• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > C’est arrivé demain

C’est arrivé demain

Il s’appelle Will Self, et son « livre de Dave  »risque de faire un carton.

Il imagine un monde d’après un déluge, dans lequel les rescapés ont pris pour « parole d’évangile » le texte haineux qu’un chauffeur de taxi londonien misogyne avait enterré dans son jardin, et qui est devenu « la Bible » des survivants.

La scène « s’est passée dans 5 siècles », et les habitants de la planète, n’ayant d’autre références que ce texte d’un aigri de la vie, ont inventé une nouvelle langue, et de nouvelles pratiques.

Il est essentiel avant de lire ce roman d’en consulter le lexique, sans cela, aucune compréhension du texte n’est possible.

La création va s’appeler le « madinChina ».

Plus fort que la NovLangue, ou que le dictionnaire des mots retrouvés.

La langue s’appelle le « Mokni » en référence à l’accent cockney des milieux populaires londoniens.

Le héros du livre, Dave Rudman n’aime ni les noirs, ni les juifs, ni les femmes, ni les touristes, ni les bourgeois, et à rangé toute sa haine, et sa hargne, dans ses écrits qu’il a enterré, avant de disparaitre, tout comme presque tous ses concitoyens, à la suite d’un déluge.

5 siècles après, les habitants de la planète vont donc prendre pour argent comptant la parole « biblique » de Dave : hommes et femmes vivront séparément.

L’auteur passe au crible tous les dérapages de notre société : de la religion qui conduit les guerres, ou la colonisation, au capitalisme dont on connait les effets aujourd’hui, en passant par le mariage, et l’histoire.

Le Déluge n’est pas une nouveauté sur cette planète.

On peut naturellement émettre des doutes sur les paroles bibliques qui évoquaient ces 40 jours de pluies, et ces crues des eaux sur la terre durant 150 jours avec pour conséquence la fin de toute vie animale.

Une équipe de scientifiques, menée par Ron Wyat prétend avoir retrouvé l’arche de Noé, à 2000 mètres d’altitude, en Turquie sur les flancs du mont Ararat.

Grâce au tremblement de terre de 1978, lequel a fait tomber un pan complet de la terre qui masquait une partie du chantier, l’équipe de scientifiques menée par Ron Wyatt à découvert une structure ayant quasi les mêmes dimensions données dans la Bible pour l’Arche (150 mètres de long, sur 50 mètres de large).

Après analyse des prélèvements, il apparait une forte teneur en carbone et de métal sur les échantillons prélevés, démontrant que cette structure n’est pas un phénomène naturel, mais une création humaine.

Mieux, les chercheurs munis de détecteurs de métaux, et de radars ont démontré, grâce aux technologies numériques, qu’il s’agissait bien une structure ressemblant sans aucuns doutes à celle d’un bateau.

A chacun de se faire son opinion en visionnant cette passionnante vidéo (en trois épisodes).

Et puis, la Bible n’est pas la seule à évoquer le Déluge :

13 épisodes convergents sont arrivés jusqu’à nous.

On retrouve le thème du déluge dans la mythologie grecque, Zeus ne laissant que deux survivants pour repeupler la Terre ainsi que dans l’Avesta, ce texte sacré Iranien ou même dans le Veda qui raconte le sauvetage de Manu.

Dans le Popol Vuh, texte sacré des Mayas, dans la mythologie Scandinave, dans des comptes populaires Lituaniens, ou même dans le Shiji Chinois, les déluges se suivent et se ressemblent.

De l’épopée de Gilgamesh, nous venant de tablettes babyloniennes, jusqu’aux découvertes récentes racontées par William Ryan et Walter Pitman dans leur livre « Noah’s flood » nous avons aujourd’hui la quasi certitude qu’il y a 7600 ans, une inondation massive a eu lieu. lien

Dans l’épopée de Gilgamesh, un éclairage légèrement différent de celui de la Bible nous est proposé.

Avant l’élimination causée par le déluge, les dieux se réunirent et votèrent l’élimination de l’humanité. Tout cela fut tenu secret mais Enki s’en fut trouver Utnapishtim (Noé) pour le prévenir et lui dit : « détruis ta maison, construit un bateau ! Abandonne tes biens, cherche ta vie, renonce à tes affaires, maintiens ton âme en vie ! lien

A bord du bateau, emmène la graine de toutes les choses vivantes ; le bateau tu construiras, ses dimensions seront sur mesure »

Le déluge a même fait l’objet de plusieurs chansons, dont celle-ci. (le navire)

Comme l’écrit Werner Keller « chez les populations du continent américain, diverses légendes, qui avaient cours bien avant le voyage de Christophe Colomb, conservaient le souvenir d’une catastrophe du même genre ; de même en Australie, aux Indes, en Polynésie, au Tibet, au Cachemire et en Lituanie, le souvenir d’une sorte de déluge s’est perpétué jusqu’à nos jours ». lien

Pour l’instant, au lieu d’un déluge, on en serait plutôt à l’inverse, dans une diminution des eaux souterraines qui, s’il faut en croire une étude à paraitre dans « Geophysical Research Letters », auraient diminué de moitié dans le monde, en raison d’une surexploitation par l’homme. lien

On constate aussi la disparition programmée de la Mer d’Aral, (elle a perdu 50% de sa surface depuis 1960) du lac de Tchad, (il s’est réduit de 90%, passant de 25 000 km2 en 1963 à moins de 1500 km2 en 2001) ou même du lac Titicaca menacé d’assèchement. lien

Sans vouloir tomber dans un catastrophisme de mauvais aloi, force est de reconnaitre tous les signes avant coureurs d’un changement radical de cette planète.

Il faut en prendre pour preuve le travail méticuleux de recherche d’une équipe de scientifiques du CRED (centre de recherche sur l’épidémiologie des désastres) de l’Université Catholique de Louvain qui ont comptabilisé le nombre de catastrophes climatiques qu’a connu le Monde depuis les années 50.

Ils ont constaté une augmentation exponentielle des tornades, tsunamis, ouragans, tremblements de terre, éruptions volcaniques. lien

Le plus étonnant est le parallèle que l’on peut vérifier entre le graphique de ces augmentations, et celles annoncées par Winfried Otto Schumann dans sa théorie de la résonnance.

Dans sa théorie, Schumann annonçait que l’augmentation du taux de vibration de la terre (7,8 cycles) provoquerait des catastrophes climatiques proportionnelles à l’augmentation de ce taux. Il est de 12 aujourd’hui. lien

Sur ce lien, plus de détails sur les mesures de ces résonances qui sont effectuées en temps réel depuis 2001 sur le site de l’Observatoire Géophysique de Modra, en Slovaquie.

On se souvient de cette découverte convergente de trois chercheurs, qui travaillant dans des domaines différents, ont découvert que l’humanité avait été rayée de la planète il y a 75 000 ans, suite à l’explosion de l’hyper-volcan Toba, et qu’il ne serait resté sur la planète que 2000 êtres humains. lien

Mais revenons au « livre de Dave », si un tel déluge se reproduisait aujourd’hui, quelle trace de notre histoire mondiale et de nos civilisations resterait-il ?

Bien sur aujourd’hui, personne ne songerait à enterrer sa « profession de foi » sur un support papier, même à l’intérieur d’une boite étanche, et on préférera utiliser un support numérique.

Mais comment réagiront ces informations sur supports numériques, sachant qu’il faut éviter la proximité avec des aimants, mais aussi des températures extrêmes, tout comme d’une humidité relative (autour de 35%).

Dans le cas d’une inondation, d’un incendie géant, il est évident que les supports numériques n’ont que très peu de chances de perdurer. lien

On sait aussi grâce au travail des paléomagnétistes que les minerais fortement magnétiques des fonds océaniques sont capables localement de perturber une boussole. lien

Et puis, il ne faudrait pas oublier pour autant les orages magnétiques dégageant jusqu’à 1000 nT (nanotesla).capables d’endommager un vaisseau spatial, ou des satellites. lien

Un support numérique, même bien protégé en sortira-t-il indemne ?

Faudrait-il alors graver nos messages dans la pierre, ou sur des tablettes d’argile, à l’instar des civilisations anciennes. lien

Sur ce lien, une intéressante lecture du message que les sumériens nous ont laissé sur ces tablettes d’argile.

Admettons que le message enfoui ait échappé à tous ces « prédateurs » éventuels. quel chauffeur de taxi a-t-il déjà enterré sa « bible numérique » au fond de son jardin ?

Cette question en appelant une autre.

Si à la lecture du « livre de Dave » tous les chauffeurs de taxi du monde se mettent à enterrer leurs écrits, les rescapés d’un futur déluge auront beaucoup de mal à se « faire une religion », parmi le choix proposé, ce qui laisse augurer de nouvelles guerres de religions afin qu’une croyance triomphe des autres.

Rien de bien nouveau sous le soleil dans le fond.

Car comme disait mon vieil ami africain :

« On lie les bœufs par les cornes, et les hommes par la parole »

L’image illustrant le texte est d’Olivier Ferra.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • JL JL 29 septembre 2010 11:11

    Bonjour Olivier. De Will Self je me souviens avoir lu « Mon idée du plaisir »., un roman dans lequel il évoque l’éidétisme, un don qui caractérise les gra,nds psychopathes à prendre leurs hallucinations pour la réalité. Vu le contexte actuel, je crois que je vais le relire. Et aussi son « livre de Dave ».

    Pour les bibles et autres déluges, votre réflexion et vos liens sont très intéressants. Bonne journée. 


    • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2010 11:44

      Bonjour JL,
      j’étais partis sur l’idée de rester sur le bouquin de Self, et a mon grand étonnement je suis tombé sur la vidéo sur l’arche,
      et tombé sur le cul aussi.
      merci de votre commentaire.


    • LE CHAT LE CHAT 29 septembre 2010 11:24

      faudra que je me paluche ce bouquin , j’aime bien la science fiction !

      tant qu’ils retrouvent pas le traité de Lisbonne de Sarko après le déluge , rien ne pourrait être pire ....


      • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2010 11:48

        Le Chat,
        le problème que va avoir sarko, c’est que vu sa taille, il sera l’une des premières victimes d’un déluge...et il pourra enfin échapper à l’affaire bettencourt.
         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2010 11:49

        Boridge,
        j’aime bien cette définition de la foi,
        et effectivement, si l’on regarde de plus près ce qui se passe aujourd’hui, Orwell était très optimiste.
        merci de votre commentaire.


      • kitamissa kitamissa 29 septembre 2010 13:46

        les seismes et les tsunamis n’ont rien à voir avec un changement climatique !


        • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2010 16:25

          kitamissa,
          c’est peut être plus compliqué que çà.
          effectivement, à première vue, c’est vrai,
          mais ce bouleversement magnétique que connait notre planète (résonance de schumann) lie le tout, autant les volcans que les tremblements de terre, que les tsunamis, et donc éventuellement des inondations.
          çà va donc au dela d’un changement climatique,
          quant au résultat, il serait du même ordre.
          pour positiver, j’utilise le conditionnel.
           smiley


        • Rounga Roungalashinga 29 septembre 2010 15:38

          5 siècles après, les habitants de la planète vont donc prendre pour argent comptant la parole « biblique » de Dave : hommes et femmes vivront séparément.

          Pourquoi les survivants prennent-ils ces écrits comme des paroles d’Evangile ? En ce qui concerne la Bible, on comprend très bien pourquoi celle-ci a eu du succès (incroyablement moderne dans le contexte de l’époque), mais là ?


          • Dominitille 29 septembre 2010 16:08

            Roungalashinga,
            En lisant votre commentaire, il m’ est venue une question, le chauffeur de taxi londonien est-il catholique ou anglican ? C’est, je pense, important de le savoir. Surtout que je ne connais pas du tout les croyances spécifiques des anglicans. Croient-ils en eve et adam au paradis terrestre à la pomme ou au serpent. A mon humble avis, c’est peut-être un type qui ne savait pas parler aux femmes, ou peut-être aussi un type dominé par sa maman.
            Et on fonde des religions sur pas grand chose !


          • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2010 16:26

            Rounga,
            nous sommes bien évidemment dans une oeuvre de fiction,
            mais pourquoi ne pas imaginer que si le seul texte qui leur soit parvenu soit celui là, ils se raccrocheraient à ces écrits, pour en faire une religion ?
            en tout cas, çà ne me surprendrait pas.
             smiley


          • Rounga Roungalashinga 30 septembre 2010 07:56

            mais pourquoi ne pas imaginer que si le seul texte qui leur soit parvenu soit celui là, ils se raccrocheraient à ces écrits, pour en faire une religion ?
            en tout cas, çà ne me surprendrait pas.

            Moi si.


          • olivier cabanel olivier cabanel 30 septembre 2010 08:01

            rounga,
            « moi si » répondez vous,
            si je puis me permettre, c’est un peu court !
            si vous pouviez argumenter au lieu de donner seulement un « sentiment », çà ferait avancer le débat.
             smiley


          • Dominitille 29 septembre 2010 15:44

            Bonjour Olivier,
            Un déluge c’est comme une grande lessive. Cela ne ferait pas de mal à l’humanité actuelle de passer dans le tambour pour se décrasser. Mais qui ressortirait ? des bons ou des méchants ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2010 16:27

              Bonjour Domi,
              on peut espérer que seuls les bons en sortiraient,
              mais c’est faire preuve de beaucoup d’optimisme.
               smiley


            • Professeur Eckhart Von Treelok Professeur Eckhart Von Treelok 29 septembre 2010 17:10


              Trés cher et estimé Professeur Cabanel, vous me voyez réjoui et ravi de constater autant avec réjouissance que ravissement qu’enfin la Diluvologie Post-édénique ait, avec vous très cher et estimé Pr Cabanel, enfin trouvé une tribune sur ce site et qu’avec un esprit de vulgairisation démocratique vous livriez aux lecteurs d’AV les dernières avancées en science diluvologique.

               

              Moi-même, étant diplômé d’Atlantologie pré-diluvienne et Diluvologie Appliquée me suis-je permis il y a quelques années de commettre une thèse sur l’Arche de Noé : j’avais conclu alors qu’à l’évidence l’Arche de Noé était un autocar à double-étage (oui, comme à London) chargé de réfugiés lémuriens fuyant la XXXIIè guerre atlanto-lémurienne, coïncidente avec le règne de SHÎ-LAH fondateur de la dynastie atlante TAHWALDA  : j’ai pu ainsi prouvé sans l’ombre d’un doute et de manière indubitable que le dit Noé était un chauffeur d’autobus (métisse atlanto-lémurien vraisemblablement) : passeur de clandestins lémuriens et trafiquant d’orichalque de synthèse.

               

              Pour fonder mon propos, je me suis d’abord livré à une étude approfondie des clitographes gravés sur les célèbres statues phallomorphes de Gonorrhée Orientale (complexe archéologique d’Erek-Thôn) : que j’ai synthétisé en un essai intitulé : Esthètique Comparée des statues phallomorphes atlantes et lémuriennes et Diffusion du culte polyonaniste nibirouanais en Lémurie Centrale lors de la XXXIIè guerre atlanto-lémurienne.

               

              De là, en me référant aux travaux du Pr Pompino Travelo, notamment sa thèse intitulée : Evolution du complexe militaro-industriel atlante pendant la VIIè guerre lémuro-atlantéenne et Rituels paléo-sodomites en Gonorrhée Centrale sous le règne d’ONAN-PHIMOSIS, que j’ai croisé avec l’imposante œuvre philologique de Epididyme de Smegma, spécialiste incontesté en Théosophie Hydraulique Lémurienne, parfaitement synthétisée dans son essai pré-mortem :  Considérations philologiques sur les oeuvres aquathéâtral de Noah Toa-Pâ l’Ancien et leur influence sur l’école lémurienne de théâtre amphibien post-édenique 

               

              Ainsi ai-je pu saisir les motivations principales de l’exode massif de populations lémuriennes lors de cette XXXIIè guerre atlanto-lémurienne : d’aucun pourrait penser que l’extrémisme religieux de SHÎ-LAH TAHWALDA (fondateur de la dynastie Tahwalda ou Tavalda en écriture phallocursive muéenne) et son autant stricte qu’orthodoxe application de l’empalement rituel pour les infidèles seraient la cause de cet exode massif : et bien non !

               

              Il semblerait que ce soit du côté lémurien qu’il faille en chercher la raison en se référant à l’évolution des pratiques religieuses en cours lors de l’émergence de la saurocratie anunakéenne coïncidente non seulement avec cette XXXIIè guerre atlanto-lémurienne mais aussi avec la IIè guerre edeno-nibirouanaise qui comme chacun le sait aura pour conséquence principale la fin de la pornocratie lémurienne et l’instauration de la saurocratie anunakéenne

              Bref passons, là n’est pas le sujet : donc qu’est-ce qui a donc motivé la fuite massive de populations lémuriennes et conduit Noé à se livrer au trafic de clandestins ?  

               

              Et bien, si l’on se réfère aux archives du XXXIVè Concile de Shamballa issues du travail de compilation de Skâto L’Ancien, moine d’origine muéenne présumée et contemporain de la XXXIIè guerre atlanto-lémurienne qui postule : que la lobotomie rituelle, effectuée au 9è jour après la naissance, serait la cause du déclin lémurien et la motivation principale de cet exode massif qui garantit au passeur et trafiquant Noé une source de revenus conséquentes !

              Skâto l’Ancien met  en rapport direct cette pratique des gouvernants de la pornocratie lémurienne et la période de décadence et de guerres civiles à répétition ayant entraîné peu avant la disparition de l’empire de Mü-Shamballa qui lui aussi connaissait une pratique de ce type : que Skâto l’Ancien décrit comme une neurocision effectuée au départ non pas au 9è jour mais au 12è jour, en raison du calendrier müéen au système antinonadécimal : l’adaptation au calendrier lémurien étant vraisemblablement lié à ce qu’on appelle l’échangisme syncrétique typique des pratiques de la pornocratie lémurienne dans sa période finale.

               

              Sans vouloir développer plus avant, nous pouvons pour autant conclure que Noé a bénéficié de la fuite des cerveaux lémuriens et qu’il en a fait son gagne-pain (azyme ou non : cela reste à déterminer !) : Noé était donc avant tout autant arriviste que pragmatique !   

               

              Sur ce, très cher et estimé Professeur Cabanel, je vous souhaite une bonne continuation autant continue que bonne…

              Professeur Eckhart von Treelok,

              phD en Métaphysique acrobatique du Tube et Gérontochiatrie rectale, Enseignant-chercheur en Théorie de la Turpitude à l’Université de Barvard ( Etat de Xanadu) 
              Professeur honoris causeur à l’Université Alma Mateur de Shitön-Süshi (district de Makï-Saké), titulaire d’une chaire en physique des condoms à l’Université Populaire et Socialiste de Vodkagrad ( Oblast de Zubrowka)

               

               


              • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2010 17:51

                cher professeur,
                je ne suis pas digne de votre intérêt, car votre réputation d’immense scientifique qui a franchi les frontières médiatiques ne mérite pas que vous vous intéressiez à ma prose ignoble de vulgarisateur scientifique.
                tout le monde a entendu parler de vos découvertes, et connais vos publications.
                comme par exemple celle sur les mouches drosophiles et leurs comportements sexuels lors d’orage magnétique, qui est resté gravé dans les mémoires.
                mais j’ai toujours sur ma table de nuit ce magnifique essai que vous aviez publié sous le pseudo d’édouard Jacquet, aux éditions les trois couleurs, Lyon, intitulé « vers la fin du monde par la bombe atomique ou vers un avenir merveilleux ».
                vous y énumériez les bienfaits de la bombe atomique sur la prolifération des lémuriens, et 40 ans après, il n’y a pas un seul colloque scientifique ou votre ouvrage ne soit évoqué.
                que dire aussi de votre invention magnifique :
                le paratonnerre à circonvolutions ellipsoïdales, permettant à la fois de produire une énergie inépuisable, et de faire tomber la foudre sur la maison du voisin, épargnant ainsi le grand esprit visionnaire que vous serez toujours.
                je met ma confusion à vos pieds, et je me prosterne comme il se doit devant votre grandeur, et votre culture, dont malheureusement pas un seul humain n’est digne.
                encore merci.
                 smiley


              • Pyrathome pyralene 29 septembre 2010 18:35

                Il vient de récolter sa beuher, le professeur Tournesol......


              • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2010 19:01

                Pyra,
                oui, çà doit être çà,
                il devrait être prudent,
                à cette dose, çà pourrait être mauvais pour ses neurones.
                 smiley


              • Pyrathome pyralene 29 septembre 2010 20:07

                Bof, ils ne risquent plus rien ses neurones, il sont déjà cramés......
                si ça peut lui abréger ses souffrances au bad gourou..... smiley


              • Professeur Eckhart Von Treelok Professeur Eckhart Von Treelok 29 septembre 2010 20:14


                Trés cher et estimé Professeur Cabanel, vous me voyez ravi et empli de ravissement d’apprendre que vous avez su prendre la juste et mesurée mesure de mon autant inconcevable qu’indubitable génie !

                 

                Cependant vu que vous ainsi que M. Pyralène (qui bien que dilettante est devenu une référence incontournable en matière d’Atlantologie Alternative avec son magnifique essai sur les Rites sacrificiels post-anunakéens d’amibes sacrés en Lémurie Hyperboréenne) avez évoqué mes éminents travaux et mon éminente contribution à la Cannabicologie Expérimentale et Expérimentée : je tiens ici et présentement à vous rassurer :

                 

                bien que j’expérimente avant tout sur ma propre personne : donc moi , les divers mutants et hybrides que j’élabore dans mon laboratoire de Génétique Sativaïque Appliquée : pour l’instant, j’ai surtout noté une hypertrophie exponentielle de mes capacités hallucinognitives doublée d’une activation temporaire autant qu’aléatoire de mes capacités neuro-télékynésiques (il n’y a pas deux jours, par la simple force de ma pensée, ai-je pu ainsi tirer la chasse d’eau autant que juste précédmment ai-je pu par la seule force de cette même pensée expulsé quelque encombrant et inconvenant objet de mon fondement !Et cela moins d’un quart d’heure après avoir testé un échantillon de Sativa Jamaïcana frénétiquement modifiée)…

                 

                Ainsi donc, soyez rassuré très cher et estimé Pr Cabanel, je poursuis donc mes recherches en toute confiance et défonce, assuré et rassuré du fait que les résultats de mes avancées en Canabicologie Expérimentale seront une des plus grandes contributions qu’un homme de science puisse faire à l’Humanité : je dis cela modestement et en toute modestie : mon génie n’étant ni discutable ni même discuté.


              • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2010 20:28

                cher professeur,
                je confirme bien sur l’étendue de votre génie, qui apparait à chacune de vos phrases, de chacun de vos mots, voire à chacune de vos lettres.
                tout en vous transpire le génie, à tel point que l’on sent dans votre prose ce génie effleurer les pauvres bougres que nous sommes,
                merci de daigner s’intéresser à nous, qui ne le méritons pas.
                par contre, si je puis vous donner un conseil, que j’emprunte à mon vieil ami africain :
                « tout est bon, c’est juste l’abus qui est dangereux »
                 smiley


              • Pyrathome pyralene 29 septembre 2010 22:05

                Faut lui dire qu’il abuse pas trop de la moquette fraiche, ça va finir par lui être fatal.... smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2010 22:57

                Pyra,
                j’ai peur qu’il n’entende plus,
                il est parti dans ses délires, et dans le fond, çà ne fait de mal à personne,
                c’est même plutot réjouissant, non ?
                à bientot.
                demain je remet le couvert.
                histoire de revenir sur les fondamentaux
                juste le titre pour donner des pistes :
                M.A.M..ipulation
                 smiley


              • Pacalvotan Pacalvotan 29 septembre 2010 19:31

                Passionnant, comme souvent avec vous O. Cabanel.

                Perso, je laisserai une gigantesque structure bourrée de propriétés mathématiques et autres messages à décoder, le tout aligné avec...au hasard, le Baudrier d’Orion. 

                • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2010 20:07

                  Pacalvotan
                  je vous serais reconnaissant (et je ne dois pas être le seul) si vous pouviez un peu développer, notamment sur le Baudrier d’Orion ?
                  merci de votre commentaire.
                   smiley


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 septembre 2010 21:14

                  Slu Olivier,

                  j’ai eu le malheur de lire jusqu’au bout les interventions du Génicologue professeur EVT...depuis, je ne sais même plus de quoi parlait ton article...Ha si : " Avant l’élimination causée par le déluge, les dieux se réunirent et votèrent l’élimination de l’humanité. Tout cela fut tenu secret " c’est important d’insister sur ce fait parce qu’il est magistralement illustré par le groupe bild-erg et ses réunions à huis clos, ainsi que le grenier de l’île de Svalbard payé par la fondation Bill Gates ... Imagine que tous ces allumés du ciboulot sont peut-être complètement sous les envoutements d’encore plus dangereux sorciers et qu’ils programment je ne sais quelle pandémie prochaine. Ils en ont presque les moyens. Et si le professeur EVT était leur chef à tous ?

                  La bible était peut-être une recette de cuisine indiquant comment on va tous se faire manger à petit feu ! Brrr !


                  • Pyrathome pyralene 29 septembre 2010 22:10

                    Pas professeur EVT, professeur THC seulement smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2010 22:45

                    Lisa,
                    oui, EVT amène un peu de dérision, et pourquoi pas ?
                    je ne suis pas dans le secret des dieux, et encore moins dans celui du groupe bild-erg, du grenier de l’ile de Svalbard, financée par Billy the Gates,
                    mais j’aimerais en savoir plus ?
                    si tu as envie de le faire, ne te prive pas.
                    j’ai sur le feu un article que je propose demain matin qui, dans un domaine très différent, risque de faire un peu de bruit.
                    juste le titre, pour garder un peu de suspense
                    M.A.M...ipulation
                     smiley
                    çà va pas être triste.
                    surprises à l’horizon.
                     smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 29 septembre 2010 22:47

                    Pyra,
                    oui, çà doit être çà,
                    a moins qu’il soit tombé dedans quand il était petit.
                     smiley


                  • Pyrathome pyralene 29 septembre 2010 23:27

                    M.A.M...ipulation

                    Plus rien ne pourrait surprendre, la manipulation est à son paroxysme en ces temps misérables.....

                    J’ai examiné les liens, le déluge raconté par la bible ne semble être fondé sur pas grand-chose de tangible ou de factuel, c’est un amalgame de textes contradictoires entre eux, une sorte de « patchwork » avec des récits anciens de différentes origines s’entremêlant pour former au final un ensemble extrêmement incohérent (sauf peut-être sur un plan très symbolique..) toutefois, chaque continent possédant son propre mythe du déluge avec des différences notables, il est plausible qu’un cataclysme universel ait un jour ravagé la terre, peut-être faudrait-il chercher plus en arrière dans l’histoire de l’humanité actuel, l’Atlantide ou Mû semblent des recoupages de mythes intéressants à comparer avec le mythe proprement dit du déluge...

                    Mais comme disait mon ami Lapon,
                    attention à ne pas prendre froid ! car trop de mites tuent les lainages.... smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 30 septembre 2010 06:12

                    Pyralene
                    la Bible est un amalgame de textes de différentes origines, et il y a comme tu le dis de nombreuses contradictions,
                    mais ce qui m’a le plus « séduit », c’est la vidéo sur les différentes expéditions menées par Ron Wyat,
                    le fait qu’ils aient repérés tous les points metalliques (manifestement les clous d’assemblage d’une coque de navire, si tu as regardé la vidéo ?)
                    et la mise en perspective de tous ces points d’assemblage montre bien la coque d’un navire, qui de plus à les mêmes dimensions que celles données dans la bible (150 m/50m)
                    et de plus échouée sur le mont Ararat.
                    çà fait beaucoup de coincidences, non ?
                    à+
                     smiley


                  • Pyrathome pyralene 30 septembre 2010 10:37

                    Oui, oui, j’ai vu ça, effectivement c’est troublant, mais apparemment on ne donne pas les résultats d’analyse de ces artefacts....


                  • olivier cabanel olivier cabanel 30 septembre 2010 10:56

                    pyralène,
                    mais on a la vision en 3 D de la structure de la coque, laquelle a pu être établie grâce au « radar » qu’ils ont utilisé pour positionner numériquement tout les « points métalliques » (ce sont vraisemblablement les clous qui ont servi à fixer les panneaux de la coque du navire)
                    on sait aussi, comme c’est indiqué dans la vidéo, que la matière carbonique trouvée est bien à l’origine du bois.
                    c’est quand même impressionnant, non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires