• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Beyond Trash, l’au-delà de l’underground réunionnais

Beyond Trash, l’au-delà de l’underground réunionnais

20h15, le top départ de la douzaine de films amateurs de la quinzième édition du Kino réunion au Palaxa est fixé dans un quart d’heure, et c’est Soleiman, alias Funkybastard pour les intimes, qui prend de son précieux temps pour répondre à mes questions.

L’association Beyond Trash a été montée en 2003 par trois garnements de l’underground réunionnais, Abel, Charles et Soleiman. Y participe également Fabrice, pour la préparation des fameuses nuits alternatives (mais nous y reviendrons plus loin). Le but est de mettre en avant tout nouveau talent, en lui offrant le moyen de s’exprimer dans son art. C’est ainsi que Beyond Trash adopta le concept du Kino.

Le kino cinéma propose aux vidéastes amateurs de présenter leur œuvre devant un public hétéroclite, sans aucune contrainte, mise à part celle d’une dizaine de minutes pour la durée, et de faire apparaître la mention « Kino réunion 02 » sur les films, mention qui correspond à la cellule Nord de ce Kino péi. Le mouvement est né il y a environ sept ans à Montréal, et a pris énormément d’ampleur, pour finir par accoster les côtes réunionnaises il y maintenant trois ans. Mais que de choses ont été réalisées durant ces trois années, et ceci grâce à Beyond Trash qui est allé sur invitation présenter une sélection de ces films amateurs réunionnais lors de grand rassemblement Kino (rassemblement appelé « kino cabaret ») en Belgique et en Allemagne. Il est agréable de penser qu’un public européen, étranger par sa langue et sa culture, a pu savourer le temps d’une soirée des œuvres déjantées made in Run.

Car oui, il faut le reconnaître, ces faiseurs de vidéos kinoesques sont bien des allumés, et pour preuves ces 13 films présentés ce samedi soir : une recherche archéologique sur les trottoirs de Saint-Denis, un reportage sur un centre de désintoxication du téléphone portable, le relookage très réussi de Zorro en « Zarra », un micro-trottoir peu commun sur le chikunguya, ou encore un discours psychotique sur la relation d’un homme et de son chat à la manière de « Bernie » et de sa fameuse hyène.

Bref, dans la salle comble (et plus que comble, vu le nombre de chaise rajoutées pour l’occasion), les éclats de rire fusent et résonnent contre les magnifiques parois en pierre brute du Palaxa. Les vidéos s’enchaînent pour le bonheur de cette assemblée déjà conquise par avance. Car le kino, ce n’est aucunement une compétition. Le public sait reconnaître le travail réalisé par ces artistes d’un soir, ainsi que leur courage (pour ne pas nommer cette fameuse partie de l’anatomie humaine) à monter sur scène présenter leur réalisation. On attend avec impatience le DVD best of qui ne devrait pas tarder à sortir, ainsi que l’organisation d’un de ces fameux Kino cabarets où sont invités des cellules kino d’horizons lointains. A coup sûr, La Réunion accueillant à son tour des vidéastes étrangers et leurs oeuvres, la manœuvre a toutes chances d’être un franc succès !

Vous commencez à mieux saisir désormais la nature farfelue de l’association Beyond Trash. Mais leurs œuvres ultimes dans l’univers infini de l’underground sont bel et bien les nuits alternatives. Encore une fois ce même concept, on ne peut plus simpliste : offrir à des artistes amateurs un lieu et une soirée où ils peuvent présenter leurs créations, que ce soient des peintures, des sculptures, ou encore de la musique. Pour sa deuxième édition, la nuit alternative s’octroya même les services d’un maître en matière de musique décalée : Didier Super. La nuit fut un réel succès, et sa petite sœur devrait bientôt voir le jour... Mais patience, nous en reparlerons le moment venu.

Que retenir de tout cela ? Eh bien simplement que dès que vous voyez, entendez, ou même sentez (pourquoi pas ?) une manifestation organisée par Beyond Trash, vous pouvez êtes certain que vous n’allez pas vous ennuyer, même mieux, que vous allez découvrir de nouveaux talents, qui font mentir ceux qui prétendent que La Réunion est en manque cruel de manifestations culturelles. Cette mixture, réunissant culture avec un grand C, nouveaux talents à découvrir, et plongeon assurément burlesque dans l’univers de l’Underground, qui d’autre peut vous l’offrir que Beyond Trash avec ses soirées, hein ? Dites-moi ?

Toutes les infos sont sur : www.beyondtrash.com


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires