• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Buddy Longway : the end !

Buddy Longway : the end !

Le vingtième et dernier album de la série Buddy Longway vient de sortir au mois de mai. Depuis trente ans, et en vingt albums, le dessinateur-scénariste Derib a dressé une saga familiale au coeur du XIXe siècle étatsunien.

medium_bd1085.2.jpgSelon Derib, son biographe-créateur, Buddy Longway est né en 1840, en Irlande, et ses parents l’ont amené avec eux pour leur grande traversée vers le Nouveau monde. Hélas, sa mère meurt, et le père s’en va, confiant l’enfant, très jeune, à un oncle. Le premier tome commence plus tard, une fois Buddy devenu un trappeur et un chasseur habile, dans l’Ouest montagneux. De retour au fort avec sa cargaison de peaux, il y voit deux hommes rudoyer une femme et se porte au secours de cette dernière, sans voir que c’est une Indienne. Il fait ainsi la connaissance de Chinook, une Sioux, qui deviendra sa femme.

La vie de Buddy Longway a été imaginée par Derib, c’est une fiction, mais proche de la réalité historique. Au fil des siècles, des trappeurs et chasseurs se sont progressivement mélangés avec les populations indiennes. Des langues nouvelles sont même nées, mélanges de français (ou d’anglais) et de langues indiennes. Ces langues sont, semble-t-il, menacées de disparition actuellement, notamment au Canada. Ces trappeurs proches des Indiens ne voyaient pas forcément d’un bon œil l’arrivée de l’armée. L’histoire de Buddy Longway le montre, qui tue un capitaine de l’armée étatsunienne, en combat singulier !

Buddy est, pourtant, un homme plutôt pacifique, ayant beaucoup d’amis, blancs ou rouges. Il n’a pas du tout l’état d’esprit colonisateur et cherche plutôt à aider les Indiens. Chasseur, il est proche de la nature et des animaux ; il est même prêt, pour nourrir les siens, à semer du blé. Mais il préfère la chasse à l’agriculture ! Son épouse, Chinook, est une belle femme, courageuse et sage. Cette série donne un aperçu de la vie des Indiens, de leur sagesse, et de leurs divisions, comme la guerre entre les Sioux et les Black feet.

medium_bd20083.2.jpgBlanc ou rouge ?
Buddy et Chinook ont deux enfants, Jérémie et Kathleen. Deux enfants qui passent une enfance dans les montagnes. Mais, devenus grands, ils sont confrontés à la difficulté d’être métis dans une société raciste. La famille se trouve séparée du onzième au seizième album. Buddy d’un côté, Chinook et Kathleen d’un autre, et Jérémie égaré... Elle se retrouve entière dans le 18e album intitulé La balle perdue, mais Chinook et Buddy sont très surpris par l’évolution de leur fils Jérémie, devenu un guerrier indien. Il fait partie d’une bande qui attaque l’armée mais aussi les convois civils. Jérémy a failli être pendu par les habitants blancs d’une ville, à cause de sa différence. Sa haine des blancs l’aveugle. Mais il est tué, le lendemain des retrouvailles, par un soldat...

Le vingtième et dernier album vient donc de sortir. Il est intitulé La source. Je ne vous dirai pas la fin de l’histoire, mais elle n’est pas très drôle. D’ailleurs cette série ne vaut pas pour son humour mais pour la beauté du dessin, l’attachements aux personnages principaux, l’approche humaniste, la dénonciation du racisme, la reconstitution fidèle d’une époque loin des clichés sur les cow-boys... Toutes qualités déjà considérables, et qui méritent amplement de la découvrir, en français, en breton, ou dans toute autre langue.

Christian Le Meut

Buddy Longway, 20 albums édités par Le Lombard. Le dernier : La source. Les dix premiers albums ont été traduits en breton aux éditions Keit vimp bev (22 Grand’rue, 29520 Laz).


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires