• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Charles Maurras et « Che » Guevara

Charles Maurras et « Che » Guevara

Madame la sémillante ministre de la Kultur, Françoise Nyssen (on devrait toujours se méfier des « vegans » qui ne boivent pas de vin) vient de le faire annoncer par ses services, Maurras, auteur de « l'Avenir de l'intelligence », académicien français, laudateur du Félibrige, ne sera pas des célébrations officielles de son ministère en 2018. Vous me direz, on s'en fiche un peu, il n'y a pas besoin d'autorisation officielle pour lire cet auteur (voir à ce lien).

 

Et on continuera de le lire après...

 

Madame Nyssen semble considérer tout comme les associations de curés laïcs (en plus ils sont d'un susceptible !) ayant demandé cet anathème que les français sont trop bêtes pour faire la part des choses dans l'œuvre d'un auteur entre ses haines et ce qu'il apporta véritablement à la culture. C'est comme si lire Céline impliquait de devenir judéophobe, comme si tourner les pages des écrits de combat de Bernanos supposait de tourner catholique ardent, comme si se plonger dans le « Lolita » de Nabokov signifiait devenir pédophile sans autre forme de procès.

 

Dans le même temps, la maire de Paris, Anne Hidalgo, à l'engagement très proche de celui de madame la ministre croit bon de célébrer la figure de Ernesto « Che » Guevara dont une exposition raconte en ce moment la vie, de manière très édulcorée à Paris (voir à ce lien). Rappelons que loin, très loin d'être une figure romantique et sans tâches, le « Che » dont le visage orne encore trop de ticheurtes et de « mugs » était un salopard absolu capable de toutes les exactions au nom de l'idéologique qu'il prétendait défendre.

 

Ce fut un bourreau de ses opposants, un bourreau sans pitié.

 

Seulement voilà, il est ou plutôt était de gôche, il appartient aux grandes figures du camp du « Bien ». Maurras lui dans les salons où l'on cause politique, est du camp du « Mal » surtout à cause de son antisémitisme. Mais si c'est cela qui dérange, il faudrait délester les bibliothèques de nombreux ouvrages et effacer de la mémoire collective plusieurs autres auteurs.

 

C'est d'ailleurs ce que la plupart des arbitres des élégances politiques sont en train de faire avec l'enthousiasme total de ceux dont c'est pourtant le métier de transmettre et protéger la culture. Ces larbins, faut-il le dire aussi, sont pour la plupart incultes et complexés de l'être et ravis de prouver leur conformité aux bonnes moeurs en faisant disparaître les objets de leurs humiliations, à savoir de nombreux livres : de Céline à Nabokov. Il n'y a même pas besoin de pompiers pyromanes comme dans « Fahrenheit 451 ».

 

Maurras a encouragé pourtant quelques générations pourtant à apprendre à construire intelligemment son propre raisonnement politique, à savoir poser des arguments réfléchis, des faits. Il a éduqué tangiblement des personnes issues de milieux pourtant socialement très défavorisés. Il n'était, ainsi que Léon Daudet ou Jacques Bainville, aucunement fermé à toute modernité. Dans « l'Action Française », ce journal lu par de nombreux résistants en 1939, on évoquait souvent les nouvelles écoles artistiques et littéraires, presque toujours avec sympathie.. Le tout évidemment est à l'inverse de ce qui prédomine actuellement en politique où seuls le bruit médiatique et l'émotion immédiate comptent vraiment.

 

Toute cette sensiblerie fait le bonheur de canailles qui jouent sur des tragédies indubitables pour exprimer leurs haines, et s'en mettre plein les poches. Toutes ces pleurnicheries témoignant d'une ignorance crasse des écrits de Maurras est un encouragement aux salopards qui ne voient aucun problème dans l'expression d'opinions salafistes ou de sympathies aux djihadistes, sans parler de leur « antisionisme ». Mais cela dans l'esprit des salonnards, et de madame Nyssen, voyez vous, « c'est pas pareil », les victimes du « patriarcat blanc occidental » ont le droit d'être haineuses et de vouloir imposer des coutumes d'un autre âge à leurs coreligionnaires dans un premier temps...

 

Et je ne parlerai même pas des cyniques qui comptent bien sur l'évocation « ad libitum » de la Shoah pour s'élever socialement....

 

...On rirait presque devant tant de « tartufferies ». Le problème est que l'on n'a plus envie de rire.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury – Grandgil

 

illustration empruntée ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.03/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • jymb 30 janvier 13:25

    Les pseudo intellectuels qui réécrivent l’histoire ignorent visiblement ( enfin, effacent délibérément) l’influence majeure de l’Action Francaise durant l’entre deux guerres comme courant d’opinion et quotidien trés lu ( et si mes souvenirs sont bons, trés germanoPHOBES ! ) 


    • Pere Plexe Pere Plexe 30 janvier 18:48

      @jymb
      Réécrire l’histoire.. ?

      Maurras justement à essayé.Surtout sur la Révolution Française.

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 30 janvier 19:34

      @Pere Plexe
      Il a juste remis en perspective des mythes éculés



      • mursili mursili 30 janvier 18:40

        Il serait intéressant de savoir ce qu’Eric Zemmour pense de cette suppression, mais il semble évident que la République ne peut pas rendre hommage à Maurras, même si elle ne peut nier son importante contribution à la vie intellectuelle de la France.

        Maurras a aussi écrit en provençal :

        Li Trento Bèuta dou Martegue (Les trente beautés de Martigues)

        http://maurras.net/textes/101.html

        Il était profondément imprégné de culture latine.

        Comme il n’est pas encore interdit de lire Maurras, voici un texte de lui au hasard, pour se faire une idée de son style : Décernez-moi le prix Nobel de la paix

        http://maurras.net/textes/29.html
         


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 30 janvier 19:05

          @mursili

          La République lui dénie cette contribution justement


        • mursili mursili 30 janvier 21:03

          @Amaury Grandgil

          Bonne illustration de la différence entre pays légal et pays réel...


        •  C BARRATIER C BARRATIER 30 janvier 19:24

          Célébrer tous les ecrivains c’est n’en célébrer aucun....Je pense que MAURRAS ne recueille pas l’adhésion de la majorité des Français, il n’écrit pas mieux que tant d’autres, le fellibrige concerne peu de gens même en Provence et je préfère des auteurs comme Mistral ou Aubanel à MAURRAS que j’ai beaucoup lu et étudié lorsque j’étais étudianr à Montpellier. Nous nous reunissions dans une annexe de la « Comédie ».au « fougau », le foyer, un vrai petit musée..Jamais personne n’a parlé de Maurras. j’ai fait une licence d’occitan pour le plaisir avec Robert LAFONT.. Je suis hyerrois une partie de l’année, les activités littéraires y abondent...sans MAURRAS pour le moment. Nous préférons Benoite GROULT...féministe remarquable et jamais raciste.
          Contrairement à l’auteur de l’article je peux exprimer mon point de vue sans haine et sans grossièreté, sans insulte, et ça me va bien.


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 30 janvier 19:38

            @C BARRATIER
            Mistral était un grand ami de Maurras.

            Des écrivains qui emportent l’adhésion de tous les français il en est peu, excepté les auteurs de la bibliothèque rose je suppose...
            C’est bien vous ètes du côté des gentils smiley

            Quant à la calomnie en fin d’article elle en dit long sur vous

          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 30 janvier 19:39

            @C BARRATIER
            C’est comme appuyer sur un bouton ou tirer un ours par l’anneau dans son nez avec des curés laïcs, ils ne déçoivent jamais quant à l’amphigourisme intellectuel smiley


          • Hervé Hum Hervé Hum 31 janvier 09:31

            appelons que loin, très loin d’être une figure romantique et sans tâches, le « Che » dont le visage orne encore trop de ticheurtes et de « mugs » était un salopard absolu capable de toutes les exactions au nom de l’idéologique qu’il prétendait défendre.

            La passion visiblement vous égare, car vous êtes loin, très loin de la présentation que vous faites de vous même.

            Le romantisme du Ché est dans son humanisme le poussant à la lutte révolutionnaire, pas dans la violence qu’implique toute lutte révolutionnaire. Vous confondez le Ché avec le Christ !

            Car si on écoute les abrutis dans votre genre, les « opposants » qui imposaient leur dictature, le faisaient avec amour et la fleur au fusil. L’image du Ché bénissant et pardonnant à ses opposants déposant la fleur de leur fusil à ses pieds est certes très romantique.

            Franchement, vous avez pas l’impression de faire plaisir « aux bourgeois pédagogues, aux nantis du système, aux biens pensants » ?

            Je trouve toujours bizarre la personne qui se présente comme un anti système, anti bourgeois, mais dont les articles nous présente quelqu’un défendant le système, la bourgeoisie, et une forme de bien-pensance passé, mais qui tend toujours à revenir selon les aléas de la lutte des anti-système, des anti bourgeois et autres qui pensent autrement.

            Mais je comprend que ce décrire ainsi vous donne l’impression d’être un rebelle... Bigre, défendre Céline et maintenant Maurras, quel courage ! Vous n’avez pas peur des fois ???


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 janvier 11:01

              @Hervé Hum
              S’il n’y avait pas les injures dont vous entremêlez sans grand courage votre diatribe je l’aurais lu en entier


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 janvier 11:05

              @Hervé Hum
              Sinon si je défends la lecture de Maurras c’est parce que je suis antisémite ? Quand je défends Nabokov je suis donc pédophile ? A vous suivre ?


            • Hervé Hum Hervé Hum 31 janvier 13:17

              @Amaury Grandgil

              Je me fous de Maurras ou Céline, c’est vous qui en faites un article. Je réagis à votre insulte concernant Guevara, où si je vous suit, la dictature au pouvoir était celle de gens plein d’amour auxquels le Ché aurait opposé une violence qui faisait de lui « un salopard absolu capable de toutes les exactions au nom de l’idéologique qu’il prétendait défendre. »

              Essayez donc d’opposer à une dictature violente, la non violence et ensuite, venez me dire le résultat de votre action !

              Pour pouvoir dire comme vous le faites que Guevara fut un « salopard absolu », ne soyons pas avare de superlatif, il faut montrer que ce dernier fut un bourreau non pas pour ses ennemis car c’est la règle de la guerre, sinon, c’est du sport, mais contre la population civile pour laquelle il prétendait se battre.
               
              Dire d’une personne que c’est un bourreau envers ceux qui veulent le pendre et étant eux mêmes des bourreaux, est stupide ou de prendre les lecteurs pour plus idiots qu’ils ne le sont, quoique, par les temps qui courent, vous pouvez le penser.

              Sinon, lire Céline ou Maurras n’implique pas d’être antisémite, mais insulter la mémoire d’une personne sur la base d’un raisonnement pour le moins stupide, implique d’être soi même stupide ou bien de prendre les autres pour des imbéciles.


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 janvier 13:26

              @Hervé Hum
              je ne me base sur un raisonnement concernant Guevara mais sur des faits précisDonc si je vous suis si la torture part d’une bonne intention c’est pas grave ?



            • Michel Maugis Michel Maugis 31 janvier 14:42

              @Hervé Hum


              Très bonne réplique, elle me plait.

            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 janvier 15:04

              @Michel Maugis

              Oui dans votre partie on sait que vous adorez l’injure au contradicteur de vos certitudes absconses


            • Michel Maugis Michel Maugis 31 janvier 16:57

              @Amaury Grandgil
              Affirmations, toujours affirmations

              Jamais une démonstration
              Vous injurez en permanance ceux que vous haïssez, collectivement
              et ne répondez jamais sur le fond à ceux qui vous mettent le nez dans votre caca

              Vous passez sur d’autres affirmation de votre idéologie 
              aux plusieurs centaines de millions de morts

              Heureusement que des communistes ont su limiter vos crimes, tels que le Che et Fidrl

            • Hervé Hum Hervé Hum 1er février 10:06

              @Amaury Grandgil

              Je suis allé lire votre lien, on cherche vainement l’objectivité !
               ;
              Il y a sans doute une part de réalité pour faire illusion, mais on sent bien le parti pris. Ainsi, l’auteur nous présente un gouvernement US pétri d’humanisme et de tolérance envers le régime de Castro. C’est déjà beaucoup trop pour moi et enlève toute crédibilité au texte.

              En effet, il est impossible, sauf sans une totale mauvaise foi et en prenant le lecteur pour un idiot, de séparer la politique des dirigeants US dans toute l’Amérique du sud et centrale visant à imposer des dictatures à leur botte et celle de Cuba.

              Ainsi, il est fort bien connu et documenté le fait que les services US ont a de nombreuses reprises sabotés les récoltes par le biais de largage de produits toxiques. C’est qu’il y avait une totale disproportions entre les moyens d’actions des USA et du Cuba de Castro.

              Bon, le texte est tellement truffé d’incohérences qu’il est inutile d’aller plus loin. Je ne dis pas d’ailleurs que Guevara n’a pas commis des actes de cruautés, voir d’exécutions sommaires envers les prisonniers, mais on ne peut absolument pas faire confiance à l’auteur du texte de votre lien, celui ci étant à charge et les incohérences démontrant qu’il en invente autant que nécessaire pour donner l’image la plus horrible du Che.

              La technique de l’auteur est bien rodé. Vous prenez les éléments connus et irréfutables, qui ne change rien au fond, mais sert à assurer le lecteur que vous êtes objectifs et vous en tenez aux faits. Sauf que les seuls faits avérés ici, c’est la jeunesse de Guevara et son carnet de voyage, qui vont servir à faire passer tous les mensonges suivants pour vrais. Car si la jeunesse du Ché est connu et n’appelle pas à controverse, celle du Ché révolutionnaire et de son action l’est beaucoup moins et fait l’objet de la controverse. Et là, on peut tout lire et son contraire, dit avec force conviction.

              Mais pour la majorité des gens, l’image du Ché est celle de celui qui se lève et se bat contre l’injustice, même s’il commet de la violence, tant que celle ci se fait en réponse à une autre violence porteuse d’injustice, l’image du Ché reste intacte. Elle ne peut être véritablement salit que s’il est prouvé qu’il commit de la violence envers la population civile, c’est à dire, hors opposition contre révolutionnaire, c’est à dire, visant à changer de dictature.

              Mais en l’état, vous n’avez pas prouvé que le Che fut coupable de torture ou d’exécutions sommaires car s’il suffit de donner n’importe quel texte à lire l’affirmant, sachez que j’en trouverai au moins autant affirmant le contraire. Dans la confusion, abstient toi. Donc, en attendant des preuves, je garde l’image d’un homme renonçant à sa petite vie bourgeoise pour la lutte contre l’injustice, qu’il ait ou non perdu son âme en chemin.


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 1er février 11:18

              @Hervé Hum
              Vous parlez d’image et non de réalités ...

              Une légende est par définition une légende.


            • Hervé Hum Hervé Hum 1er février 12:13

              @Amaury Grandgil

              Certes, mais vous aussi, vous parlez d’image et non de réalité.

              Vous vous appuyez sur l’image qui soit conforme à vos propres convictions et non sur la réalité.

              Cela dit, qu’un témoignage dont je serais certains de l’honnêteté, disant avoir été témoins de la sauvagerie du Ché me soit montré et je pourrai changer d’image, mais certainement pas venant d’affirmations dont le parti pris ne fait pas de doute.

              Je n’ai de parti pris, que la raison pure et elle seule.


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 1er février 13:40

              @Hervé Hum
              la raison pure ?
              Vous voulez dire que ce que vous pensez vous est plus raisonnable que ce que pense vos contradicteurs ? Vous vous rendez compte de l’énormité de ce que vous écrivez ici.

              Voilà un témoignage

              https://www.20minutes.fr/monde/182411-20070920-che-guevara-un-bourreau-fanatique

              Et d’autres

              https://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/la-face-cachee-du-che_475196.html

              Mais je sais très bien que cela ne changera rien pour vous


            • Crab2 31 janvier 10:00

              Françoise Nyssen retire la référence à Charles Maurras du livre des commémorations 2018 – Suites  :

              https://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/01/antisemites-la-classe.html


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 janvier 11:03

                @Crab2
                Ce genre d’hygiénisme littéraire à géométrie variable est très pénible


              • Crab2 1er février 12:25

                @Amaury Grandgil
                Ah, oui, sauf que moi je ne demande la censure d’aucun texte mais qu’il soit précédé d’un avertissement à l’attention des très jeunes lecteurs - apprenez à lire - je persiste et signe car si je parviens à ne lire de ces individus que leurs écrits malveillants, voire criminels selon mon propos figurant dans mon commentaire précédant cela n’engage que moi.


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 1er février 13:36

                @Crab2
                Nous nous étions mal compris alors, ce n’est pas ce qui est dans le texte que vous mettez en lien ou j’avais mal perçu



                • mursili mursili 31 janvier 20:13

                  @Amaury Grandgil

                  En effet, ce que Moix dit là est tout à fait juste, on ne peut qu’approuver. Le Ministère de la Vérité impose un devoir de mémoire sélective. Les Français sont invités à oublier leur propre histoire et tout ce qu’elle a de riche et de complexe, pour n’en retenir qu’une version « Aptamil ».


                • papijef papijef 31 janvier 12:27

                  N’avez-vous point fini de vous battre, tels des gamins, à coups de mots ? Prenez donc plutôt un bon gros bazooka, et allez vous battre sur le terrain, comme des Hommes, bordel !


                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 janvier 13:01

                    @papijef
                    je le dis tout le temps mais ils ne le feront jamais


                  • Michel Maugis Michel Maugis 31 janvier 16:50

                    @papijef
                    Que foutez vous ici, sur ce terrain de bataille ?

                    Il y a des bacs à sable pour vous

                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 1er février 11:19

                    @Michel Maugis
                    Toujours méprisant avec les petits le commissaire politique


                  • Michel Maugis Michel Maugis 31 janvier 14:33

                    Article malhonnête par excellence.


                    L’auteur axe son discours sur un supposé 2 poids 2 mesures de la part d’un élu et d’un ministre de Macron.


                    En fait, ce comportement partisan n’existe que dans la tête de l’auteur, parce qu’il n’ a pas pris le bon thème au sujet duquel il aurait découvert ce supposé 2 poids 2 mesures. 


                    En traitant son sujet l’auteur commet la malhonnêteté de faire réellement un 2 poids 2 mesures flagrant et de présenter les 2 personnages sous des angles totalement distinct, et en mentant sans vergogne sur le second.


                    Le thème : C’est honorer ou non un personnage en tenant compte du contexte politique actuel en France et de l’image de ces personnages.

                    Dans un cas, c’est un personnage condamné à l’indignation nationale, Maurras, et dans l’autre, un héros populaire, le Che, défenseur du socle des droits de l’homme dans le monde.


                    La malhonnêteté de l’auteur c’est de présenter pour le premier personnage Maurras son côté « bon » et de faire croire que son côté mauvais se limiterait à son « anti-judaïsme » .


                    pour le second, le Che, c’est « un salopard absolu capable de toutes les exactions au nom de l’idéologie qu’il prétend défendre ». Il « fut un bourreau de ses opposants, un bourreau sans pitiier »


                    Ça c’est le côté mauvais du Che, selon l’auteur. Le côté bon, on ne sait pas, car le Che « prétendait »on ne sait quoi.


                    L’auteur résume son texte par une opinion qui me semble bien adapté..pour lui-même :


                    « Toute cette sensiblerie fait le bonheur de canailles qui jouent sur des tragédies indubitables pour exprimer leurs haines, et s’en mettre plein les poches.  »



                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 janvier 15:01

                      @Michel Maugis

                      Donc tout votre argumentaire ne repose que sur d’indubitables injures à mon encontre ce qui intellectuellement témoigne de vos carences en la matière...


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 janvier 15:02

                      @Michel Maugis

                      Le Che défenseur des droits de l’homme n’avez peur de rien


                    • Michel Maugis Michel Maugis 31 janvier 16:32

                      @Amaury Grandgil
                      Encore une malhonnêteté

                      Vous raisonnez que sur vos affirmations mensongères
                      Mon argumentation repose sur un raisonnement auquel vous n’avez répondu
                      Et vous avez une fois de plus montrez votre haine contre ceux qui luttent vontre vod guerres racisted et coloniales


                    • Michel Maugis Michel Maugis 31 janvier 16:45

                      @Amaury Grandgil
                      Ce ne sont pas vos droits de l’homme

                      Les vôtres c’est celui de tuer , coloniser , exploiter la force de travail
                      de lutter contre l’égalité, contre la fraternité etc

                      Tant vos commentaires ne sont jamais dirigés contre
                      ce monstre que sont les USA qui mènent un terrorisme
                      depuis 60 ans contre les peuples
                      Vous êtes d’une extrême malhonnêteté et hypocrisie dans la défense des criminels
                      Vous venez de le démontrer en vous sauvant au lieu de réfuter ce que j’ai dit

                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 janvier 18:05

                      @Michel Maugis

                      Encore des injures ! Et me voilà séide de la CIA ? Reprenez vos petites pilules roses elles vous aideront


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 janvier 18:06

                      @Michel Maugis

                      Ce n’est pas une argumentation mais des FAiTS le Che était un boucher


                    • Carena Carena 31 janvier 18:35

                      L’auteur en connaissant un rayon sur les écrivains d’extreme-droite, je me demande qui, entre Céline et Maurras est pour lui le plus antisémite et xénophobe ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès