• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Ca baigne dans le chocolat

Ca baigne dans le chocolat

Hier soir, Tim Burton était à Paris pour présenter son nouveau film (sortie le 13 juillet) Charlie et la Chocolaterie en « avant-première mondiale ». Les fans étaient aux anges, les enfants en délire devant Freddie Highmore (Charlie, déjà vu avec Johnny Depp dans « Neverland ») qui prononça son discours en français. Puis vint le film qui sonne comme un hommage au cinéma grandeur nature. Un film plein de couleurs, d’allégories et de magie. Un film aux personnages ébouriffants, plein d’humour et de tendresse comme Burton sait en servir avec sa patte inimitable. Un style qui tisse une œuvre film après film entourés de fidèles (Johnny Depp, Christopher Lee, Helena Bonham Carter Madame Burton dans le civil et le musicien Danny Elfman). Hommage ensuite pour les multiples références au 7ème Art (« Rocky Horror Picture Show », « 2001 l’Odyssée… » sans compter ses propres films comme « Edward aux mains d’argent » par exemple). En parlant de clins d’œil, serais-je le seul à évoquer la coïncidence entre la fin d’un fameux procès qui vient de se conclure aux Etats-Unis sur un non lieu et le film ? Car cette histoire de grand enfant à la peau blanchie enfermé dans un monde fantasmagorique, entouré d’esclaves dévoués à son service au milieu de fontaines de chocolat et isolé du monde réel qui accueille des enfants dans son univers, ça ne vous rappelle rien ?


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • danilou (---.---.170.45) 7 juillet 2005 05:39

    Euhhh ... j’avais pas songé a cette « coincidence » !!! Mais si on ce rappel bien, Burton travail a ce film depuis déja pres de 3 ans ... L’histoire de Jackson n’était pas la saveur du jour a ce moment ... Perso je ne croit pas qu’il faille y voir un lien ... :)


    • Félicien Arcuel Félicien Arcuel 7 juillet 2005 09:55

      L’histoire de l’homme qui blanchit, qui vit dans un monde fantasmagorique et qui pousse des petits cris de hyènes à chaque réplique date de bien plus de trois ans, reconnaissons-le. La coïncidence avec le procès n’est qu’anecdotique. Je soulignais juste l’amusant parallèle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires