• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Baby Doll » de Tennessee Williams avec Mélanie Thierry & Xavier (...)

« Baby Doll » de Tennessee Williams avec Mélanie Thierry & Xavier Gallais au Théâtre de l’Atelier

Mélanie Thierry n’a peur de rien, même pas de se lancer en balançoire au-dessus des premiers rangs de l’orchestre sous la poussée de Xavier Gallais, ni même d’être coincée à son insu par l’acteur sur une planche étroite en surplomb de la scène, certainement pas de se livrer à une joute torride avec elle-même, prise entre les feux explosifs de ses deux rivaux.

En effet, face aux risques calculés par d’autres, l’actrice fait preuve, crânement, d’aucune appréhension, bien au contraire !

D’ailleurs Archie Lee (Chick Ortega) serait en passe de parvenir à ses fins maritales, à l’issue du pacte pris auprès du père de la promise, puisque demain Baby Doll aura vingt ans et qu’ainsi le mariage pourra enfin être consommé !

Cependant en nouveau voisin, Silva Vaccaro (Xavier Gallais) est déjà à pied d’oeuvre, convaincu que l’incendie qui, la veille, a détruit son égreneuse à coton, n’est sans doute pas étranger à la faillite annoncée de son concurrent, propriétaire en sursis autant que mari putatif.

Dans le décor superbe et ingénieux d’une maison rustique sous coupe transversale, évocatrice d’emblée de cascades cinématographiques pour cache-cache infernal masqué en courses poursuites, les cinq protagonistes se relaient sur le gril pour tenir en transpiration fébrile le noeud sexuel du supputé attentat économique.

Tennessee Williams a le talent de faire monter en température les années quarante du sud des Etats-Unis jusqu’à mettre les comédiens en état d’exacerbation sensuelle sans échappatoire. A eux de prendre l’exacte cadence pour passer le point de non retour dans l’extase ; Mélanie, Xavier et Chick s’y emploient dans un tempo d’une précision gestuelle et d’une justesse de ton, en véritable état de grâce.

En contrepoint, Monique Chaumette et Théo Légitimus ne sont pas les moindres artisans du suspens frémissant que la mise en scène de Benoît Lavigne ne cesse d’attiser en lançant ces deux atouts à tour de rôle comme des leurres récurrents, dans un faux jeu de dupes.

Assurément, cette "Baby Doll" agit comme une formidable surprise des dieux du Théâtre qui l’érigent d’emblée en must emblématique de la saison 08-09. 
 
Photo affiche © Peter Lindberg
 
BABY DOLL - **** Theothea.com - de Tennessee Williams - mise en scène : Benoît Lavigne - avec Mélanie Thierry, Xavier Gallais, Chick Ortega, Monique Chaumette & Théo Légitimus - Théâtre de l’Atelier - 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Fergus fergus 12 février 2009 10:02

    Un spectacle superbe, à la fois oppressant et chargé d’érotisme, de naïveté et de cynisme. Un spectacle qui restitue merveilleusement bien le climat de cette Louisiane des plantations.
    Et quelle prestation de Xavier Gallais, Chick Ortega et Mélanie Thierry !
    Tous les trois sont formidables dans cette pièce qu’ils jouent avec leurs tripes dans la chaleur du sud américain.
    Chaleur du soleil mais aussi chaleur des appétits sexuels qui transparaissent sous chaque pore de leur peau.
    A voir sans la moindre hésitation !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès