• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Comment sommes-nous devenus si cons ? »

« Comment sommes-nous devenus si cons ? »

« Comment sommes-nous

devenus si cons ?

livre d’Alain Bentolila

First éditions

183 pages

Septembre 2014

 

 Au-delà de la colère…..

 

Le titre accrocheur est étonnant, venant d’Alain Bentolila, linguiste apprécié.

Il s’agit évidemment d’un titre plein : dès les premières lignes le lecteur s’aperçoit qu’il possède un document intéressant, fouillé et argumenté et non un simple manifeste.

L’auteur s’attaque à notre intelligence collective mise en péril, dangereusement par le repli identitaire, l’entre soi et une certaine paresse intellectuelle qui nous fait « surfer » sur internet, réduire à quelques centaines de mots notre champ lexical.

L’auteur s’en prend aux politiques qui, tentés par le populisme n’argumentent pas.

Ils masquent une indigence de pensée en se servant d’une « rhétorique de bazar »

Le trait est dur mais ni grossier, ni proclamatoire.

Alain Bentolila qui est aussi un chercheur s’appuie sur une enquête et une analyse des discours.

Ce n’est pas de l’indignation dont il s’agit mais de la résistance :

« Il est si facile de s’indigner, surtout lorsqu’on est quelques milliers à scander des slogans sur une place ou sur des réseaux sociaux. Il est infiniment plus difficile de résister en agissant chacun au coin de sa rue ; en construisant chacun pierre après pierre des projets utiles que l’on pourra partager. »

Cela ne veut pas dire que la manifestation est inutile si elle est une continuation d’un travail de terrain.

La culture avec un grand c doit être accessible à tous.

A quoi sert l’école si tout est joué à la naissance comme l’affirme certain.

L’école doit être un lieu de résilience permettant à des enfants-élèves de milieux modestes très modestes, de réussir.

Il faut redonner le goût de l’effort.

L’auteur en appelle à l’intelligence, au refus du faux débat entre « modernistes » et « conservateurs ».

Quant au numérique, s’il n’est pas intégré dans le cadre d’une démarche pédagogique rigoureuse, IL restera un outil gadget.

« ….refusons ce rêve d’une classe dans laquelle chaque élève irait chercher tout seul ses informations au gré de ses désirs, de ses envies ou des tentations qui lui sont proposées par des moteurs de recherche qui ont leur propre classement par audience et non par rigueur scientifique.

La rigueur, l’écoute de l’autre, l’argumentation grâce à une meilleure maîtrise de la langue comme vecteur d’échange et de co-construction constituent des outils au service d’une démarche qui rejette la passivité, le communautarisme et une vision « tronquée et stéréotypé » ».

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • lloreen 20 septembre 2014 08:35

    Nous sommes très intelligents, au contraire.
    Parce que si nous étions cons, les incultes bouffis d’ argent ne se plieraient pas en quatre pour propager leurs rideaux de fumée.

    Voici un lien à visionner en famille pour expliquer la situation.

    https://www.youtube.com/watch?v=phOrpX1hw28


    • Hasard Hasard 20 septembre 2014 10:22

      ATTENTION :

      Thrive movement est un mouvement sectaire du type scientologie !


    • Duke77 Duke77 20 septembre 2014 13:26

      Ah bon ? Thrive, réalisé par le fils d’un fondateur de Procter et Gamble (donc déjà millionnaire) est l’oeuvre d’un gourou ? Sachant qu’il dénonce dans ce documentaire le système bancaire et les quelques familles qui pillent la planète et qu’il conclu à l’intérêt d’un commerce local et d’une politique indépendante du lobbying, je trouve plutôt les propos de ce documentaire très loin de la bêtise et du sectarisme.


      Donc, Hasard, soit tu as des preuves, soit ferme la. Evidemment, je ne te demande pas de nous donner tes critiques sur ce film, car on a bien compris que tu ne l’as pas visionné. Si je me trompe, prouve le ici et maintenant.

    • foufouille foufouille 20 septembre 2014 13:42

      la fin est un machin libéral : poubelle


    • Hasard Hasard 20 septembre 2014 14:24

      En effet Foufouille :

      "Thrive is a 2011 conspiracy theory film made by bank heir Foster Gamble. Claiming to be a documentary, the film smashes together pretty much every modern conspiracy theory in the books, including free energy suppression, UFO landings, New World Order, vaccine hysteria, 9/11 truthers, and much more, all combined to make a statement about a "Global Domination Agenda" Gamble claims controls much of the world. As seen by the proposed « solutions » (which include the dismantling of the Federal Reserve and elimination of public schools and taxes), the film is a not-so-well disguised libertarian propaganda piece."

      et aussi :

      http://thrivedebunked.wordpress.com/

      http://www.huffingtonpost.com/georgia-kelly/thrive-film_b_1168930.html

      etc...


    • lloreen 22 septembre 2014 09:31

      Je l’ attendais celle-là !

      Le message sectaire est celui des gouverne-menteurs.

      Si être souverain est être sectaire alors oui, je le suis et je l’ assume.


    • Diogène diogène 20 septembre 2014 08:40

      Je ne crois pas que « intelligent » soit le contraire de « con ».

      Le gouvernement est rempli de gens intelligents qui sont des vrais cons.

      • tobor tobor 20 septembre 2014 15:22

        Ce que tu décris sont des « salauds »,
        l’intelligence au service de l’entube


      • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 septembre 2014 22:10

        C’est pas con, ce que vous dites. Je pense que le con est celui qui n’a plus d’espace libre dans son esprit, tout et occupé, plein, complet, empli. Bref, le con manque de vide, de souplesse, de fluidité et il est incapable de changer, il roule toujours dans la même direction et se flatte seulement de la puissance de son moteur.


        J’ai remarqué que les gens qui avait changé plusieurs fois de métier dans leur vie étaient souvent moins cons que ceux qui sont plantés comme des arbres. Le con est immobile.

      • mmbbb 20 septembre 2014 22:19

        faux un con qui marche va plus loin qu’un intello assis Ceci dit vous etes un peu severe avec les cons d’ailleurs si je prends leur defense c’est que j’en suis un . un vrai con pas un gros puisque je suis svelte j’aime ainsi me definir puisqu’en france depuis Lamarck et Linne nous avons appris a classer les especes J’ai une etiquette et cela me rassure 


      • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 septembre 2014 10:05

        Un con qui marche tourne toujours en rond, et en plus il a peur d’être en retard. 


      • smilodon smilodon 21 septembre 2014 15:04

        @diogène : Etudiez mieux le langue française. Le mot « intelligent » à une certaine définition. Le mot « instruit » en a une autre !..... Mon grand-père qui labourait les champs à 10 ans, n’était pas « instruit » !.... Par contre, pour autant que je me souvienne, il était « intelligent » !.... Sans jamais avoir vu une plume ou un encrier !......... Y’a une « petite nuance » entre ces 2 mots !.... Peut-être pour ça qu’il y en a 2 !... Comme « loi » et « justice » !.... Pas tout à fait « pareil », non plus !......Adishatz.


      • julius 1ER 20 septembre 2014 08:44

        un instant j’ai eu peur que cela s’adresse à moi !!!!!!!!!!!! mais je suis rassuré il y a plus con que moi

        d’ailleurs sans être un prophète................... les commentaires vont fleurir totalement hors sujet, preuve de la connerie s’il en est !!!!!!!!

        • rocla+ rocla+ 20 septembre 2014 08:56

          On ne devient pas con . 


          On l’ est directement de naissance . 

          On peut devenir un peu  moins con . 

          Mais faut pas être trop con pour ça .

          Ma devise : soyons moins cons . 

          Mais elle ne fait pas l’ unanimité , car le propre du con c’ est de 
          croire qu’ il ne l’ est pas .

          Donc pour celui-ci c ’est perdu par avance . 



          Rocla , genre de con qui se soigne .

           Citations :


          « Le pire con, c’est le vieux con. On ne peut rien contre l’expérience. »
          de Jacob Braude

          « Etre traité de con par un autre con ne prouve pas que vous n’en soyez pas un. »
          de Yvan Audouard

          « Un con peut à l’occasion avoir raison. Question de chance. »
          de William Cowper

          « Traiter son prochain de con n’est pas un outrage, mais un diagnostic. »
          de Frédéric Dard 








          • Pere Plexe Pere Plexe 20 septembre 2014 10:26

            L’avis éclairé d’un expert reconnu est toujours d’un grand intérêt.


          • rocla+ rocla+ 20 septembre 2014 11:25

            En effet mais un simple con a également voie au chapitre .


          • rocla+ rocla+ 20 septembre 2014 11:28

            En effet mais un simple con a également voie au chapitre dans le sens 

            du chemin . 

            Mais même un expert en connerie peut se tromper . 

            La bonne phrase est :

            En effet un simple con a également «  voix  » au chapitre . 

            Ce que démontre l’ autre axiome «  soyons moins cons  » et corrigeons nous . 

          • mmbbb 20 septembre 2014 21:46

            « On l’ est directement de naissance .  » Vous proposez l’euthanasie des la naissance Mais tout , n’est pas aussi si simple aussi determine comme vous semblez le pretendre dans ces maximes vous pouvez etre tres intelligent et dire d’enormes conneries Des noms des noms Attali BHL entre autre Attali sur l’europe qui devait nous apporter la prosperite BHL qui se laisse emporte par sa logohorree son emphase son ton peremptoire et pour lui retourner son argument il me gonfle Il y eut aussi des personnalites intelligente comme Heideigger qui pourtant se laissa aller a des engagements extremes Il est si facile de blamer le con cela rassure et dans la vie nous sommes toujours le le con de quelqu un Il y a qu’un seul con dont je suis un fervent admirateur, c’est celui de l’intimite feminine 


          • Tall 20 septembre 2014 09:10

            Laissons la parole aux experts ...


            • hunter hunter 20 septembre 2014 18:55


              Salut les sans dents !

               smiley

              Comme je ne suis qu’un con ordinaire, je fais appel à un expert de talent !

              http://www.youtube.com/watch?v=zMALuEYxK6U

              Enjoy

              Adishatz

              H/


            • rocla+ rocla+ 20 septembre 2014 09:11

              Après vous Professeur  … smiley


              • Pere Plexe Pere Plexe 20 septembre 2014 10:24

                Sans doute.Mais le constat est que les enfants de milieux aisés réussissent généralement quels que soient leurs qualités.Carnets d’adresses et pistons sont autrement efficaces que diplomes et competences.D’où l’obligation morale de s’ intéresser en priorité aux gamins de milieux modestes...


              • tobor tobor 20 septembre 2014 15:20

                Réussir ??! La dimension compétitive, on s’en fout !
                L’école c’est normalement pour acquérir du savoir !


              • mmbbb 20 septembre 2014 22:11

                Entre cette sentence et la realite, Par Pere Plexe il existe un gouffre que dis je un abîme Si j’avais ete riche enfant c’eut change le cours de ma vie et surtout eviter certains profs et certains abrutis Je ne blame pas les enfants de riche j’aurais aime l etre La pauvrete n’est pas une vertu et je n’ai plus confiance en cette institution l’education nationale qui est devenu un gros merdier et qui le fut deja 


              • Pere Plexe Pere Plexe 20 septembre 2014 10:18

                Je ne connais pas le bouquin.Mais constate chaque jour le diagnostique qu’il fait.
                Ce triste résultat est bien sur en partie de notre responsabilité, la connerie collective se nourrissant de la connerie individuelle.
                Pour autant il serait un peu court de faire de l’individu le seul responsable.
                En effet nos sociétés toutes soumises au Dieu Pognon ont une forte contribution à ce résultat.
                Premièrement en imposant des valeurs contribuant au bizness. Zlatan et Nabilla en incarnent les modèles.Mais aussi Zemmour ou Trierweiller.L’intelligence et l’effort sont bien moins important que le sens du buzz .L’outrance la démesure et le gout du scandale sont des valeurs autrement valorisables et recherchés.Pour gagner sa vie mieux vaut jouer en CFA que d’être chercheur.Le citoyen est plus incité à la paresse la facilité et le laisser faire qu’a la réflexion l’effort et l’investissement.Jamais un débat sur l’Ukraine ou le FMI fera l’audience d’un modeste Lorient/ Stade de Reims...
                Ensuite nos élites complices cooptés et consanguines qui font vivre le système qui les nourrit grassement n’ont aucune envie d’un changement de la hiérarchie de nos valeurs collectives.
                Mieux ils justifient et imposent le système à grand renfort d’experts par eux désignés.L’abrutissement des masses n’est plus un effet collatérale regrettable mais le garant de la pérennité de l’organisation de nos société .
                Enfin nos politiques, qui entre dans la catégorie précédente, ont une responsabilité particulière ayant eux aussi renoncé à la moindre remise en cause du modèle de nos sociétés.Aux mieux en sont ils les (mauvais) gestionnaires.Et les discours enflammés de certains n’y change rien.L"accès au pouvoir passe par la soumission aux puissances (médiatique,financières,industrielles,lobbies...) en place donc à l’engagement à ne pas changer sinon le vernis des choses.


                • CHALOT CHALOT 20 septembre 2014 10:19

                  Ce n’est pas une « connerie », l’école doit permettre à tous les enfants d’apprendre à lire, à compter, d’accéder au verbe c’est à dire au raisonnement et à la capacité de construire une argumentation.

                  Evidemment dans ma présentation j’ai évoqué ceux de milieux modestes, pour la plupart rejeté du système scolaire mais CE SONT TOUS LES ENFANTS qui sont concernés.
                  Merci Constant pour cette mise au point.

                  • Diogène diogène 20 septembre 2014 11:36

                    Ça s’appelle « l’illusion pédagogique ».

                    Ce n’est pas l’école qui va changer la société.
                    La société utilise l’école en fonction de ses besoins.
                    La troisième république a fourni aux industriels une main-d’oeuvre qui correspondait à ses besoins, les compétences nécessaires dans l’agriculture traditionnelle n’étant pas adaptées.
                    Cela s’est traduit pas de meilleures conditions de vie pour la plupart des salariés et on a attribué à l’école l’origine de l’ascenseur social, alors qu’elle n’en était qu’un des outils.

                  • psynom 20 septembre 2014 12:12

                    Chalot, du moment que vous définissez l’école comme un « lieu de résilience  », votre formule est, pour moi, bonne comme elle est.


                  • Aldous Aldous 20 septembre 2014 15:12

                    « d’accéder au verbe »


                    On en reviens toujours à ça. Les valeurs du christ, sans le christ...

                  • vesjem vesjem 20 septembre 2014 16:01

                    L’auteur du livre est communautariste , mais prône l’égalité pour les autres (cons que nous sommes)
                    Il aurait pu avoir la décence d’écrire :« pourquoi suis-je devenu si con » , et ne pas nous impliquer dans sa connerie ;
                    Chalot , tes élucubrations à 2 balles , je ne les ai pas lues ; le titre du livre a suffit


                  • foufouille foufouille 20 septembre 2014 11:46

                    au début l’école servait à produire des élèves parlant français.

                    de nos jours, il s’agit de produire des con-sommateurs.

                    il faut un BAC+2 pour faire « technicien de surface »


                    • Hasard Hasard 20 septembre 2014 11:55

                      Pour Bourdieu l’école est l’outil de reproduction des inégalités sociales.


                    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 septembre 2014 22:14

                      Bourdieu, c’est le mec qui a inventé l’eau chaude ?


                    • psynom 20 septembre 2014 12:33

                      Bonjour Chalot,

                      La rigueur, l’écoute de l’autre, l’argumentation… ...constituent des outils au service d’une démarche qui rejette la passivité, le communautarisme et une vision « tronquée et stéréotypé »

                      donc, selon votre conclusion, vous qui, toujours, bouffez du curé et d’autres, vous n’êtes qu’un regrettable con. Rassurez-vous, selon ma définition, comme nous sommes toujours le con des autres, le con n’est que celui qui dit ou fait des conneries. Cela arrive à tout le monde. Le con n’est pas forcément un imbécile. Et quand on nous traite de con, il faut peut-être plutôt se poser des questions que de se sentir insulté, non ? Et c’est pourquoi, aussi, nous devrions, tous, nous sentir concernés par le bouquin ? smiley


                      • Emin Bernar Emin Bernar Paşa 20 septembre 2014 13:55

                        « réduire à quelques centaines de mots notre champ lexical »


                        c’est vrai que du coup quelque part ça le fait !

                        • tf1Groupie 20 septembre 2014 14:42

                          Encore un nième livre de dépressif pour dire que tout va mal.

                          franchement j’aurais pu l’écrire.

                          Encore un ideologue de la culture pour tous


                          • Onecinikiou 20 septembre 2014 15:09

                            Les lignes bougent mêmes au sein des loges : voilà un manifeste digne de la Réaction relayé malgré tout par un confrère. Tout fout l’camp ma pov’ dame.


                            • rocla+ rocla+ 20 septembre 2014 15:13

                              Pourquoi un frère  serait pas con  ?


                              Il y a bien des consoeurs …… smiley

                              • rocla+ rocla+ 20 septembre 2014 15:15

                                j’ ai même déposé la marque en 2011 :



                                • tobor tobor 20 septembre 2014 15:29

                                  Le concept d’intelligence’ est flou.
                                  Ce qui domine pour le définir est l’évaluation du Q.I,
                                  lequel vise surtout un type d’efficacité conforme au monde professionnel et à la croissance !


                                  • howahkan Hotah 20 septembre 2014 16:13

                                    oui, comme beaucoup de mot la définition est devenue si large que le sens est perdu...il y a très très longtemps ce mot avait entre autre sens celui de« lire entre les lignes. »..dans un sens très large..

                                    le QI donne une valeur x a une personne dans des champs précis comme certaines logiques, certaines analyses, la mémorisation , la vitesse , aptitude en math etc etc

                                    notre monde , pour moi , est seulement basé sur le QI.....il est facile en regardant ce monde de voir que si intelligence il y a , elle n’est pas chez nous..

                                    salutations..


                                  • soi même 20 septembre 2014 19:44

                                    L’élite intellectuel a toujours eux le charme de pisser plus haut que son cul, et faire porté la culpabilité de leurs responsabilités vers les personnes qu’ils ont asservies !

                                    Bien sûr qu’il y a une transistorisation qui est en train s’opèrerpar les différents moyens de communication employer, ce n’est pas lui qui va remettre en causse les grandes lignes de l’école, l’abrutissement par la finance d’une grande partie de nos concitoyens, mis comment cette élite politique c’est prit pour crétinisé et infantiliser, lobotomiser la population.

                                    Cela mange pas de pain d’écrit un livre de cette acabit, est qu’il se met dans le lot avec ce titre :

                                    « Comment sommes-nous devenus si cons ? »

                                    Non, car lui il pense mais pas les autres ?


                                    • VICTOR Ayoli Victor 20 septembre 2014 19:46

                                      L’Humain est devenu kon (j’écris avec un « k » pour ne pas confondre le mot qui définit les abrutis avec l’entrée du paradis de nos belles compagnes) il y a très longtemps : au passage du paléolithique supérieur au néolithique. Cela s’est produit à l’occasion d’un changement climatique, la fin de la glaciation de Wurst.

                                      Quelque par en Mésopotamie, une femme, a jeté une poignée d’épautre et...ça a poussé ! Elle a donc inventé l’agriculture..
                                      .
                                      Son mec a récupéré les petits d’une femelle mouflon et...l’a élevé ! Il a inventé l’élevage...

                                      Alors, pour protéger leurs ’« biens » de leurs copains, ils ont construit des enclos, des barrières. Il ont donc inventé le travail (brrr !), la propriété privée. Et donc fatalement les flics, les juges, les curés évidemment, les frontières, les religions, les guerres...

                                      Devenu sédentaire, il a commencé à « lapiner »...jusqu’au 7 milliards actuels et plus si affinité.

                                      L’Humain, devenu KON, était dès lors prêts pour entamer sa terrible chute vers le « progrès »...


                                      • gaijin gaijin 21 septembre 2014 08:30

                                        tout a fait
                                        c’est attesté par l’archéologie : le néolithique a été une Konnerie ( il t faudrait attendre l’aval de l’akadémie pour la modif de l’orthograffe ? )
                                        blague ( a tabac ) a part :
                                        diminution de la taile et de l’espérance de vie apparition de nouvelles maladies et dégénérescences liées a la promiscuite au travail agricole et au changement d’alimentation .....


                                      • Diogène diogène 21 septembre 2014 17:09

                                         il a commencé à « lapiner »...


                                        ou bien  il a commencé à « la piner »... ?

                                      • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 septembre 2014 22:16

                                        Que chacun se penche sur son propre cas et témoigne de la dernière fois où il a été vraiment con. Allez, on y va ! Qui se lance ? (Pas un nain, c’est interdit par le Conseil des Tas de Cons.)


                                        • Tall 20 septembre 2014 23:14

                                          Moi, il y a 2 jours .... en pariant à 5/1 que pour une fois, un peuple ne serait pas trop con ( les Ecossais ) .... faut vraiment être con pour avoir cru ça !



                                        • gaijin gaijin 21 septembre 2014 08:36

                                          la dernière je ne sais pas mais celle ou j’ai pris conscience que je l’étais : en 1986 quand j’ai cru que les gens face aux mensonges grossiers que l’on nous racontait sur tchernobyl allaient descendre dans la rue et tout casser ....

                                          ( au fait gaspard c’est bien de proposer un jeu mais vous ne jouez pas ? )


                                        • vesjem vesjem 21 septembre 2014 09:29

                                          moi c’est quand j’ai ouvert cet article


                                        • Michel DROUET Michel DROUET 24 septembre 2014 07:30

                                          Bel aveu ! Je comprends mieux maintenant...


                                        • COVADONGA722 COVADONGA722 21 septembre 2014 07:00

                                          yep Tall pourquoi accuser de connerie un peuple auquel on a fait peur avec l’arme financière ?

                                          matraquage télé départ des banques et des quelques industries , menacer un peuple de vieillard
                                          de ne plus percevoir les pensions , menacer d’amplifier la terreur économique à un peuple de jeunes sans travail et avenir ! Peut on traiter de con un peuple esclave quand il se protège simplement des coups ?non par contre ceux qui désormais croient au bulletin de vote et non aux glaives pour le coup ceux la sont vraiment Cons !
                                          asinus
                                           

                                          • Tall 21 septembre 2014 08:13

                                            Salut asinus


                                            Oui ...mais c’était faux, et il l’ont cru ... bref, ils se sont fait rouler.
                                            La démocratie a remplacé le glaive par le mensonge.


                                          • gaijin gaijin 21 septembre 2014 08:24

                                            comment sommes nous devenus si cons ?
                                            fastoche !
                                            en déléguant a d’autres notre aptitude a penser : politiques, religieux , philosophes .......experts en tout genre et de tout poils, escrocs et autres économistes ......
                                            voilà tout

                                            mais hélas voilà aussi ce que l’on nous enseigne a l’école .......


                                            • rocla+ rocla+ 21 septembre 2014 08:49

                                              Quand j’ étais petit je fermais les yeux et demandais à mon 

                                              frère s’ il voyait quelque chose .

                                              J’ ai eu mon diplôme de con à 6 ans .

                                              • legrind legrind 21 septembre 2014 10:43

                                                La culture avec un grand c doit être accessible à tous.


                                                Toujours les mythes de la gauche de la culture populaire ,avec le Grand Remplacement-qui n’existe pas ( comme l’insécurité) : la culture est accessible à tous il y’a des bibliothèques partout ; enfin dans les quartiers des villes de banlieue, diversité ( en zone péri urbaine, rurale il n’ya pas les infrastructures des belles médiathèques..) : les nouveaux français se foutent de la culture , quand on élève ses enfants dans le culte du bled et du livre de la religion qui va avec la culture ( Victor Hugo..) pour eux c’est rien.

                                                L’école doit être un lieu de résilience
                                                L’école doit revenir l’Ecole, un lieu d’instruction, de discipline, de travail , la Gauche , historiquement depuis les réformes Jospin,a foutu en l’air l’Ecole,  la Droite n’ayant jamais eu le courage de revenir dessus,  maintenant depuis Peillon ...c’est encore pire, avec la complicité des syndicats, fédérations, médias.. de gauche 

                                                Quant au numérique, s’il n’est pas intégré dans le cadre d’une démarche pédagogique rigoureuse, IL restera un outil gadget.
                                                C’est un gadget , un gadget dangereux

                                                • legrind legrind 21 septembre 2014 10:47

                                                  L’auteur s’en prend aux politiques qui, tentés par le populisme n’argumentent pas.


                                                  Quel populisme : admettre la faillite de l’immigration de peuplement, du multiculturalisme (islamisation), de l’insécurité qui tourne à l’ensauvagement de notre nation, de l’U€ et son libre-échange (vive la désindustrialisation , les délocalisations) c’est du populisme ?


                                                    • smilodon smilodon 21 septembre 2014 14:54

                                                      Devenir « con » est dans nos gênes !...... Sans quoi y’a belle lurette que la chasse, la corrida et tout le reste serait interdit !......... L’homme est un con « génétique » !... Sauf 1 ou 2 qui auront inventé le feu et la roue !...... Point !.....C’est le « syndrome du poulpe » !..... Vous connaissez le « syndrome du poulpe », sa « malédiction » ????..........Aucune génération ne tirera aucun enseignement de celles qui l’auront précédée !......Le « syndrome du poulpe »......Encore qu’eux, deviennent intelligents en moins de 3 ans, sans l’aide de personne !..........Adishatz.


                                                      • lloreen 22 septembre 2014 10:29

                                                        Voici les plans pour la construction d’ un générateur servant à accéder à l’ énergie libre.
                                                        La traduction française y figure également.

                                                        http://qeg.lu/index.php/bauplaene


                                                        • Raymundo007 Raymundo007 23 septembre 2014 19:30

                                                          « Il est si facile de s’indigner, surtout lorsqu’on est quelques milliers à scander des slogans sur une place ou sur des réseaux sociaux. Il est infiniment plus difficile de résister en agissant chacun au coin de sa rue ; en construisant chacun pierre après pierre des projets utiles que l’on pourra partager. »
                                                           smiley
                                                          C’est pour Mélenchon qu’il dit ça ?


                                                          • Ruut Ruut 24 septembre 2014 07:28

                                                            Seule la bêtise se propage plus vite que la lumière, peut être parce qu’elle est accompagnée de rires.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès