En Turquie, l’ancien Premier Ministre Bulent Ecevit alla encore plus loin, en admettant qu’une armée secrète avait été impliquée dans des actes de torture, des massacres, des assassinats et des coups d’état, sommant le ministre de la défense de l’époque à déclarer : « Ecevit ferait mieux de fermer sa p… de g… ! »

                      En tout, les 12 pays de l’Union Européenne furent affectés et le 22 novembre 1990, le Parlement Européen initia un débat sur le problème.

                      Le ton fut donné par le parlementaire grec Ephremidis : « Monsieur le Président, le système Gladio a mené ses opération pendant quatre décennies sous des noms divers. Il a fonctionné clandestinement, et nous pouvons lui attribuer toutes les tentatives de déstabilisation, toutes les provocations et tout le terrorisme qui se sont déroulés dans nos pays pendant ces quatre décennies. »

                      Ephremidis critiqua vertement le réseau entier : « Le fait est qu’il fut mis en place par la CIA et l’OTAN, qui tout en prétendant défendre la démocratie, ne faisait en fait que la miner et l’utiliser pour leur propres objectifs maléfiques

                      


                      • Mowgli 29 avril 2016 00:21

                        @Milla
                        « qui sont toutes au service des Illuminati. »

                        Et pas seulement des Illuminati. N’oubliez pas les reptiliens anthropophages de Procyon. Procyon... Pro-Sion... tout est dit !


                      • placide21 28 avril 2016 17:03

                        C’est exactement la même chose, c’est de la prédation ,le terrorisme n’est qu’une façon de délinquer avec ses exécutants et ceux qui raflent la mise ; c’est le braquage de vie humaines ,mais en général ce qui est convoité n’est pas visible.


                        • Milla (---.---.1.10) 28 avril 2016 17:05

                          LE RÉSEAU GLADIO

                          Armées secrètes d’Europe

                          mardi 08 avril à 3h15 (85 min)

                          Créée en 1948 par les États-Unis pour barrer la route au communisme en Europe, l’organisation secrète Stay behind (rebaptisée plus tard Gladio, le « glaive ») en vint à soutenir des intérêts fort peu démocratiques, en lien avec des services secrets européens. Enquête.

                          PartagerPartager460Twitter…

                          LIRE LA SUITE

                          L’organisation secrète « Stay behind », rebaptisée plus tard Gladio, le « glaive », a vu le jour en 1948 à l’initiative des États-Unis. Ses agents devaient être prêts à effectuer des missions d’espionnage et à commettre des actes de sabotage en cas d’offensive soviétique. Celle-ci n’ayant finalement pas lieu, ce sont les intérêts politiques des gouvernements de droite voire de groupes d’extrême droite que Gladio s’attache à défendre. Des contacts existent avec les différents services secrets nationaux, à l’abri de tout contrôle parlementaire. C’est le Shape (commandement militaire de l’Otan en Europe) qui assure la coordination.

                          Ce documentaire se concentre sur les opérations du réseau Gladio dans l’Italie et l’Allemagne des années 1960 à 1980. Les attentats de la piazza Fontana à Milan en 1969, celui de la gare de Bologne en août 1980, puis celui de la Fête de la Bière à Munich, quelques semaines plus tard, furent attribués à des anarchistes ou à l’extrême gauche. On saura plus tard qu’ils étaient l’œuvre de l’extrême droite. Il a fallu attendre le 3 août 1990 pour que le Premier ministre italien Giulio Andreotti révèle l’existence du Gladio et ses ramifications en Europe. À ce jour, il reste impossible d’avoir accès aux archives de l’Otan et des services secrets concernés pour en savoir plus sur les agissements du réseau

                          


                          • Milla (---.---.1.10) 28 avril 2016 18:22

                            La stratégie du choc ! The shok doctrine

                            The shok doctrine (La stratégie du choc) Un traumatisme collectif, une guerre, un coup d’état, une catastrophe naturelle, une attaque terroriste plongent chaque individu dans un état de choc. Après le choc, nous redevenons des enfants, désormais plus enclins à suivre les leaders qui prétendent nous protéger. S’il est une personne à avoir compris très tôt ce phénomène, c’est Milton Friedman, Prix Nobel d’économie en 1976. Friedman, soutenant l’ultralibéralisme, conseilla aux hommes politiques d’imposer immédiatement après une crise des réformes économiques douloureuses avant que les gens n’aient eu le temps de se ressaisir. Il qualifiait cette méthode de traitement de choc.

                            


                            • Milla (---.---.1.10) 28 avril 2016 18:27

                              Il est clair et évident pour moi que des « gros bonnets » de la finance internationale sont prêts à mettre la planète à feu et à sang

                              Français et les musulmans de France doivent savoir qui cherche à les mettre les uns contre les autres !

                              faut donc attiser la haine entre les peuples, les chrétiens contre les musulmans. 


                              • cathy cathy 29 avril 2016 07:12

                                @Milla
                                La France n’est pas chrétienne.


                              • Milla (---.---.1.10) 28 avril 2016 18:46

                                ​ Les nazis ont participé à la création d"Israël et massacrés les Français pour rien et surtout pour les intérêts de la finance.

                                Le drame, c’est que l’histoire se répète avec encore les mêmes aux commandes .

                                Crever encore pour les intérêts des élites !


                                • Milla (---.---.1.10) 28 avril 2016 18:53

                                  Tout semble indiquer qu’une opération de même type que celles menées en Europe par les armées secrètes de l’OTAN (nom de code : opération GLADIO) durant la guerre froide est en train de se dérouler en France et plus largement en Europe, dans une indifférence coupable. »

                                  Le prochain attentat est déjà en cours de préparation.


                                  • Milla (---.---.1.10) 28 avril 2016 19:26

                                    BUG
                                    Oth3r : Les étranges liaisons de la milice parallèle du Front National http://www.bugbrother.com/article196.html&#65279 ;


                                    • Milla (---.---.1.10) 28 avril 2016 19:27

                                      Les étranges liaisons de la milice parallèle du Front National Dixit : Entre le Front National et certains services de renseignement, les passerelles sont multiples. Bruno Gollnish, bras droit de Jean-Marie Le Pen n’était-il pas, autrefois, secrétaire général des Centres d’études et de recherches de la Défense...


                                      • Le421 Le421 28 avril 2016 19:53

                                        Quel est le risque de mourir suite à un attentat terroriste et celui de mourir suite à un suicide du à une perte de situation professionnelle ?
                                        Je voudrais connaître les chiffres, mettons sur dix ans pour que ce soit représentatif, même sur vingt années, pourquoi pas, histoire que je réalise si je me suis vraiment trompé sur la réalité et les priorités de notre civilisation.
                                        Autant je compatis aux victimes d’attentats et à leurs proches, autant je me dis que ce ne sont pas les seuls à plaindre.
                                        Et actuellement, à part ça, je ne vois pas très bien de qui on parle...
                                        Vous me suivez ?


                                        • Le421 Le421 28 avril 2016 19:54

                                          @Le421
                                          Je ne vous parle pas des accidents du travail, des maladies dues à la malbouffe et au reste... Bien sûr !! Parce que ça, c’est légal, c’est calculé, c’est voulu et surtout... Ca rapporte !!


                                        • WakeUp 29 avril 2016 08:30

                                          @Le421, Bonjour
                                          Parce que le hasard, l’inattention ou l’accident ne sont pas du même ordre que la volonté de destruction.
                                          Si vous vous cassez la jambe dans l’escalier ou si vous vous la faites casser par une batte de baseball, votre traumatisme ne sera pas le même.
                                          Il est sain de se protéger des aléas du hasard, et sain d’avoir peur de la volonté de destruction et de vouloir en éradiquer la source.
                                          Il me semble que vous faites du relativisme à outrance...


                                        • Milla (---.---.1.10) 28 avril 2016 23:45

                                          Il y a trop de contestation sociale, l’élite réagit avec des attentats pour se protéger du peuple en colère.

                                          L’élite qui nous gouverne déplace la colère du peuple vers les musulmans.

                                          Malheureusement les problèmes des français perdurent, car les vrais responsables de leurs malheurs seront jamais inquiétés

                                          Les services secrets français, américains et israéliens vont certainement frapper encor


                                          • Jean Keim Jean Keim 29 avril 2016 07:48

                                            Je ne vois pas une grande différence entre un délinquant et un terroriste mais c’est un détail mineur. 

                                            Il est évident que les parents sont les premiers éducateurs et pourtant ce sont eux (nous) qui inculquent à l’enfant ses premières croyances.

                                            • hans-de-lunéville 9 mai 2016 12:24

                                              le titre : avant on craignait que nos enfants NE tombent etc (de plus on est un con)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires