• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Des gamins contre Staline

Des gamins contre Staline

 

« Des gamins contre Staline »

livre de Jean-Jacques Marie

collection Don Quichotte, le Seuil

294 pages

avril 2022

 

Jean-Jacques Marie est à la fois ;

  • un vieux militant politique et syndicaliste qui a marqué toute une génération, la mienne notamment et ceci depuis 54 ans

  • et le plus grand historien spécialiste de l'URSS .

Sa notoriété est grande, il a droit à 105 millions de références sur google, soit huit fois plus que Mélenchon

 

A 85 ans, Jean Jacques Marie vient d'écrire ce livre qui, comme tous les autres, est passionnant.

A prime abord, si l'accès est facile, si l'écriture est fluide et alerte, on pourrait se perdre avec toutes les références historiques ….

Comment s'y retrouver avec tous les noms cités ?

On y arrive et le livre au lieu d'être ardu se laisse lire avec aisance.

 

La révolte de jeunes contre Staline et sa politique et même l'apparition de résistances organisées remontent au moins au milieu des années 30.

Ces gamins, enfant ou adolescents se sont opposés à Staline en n'hésitant pas à diffuser des tracts rudimentaires.

Durant la deuxième guerre mondiale, malgré la répression bureaucratique, des groupes constitués ont dénoncé le système anti social et ont combattu Staline au péril de leur vie.

Certains ont bâti des petits partis politiques comme l'Union des jeunes socialistes ou le parti communiste de la jeunesse au milieu des années 40, après la guerre au moment de la grande famine.

 

L'auteur nous rappelle des périodes peu reluisantes comme cette rencontre avec Romain Rolland, grand admirateur de Staline venu, timidement s'inquiéter de la décision prise par le dirigeant de l'Union Soviétique d'introduire la peine de mort pour les enfants à partir de 12 ans.

 

Cette rencontre aura lieu en 1935 et le grand auteur Français prendra sa distance avec Staline plus tard surtout au moment du pacte entre l'Urss et l'Allemagne nazie.

Staline se méfie des enfants, il en a peur et il sera toujours sans pitié pour ces jeunes qui se réclament pourtant du socialisme.

 

Staline, protecteur de l'enfance ? Parlons-en !

 

Nous avons froid dans le dos en lisant plusieurs passages documentés sur la répression stalinienne et notamment à propos de cet Oradour-sur-Glane stalinien quand en février 1944 des femmes, des hommes et des enfants ont été brûlés vifs au cours de « la déportation des 459486 Tchétchènes et Ingounes, peuples du Caucase, décidée par Staline »

 

Ce livre raconte l'histoire de ces groupes de jeunes, explique leurs cheminements et rappelle que la grande majorité d'entre eux a subi une répression policière qui les a conduit à la prison, au goulag ou à la mort.

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Louis Louis 27 juin 08:44

    MERCI monsieur CHALOT pour la pub de ce livre

    Les poutinolâtres (poutine = staline) si nombreux ici n’apprécient pas puisque votre article à peine sorti a déjà 2 moins (1 étoiles, j’ai mis 5 étoiles) et ils n’osent même pas expliquer pourquoi ils mettent une étoile ces Pov’types

     smiley


    • mmbbb 27 juin 13:10

      @Louis toujours aussi le LOUIS . Il est désormais facile d’écrire un livre sur les exactions sur le grand « petit pere des peuples » adulé non seulement dans pays mais aussi en France 
      .Sartre porteur de l intelligence francaise voyait en l URSS le paradis
      Ne disais t il pas « ceux qui critiquent le communisme sont des chiens » 
      Le mur de berlin est tombe , il y eut le livre noir du communisme paru dans les années 1990 , le temps a fait son oeuvre .
      Que Chalot fasse un article , c est bien mais remettons les choses en perspective .


    • Louis Louis 27 juin 15:29

      @mmbbb
      mmmmmbbbbeuuuuuuuu
       smiley


    • mmbbb 27 juin 16:23

      @Louis magnifique !!!!


    • Philippulus Séraphin Lampion 27 juin 08:50

      Ce n’est pas le stalinisme qui est le plus inquiétant actuellement, c’est plutôt les puissances qui montrent du doigt cette momie pour effrayer le troupeau et détourner les regards. Alors, pourquoi en rajouter ?


      • Gégène Gégène 27 juin 09:03

        @Séraphin Lampion

        Chalot nous fait son Jean Dugenêt . . .
        Il ne faudrait quand même pas oublier que, avant de s’allier à Hitler, Staline avait désespérément essayé de s’allier aux franco-britanniques. Ne pas oublier non plus que si l’auteur peut pérorer contre Staline, c’est bien parce que Staline nous a collectivement sauvé des griffes du nazisme !


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 27 juin 11:12

        @Gégène
        "Ne pas oublier non plus que si l’auteur peut pérorer contre Staline, c’est bien parce que Staline nous a collectivement sauvé des griffes du nazisme !"

        Allez dire cela aux (anciens) pensionnaires du Goulag !


      • Aristide Aristide 27 juin 11:16

        @Gégène

        Et accessoirement avait anéanti l’armée polonaise à Katyn et ailleurs ... Mais bon, c’est une sorte de reflexe russe qui perdure ...


      • Gégène Gégène 27 juin 11:21

        @Jean J. MOUROT

        oups pardon !
        c’est John Wayne dans « Le jour le plus long » qui nous a sauvés smiley

        et sinon, les américains d’origine japonaise envoyé en camps de concentration par les ricains, ça ne vous défrise pas plus que ça ???


      • Gégène Gégène 27 juin 11:26

        @Aristide

        à Katyn, ce n’est pas l’armée polonaise qui a été éliminée, mais les cadres officiers, l’élite, pas recommandables du tout !
        sinon, je veux bien qu’on tape sur les russes, mais Staline était géorgien !


      • Philippulus Séraphin Lampion 27 juin 11:43

        @Gégène

        « les américains d’origine japonaise envoyé en camps de concentration par les ricains »

        Ou cet épisode de la « libération » où 270 soldats texans encerclés ont été sauvés par près de 800 soldats d’origine japonaise du 442e bataillon d’Hawaï qui ont été sacrifiés.


      • Aristide Aristide 27 juin 12:31

        @Gégène

        à Katyn, ce n’est pas l’armée polonaise qui a été éliminée, mais les cadres officiers, l’élite, pas recommandables du tout !

        C’est cela, pas recommandables donc allez à la fosse commune. 

        sinon, je veux bien qu’on tape sur les russes, mais Staline était géorgien !

        Ce qui n’excuse en rien ce dictateur. Je parlais des russes, j’auarais du dire les soviets et leurs descendants .... Les russes sont comme tous les peuples, au pire complice sans savoir ou en voulant ignorer ... Nous avons notre part en 39-45 ... 


      • Aristide Aristide 27 juin 12:41

        @Séraphin Lampion

        Nul besoin de dédouaner les horreurs des uns par les horreurs des autres, nous avons nous aussi nos vraies saloperies dans les colonies comme on disait.


      • mmbbb 27 juin 13:15

        @Jean J. MOUROT Si Staline n avait pas envoyer à la casse pratiquement tout son état major en 1938, s il n avait pas envoyer tant d ingénieurs aux goulags, il y aurait eu certainement moins de morts russes durant cette guerre
        Les soldats russes qui refusaient de monter au front etaient tuer d une balle dans le dos par les agents du NKVD 


      • mmbbb 27 juin 14:29

        @Gégène et khrouchtchev était ukrainien d ou le bordel avec la Crimée ! 


      • Philippulus Séraphin Lampion 27 juin 15:08

        @Aristide

        ce raisonnement marche dans les deux sens, non ?


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 27 juin 15:28

        @Gégène
        Ce n’est pas parce que les Ricains ont fait des conneries (ou des saloperies) !qu’il faut absoudre Staline !


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 juin 10:32

        @Gégène
        « Staline nous a collectivement sauvé des griffes du nazisme ! »

        C’est grâce à Staline que Hitler a pu prendre le pouvoir. Voir à ce sujet mon article « Staline ouvre la voie à Hitler et à la liquidation des communistes allemands ». C’est gràce à Staline qu’Hitler a pu envahir rapidement la Russie après l’Ukraine jusqu’à Stalingrad. Il ne faut pas oublier le pacte Hitler/Staline. C’est malgré Staline que les peuples de l’URSS, au prix de millions de vies méprisées par le même Staline, ont réussi à faire reculer puis à vaincre les armées nazies. A quoi Staline a-t-il été utile si ce n’est à massacrer les peuples ? Rappelons que pendant la « grande terreur » qui a duré environ 500 jours il a fait fusiller en moyenne 1 500 personnes par jour et en a déportées 1 600 autres. Comment peut-on encore oser glorifier ce monstre ?


      • CHALOT CHALOT 27 juin 10:20

        Gégène ! Vous oubliez facilement que Staline a livré au moment du traité ignoble qu’il a signé avec Hitler des communistes allemands ! Staline a si bien fait en 41 qu’avant l’intervention des nazis sur le sol de l’URSS il avait décapité une partie des cadres de l’armée rouge !


        • Philippulus Séraphin Lampion 27 juin 10:48

          @CHALOT

          Pourquoi choisir un sujet qui divise votre propre camp plutôt qu’un sujet qui le rassemble ?


        • Gégène Gégène 27 juin 10:49

          @CHALOT

          non, je ne l’ignore pas, mais Staline est tellement trainé dans la boue par tous les bien-pensants que rééquilibrer un tant soit peu la balance est un minimum . . .
          vous allez aussi nous rappeler qu’il a abandonné son fils aux allemands ?


        • Gégène Gégène 27 juin 11:02

          @CHALOT

          vous semblez épris de justice et d’égalité, mais il ne vous vient même pas à l’esprit que toute cette hargne contre l’URSS et ses dirigeants n’est promue que pour éloigner les couches populaires de ce qui pourrait nuire à la ploutocratie  smiley


        • CN46400 CN46400 27 juin 11:08

          @CHALOT
          L’attaque contre l’Ukraine de Poutine est peut-être aussi une des leçons que Poutine a tiré du 22 juin 41. Staline a alors jugé que l’attaque préventive que certains conseillaient était interdite au « pays du socialisme » (cf Volkogonov), mais Poutine se fout du socialisme....


        • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 27 juin 11:12

          @CHALOT

          Bonjour Chalot

          Vous affirmez que « Staline a livré au moment du traité ignoble qu’il a signé avec Hitler des communistes allemands » 


           
          Pourriez vous être plus précis et indiquer les sources et les liens auxquels les lecteurs pourront se référer.

          Je vous en remercie par avance.

          Cordiales salutations


        • Aristide Aristide 27 juin 11:23

          @cettegrenouille-là


          Extrait :

          L’Union soviétique avait déjà déporté des prisonniers antifascistes vers l’Allemagne nazie avant la signature du pacte. En 1937-1938, une soixantaine d’exilés, parmi lesquels des juifs et des communistes, sont déportés. Les déportés comprenaient un jeune homme nommé Ernst Fabisch.

          Plus loin

          La plupart des déportés durant cette période étaient des exilés politiques, reflétant le profil des Allemands et des Autrichiens qui étaient restés en Union soviétique jusque là. Parfois, les autorités allemandes demandait l’expulsion de certaines personnes. À d’autres moments, cependant, les nazis ne semblaient pas très intéressés par les déportés.

          Des documents de l’ambassade d’Allemagne que l’historien autrichien Hans Schafranek cite dans son livre Zwischen NKWD und Gestapoillustrent ce dernier point. Dans la majorité des cas, les déportations se sont déroulées sans aucun geste réciproque des nazis pour transférer les prisonniers recherchés par les autorités soviétiques. Les déportations se sont poursuivies jusqu’en mai 1941, quelques semaines seulement avant l’opération Barbarossa, alors que les relations entre les deux États se détérioraient déjà.




        • CHALOT CHALOT 27 juin 13:36

          @cettegrenouille-là
          L’auteur JJ Marie est un historien rigoureux, ces faits sont dans son livre avec les sources, il faut savoir que l’auteur maîtrisant le russe est allé faire des recherches dans les archives de l’URSS qui sont accessibles :


        • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 27 juin 13:47

          @Aristide

          Bonjour.
          Merci pour le lien


        • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 27 juin 13:48

          @Rincevent

          Bonjour

          Merci pour les liens



        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 juin 11:00

          @CHALOT
          Vous avez entièrement raison. Jean-Jacques Marie est l’historien français le plus compétent en ce qui concerne l’histoire de l’URSS. Il a notamment écrit des biographies de Staline, Trotsky, Lénine, Khrouchtchev. Vous avez aussi raison de souligner que personne ne peut prétendre être compétent à propos de la Russie sans maîtriser la langue Russe. Jean-Jacques Marie est détesté par Annie Lacroix Riz qui n’a de cesse que de vouloir minimiser les critiques sur Staline en maîtrisant très bien les procédés staliniens.
          Cependant, j’aurais tout de même des critiques à formuler contre Jean-Jacques Marie. Je l’ai vu dans une réunion des enseignants de l’OCI qui était présidée par Stéphane Just (lequel n’était pas enseignant mais employé de la RATP). J’ai entendu Stéphane Just lui expliquer qu’il disait des choses intéressantes mais qu’il procédait à l’inverse de ce qu’il faut faire quand il partait de l’examen de la politique des staliniens dirigeants le SNES pour arriver à la politique de la bourgeoisie. Jean-Jacques Marie respectait ce grand dirigeant de l’OCI qu’était Stéphane Just. Mais, plus tard, il a laissé Lambert exclure Stéphane... Dans ses livres sur le trotskysme, Jean-Jacques Maris ne cite jamais le nom de Stéphane Just alors qu’il sait très bien l’importance qu’il a eue.


        • moderatus moderatus 27 juin 11:43

          Bonjour Chalot,

          Merci pour votre article qui dénonce la barbarie du Stalinisme 

          J’avais écrit un article sur ce sujet en regrettant qu’on n’ait pas fait le procès du stalinisme comme on a fait celui du nazisme.


          • Philippulus Séraphin Lampion 27 juin 12:05

            @moderatus

            Et le procès du franquisme, du mussolinisme et du pinochétisme ?


          • Aristide Aristide 27 juin 12:27

            @Séraphin Lampion

            Allez-y, vous pouvez nous donner un éclairage sur ces avatars de la dictature et accessoirement y ajouter notre démocratie et je ne sais quel autre régime politique !!!


          • Philippulus Séraphin Lampion 27 juin 15:09

            @Aristide

            en effet


          • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 27 juin 15:30

            @Séraphin Lampion
            On l’a fait, non ?


          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 juin 10:45

            @Séraphin Lampion
            La barbarie des uns n’excuse pas la barbarie des autres et il n’y a pas ni petits massacres ni petits massacreurs. Les nombres sont cependant des données de la réalité et Staline est imbattable... Je parle des personnes physiquement éliminées sciemment. D’autres chiffres, extrêmement variables, font état du nombre de morts dont serait responsable, directement ou indirectement, tel ou tel dictateur.


          • wagos wagos 27 juin 11:43

            Et j’ai crié-é-pleuré-é -Staline pour qu’il revienne ...( emprunté à Aline ).... smiley


            • Aristide Aristide 27 juin 12:28

              Sa notoriété est grande, il a droit à 105 millions de références sur google, soit huit fois plus que Mélenchon


              Savoureux, deux indicateurs de notoriété : Google et Mélenchon !!! Il faut savoir se servir des deux !!!

              Deux remarques sur ce choix étonnant :

                la recherche Google a des pièges : Jean-Jacques Marie en recherche donne même plus 114 millions, surement que les prénoms participent à ce succès, le nombre de jean-jacques et de marie mais si on ajoute les guillemets « jean-jacques marie » tombe à 536.000 si on rajoute le mot historien on tombe à quelques 20.600.

                Mélenchon en notoriété, je connaissez le degré Celcius, ou l’Ampère, le Volt ou le Watt, etc ... mais là établir une unité de mesure de la notoriété à partir de Mélenchon, faut le faire. Un admiration non dissimulée de ce prophète du camp du bien ? 


              • Gégène Gégène 27 juin 18:38

                « Sa notoriété est grande, il a droit à 105 millions de références sur google »

                -si l’on tape simplement le prénom + le nom, 93 millions de résultats

                -si on tape entre guillemets pour n’avoir que l’intitulé demandé (pour éviter toutes les Marie Machin et les jean-jacques Chose, on tombe à 560 000 résultats

                -si on développe, on tombe à 107 résultats

                si on enlève par ex. l’artiste peintre, j’ai pas fait le compte, mais bon smiley


                • Luniterre Luniterre 29 juin 23:15

                  Selon l’institut de sondage Levada, généralement considéré comme anticommuniste et pro-occidental :

                  « Près des trois quarts des Russes ont une opinion positive de Staline. Et pas loin de la moitié pensent que la répression stalinienne était justifiée au vu des résultats obtenus. »

                  http://www.slate.fr/story/175929/russie-sondage-staline-opinion-positive-regime-sovietique

                  Pourtant concernés directement, et donc sans négationnisme non plus à l’égard de la répression, les Russes n’ont donc pas du tout la même évaluation de leur passé que les historiens occidentaux.

                  Les historiens occidentaux, trotskystes, comme JJ Marie, ou ex-trotskystes, comme Nicolas Werth, font souvent un travail de recherche intéressant et utile, mais ils le réinterprètent, ensuite, en fonction de leurs motivations idéologiques anticommunistes et russophobes actuelles, en réalité.

                  Et actuellement ce biais, avec en outre le sous-entendu à peine voilé assimilant Poutine à Staline, contribue « opportunément » à la russophobie ambiante impulsée et attisée par le système banco-centraliste otanesque.

                  Il ne s’agit pas pour autant de justifier les erreurs du passé mais précisément de les remettre dans le contexte historique de l’époque pour en comprendre les causes réelles et en tirer les leçons.

                  Luniterre


                  • Le bébé de Macon Le bébé de Macon 29 juin 23:32

                    @Luniterre
                    Oui, bien d’accord. Il faut bien comprendre aussi que le Français pense que Waterloo est un défaite. Y’a que là qu’on enseigne ça.


                  • Antoine 5 juillet 13:31

                    Staline, à peine une caricature de Poutine, fourbe, menteur, sans humanité et ainsi en totale contradiction avec le discours, bref une saleté et parfois adulé, un comble !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité