• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Entre Loire et Loiret : 3

Entre Loire et Loiret : 3

Carnet de bord et de doute

La Première

Étant de spectacle en un autre endroit, j’arrive juste à l’heure. Il fait un froid de canard, je m’attends à trouver un parterre clairsemé et surprise, le théâtre est plein. Les spectateurs ont bravé le froid, se sont munis de couvertures pour affronter les frimas de cette fin d’été aux allures hivernales. Quelle belle surprise.

Je découvre également que l’attente se passe dans un silence agrémenté d’images muettes. J’admire la patience du public et m’interroge sur l’opportunité de venir leur conter quelques histoires. Je préfère de très loin ça à l’inaction. Il me faudra saisir le metteur en scène de cette suggestion.

Le spectacle débute par quelques publicités sur l’écran. Je m’amuse de cette concession faite aux réalités économiques. Il est vrai qu’une telle organisation suppose moyens et aides. Les annonceurs permettent sans doute de demander un tarif acceptable. Ce sont les impératifs économiques, je préfère n’en rien dire.

Cette fois, c’est parti. Le froid sans doute, les quelques gouttes qui tombent également, rendent le public amorphe, silencieux. Je suis inquiet de leur manque de réaction. Pas un bruit, l’écoute est attentive, totale. Il est vrai que le climat pousse au repli sur soi, à l’absence d’exubérance. Apprécient-ils vraiment ?

Sur le plateau, les figurants sont parfaits. Il est bien loin le temps des hésitations, du manque de conviction. Le fait de jouer devant un public leur donne du talent. Ils se meuvent avec conviction tandis que les hommes de l’ombre remplissent parfaitement leurs différentes missions. Cette fois, c’est pour de vrai et chacun s’emploie à répondre aux attentes. Je devine la satisfaction intérieure de notre metteur en scène, il avait raison, tout va mieux le moment venu.

J’attends. Le temps est long pour une partition de dix minutes. Les pieds nus, je suis frigorifié. Je me découvre impatient et mauvais public. Voir trois fois de suite la même histoire me lasse. J’aime l’improvisation, les surprises, les nouveautés et là , tout est dans la boîte. Nous ne sommes que deux à intervenir en direct, en dehors de la bande son. C’est pour moi, la limite à ce genre de spectacle, l’absence de surprise.

Mon ami le slameur entame son numéro. Il est parfait. Je sais que mon tour est proche. J’espère qu’il n’oubliera pas de remonter au plus vite le micro HF que l’on se partage. Cette fois, il est au courant. Il a été parfait. Le serai-je à mon tour ? Je n’ai pas le temps de m’en inquiéter, c’est à moi de jouer.

Voilà qui est fait. Je ne suis pas satisfait de ma prestation. J’aurais aimé mettre encore plus de fantaisie dans mon intervention pour contrebalancer un texte que je juge trop sérieux. Moi même je suis pris par la gravité du propos. Il me faut retenir la leçon et apporter encore des modifications dans ma manière d’aborder ce solo.

Je dois rentrer dans le conte, accepter de ne pas faire le tour de tous les petits métiers, prendre le temps de rentrer dans le récit. Je sais que rien n’est mieux pour moi que l’improvisation. Je me laisserai porter par mon instinct la fois prochaine. Le final approche, la pluie nous a épargnés pour ainsi dire. Le feu d’artifice peut exploser dans le ciel glacial.

Tous les figurants se retrouvent sur scène. Nous n’avons jamais été aussi nombreux. Je perçois une véritable fierté d’avoir réalisé ce prodige. Je reste un peu à l'écart. Je n’ai pas tant de mérite qu’eux. Ils se sont impliqués pleinement dans l’aventure, sans contre-partie ni savoir faire. Bravo les amis.

Figurantement leur

Documents joints à cet article

Entre Loire et Loiret : 3

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • juluch juluch 28 septembre 17:38

    On voit que ça c’est bien passé, vu aussi sur facebook une de vos démonstration.... smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires