• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Cymbeline » ou Shakespeare magnifié par Donnelan

« Cymbeline » ou Shakespeare magnifié par Donnelan

Voilà une comédie de Shakespeare bien peu connue en France, et c’est en soi un plaisir que de découvrir cette pièce. Lorsqu’en sus c’est l’excellent Declan Donnelan qui se charge de la mettre en scène et d’en confier la représentation à une troupe de comédiens anglais tous sublimes, il y a de fortes chances que le plaisir devienne bonheur.

Cymbeline est roi de Bretagne. D’un premier mariage, il a une fille nommée Imogène qu’il souhaite marier à Cloten, le fils de sa seconde épouse. Mais Imogène aime et épouse en secret Posthumus, un roturier qui n’aura pas l’heur de plaire au roi ni à son épouse. Posthumus est banni et la fidélité des amants est mise à l’épreuve de leur séparation : suspicions, intrigues, complots et trahisons seront au menu... jusqu’à cet incroyable final dont Shakespeare à le secret où les fils se dénoueront, invitant chacun à pardonner à sa chacune.

Ce n’est pas précisément la meilleure pièce de Shakespeare, ni même sa meilleure comédie. Assez loin de là en vérité. Mais la maîtrise de Donnelan - une mise en scène tendue et inventive, limpide et dynamique, parfois délirante - combinée à la virtuosité des comédiens - qui exercent en toute liberté leur art sur un vaste plateau dépourvu de décor - font que la magie shakespearienne parvient encore à opérer, à nous placer sous son charme et à nous ravir.

Parmi les comédiens, tous excellents répétons-le, il est incontournable de mentionner tout particulièrement la magistrale prestation de Tom Hiddleston. Se glissant alternativement dans les habits de Cloten et de Posthumus, les deux soupirants d’Imogène, aussi dissemblables et opposés que les deux faces d’une même pièce de monnaie, l’aisance et la justesse de sa prestation est aussi géniale qu’époustouflante. C’est toujours un bonheur immense de regarder évoluer de tels comédiens.

 
En tournée : Bruxelles, La Hate, Milan, Londres, Moscou ou Madrid...


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • dedalus Dedalus 30 mars 2007 13:17

    bien d’autres critiques de théâtre sur mon site, dans le blog :

    http://www.avoodware.com/blog/blog.html

    et bien d’autres choses à lire...

    http://www.avoodware.com


    • alberto alberto 2 avril 2007 09:48

      A l’auteur : je vous invite, si vous voulez attirer aux commentaires de vos articles, à prétendre que le metteur en scène soutient Sarko (ou Ségo) et que Shakespeare était un affreux gauchiste qui s’il vivait aujourd’hui soutiendrait Arlette...

      Merc, pourtant pour votre sobre présentation de cette pièce de théatre.

      Bien à vous.


      • Dedalus (---.---.163.209) 2 avril 2007 10:31

        Oui, j’aurai peut-être pu faire ça - si l’idée était d’attirer des commentaires...

        J’aurai pu même faire une analogie entre le théâtre politique et le théâtre shakespearien. Côté tragédie ou coté comédie ? Difficile à dire.

        D’ailleurs, c’est assez simple et cette pièce, Cymbeline s’y prête bien. Imogène figure Marianne, c’est-à-dire la République, promise à Sarkozy (Cloten) par Chirac (Cymbeline) sous la pression de la belle-mère (Bernadette). Mais Marianne a un penchant pour ce roturier de Posthumus (Ségolène), un amour qui semble impossible, d’autant plus que Posthumus est poussé à la faute par ce séducteur creux de Iachimo (Bayrou)...

        Comment cela finira-t-il ?


      • illana31 2 février 2008 23:59

        Bonjour,

        Je me permet d’intervenir dans cet espace de commentaires car il n’y a apparemment aucun moyen de contact privé.

        Je suis étudiante en Master de communication à Marne-la Vallée et je réalise un mémoire ayant pour thème le journalisme sur Internet. Je me pose notamment la question de la représentation que le internautes-journalistes se font d’eux-mêmes. De la place, du rôle qu’il s’octroie au sein de la profession journalistique.

         Si vous êtes disponible pour un entretien, contactez-moi sur ma messagerie illana18@hotmail.com

        Merci par avance

        Illana Attali

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires