• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Carmen Consoli, la « cantantessa » et Elettra : un melange de Sicile et (...)

Carmen Consoli, la « cantantessa » et Elettra : un melange de Sicile et USA

36 ans et son dernier album qui rentre, de droit, parmi les dix meilleures créations italiennes des années 2000 selon le quotidien italien La Repubblica : voilà en bref Carmen Consoli.
 
Parfois l’on parle de l’album de la maturité mais, en réalité, avec Elettra la « cantantessa » (la chanteuse en italo-sicilien) va beaucoup plus loin en enregistrant un disque qui marque, de ses sonorités et textes, la musique transalpine.
 
Carmen Consoli, chanteuse, auteur, compositrice et guitariste sicilienne est une star en Italie depuis son plus jeune âge. Quatorze ans de scène, trois disques de platine, plus d’un million d’albums vendus.
 
Cet album arrive après trois ans de silence discographique. Elettra est son septième album dont le thème est le complexe d’Electre. Figures mythologiques se nuancent dans les sonorités siciliennes. La Grèce et la Magna Grèce se rencontrent dans cette une œuvre et autour d’une femme avec sous toutes ses courbes, facettes, contours et émotions.
 
Un album sur les amours alambiqués qui combine passion et drame. On se perd dans la magie des arrangements qui laisse entendre la Sicile et le rock d’autres océans. Un album qui est un message d’amour et rage. Un album qui parle du père qui vient de disparaître dans l’émouvant Mandaci una cartolina mais aussi de son oncle et de ses abus avec la chanson Mio zio : une vraie dénonciation des abus domestiques étouffés par la bourgeoisie.
 
Avec cette chanson Carmen a gagné le Prix Amnesty Italia 2010 pour son engagement et la manière de traiter un argument si complexe. Depuis 2010 Telefono Rosa, l’association italienne qui supporte les femmes victime d’abus, l’a nommée son ambassadrice : « avec ’Mio zio’ la chanteuse vise un sujet délicat, la violence la plus terrible : l’abus sexuel dans pédophile dans un contexte familier où, souvent, tout ça se passe en silence et les victime sont abandonnées à une terrible solitude ».
 
Avec ce même album la cantantessa est en finale du Premio Tenco, un des plus importants – voire le plus important – prix italien pour la chanson à texte  ; dans la categorie “Album de l’année” avec les Amor Fou et leur album "I moralisti", les Baustelle avec "I mistici dell’Occidente", Samuele Bersani avec "Manifesto abusivo" et les Têtes de Bois avec "Goodbike"
 
Après son tour aux States elle va consolider son rapport privilège avec Paris le 5 Octobre, jour de son concert à la Cigale. Pour qui, comme moi, a eu la chance de la voir, en 2001, jouer dans le magnifique amphithéâtre grec de Taormina – à coté da ville natale Catane – ce sera la chance de la voir jouer dans sa ville « d’adoption ».
 

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès