• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Chefs d’oeuvre du 7ème art - Georgia

Chefs d’oeuvre du 7ème art - Georgia

Adolescent, Danilo Prozor, fils de parents yougoslaves émigrés aux Etats-Unis, est tombé amoureux, comme ses deux copains d'études, David et Tom, d'une fille fantasque, Georgia. Mais Georgia choisit Tom. Danilo, en conflit avec son père, quitte Chicago pour entrer à l'université. Il partage la chambre de Louie, fils malade d'un riche industriel...

 

Georgia – titre original Four friends – c’est le chant des illusions. Un peu à la maniere de Philipp Roth dans Pastorale américaine, Arthur Penn – Bonny and Clyde, Little big man … - conte le lent dépérissement du reve américain au travers des décennies 60 puis 70. L’assassinat de Kennedy, la guerre du Vietnam, Nixon. Ses héros, quatre amis idéalistes, trois hommes et une femme, Georgia, ouragan de charme et de grace, se heurtent à compter de leurs plus jeunes années au réel, à celui de leur pays, de ses mensonges et de ses trahisons. Eux conserveront jusqu’au bout l’idéal de leur jeunesse, c’est-à-dire la fougue et ce sentiment de faire de son mieux pour se transcender quel que soit le contexte. Mais autour d’eux tout se lézarde.

Arthur Penn est – des cinéastes du Nouvel Hollywood – à la fois le plus francais – il avoua s’inspirer énormément de Francois Truffaut, qu’il adorait – et le plus concerné par les racines de son pays. Little big man ou le génocide sur lequel sont nés les Etats Unis d’Amérique. La poursuite impitoyable – avec Brando, Jane Fonda et Robert Redford – fut son adaptation US de M le maudit, l’histoire d’une traque à l’homme par une société puritaine et hypocrite. Bonnie and Clyde conta l’assassinat des libertés au travers de la fugue de deux malfrats romantiques incarnant admirablement avant l’heure les années Woodstock. Missouri breaks – avec Brandon et Nicholson – fut comme le chant du cygne du grand western. Et Georgia, telle une conclusion, la dernière pelletée de terre balancée sur la tombe des idéaux trahis.

Le mouvement ample et romantique du film est contrebalancé par un sentiment de tristesse et de gachis. Les destins qui nous sont ici contés se heurtent de plein fouet à cette histoire récente ou les mensonges d’état sont une insulte à la jeunesse, celle que ces quatre amis ne veulent pour rien au monde voir s’envoler sans réagir. Jusqu’au bout Georgia, incarnation charnelle de cette Amérique idéale, sera virevoltante, rieuse, aussi gaie que possible.

Contre toute raison.


Moyenne des avis sur cet article :  1.72/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Bernie 2 Bernie 2 26 mai 18:40
    Euh, vous comptez nous énumérer toute votre liste de VHS pour nous les tagguer en chefs d’œuvre ?

    Ralentissez la production, sinon vous allez finir par qualifier que Scooby-Doo contre le fantôme du lac mérite le panthéon du septième art.

    Article court sur une production obscure qui mérite plus l’oubli que le pinacle que vous tentez mollement d’ériger pour cette série B sans intérêt.

    Merci d’arrêter de nous prendre pour des oies que l’on gave avec n’importe quoi du moment que vous vous sentez exister.

    • christophecroshouplon christophecroshouplon 26 mai 19:12

      @Bernie 2

      Commentaire MEGA ado attarde d un petit gars qui se planque sous le grand Dupontel et son Bernie pour cracher sa bile en 2.0
      Commencez d abord par ecrire, par publier, par le faire sous votre nom reel avec votre bobine. Jetez vous a l eau si seulement vous avez quelque chose a dire
      Je n ecris pas pour des oies a bonnets d ane qui sont incultes au point d ecrire publiquement qu Arthur Penn - un des cineastes US les plus reputes des annees 60 et 70 - pondait des series B
      Bonhomme, Georgia, reprends un dico de l histoire du cinema- fut en 1982 encense mondialement.
      Conclusion
      Retourne a Netflix et a TF1

    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 mai 19:24

      @christophecroshouplon

      Très bon article et bonne réplique à l’importun. Il n’y pas que les rêves américains qui se perdent. Nous vivons un sacré « dévalement » sociétal...


    • @Luc-Laurent Salvador


      bonjour, Luc-Laurent, cela fait longtemps que nous ne vous lisons plus.Comme Alinéa et Vergnes. Comme Nabum semble avoir perdu l’énergie. Il ne reste plus que la piétaille,... parfois je me permets d’être un peu élitiste, pas rapport aux petites gens, mais face aux c.........ds.

    • @Luc-Laurent Salvador


      le croupissement hélas laisse émerger le pire,....

    • christophecroshouplon christophecroshouplon 26 mai 19:31
      @Mélusine ou la Robe de Saphir. et Luc Laurent
      Merci a vous deux
      Vous relevez le niveau et cela fait plaisir

    • @christophecroshouplon


      J’ai décidé de tenir bon ! l’heure est grave. Pas du genre à quitter le navire face au découragement de certains. Bon !, c’est dans ma nature, j’ai plutôt tendance à m’élever au moment ou tout semble s’écrouler. Si nous nous sommes sortis de 45. Il y a encore de l’espoir aujourd’hui et ce n’est pas le moment de lacher.

    • Robert Lavigue Robert Lavigue 26 mai 20:03

      @christophecroshouplon

      Commencez d abord par ecrire, par publier, par le faire sous votre nom reel avec votre bobine.
      Quand je vois ce que vous écrivez (sic), sous votre nom réel (on s’en fout) avec votre bobine (vous ne l’avez pas choisie), j’me dis que vous feriez bien d’utiliser un pseudonyme comme la plupart des margoulins avec qui vous partagez la tête de gondole...

      Je n ecris pas pour des oies a bonnets d ane qui sont incultes
      Pour ce qui est de votre culture (sic), aucun doute n’est permis... C’est le melon !


    • @Robert Lavigue


      je constate surtout que ceux que Nabum a bloqué se révèlent être de la merde négationniste. 

    • Robert Lavigue Robert Lavigue 26 mai 20:46

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Pour ce qui est de la merde négationniste, vous savez à quoi vous en tenir...
      Ce n’est pas innocent d’écrire des merdes comme celles-ci !
      https://www.agoravox.fr/commentaire5222549

      Et il n’y a guère que sur un site qui accueille à bras ouverts les taré(e)s de toutes obédiences.
      Laisser entendre qu’à Auschwitz quelqu’un aurait pu sacrifier un bout de pain, c’est abject et cela n’est pas pour me surprendre de votre part...

      Contrairement aux margoulins et aux faussaires citoyens que vous côtoyez, j’ai lu la plupart des auteurs négationnistes français, allemands et anglo-saxons. Je peux vous assurer que très rares sont ceux qui sont tombés aussi bas que vous.


    • @Robert Lavigue

      Vous faites exactement l’inverse de Le Pen ce qui vous en rapproche. Bof, les camps de concentration, un détail de l’histoire. Vous faites le contraire : insistez sur un détail (bout de pain ou autre pas précisé dans le livre), pour décribiliser mon commentaire. La forme est différente, mais le fond est le même. C’est exactment ce que vous avez fait chez Nabum, cherchant le petite bête pour le crédibiliser. Classique d’un type qu’à rien à dire et se grandit en critiquant les autres/ Minable.

    • christophecroshouplon christophecroshouplon 26 mai 20:55
      @Robert Lavigue

      3382 commentaires publies
      0 articles publies
      Vous vous situez clairement chez les cancres d ou la solidarite avec l ane precedent
      Comme disait l autre, les merdes volent toujours en escadrille !

    • juanphilip juanphilip 27 mai 06:04

      @Bernie 2
      Tuas raison Bernie, quand ça plait pas, il faut faire jouer la censure, prendre le monde à témoin et interdire aussitôt !

      Moi, c’est ta gueule que je veux interdire  !

    • J’ai trouvé un livre avec tous les dessins trouvés à Auschwitz à la sortie des camps. Sur des bouts de pains, n’importe quoi, avec de la suie de charbon. Ils avaient encore cette force. Par rapport à la génération actuelle, quelle dégénérescence.


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 26 mai 20:12

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        On dessinait sur des bouts de pains à Auschwitz ?
        Je comprends mieux pourquoi les margoulins de la tête de gondole apprécient tant vos contributions...
        La falsification citoyenne est un long combat qui ne peut se mener qu’avec des comparses !


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 26 mai 20:15

        @Robert Lavigue

        On dessinait sur des bouts de pains à Auschwitz ?
        Ben oui, les artistes d’Auschwitz trouvaient que la brioche était trop tendre et les croissants d’une forme trop irrégulière !


      • Aristide Aristide 26 mai 20:08

         Missouri breaks – avec Brandon et Nicholson – fut comme le chant du cygne du grand western


        Un avis différent, il me semble qu’il a survécu et bien ... 

        Différemment, beaucoup moins stéréotypé. Quelques exemples  ? « La dernière piste », « True Grit », « Impitoyable », « Danse avec les loups », « Dead Man », « La porte du Paradis », « Pale Rider », « Open Range », (*)... je vous accorde que tous ne dérogent pas aux codes du genre ...

        Et plus récemment, Tarantino avec « Django Unchained » et « Les huit salopards », « The revenant », un « Sherrif Jackson », « Appaloosa », ...

        Enfin, une production surement plus diverse avec bien sur quelques nouveaux nanars qui ne doivent rien à la fastueuse époque des western spaghetti des années 1970 produits à la chaîne ... Je ne parle pas de ceux de Leone.

        (*) une petite liste établie rapidement surement très incomplète avec des films de qualité très inégale.

        • christophecroshouplon christophecroshouplon 26 mai 20:58

          @Aristide

          J entends, commentaire tout a fait pertinent
          J aurais sans doute du parler de tentative de chant du cygne du grand western classique
          Encore qu Eastwood et Dance avec les loups ...
          Bref il n est pas mort et c est tant mieux

        • juanphilip juanphilip 27 mai 06:09

          Excellent article !

          Merci de nous rappeler la biographie d’Arthur Penn, dont le fabuleux Little Big Man, éternellement présent dans le coeur de tous ceux qui l’ont vu....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès