• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Contre les enfants du millénaire

Contre les enfants du millénaire

Contre les enfants du millénaire {JPEG}

Les enfants du millénaire risquent de se réveiller avec la gueule de bois après la lecture de l’essai pamphlétaire de Marc Obregon, Contre les enfants du millénaire. Le sous-titre annonce la couleur également, Chroniques d’une chute perpétuelle. Le but n’est pas de cultiver la juste mesure, de participer au débat ou d’apporter sa pierre à l’édifice. Le but n’est pas non plus de tout détruire. Il est simplement de montrer qu’il n’y a rien. Rien à détruire car tout est faux. « Si grand remplacement il y a eu, c’est celui du réel. »

L'auteur n’a pas beaucoup de mal à révéler le règne du faux dans notre société car il n’y a même plus dissimulation. Le pouvoir lui-même joue sa propre caricature quand Macron célèbre son élection devant la pyramide du Louvre pour transformer de façon automatique tout opposant en complotiste. Le monde est une farce qui s’auto-célèbre et donc ne se cache plus. Marc Obregon manie la langue comme un fleuret, ce qui ne l’empêche pas d’assommer à coups de massue, pour nous faire sortir de notre confort où nous nous divertissons de nous-mêmes, « Tous égaux dans le tout à l’ego ». Tout ce qui nous entoure y passe : nos villes qui nient la cité ; nos corps qui ne connaissent plus la pesanteur et la mort ; L’Europe qui se pose en fiction finale ; nos jouissances qui sont désormais codées par la pornocratie ambiante ; nos divertissements qui ne sont que l’expression du syndrome Peter Pan cher à Agamben. La gifle qu’Obregon donne aux enfants perpétuels, hors-sol et sans ciel, nourris aux jeux vidéo, aux séries télévisées, est salutaire. « L’ère du je » est terminée !

L’outrance de Marc Obregon, qui n’est pas sans rappeler un certain Nabe, lui permet d’être vrai, dans sa chair, en évitant le piège de la dialectique du système mondial qui joue avec les mots et inverse les définitions. Contre les enfants du millénaire semble prendre davantage d’épaisseur et de poids à mesure que le monde devient sa propre caricature. Il n’a jamais été aussi démasqué qu’à l’heure où quelque crise sanitaire joue les troubles fêtes et le pouvoir se donne l’illusion tautologique d’être fort. Si Obregon manie l’outrance, ce n’est pas seulement pour la jouissance intellectuelle des adultes et le réveil brutal des enfants du millénaire, c’est aussi pour nous amener au poème. Tout le pamphlet y converge, nous cheminons ainsi de la colère à une sorte de dandysme qui est aujourd’hui sans doute une façon de sanctuariser dans sa chair une part de civilisation, et la réalité métaphysique de l’être.


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 2 octobre 2020 15:38

    Le « prière d’insérer » est le texte d’accompagnement d’un livre, d’une collection ou d’un article, motivant l’intérêt de le publier ou d’en parler… Il peut constituer ou être repris en tant que quatrième de couverture ou courte introduction. Il arrive aussi qu’il serve de publicité rédactionnelle sur des sites internet.


    • Étirév 2 octobre 2020 16:22

      Révélations ?
      Covid-19 et caducée font actuellement bon ménage.

      Rien à voir avec le sujet me direz-vous, et pourtant...
      Rappelons que si le caducée est devenu un symbole distinctif de la pharmacie, de « Big Pharma » dirons-nous, il est à l’origine un des attributs du dieu Hermès.
      Précisons, à toutes fins utiles, que le terme « Hermès » est le nom générique des prêtres égyptiens qui sont venus, dans le cours des siècles, après avoir renversé la primitive religion en Egypte, jeter le voile du mystère sur toutes les antiques vérités.
      C’est pourquoi le mot « révélation » qui est le mot consacré par les religions, a une signification contraire à celle qu’on suppose : il veut dire « re-voiler » et n’a été employé que par les « Hermès » qui ont caché la science, qui l’ont voilée, puis re-voilée sous de nouveaux symboles, et c’est alors qu’ils l’ont imposée au peuple.
      Le mot propre, que nous devrions employer, est « dévoiler ».

      « Hermès » représente aussi l’argent, les transactions commerciales ; il fait de la science un commerce, du temple un marché. Il est le Dieu des voleurs en attendant Mercure qui l’imitera ; aussi, fait de la religion une affaire et, en même temps, un privilège qu’il veut garder pour lui et ceux qui le soutiennent.
      « Hermès » a changé plusieurs fois de nom et de religion depuis, mais « il » est toujours là aujourd’hui, et ses « réseaux » sont puissants.
      L’expression « Satan est le singe de Dieu » peut aider grandement à comprendre quelques-unes des plus sombres énigmes du monde moderne, dit René Guénon..


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 octobre 2020 18:11

        @Étirév Première erreur. Le Caducée d’HERMES n’a rien à voir avec celui des pharmaciens (il n’y a qu’un seul serpent enroulé). Les deux serpents (noir et blanc) signifient que le bien ne va pas sans le mal et inversément. Mercure (lire Thomas Mann) est polymorphe,.... Adulescent, menteur, commerçant dans le signe des gémeaux (on joue). Hermes intellectuel et rationnel dans le signe de la vierge (signe des pharmaciens-al-chimie. Dans le signe du sagittaire (opposé au gémeaux),, il a mûri, devient philosophe (THOTH). Dans le signe des poissons il acquiert une dimension spirituelle et intériorisée (TRISMEGISTE-trois fois grand, il intègre l’OEDIPE : père-mère et Saint esprit : dent : castration).

        Il n’est pas difficile de voir le prémices de la psychanalyse dans la TABLE D’EMERAUDE. 

        C’est un point assuré plein d’admiration,
        Que le haut & le bas n’est qu’une même chose :
        Pour faire d’une seule en tout le monde enclose,
        Des effets merveilleux par adaptation.

        D’un seul en a tout fait la méditation,
        Et pour parents, matrice, & nourrice, on lui pose,
        Phœbus, Diane, l’air, & la terre, où repose,
        Cette chose en qui gît toute perfection.

        Si on la mue en terre elle a sa force entière :
        Séparant par grand art, mais facile manière,
        Le subtil de l’épais, & la terre du feu.

        De la terre elle monte au ciel, & puis en terre,
        Du Ciel elle descend, recevant peu à peu,
        Les vertus de tous deux qu’en son ventre elle enserre.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 octobre 2020 18:13
        Thomas Mann ou les métamorphoses d’Hermès

        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 octobre 2020 18:18

          Satan, c’est saturne : la KAA-BA, cube noir ou femme voilée.... L’intérieur est est sensé être blanc, pur et vierge...


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 octobre 2020 18:40

            La roue zodiacale est à l’image de l’évolution de l’humain : Bélier, la naissance, la marche (mars), le Taureau (le stade oral, anal : l’argent, les fèces, les gémeaux (mercure apparition du langage, des jeux comme les échanges de coquillages, prémices du commerce), cancer (le repli autistique dans la rêverie, l’imaginaire, prémices de la créativité), ces premier signe sont plutôt archaïques. le lion (la prise conscience de l’EGO : le « je »). La vierge (pensée analytique on commence à trier, se poser des question sur le vrai et le faux, prémices de la pensée rationnelle et scientifique), la balance (la rencontre de l’autre : harmonie, conflit, compromis), le scorpion (prémices de l’Oedipe : différence sexuelle, scène primitive, questionnement sur les origines, épistémophile, on cherche derrière les apparences, on affronte le contraire de la vie : on est mortels), sagittaire (entrée à l’école, rencontre avec l’étranger, on s’intéresse aux philosophies et religions). Les quatre signes de la confrontation au principe de réalité. Capricorne (prise de conscience de sa fragilité, on doit apprendre à compter sur soi-même ou un Dieu, parfois l’ETAT, la banque, les institutions), verseau (on peut s’allier pour défendre un idéal, on pend goût à la liberté, ensemble pour pouvoir être seuls, ouverture à l’UNIVERS et au cosmos), le poisson (n monde souterrain existe et est caché : au ciel : un DIEU, à l’intérieur de soi : l’inconscient. Et la boucle est bouclées. Mercure est aussi le psychopompe qui voyage de signes en signes (il n’a aucune volonté personnelle et apporte ce qui lui est demandé, c’est un messager) ; 


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 octobre 2020 18:46

              Hermes, mercure n’est qu’un Trickster. Il exécute ce ques les autres lui demande. 

              29 août 2011 - Jung fait également référence à Hermès-Mercure mais il cite aussi les figures du clown, du bouffon et du Chamane 

              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 octobre 2020 18:49

                Le lièvre lunaire : Tiens (Trump, gémeaux, menteur, trompeur, fait le parfait TRickster). http://lievrelunaire.blogspot.com/2011/08/le-mythe-du-trickster-premieres.html


                • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 2 octobre 2020 22:52

                  D’accord, mais on se paie de satisfactions faciles contre les millenials a priori. La majorité de ma connaissance, d’autant plus que je suis un aîné de la génération Y, n’est pas dupe. Donc bon. Nous dirons que « les enfants du millénaire », ce sont surtout ceux qui ont franchi vivant le col de l’utérus de 1999 à 2000 (mathématiquement de 2000 à 2001). Autant vous dire exactement tout le monde, à commencer par les aînés, qui se paient une seconde jeunesse fallacieuse.


                  • Francis, agnotologue Francis 3 octobre 2020 09:26

                    Marteau de Maslow : « Si le seul outil que vous avez est un marteau, vous tendez à voir tout problème comme un clou » Abraham Maslow (The Psychology of Science, 1966). Cet aphorisme appelé “Marteau de Maslow” illustre ce qu’il a défini comme la “Théorie de l’instrument : tentation qui consiste à travestir la réalité d’un problème en le transformant en fonction des réponses dont on dispose, ou encore le fait de considérer qu’il n’y a qu’une réponse unique à tous les problèmes.

                     

                    Le ministre de la Vérité en France est Olivier Véran.

                     

                    De fait, Olivier Véran qui dispose des pleins pouvoir au nom de ce clou qu’est le covid, est le vrai Premier ministre de ce pays.

                     

                    « Il est admis que 1984 et La Ferme des animaux d’Orwell permettent de penser les dictatures du XXe siècle. Je pose l’hypothèse qu’ils permettent également de concevoir les dictatures de toujours.
                    Comment instaurer aujourd’hui une dictature d’un type nouveau ?
                    J’ai pour ce faire dégagé sept pistes : détruire la liberté ; appauvrir la langue ; abolir la vérité ; supprimer l’histoire ; nier la nature ; propager la haine ; aspirer à l’Empire. Chacun de ces temps est composé de moments particuliers.
                    Pour détruire la liberté, il faut : assurer une surveillance perpétuelle ; ruiner la vie personnelle ; supprimer la solitude ; se réjouir des fêtes obligatoires ; uniformiser l’opinion ; dénoncer le crime par la pensée.
                    Pour appauvrir la langue, il faut : pratiquer une langue nouvelle ; utiliser le double langage ; détruire des mots ; oraliser la langue ; parler une langue unique ; supprimer les classiques.
                    Pour abolir la vérité, il faut : enseigner l’idéologie ; instrumentaliser la presse ; propager de fausses nouvelles ; produire le réel.
                    Pour supprimer l’histoire, il faut : effacer le passé ; réécrire l’histoire ; inventer la mémoire ; détruire les livres ; industrialiser la littérature.
                    Pour nier la nature, il faut : détruire la pulsion de vie ; organiser la frustration sexuelle ; hygiéniser la vie ; procréer médicalement.
                    Pour propager la haine, il faut : se créer un ennemi ; fomenter des guerres ; psychiatriser la pensée critique ; achever le dernier homme.
                    Pour aspirer à l’Empire, il faut : formater les enfants ; administrer l’opposition ; gouverner avec les élites ; asservir grâce au progrès ; dissimuler le pouvoir.
                    Qui dira que nous n’y sommes pas ? »
                    Michel Onfray


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 3 octobre 2020 11:19

                      Ce teste tombe à pic. Je vais probablement aller à une conférence sur le psycho-généalogie est les cryptes laissée par les ancêtres le Trickster ne serait-il que le miroir tendu au présent des crypte laisse vacante du passé...Till UYLENSPIEGEL par exemple (spiEgel : miroir). Petite précision : ce que j’écris ne sont toujours que des hypothèse de réflexion (tiens, revoilà le miroir). Concernant le commentaire d’Etirev, je rajouterai que Satan-saturne reste un Dieu. Mais un dieu qui éprouve. Les quarante jours de jésus dans le désert avant de devenir le C« H »rist (tiens, revoilà la quarantaine du Covid). Relire le Livre de Job. Seras-tu capable de résister à la tentation. N’oublions pas que THOTH HERMES TRISMEGISTE est représenté par le MAAT (LA LOI) qui interdit d’être plus riche que nécessaire et estime que l’impôt est dû selon les capacités de chacun. Le commerce n’étant en rien un péché. 


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 3 octobre 2020 11:28

                        Relu : Ce texte tombe à pic. Je vais probablement aller à une conférence sur la psycho-généalogie et les cryptes laissées par les ancêtres. Le Trickster ne serait-il que le miroir tendu au présent des crypte laissées vacantes du passé...Till UYLENSPIEGEL par exemple (spiEgel : miroir). Petite précision : ce que j’écris ne sont toujours que des hypothèse de réflexion (tiens, revoilà le miroir). Concernant le commentaire d’Etirev, je rajouterai que Satan-saturne reste un Dieu. Mais un dieu qui éprouve. Les quarante jours de jésus dans le désert avant de devenir le C« H »rist (tiens, revoilà la quarantaine du Covid). Relire le Livre de Job : seras-tu capable de résister à la tentation. N’oublions pas que THOTH HERMES TRISMEGISTE est représenté par le MAAT (LA LOI) qui interdit d’être plus riche que nécessaire et estime que l’impôt est dû selon les capacités de chacun. Le commerce n’étant en rien un péché. Mais René Guénon n’aimait pas la psychanalyse ni Freud,....dit en passant. Près de quatre générations depuis la guerre quarante. Ce ne sont plus des cryptes, mais un gouffre...


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 3 octobre 2020 12:37

                          L’ère du faux ou "as if (Lire Winnicott ou UMBERTO ECO qui explique comment les américains ont tenté de se donner un vernis de culture en copiant tous les lieux importants d’Europe : dont la tour Eiffel et même Versailles si je me rappelle... Les américains, le chewing-gum ou l’ère du chiqué. Même la psychanalyse pratiquée aux Etats-Unis n’a RIEN à voir avec l’originel. Lire Janine Chasseguet Smirgel qui parle parfaitement du faux. Avec son exemple du conte d’ANDERSEN : L’empereur et le Rossignol de chine. Stromae, c’est du Brel, mais pas tout à fait,..Et comme par hasard tous ces faux viennent de Chine. A G.F. En hommage à la forge de Lourmarin....Décédé le 7 octobre 1983,.... Je situerais cette ère du faux (ou basculement vers le faux père : battant dynamique,...) à cette époque,...DE LA MRD dans du papier d’argent...Triste période. Normal que la fausse érection ait enrichi BIG pharma avec son VIAGRA....


                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 3 octobre 2020 12:45

                            Merci pour cet article. Il résume tout ce que je pensais. Et heureuse que cette époque se termine...au plus vite....


                            • Plutôt en Slovénie : Mélania et sa sculpture de bois.

                              « grossièrement sculptée à la tronçonneuse dans un tronc d’arbre, vite comparée localement à un épouvantail à oiseaux, elle avait été brûlée par des inconnus l’été dernier. Brad Downey en a donc commandé cette copie, réalisée dans un matériau plus solide et monochrome, à partie d’un moulage de l’originale.

                              Les personnes présentes au dévoilement de la deuxième statue ont pu apprécier le »Melania cake« , désormais produit par une boulangerie de Sevnica, une création gourmande faisant partie d’une gamme de produits slovènes consacrés à l’enfant du pays et qui comprend aussi du »miel Melania« et même des »chaussons Melania".

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité