• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Brigitte Fossey illumine la nuit de l’audience

Brigitte Fossey illumine la nuit de l’audience

Viva Agnès de Salm-Salm !...

De Bardot à Fossey, de Maria à Agnès, c’est ainsi, en aventurière épique et haute en couleur, que se fantasment les coulisses de l’Histoire opposant l’ancien au nouveau monde.

Dans l’intimité d’une entrevue fictive en 1900, l’Impératrice déchue, Charlotte de Hasbourg, tenue recluse depuis trente ans par son frère le Roi des Belges, Léopold II, la considérant comme folle depuis la mort de son époux, l’Empereur Maximilien exécuté au Mexique, va donc donner audience à une aristocrate anglaise fantasque, veuve d’un prince et épouse de diplomate, en mission de rédemption universelle.

Cette rencontre d’Agnès avec Charlotte est donc le fruit d’une cogitation scénographique entre l’historien, Jean des Cars et l’auteur, Jean-Claude Idée.

Ce face à face des deux femmes, ne se connaissant pas et que tout sépare alors qu’elles vont se deviner plutôt que de se comprendre, va inciter Patrice Kerbrat à diriger les deux comédiennes vers une montée en puissance progressive que de multiples fusées d’artifice jalonnent afin de ne jamais perdre de vue, le ton de la comédie déjantée.

En découle, un double numéro d’actrices, s’appréciant comme un régal, face à l’éventail d’une féminité en pleine séduction de ses contraires respectifs.

Brigitte Fossey et Frédérique Tirmont rivalisent d’ingéniosité, de candeur, de toupet et, en un mot, de joie de vivre, à tel point que la jeunesse des émois balait, au passage, toutes les vraisemblances de la petite histoire, au nom d’une impertinence roborative.

Aussi qu’Eugénie (Christine Guerdon) et Napoléon III (Jean-Yves Chilot) soient, à cause d’elles, contraints de s’enfuir par le balcon en se jetant dans l’eau glacée, fait partie des raccourcis de la Grande Histoire qui se déguste dans un éclat de rire cathartique.

Qu’importe la paranoïa du huis clos impérial pourvu qu’on ait l’ivresse du jeu en costumes !...

photo © Lot

LA NUIT DE L’AUDIENCE - ** Theothea.com - de Jean-Claude Idée & Frédérique Tirmont - mise en scène : Patrice Kerbrat - avec Brigitte Fossey, Frédérique Tirmont, Jean-Yves Chilot & Christine Guerdon - Théâtre du Petit Montparnasse

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • sisyphe sisyphe 23 octobre 2009 16:55

    Brigitte Fossey a l’air toujours aussi lumineuse que dans « Jeux interdits ».

    Bénie soit sa grâce...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires