• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Avoir un but n’équivaut pas à avoir un sens

Avoir un but n’équivaut pas à avoir un sens

Non-sens n'est pas absurde, pas plus que l'anglais nonsense. Nuances.

 

Le nonsense anglophone, correspond à peu près à notre absurde francophone. Oui, mais ...

... mais les Anglophones trouvent ça très drôle (Monthy Python, Mr Bean, Benny Hill, etc.), tandis que les Français tendent à s'en attrister (Albert Camus, Emil Cioran, Roland Jaccard, Frédéric Schiffter).

Ce qui explique que les Anglophones en rient, tandis que les Francophones en pleurent, ce sont des affaires culturelles.

Ancienne langue diplomatique et toujours langue de littérature, avec savoir-vivre et art de vivre en société avec articité idoine, le français a le souci de garder une prégnance au monde, et cette prégnance se soutient fatalement d'un sens (serait-ce d'un objectif défini).

L'anglais, lui, quoiqu'il soit désormais langue internationale (la diplomatie sans l'ancienneté) et indéniablement langue de littérature (souci d'une prégnance au monde, certes, mais sans les honneurs francophones) ... l'anglais, donc, n'a vraiment de souci que pour le bankable, c'est-à-dire le chiffrable (aujourd'hui encore, la qualité d'un auteur est, en anglophonie, évaluée au nombre de ventes - la francophonie, elle, ne jure que par ses différents prix et jurys littéraires).

Le chiffrable anglophone est, pour le Francophone, une absurdité qui attriste ; et l'on ne pourrait changer cette donne, qu'à effacer définitivement l'histoire de la francophonie dans le monde - si c'est seulement possible (des Léopold Senghor ou des François Cheng, respectivement Africain et Asiatique, portent eux-mêmes cette culture francophone avec eux). Mais le chiffrable anglophone, explique assez bien en quoi les Anglophones savent rirent d'eux-mêmes : ils rient d'eux-mêmes, parce qu'ils rient de leur propre nonsense, à ne jurer que par le bankable.

A ce titre, les Anglophones ont une bien meilleure autodérision que les Francophones, mais ils rient d'eux-mêmes avec bien moins de style que les Francophones ne rient ... d'autrui ! ... car les Francophones endurent mal les ridicules, dans un esprit fort courtisan (du haut en bas de l'échhelle sociale, au-dessus ou en-dessous des apparences - en quoi d'ailleurs, le monde juge le Français arrogant, mais aussi paradoxalement plus cupide que l'Anglosaxon : l'Anglosaxon passe - à tort ou à raison - pour plus dépensier et investisseur).

D'où suit que le non-sens francophone n'est pas le nonsense anglophone.

Le non-sens francophone, lui, indique un fait brut, non-problématique, à savoir : l'absence de sens intrinsèque à la vie et/ou au réel. Le non-sens francophone dit : c'est comme ça, c'est ainsi, c'est notre lot, c'est notre sort, la condition humaine, le "destin" dans son acception minimale, la fatalité (vécue avec pessimisme, réalisme ou optimisme).

Donc, le non-sens, qui n'est ni l'absurde (dépression face au non-sens) ni le nonsense (autodérision face au non-sens) signifie tout purement le nihilisme (la dévaluation, l'absence de toutes les valeurs) ... et donc, aussi, une carence de sens à la vie, en dehors de celui que nous voudrons bien lui inventer en francophonie.

Les Anglophones, eux, lui ont toujours-déjà donné un but et une direction (à la vie) : le bankable. Où l'on découvre alors, qu'avoir un but n'équivaut pas à avoir un sens. Comme au foot !


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • François Pignon Chourave 26 octobre 2018 18:56

    Que d’amalgames !


    Le terme « anglo-saxon » ne veut rien dire et il faudrait arrêter de l’employer.
    « Anglophone » n’est guère plus pertinent, car l’écart culturel entre un Britannique et un Américain est plus grand qu’entre un Ecossais et un Français.

    Pour ce qui est du « nonsense », le mot « absurdité » ne convient que dans certains cas, car cela signifie tout aussi bien « ineptie », « sottise », « bêtise », ou même « connerie »..

    Il faut toujours se méfier des faux amis :

    - « understatement » ne signifie pas « sous-entendu », mais « euphémisme »

    - « desperate » ne signifie pas « désespéré », mais « prêt à tout »

    - « to support » ne signifie pas « supporter », mais « soutenir ».

    il est navrant et agaçant de lire de plus en plus souvent dans la presse des tournures qui ne sont que des transpositions mot à mot de locutions anglaises.



    • Morologue Morologue 26 octobre 2018 18:58

      @Chourave. "Pour ce qui est du « nonsense », le mot « absurdité » ne convient que dans certains cas, car cela signifie tout aussi bien « ineptie », « sottise », « bêtise », ou même « connerie ».." La bonne nouvelle, c’est que c’était mon propos. Quant à l’anglophonie, on sent très bien laquelle à l’évocation, au hasard, des Monthy Python ou de Mr Bean. Inutile de croire chouraver quoique ce soit à l’article, Chourave.


    • Sergio Sergio 26 octobre 2018 20:35

      Demandez cela aux footballeurs, ils ont le sens du but ! Et puis après euh ...


      • zzz'z zzz’z 27 octobre 2018 13:04

        Le non-sens est repris dans les injonctions paradoxales, bien connues des pervers narcissiques, si ce n’est qu’ils y ajoutent une charge émotive.


        Le sense n’est, par exemple, pas utilisé dans la définition du vector : 
        A quantity having direction as well as magnitude, denoted by a line drawn from its original to its final position. En fait en anglais sense : est un des 5 sens !
        Non-sense devient donc non-captable. Vous auriez pu nous faire grâce du « bankable ».

        Ceci dit, j’adhère totalement à votre thèse.

        • zzz'z zzz’z 27 octobre 2018 13:26

          @zzz’z
          émotive → émotionnelle, hem l’arroseur arrosé !


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 octobre 2018 14:26

          Les français n’auraient jamais pu écrire : Trois hommes dans un bateau.https://fr.wikipedia.org/wiki/Trois_hommes_dans_un_bateau.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès