• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Deux petites dames vers le Nord » de Pierre Notte au théâtre de La (...)

« Deux petites dames vers le Nord » de Pierre Notte au théâtre de La Pépinière Opéra

En partant d’un sujet émotionnel et intime, Pierre Notte a écrit une pièce déjantée où l’affection de deux sœurs trouvent un exutoire à l’emprise familiale qu’elles vénèrent autant qu’elles redoutent.

Si la maladie et la mort de la mère presque centenaire en sont le prétexte, c’est davantage la problématique des liens qui les unissent toutes trois à leur père reposant dans un cimetière aux environs d’Amiens qui prendra l’ascendant sur leur volonté brimée de profiter de la vie.

Aussi, pour se soulager du poids indicible de leurs sentiments et ressentiments, autant transgresser toutes les convenances et se lancer à corps et esprit perdus dans des tribulations de plus en plus insensées pour retrouver, telle une aiguille dans une botte de foin, la tombe dont elles ne connaissent que quelques indices topographiques.

A entendre les noms de lieux précis en Picardie dont il est originaire, Pierre Notte est de toute évidence impliqué personnellement dans ce périple.

A la manière d’un road-movie, la scène de la Pépinière Opéra va être le théâtre d’une succession de situations abracadabrantes dont chaque saynète constituerait une phase de catharsis relationnelle à travers laquelle les deux sœurs retrouveraient à leur insu, mais en grande complicité, les jeux délirants de l’enfance.

La boîte de Pandore étant ainsi offerte à un imaginaire sans limites, c’est peu de dire que Catherine Salviat et Christine Murillo, par ailleurs sœurs également dans leur vie privée, prennent un malin plaisir à composer deux personnages féminins qui n’auraient rien à envier à des " Pieds nickelés".

Ayant passé l’une et l’autre de nombreuses années à servir la Comédie-Française, ce n’est que justice de pouvoir enfin s’éclater au vu de tout le monde...

C’est à ce titre que la mise en scène de Patrice Kerbrat est particulièrement réjouissante, car il n’est pas certain que la thématique de Pierre Notte, elle, soit totalement aboutie.

En ne s’affranchissant pas résolument des scrupules familiaux, l’oppression se maintient à fleur de peau sans jamais se résoudre autrement qu’en faisant tourner en rond la dérision.

Pourrait-il y avoir, en effet, une réelle satisfaction là où subsisterait une gêne latente, celle de l’auteur, contrastant avec la délectation extravertie des comédiennes ?

Photo © Chantal Delapagne / Palazon 2008
DEUX PETITES DAMES VERS LE NORD - ** Theothea.com - de Pierre Notte - mise en scène : Patrice Kerbrat - avec Catherine Salviat & Christine Murillo - Théâtre de La Pépinière Opéra -


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires