• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Ciel, ma prairie », un livre d’aventures... paysagères

« Ciel, ma prairie », un livre d’aventures... paysagères

Au moment de la création du nouveau site LYon-Nature.fr, nous nous sommes intéressés au dernier ouvrage de Dominique Louise Pélegrin, Ciel ! Ma prairie : aventures paysagères

 Dominique Louise Pélegrin est l’auteur du Crocodile rouillé (voir article dans LYon-Actualités). Ecrivain et journaliste. elle a travaillé comme grand reporter à Télérama, et anime actuellement des ateliers d’écriture. Passionnée d’environnement, elle a publié deux livres sur le jardin, Stratégies de la framboise (Autrement, 2003) et, avec Marc Ayrault, Jardins paradis (Larousse, 2005), ainsi que ce roman, Le Crocodile rouillé (Belfond, 2007), dont nous avons déjà parlé.
 
 
La prairie, une histoire... de sexe
Dans Ciel, ma prairie, on apprend que la prairie n’est pas simplement "le plancher des vaches, un bout de paysage, un bien foncier ou un écosystème". Lieu millénaire, quasi immobile sous le poids des saisons, la prairie serait née de la mythologie : Ouranos (le Ciel) passe son temps vautré sur Gaïa (la Terre), jusqu’ à ce que son fils Kronos (préoccupé du temps) le castre d’un coup de serpe. Comme les Dieux ne font pas les choses à moitié, "le sperme paternel jaillit une dernière fois, créant la Voie lactée. Quelques gouttes tombent dans la mer, se mêlent à l’ écume... et Aphrodite sort de l’ eau... aborde sur l’île de Chypre... l’herbe commence à pousser sous ses pieds... la terre se couvre de végétation..."
 
L’ homme, le temps, l’ espace
De tout temps l’homme a voulu gérer l’espace et le temps, la prairie en a fait les frais... mais jusqu’à présent elle a su s’ adapter à cette volonté de maîtrise. "La voilà qui perd des moutons, mais gagne des pavillons... Le maïs l’étouffe, la broussaille l’enserre, le bitume la consume. Elle disparaît, mais on n’en a jamais autant rêvé. Elle contient nos réserves de plaisir et d’imagination, d’aventure et de santé".
 
Dans ce livre, on fait des rencontres : une bergère virtuelle, qui élève des vaches et vend son lait par internet, Socrate, un lapin près du RER, un jardinier furieux, un lotissement, des agriculteurs qui veulent travailler moins pour gagner plus, une vache qui rigole doucement...
 
Vous l’ aurez compris, on apprend beaucoup, mais on ne se "prend pas la tête". On se rend compte que la prairie bouge et que derrière les bonnes et mauvaises herbes, les intérêts économiques ne sont jamais loin. Le plan Marshall a servi aux Américains pour imposer un modèle de gestion des espaces et de l’ agriculture. L’homme veut régler, métrer, tondre et ordonner, mais la prairie ne s’en laisse pas compter, et au final c’ est elle qui devrait avoir le dernier mot !
 
Parler des prairies, c’est regarder sous un autre angle la société où nous vivons Dominique Pélegrin pose en même temps toutes ces questions qui se bousculent sur nos façons de manger, de penser, d’habiter, de nous reposer, de nous déplacer, de voir la ville, de rêver la campagne... Car si, dans notre imaginaire, la prairie est un espace dans lequel broutent les vaches, batifolent les moutons, se promènent les canards et s’ embrassent les amoureux, la réalité est aujourd’hui bien différente : domestiquée, la nature n’est plus qu’"espace vert" et "parc naturel". Il y a bien longtemps que les poulets sont rangés dans des batteries, les vaches "dans des élevages industriels".
Ciel ! Ma prairie : aventures paysagères , 15 euros, Editions Autrement.
LYon-Environnement

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

LYonenFrance


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires