• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Entre rêves fantastiques et réflexions métaphysiques...

Entre rêves fantastiques et réflexions métaphysiques...

Les œuvres de Jacqueline ROUAULT-ROSSO se présentent comme une galerie d’archives imaginaires, surréalistes, où passé et présent se répondent dans de savants jeux de miroirs aux réflexions subtiles qui nous projettent irrésistiblement vers le futur.

Chacune de ses toile est une pièce de théâtre en plusieurs actes, les personnages n’y sont présents que par leur absence et le décor, seul, nous propose la narration de l’intrigue cachée.

De ses tableaux émane une atmosphère onirique qui s’incarne dans des temples antiques, des figures féminines statufiées où la vie ne s’exprime que par quelques accessoires savamment oubliés, des compositions qui trompent l’œil et des paysages rêvés qui trompent l’esprit pour mieux y retrouver les souvenirs enfouis d’une existence antérieure, lorsque l’on habitait sous de vastes portiques : voluptés, calmes parfois mais parfois torturées, secrets douloureux à approfondir, piliers majestueux pareils aux grottes basaltiques, images solennelles et mystiques de cieux de nuages ou d’orages.

Ces créations déclenchent en cascade, par le biais de la synesthésie chère à Baudelaire et Rimbaud, de bien curieuses correspondances : odeurs fraîches ou capiteuses de roses oubliées, parfums de femmes disparues derrière les temples et les promontoires, musiques douces et entêtantes, rêves d’amour en quadruples croches de Chopin ou de Liszt, grondements lointains de tambours assourdis façon gnossiennes de Satie, courageusement faciles et complaisamment solitaires…

On pense aussi aux paradoxes concis, aux associations fulgurantes et aux perplexes couloirs de José-Luis Borgès… Regards absents, yeux inutiles, « Tu deviendras aveugle. Mais ne crains rien, c’est comme la longue fin d’un très beau soir d’été »…

Ces toiles vous embarquent dans de tacites invitations au voyage, mon enfant ma sœur songe à la douceur… Périples hors du temps, villes mythiques inaccessibles autrement qu’en songe, mystérieuses cités des immortels dont le lyrisme s’exprime en finesse et en glacis de bleus tendres et de rouges profonds, de roses chatoyants et de verts mordorés…

La technique, inspirée des écoles Flamande et Italienne du XVIème siècle, consiste à peindre la toile ou le papier marouflés sur du bois, ce qui permet de poncer chaque couche picturale en laissant apparaître les précédentes. Le regard du spectateur traverse ainsi ces différentes strates de peinture appliquées selon la technique du glacis qui donne, dans une subtile alternance de transparence et d’opacité, un effet unique de profondeur tout de nuances et de finesse…

Quant aux titres de ces œuvres, aussi inspirés qu’ésotériques, ils sont autant de sésames s’ouvrant sur un univers surréaliste nourri de multiples références, mais où le peintre imprime une personnalité unique, dans un improbable voyage visuel : « La porte dissimulée », « Retour vers Arcadia », « Terra Incognita », « Vers l’Inattendu », « Investigations Singulières », « L’étrange Appel », « Mémoire pour un Souvenir Enseveli », "Fragments de songes gothiques"...

Laissez-vous entraîner : vous serez subjugué par les peintures de cette artiste à la sensibilité toute contemporaines qui traduit l’ambigüité de l’être en devenir dans un siècle en pleine mutation, ouvert à l’inconnu de l’intemporalité… 

Entre souvenirs rêvés des mythologies méditerranéennes, fastueux drapés de la renaissance Italienne, labyrinthes insondables et perspectives en abîmes, s’ouvriront pour vous un paysage mental proche du fantastique, un monde parallèle, un univers sans frontières où s’opposent le temps et l’espace, où se mêlent les siècles et les modes, où s’affrontent des interrogations navigant du trop-perçu au non-dit…

On ne résiste pas à leur étrange fascination !

http://apps.facebook.com/tripwow/ta-070b-1c94-de5a?fg=1

Documents joints à cet article

Entre rêves fantastiques et réflexions métaphysiques... Entre rêves fantastiques et réflexions métaphysiques... Entre rêves fantastiques et réflexions métaphysiques... Entre rêves fantastiques et réflexions métaphysiques... Entre rêves fantastiques et réflexions métaphysiques... Entre rêves fantastiques et réflexions métaphysiques... Entre rêves fantastiques et réflexions métaphysiques...

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Gollum Gollum 2 janvier 2013 16:10

    Superbe ! Un mélange de Paul Delvaux et de Nicolas Poussin. Je ne connaissais pas. Merci pour cette.. initiation smiley


    On peut finir de se régaler ici : http://rouaultrosso.monsite-orange.fr

    • Caroline Courson Caroline Courson 2 janvier 2013 17:01

      N’est-ce pas Gollum, que c’est beau ? Dommage qu’il n’y ait pas ici beaucoup plus d’amateurs...

      Merci pour cette visite et cette précision !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires