• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Éric est-il un prénom français ?

Éric est-il un prénom français ?

Eric le Rouge

(ci-dessus : statue de l'explorateur viking Eric le Rouge, en Islande)

En France, le prénom Éric est l'un des plus populaires parmi les hommes, en particulier chez ceux de la génération X, nés au soir des Trente Glorieuses. Il n'existe pas de statistiques précises et fiables quant au nombre d'hommes ainsi appelés. Le site Polotologue.com affirme que 2531 personnes porteraient le prénom Éric, ce qui est en toute vraisemblance bien inférieur au nombre réel. Le site Prénoms.com annonce, quant à lui, le chiffre de 301 000, qui semble exagérément élevé.

En tous cas, le prénom Éric est répandu dans notre pays où il a été popularisé durant l'après-guerre. Parmi les personnalités portant ce prénom, on peut citer l'acteur Éric Judor, le footballeur Éric Cantona, le navigateur Éric Tabarly et l'ancien ministre Éric Woerth. Ce prénom peut aussi se combiner avec d'autres, comme, par exemple dans le cas de l'écrivain Éric-Emmanuel Schmitt et de l'entrepreneur Jean-Éric Valli. Le prénom Éric a son pendant féminin Erica ou Erika.

Éric figure dans le calendrier à la date du 18 mai, de quoi satisfaire les thuriféraires des "prénoms français". Minute papillon, les choses ne sont pas aussi simples… Le prénom Éric n'a en fait rien de français, n'étant apparu dans l'Hexagone que dans les années 30-40.

C'est en Scandinavie qu'apparaît le prénom Éric qui, en vieux norrois, se disait Aeiríkr. Dans la langue des Vikings, ce prénom était associée à la noblesse et à la bravoure. Son étymologie combine les mots "rik" (roi, souverain) et le préfixe augmentatif "aei" qui serait une déformation du proto-germanique "ainaz" (unique, total) ou, selon certains, du proto-norrois "aiwaz" (toujours, éternel). Qu'on le traduise par "souverain unique" ou "roi éternel", ce prénom renvoie donc à l'idée de domination, d'autorité et de pérennité.

Ce prénom aux accents monarchiques fut ainsi porté par quatorze rois suédois, sept rois danois et quatre rois norvégiens. Éric de Poméranie (1382-1459) ayant cumulé ces trois couronnes sous le nom d'Éric IV de Norvège, Éric VII du Danemark et Éric XIII de Suède. Chef de guerre autoritaire mais piètre politicien, ce roi méconnu par l'historiographie française régna durant plusieurs décennies sur un empire englobant la totalité de la Scandinavie, le Groenland, le sud de la Finlande, la Carélie et le nord de la Pologne. Mais c'est un autre Éric qui a laissé une plus grande postérité dans l'histoire : Eiríkr Þorvaldsson (Éric fils de Thorvald) ou Eiríkr Rauði (Éric le Rouge). Fils du noble norvégien Þorvaldr Asvaldsson, Éric naquit aux alentours de 950 dans une Norvège en proie aux querelles intestines : durant l'une d'entre elles, son père massacre plusieurs hommes ce qui lui vaut d'être banni du royaume et de quérir fortune par mer. Arrivé avec sa famille en Islande, Thorvald, y meurt vers 980, laissant sa fortune à son fils Éric qui – tout aussi turbulent que son père – finit par s'attirer la colère de l'Althing (assemblée du peuple) qui le bannit pour une durée de trois ans suite à une accusation de vol et de meurtre. C'est ainsi qu'Éric le Rouge, naviguant vers l'ouest, découvre le Groenland et s'y installe avec ses enfants dont Leif Erikson (970-1020) qui sera le premier Européen à poser le pied sur l'Amérique aux alentours de l'an mil.

Ce prénom fut porté par bien d'autres guerriers vikings moins connus qui déferlèrent sur l'Occident avec leurs drakkars rapides comme l'éclair entre le VIIIème et le Xème siècles. La férocité des Vikings a été largement exagérée par les moines qui ont saisi au vol l'occasion d'en faire des envoyés de Dieu (ou du Diable, selon les versions) chargés de châtier une Chrétienté relâchée et débauchée. Ce procédé avait déjà été utilisé par les Chrétiens au Vème siècle à propos des Huns surnommés "fléaux de Dieu". Cela n'empêche que les Vikings ont bel et bien été des envahisseurs ayant à leur actif plusieurs villes incendiées, des dizaines de monastères pillés et des milliers de morts ou de prisonniers réduits en esclavage. Si d'aucuns statuent que certains prénoms musulmans ne seraient pas autorisables car véhiculant un message hostile à la France, ils seraient bien avisés d'exercer la même sévérité envers les prénoms nordiques qui furent ceux de pilleurs et d'envahisseurs invétérés dont le nombre de victimes en Francie excède largement celles de l'islamisme.

En France, le prénom Éric n'a fait son apparition que dans les années 1930, largement popularisé par la série de romans pour jeunesse Le Prince Éric dont l'auteur, Serge Dalens, devint dans les années 1980 membre du conseil scientifique du Front National et dont l'illustrateur, Pierre Joubert, était un maurrassien membre des Camelots du Roi. Le Prince Éric est une suite de quatre romans parus entre 1937 et 1946 racontant les tribulations et l'héroïsme d'un jeune prince blond monté à quinze ans sur le trône de la principauté de Swedenborg, entouré de courtisans, d'intrigants, d'affairistes et d'espions (à commencer par son ministre, un bulgaro-hongrois nommé Tadek) qui tentent de le manipuler, de l'assassiner ou de lui ravir sa couronne ; une couronne que le jeune Éric parvient à garder grâce à l'adjuvance de ses amis français qui l'aident dans son combat pour la justice et contre le communisme. Une intrigue bien naïve pour ces "romans de garçons" comme l'auteur lui-même qualifiait ses ouvrages, n'imaginant pas qu'une fille puisse lire et aimer un roman d'aventures.

Dans la tourmente de la guerre, les romans simplistes de Dalens ont néanmoins eu du succès auprès d'une jeunesse lassée par la gravité et désireuse d'évasion. Si bien que le prénom Éric, jusque là extrêmement marginal, a été donné à des milliers de garçons nés après la guerre. Le pic ayant été atteint dans les années soixante. Aujourd'hui, ce prénom n'est guère plus populaire. Le site Prénoms.com le classe à la 32796ème place. Seuls quinze enfants auraient été nommés ainsi en 2017. L'étoile des Éric semble avoir bel et bien pâli.


Moyenne des avis sur cet article :  1.93/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Jonas Jonas 23 septembre 2018 12:03
    « Éric est-il un prénom français ? »

    Bien sûr.
    Éric est un prénom commun de la civilisation occidentale gréco-latine christianisée depuis plus de 1000 ans (Éric figure dans le calendrier catholique, Saint Éric, évangélisateur et patron de la Suède au XIIème siècle).
    Tout comme on donne des prénoms bibliques d’origine hébraïque aux français depuis 15 siècles (Marie, Matthieu, Michel, David, Jean, Sarah, Simon, Pierre, Elisabeth,...), ou latin (Marc, Augustin, Valentin, Victor, Benoît, Romain,...) ou grec (Albert, Agathe, Angélique,...)


    • Jonas Jonas 23 septembre 2018 12:08

      @Jonas
      Correctif : Pierre est d’origine grecque.


    • hunter hunter 23 septembre 2018 12:10
      Chers camarades, ayant posté ci-dessus,

      N’oubliez pas que l’auteur se définissait il y a peu comme « ami de l’islam » ( bien que païen...cherchez la cohérence), donc Monsieur est en extase devant la religion de paix et d’amour ( parlez-en aux moutons de l’aïd, et aux animaux égorgés à « l’halal », en masse dans les abattoirs, et ce en VIOLATION ABSOLUE des lois françaises sur la souffrance animale...), donc pour lui bien entendu, Mohamed, Farida et Touffik, sont des prénoms purement français, donnés ici depuis des siècles et des siècles....

      D’autant que comme le dit ma vieille pote Villi, (dont je salue le retour, victime régulière de l’ostracisation de post, due à la grande théorie gauchiste de la liberté d’expression « pas de liberté pour les ennemis de la liberté ») Monsieur l’auteur dans ce domaine, semble être commandé par son vît, qu’il réserve comme le raciste Mélenchon, au fantasme du gogochon * local honteux, j’ai nommé la beurette...

      Monsieur Nicolas, est un collabo de la teub, si vous me pardonnez cette vulgarité.....

       smiley

      C’est étonnant, parmi tous les anciens de mon village, aucun ne répond à ces prénoms.....sans doute un odieux complot sioniste, mais c’est un autre débat !

      Donc bien entendu, un individu comme Zemmour, qui joue son rôle et va vendre soyons-en surs, un paquet de bouquins, est forcément l’ennemi de notre « ami de l’islam » !

      CQFD !

      Sur ce Adishatz, et bon dimanche !

      H/

      * : Villi a tous les droits d’auteur....

      • hunter hunter 23 septembre 2018 13:33

        @martial


        Parfaitement exact, ils préfèrent attaquer des boucheries « non halal » ( je fais dans le politiquement correct« ), parce que dans le cas contraire, ces petits gabarits vont se prendre une bonne vieille torgnole de la part de l’occupant de la boucherie islamiste, et bien entendu, aucun pandore ne sera là pour les aider !

        Ces petits gauchistes antifas, prouvent encore leur bêtise crasse...la religion islamique est la pire religion pour les animaux, les maghrébins jettent des chiens vivants dans des camions bennes à ordures avec broyeurs, les ânes sont matraqués comme un bobo ne peut l’imaginer, les chameaux idem ( en plus, ils les bouffent...) les bêtes de boucherie sont égorgées sans ménagement et sans considération pour la souffrance (remarque, ils font la même chose avec le kouffar bipède...pour eux, aucune différence), cette religion est une religion morbide, qui ne se justifie que par la haine, l’intolérance, et la volonté de détruire tout ce qui n’est pas de son engeance, pour s’imposer !

        C’est une religion de barbares, et à l’heure où on essaie chez nous, de faire quelques progrès dans ce domaine, en même temps, on donne le pays à ces sauvages, qui ne repectent pas la vie, à part celle de leurs »frères" en barbarie !

        Bien entendu tout le monde sait comment cette religion traite et considère les femmes, pas besoin de disserter...

        Mais nos braves gauchistes féministes et nobordéristes, encouragent l’islam, au nom des droits de l’homme ....la connerie et l’incohérence du gauchiste, est tel l’univers, en expansion perpétuelle et illimitée !

        Adishatz

        H/


      • Jonas Jonas 23 septembre 2018 13:51
        @martial

        Pia Shazar, présidente de l’association pour l’égalité animale en Suisse explique pourquoi l’abattage rituel halal ne doit pas être pris pour cible par les militants anti-spécistes :
        « Au vu du contexte d’islamophobie inacceptable dans lequel nous vivons, taper sur une population déjà stigmatisée ne serait vraiment pas anodin. De plus, tenir un discours critiquant l’abattage rituel en particulier risquerait d’être relayé par des mouvements xénophobes, ce que nous voulons éviter à tout prix. »
        "C’est envisageable pour un Suisse de classe moyenne supérieure d’arrêter de consommer des produits animaux, ça l’est moins pour une personne noir"


      • hunter hunter 23 septembre 2018 14:15

        @Jonas


        Comme à l’habitude, votre choix de citation et d’argumentaire est remarquable !

        en effet, la dame indirectement, fait preuve d’un racisme incroyable, car elle fait bien comprendre qu’un suisse blanc et relativement nanti, est capable d’aborder ce problème de la souffrance animale, alors « qu’une personne noire » ( je cite la dame), visiblement ne l’est pas !

        Si ce n’est pas faire un classement de capacités de réflexion où la notion de race prédomine, expliquez-moi ce que c’est .

        En plus, n’est-il pas universellement admis au sein de la clique du politiquement correct mondial, qu’il n’y a pas de races ?

        Ces gens m’étonneront toujours.

        D’ailleurs, je trouve complètement idiot d’amener ici la couleur de peau, étant donné que je connais des personnes noires, qui se posent aussi ces questions...il est vrai qu’en majorité largement établie, ces dernières ne se réclament pas de la religion du chamelier fou !

        Comme c’est étrange non ?

        Il serait amusant que cette dame suissesse si bien pensante, en vienne à se prendre un joli procès en racisme déclaré ( ce qui dans l’absolu est vrai ), étant donné qu’il eut été préférable d’utiliser le terme « musulman » à la place de l’adjectif noir !

        Encore une fois, et avec cet à-propos et cette précision qui sont les vôtres, vous faites la démonstration combien le bien-pensant gauchisant, par ses propres propos, démontre chaque jour son inconsistance, son inconséquence et sa bêtise crasse  !

        Une simple analyse logique et sémiologique des propos bien-pensants,suffit à comprendre la valeur de leurs pauvres idées......le néant absolu, la contradiction permanente, la maladresse, en un mot la pure connerie !

        Adishatz

        H/



      • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 23 septembre 2018 14:28

        @hunter

        Bonjour

        J’aime beaucoup vos commentaires mais celui-ci me consterne profondément : ce serait se méprendre que de faire de moi un « amateur de beurettes » et de réduire à cela ma pensée politique.

        Croyez-vous vraiment je défends les droits des Musulmans pour séduire les filles ? En vertu des règles islamiques, une femme musulmane n’a pas le droit d’avoir des relations avec un non-musulman. Donc, à moins de me convertir, je n’ai aucune chance avec ce que vous appelez les « beurettes » (un terme que je trouve d’ailleurs assez malheureux : je préfère celui de « femmes orientales »). Et puis, il y a sans doute d’autres stratégies pour séduire que de prendre la plume sur Avox. smiley En outre, je n’ai jamais attaché d’importance à l’appartenance ethnique ou religieuse des femmes, je suis attiré selon le charme naturel de la personne et non en fonction de son origine ethnique ou de sa confession.

        Si je « défends » les Musulmans, c’est tout simplement parce que je suis voltairien et libéral : à ce titre, même si je ne suis pas d’accord avec certains postulats de l’islam, je défends leur droit de les dire publiquement, tout comme j’ai « défendu » Zemmour dont je déteste les idées. En fait, je ne défends pas ces personnes là mais simplement la liberté d’expression. Oui, Médine avait le droit de chanter, tout comme Zemmour a le droit de débiter ses absurdités. Si ces discours nous paraissent erronés ou haineux, c’est avec les idées que nous devons les combattre et non par la judiciarisation ou le musellement des avis divergents. Je suis pour une liberté d’expression totale : islamistes, fascistes, communistes, anarchistes, sionistes, athées sado-masochistes, végans... toute opinion doit pouvoir être dite sans craindre une condamnation judiciaire ou une mort sociale : c’est ensuite au tribunal de l’Histoire de juger qui a raison ou tort, mais aucune autorité médiatique ou politique ne saurait s’arroger ce droit sous peine de sombrer dans l’hubris. Je suis sûr que si des islamistes étaient invités à la télé et si on leur donnait l’occasion de débiter leurs doctrines, beaucoup de jeunes s’en détourneraient après avoir vu la véritable nature de cette idéologie. C’est justement en bannissant certaines idéologies et en les cantonnant dans une zone interdite que l’on attise l’attrait envers celles-ci. 

        En tant que libéral, je défendrai la liberté d’expression pour les pires idéologies s’il le faut. Le chrétien conservateur Bernanos a défendu les communistes espagnols ; Noam Chomsky (anarcho-socialiste et de confession juive) a défendu la liberté d’expression pour des auteurs négationnistes d’extrême-droite ;Tocqueville (libéral de droite et plutôt orléaniste) a défendu des députés de gauche anarchiste lorsque le pouvoir les inquiétait ; l’historien de droite Henri-Irénée Marrou a défendu Maurice Audin et les Algériens torturés par l’armée française... Ces personnes ne partageaient pas les idées de ceux qu’ils défendirent, parfois ils en étaient même les adversaires, mais ils ont fait le choix de suivre la maxime prêtée à Voltaire : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous puissiez le dire ».

      • hunter hunter 23 septembre 2018 14:55

        @Nicolas Kirkitadze


        Cher Nicolas,
        Je vous remercie de votre intervention, et je salue en vous, quelqu’un qui ne censure pas les commentaires, ni ne pratique l’ostracisme envers ceux qui s’opposent à lui :vous êtes en ce sens un exemple, et l’honnêteté intellectuelle que j’essaie de pratiquer à son maximum, ( mais j’ai des failles, « I’m only human... »), implique que je dois vous reconnaître ces qualités !

        En ce sens, vous êtes un vrai libéral, vous appliquez bien ces principes.

        Pour en revenir à votre potentielle attirance pour les beurettes ( majoritairement ayant des origines maghrébines, donc le terme de « femmes orientales » ne me semble pas à-propos...enfin c’est un autre débat), c’est en fait une petite boutade, en rapport avec les interventions de ma vieille pote Villi, et effectivement, une femme musulmane ne doit pas s’apparier à un kouffar...ce que vous êtes, puisque revendiqué païen, donc infidèle...et moi aussi !

        La seule différence entre vous et moi, c’est que vous ne considérez pas que nous sommes en guerre, que l’islam mène ici une guerre de conquête accrue, avec l’aide de tout ce qui possède un peu de pouvoir sur cette terre, et qui n’est pas (loin de là ), d’obédience islamique !

        Mais je vous comprends, en tant que libéral, vous pensez que tout ça va s’harmoniser ( oserai-je... ? allez, j’ose "comme par l’opération du saint-esprit), et que toutes ces broutilles vont s’harmoniser, dans une sorte de société idéale t libérale, où tout le monde se retrouvera dans l’entreprise, la consommation, la croissance....bref toutes ces données que nous connaissons tous ici.

        Vous êtes parfaitement logique, je comprends votre position.

        C’est là notre différence essentielle, c’est en fait grosso modo tout ce sur quoi nous achoppons !

        Nous aurons l’occasion d’en rediscuter, puisque vous, contrairement à beaucoup ici, vous ne me censurez pas !

        Donc merci pour votre comportement ; c’est sans doute pourquoi je peux discuter avec des libéraux, mais très très rarement avec des gauchistes !

        Adishatz

        H/

      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 23 septembre 2018 14:56
        @Nicolas Kirkitadze

        « Si je « défends » les Musulmans, c’est tout simplement parce que je suis voltairien et libéral ... »

        Ca fait penser à un antipéciste qui « défendrait » les honorables membres de l’Association Amicale des Amateurs d’Andouillette Authentique (AAAAA).

      • Jonas Jonas 23 septembre 2018 15:19
        @Nicolas Kirkitadze « Si je « défends » les Musulmans, c’est tout simplement parce que je suis voltairien et libéral »

        Voltaire, emblématique représentant de la philosophie des Lumières était raciste, intolérant, misogyne, et un antisémite obsessionnel.
        Il n’hésitait pas à calomnier dans ses pamphlets ceux qui le critiquaient (Maupertuis en sait quelque chose).
        Tous ceux qui ont tenté de le critiquer par écrit, ont été harcelés et incarcérés, Voltaire conduisant parfois PERSONNELLEMENT, avec le commissaire, les opérations policières d’arrestation ou d’audition de ses contradicteurs (Phélizot, Mairault, Pierre-Charles Roy, Louis Travenol).

        Voltaire était un fervent antichrétien, car il n’admettait pas l’idée « ridicule » qu’un noir puisse être à l’égal d’un européen, comme le prétend l’Église, qui considère tout Être humain aimé de Dieu.
        Voltaire plaçait en effet sur l’échelle des races, le noir africain comme inférieur au macaque.

        De ce type de doctrine (Lumières) qui ont fait table rase de la religion chrétienne, ont émergé tous les totalitarismes athées du XXème siècle (marxisme, communisme, léninisme, trotskisme, socialisme, national-socialisme, stalinisme, castrisme, maoïsme,...) ayant engendré plus de 80 millions de morts (extermination de femmes, enfants, vieillards) en moins d’un siècle.


        « C’est à regret que je parle des Juifs : cette nation est, à bien des égards, la plus détestable qui ait jamais souillé la terre. »
        Voltaire - « Dictionnaire philosophique » « Tolérance », section I (1765).

        « Les hommes en général ont des organes plus capables d’une attention suivie que les femmes. »
        « La supériorité masculine est une chose entièrement naturelle. »
        Voltaire : « Dictionnaire philosophique » - Génèse (1764)

        « La race des nègres est une espèce d’homme différente de la nôtre, comme la race des épagneuls l’est des lévriers. La forme de leurs yeux n’est point la nôtre, leur laine noire ne ressemble point à nos cheveux, et si on peut dire que leur intelligence n’est pas d’une autre espèce que notre entendement, elle est fort inférieure. Ils ne sont pas capables d’une grande attention. »
        Voltaire - « Essais sur les moeurs et l’esprit des nations » (1740-1756)

        « Enfin je vois des hommes qui me paraissent supérieurs à ces nègres, comme ces nègres le sont aux singes, et comme les singes le sont aux huîtres et aux autres animaux de cette espèce. »
        Voltaire - « Traité de métaphysique » (1734-1737)

        « C’est une grande question parmi eux s’ils sont descendus des singes, ou si les singes sont venus d’eux. Nos sages ont dit que l’homme est l’image de Dieu : voilà une plaisante image de l’Être éternel qu’un nez noir épaté, avec peu ou point d’intelligence ! Un temps viendra, sans doute, où ces animaux sauront bien cultiver la terre, l’embellir par des maisons et par des jardins, et connaître la route des astres. »
        Voltaire - « Les lettres d’Amabed » (1769) - Romans et contes - garnier-Flammarion

      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 23 septembre 2018 18:03

        @Nicolas Kirkitadze

        «  »Donc, à moins de me convertir, je n’ai aucune chance avec ce que vous appelez les « beurettes » (un terme que je trouve d’ailleurs assez malheureux : je préfère celui de « femmes orientales »).«  »

        Vous convertir comment ? En rédigeant un article sur Agoravox ? Et pourquoi pensez-vous que les « beurettes » seraient des « femmes orientales » ? Pour vous l’Orient commencerait de Tanger ? 

      • BA 23 septembre 2018 12:38

        Hapsatou Sy doit 350 000 euros au trésor public. 350 000 euros d’impôts impayés !


        Ce qu’omet de préciser Hapsatou Sy, c’est qu’elle est en proie à de graves difficultés financières. Comme l’a révélé Thierry Ardisson sur le plateau de Jean-Marc Morandini mardi matin, il lui a avancé 6 émissions après que la production de « Salut les terriens » a reçu des impôts une demande de saisie à la source sur les salaires de Hapsatou Sy. Mais cette somme gracieusement accordée ne saurait suffire à couvrir la somme que réclame le trésor public à la chroniqueuse de C8 pour ses impayés : 350 000 euros. Aujourd’hui, drapée dans sa posture de victime, Hapsatou Sy semble prête à l’affrontement avec ses producteurs et sa chaîne. Chercherait-elle à monnayer son silence, pour se remettre à flot ? De la victimisation au chantage, il n’y a qu’un pas.


        https://www.valeursactuelles.com/societe/info-va-victimisation-lucratif-comment-hapsatou-sy-premedite-son-clash-avec-eric-zemmour-99167



        • njama njama 23 septembre 2018 12:47

          @BA

          oui mais quelle est la nature de sa dette fiscale ? impôts sur le revenu, droits de succession, sur droits à l’image ... ?

        • Loatse Loatse 23 septembre 2018 13:38
          Bin voui, les vickings n’étaient pas sympas, puis au fil du temps sont devenus nos normands (des zamours, les normands !), 

          plus tard, lorsque nos bretons montèrent à paris, ils s’installèrent autours de la gare montparnasse.. il y eut aussi les quartiers bourguignons, auvergnat.. puis tout le monde s’est « mélangé »...

          Quand ma fille est « montée » à Paris, c’est un jeune vietnamien, prénommé Daniel qui lui a fait visité notre dame... L’une de ses amies, fréquente elle, un vietnamien prénommé lui Kim (ou un prénom approchant)... par contre les parents, la famille du garçon freinent de tous leurs pieds... (une française ? ca va pas ?? bon ca leur passera ;)

          Maintenant, le monde tel qu’on l’a connu puisque nous sommes tous les deux du même age, zemmour et moi même était différent... 

          S’il y avait des russes, des polonais, des alsaciens, des parisiens pur souche dans mon immeuble, il existait une vraie mixité sociale même si les plus pauvres habitaient sous les toits (des logements pas de minuscules chambres de bonne pour étudiants), nous cohabitions tous paisiblement, amicalement.

          Puis sont arrivés les grands ensembles composés de cages à lapins (ou l’on vit très mal malgré le confort qui n’est pas tout, quand c’est moche, c’est moche !) ; la fermeture des usines, transformant des villes florissantes en villes sinistrées..(roubaix) rassemblant aujourd’hui des populations attirées principalement par le prix de l’immobilier très bon marché.

          Puis un grand vide spirituel.

          Les derniers arrivants du sud dans les années 70, (j’ai retrouvé des vidéos) portaient des robes sans manches, têtes nues, même les ainées avec leur fichu noué simplement, portaient ce genre de robes juste au dessous du genou avec un gilet...

          Puis le français est devenu un consommateur... le service public disparu, un simple renseignement est payant.. Paques, noel devenues des fêtes commerciales...

          Le raï qui rassemblait (voir les salles pleines toutes origines confondues des concerts de rachid taha) remplacé par le rap qui exprime violemment et souvent de manière provocatrice, blessante, le mal être ambiant.. (d’autres se suicident, se droguent, se saoulent, baisent à tout va)

          Est ce que zemmour pense réellement que si médine s’était appelé Jean michel, cela aurait changé quelque chose ?

          Chipoter sur la forme, quand c’est le fond du TOUT qui part en sucette, est ce logique ?















          • pallas 23 septembre 2018 13:48
            Nicolas Kirkitadze
            Bonjour,

            Et dire que la véritable élite, les Hauts Fonctionnaires, ont crée cette situation ou la France est devenu la ridicule petite nation moqué du monde et boycotté du concert des nations.

            C’est un fait absolu, la haute administration, n’est qu’une assemblée de tocard et non d’être intelligents, se croyant immortel, qu’ils se regardent dans la glace, des vieilles loques, vraiment ridicule.

            Peut importe si le prénom « Eric » est Français.

            Notre nation est morte, et l’argent ne changera rien, les faits divers augmentent, jusqu’au meurtre pour une simple cigarette.

            Salut

            • hunter hunter 23 septembre 2018 14:01

              @pallas


              Une cigarette, ou une place de parking :


              Heureusement, les agresseurs, ne sont pas des mâles blancs, et la victime non plus !

              Sinon, on aurait eu droit aux complaintes des ligues de vertu sur France Culture, ad libitum !

              Adishatz

              H/

            • microf 24 septembre 2018 13:53
              @pallas

              Entièrement d´accord avec vous que la situation actuelle en France est le fait des élites et de la Haute Administration, si vous lisiez mes commentaires, vous constaterez que je l´ai maintes fois mentionné.

              Il ya un africain Sékou Touré, qui avait dit au général De Gaule de faire autrement, á savoir le rôle de visionnaire que devrait jouer l´élite et la Haute administration.
              Le géné ne le compris pas ainsi, le général joua á l´Impérialiste et au colon, et le France se trouve aujourd´hui á ce stade de décadence très avancée comme l´a su bien le dire il ya quelques temps de cela, un Ministre francais.

              En tournée en Afrique parti pour présenter aux africains son projet de Coopération France-Afrique oú la France aura la main-mise sur tout. Partout oú il passait en Afrique, ils acceptaient cette proposition.
              Le 25 Aout 1958 le général de Gaule arrive á Conakry, l´accueil est cordiale, amicale, enthousiate au point oú le général reconnaitra que malgré les dissensions qui suivirent plus tard entre les deux pays, c´est en Guinée oú il fut le plus accueilli.

              Le Président Sékou Touré après les salutations d´usages, prononca un Discours qui est un chef d´oeuvre de littérature et de sagesse, vous le retrouverez facilement dans le net si cela vous intérèsse.
              Le Président Sékou Touré lui dit NON dans son Discours, que sa proposition n´est pas la bonne démarche, d´oú le fameux NON de Sékou Touré á De Gaule.
              Il dit que Oui nous aimerions collaborer aec la France compte tenu des liens tissés par la colonisation, par l´histoire.
              Mais que la bonne démarche serait de laisser les africains décider LIBREMENT leurs avenir, économique, sociale, financière, militaire, culturelle, diplomatique..., et la France compte tenu de son expérience, accompagner l´Afrique dans ses choix LIBREMENTS CONSENTIS, comme un père accompagne son enfant qui commence á faire les premiers pas, ce père le fait jusqu´á ce qu´il sache correctement marcher, et après, laisse l´enfant continuer son chemin.
              Le général De Gaule en bon colon et Impérialiste, ne voyait que les richesses africaines que l´élite francaise devait s´accaparer, refusa cette proposition de Sékou Touré.

              Le général De Gaule qui ne s´attendait pas á une telle réponse, manqua de s´étrangler á la tribune écrivirent plus tard les journeaux.
              Le général De Gaule fut très irrité par ce Discours, car il était venu chez les colonisés pour entendre un autre son, il répondit sèchement en disant ceci « vous voulez l´indépendance, eh bien prenez lá, la France saura en tirer les conséquences ».
              La suite vous la connaissez, ces pays francophones oú abondent toutes sortes de matières premières du monde, sont les pays les plus pauvres du monde.
              On meurt encore de faim aujourd´hui au Niger malgré que ce pays est l´un des plus grands producteur d´Uranium du monde, et la France en plein déclin économique.

              Le Général refusa même d´aller á la réception préparée pour lui, il quitta rapidement la Guinée. Les conséquences furent rapidement tirées, ruptures des relations entre la Guinée et la France, création de la FRANCAFRIQUE ( système qui plombe les économies africaines ) avec á sa tête, le redouté et sinistre Jacques FOCCARD.

              Si le Général De Gaule avait écouté Sékou Touré, ni la France, ni l´a Guinée et tout le reste de l´Afrique ne serait au point oú nous en sommes aujourd´hui, et lá, je vous donne raison, c´est l´élite et la Haute administration francaise, qui sont á l´origine du déclin francais, ceci, parcequ´ils ont manqués de vision.



            • Oceane 24 septembre 2018 18:49

              @hunter

              Tu devrais regarder de temps en temps ces programmes tv qui relatent les meurtres : Européens, Africains, Moyen-Orientaux, Asiatiques, tous présents, dans ce qu’il y a de plus malfaisant dans l’humain.

              Le type qui a assassiné la jeune étudiante n’est pas arabe ni africain, c’est un bon « souchien », bien « intégré ».



              • Delphus Delphus 23 septembre 2018 16:10

                Si j’ai bien compris Zemmour, un Français doit être blanc, catholique, et porter un prénom figurant dans le calendrier...Donc un noir qui débarquerait ici, devra se blanchir la peau, se convertir au catholicisme, et changer de prénom...Est-il devenu catholique ce monsieur ? Il ne serait pas un peu trop sémite d’aspect pour passer pour un blanc pur jus ? Faudrait-il le renvoyer chez lui ? Ou plutôt et selon ses propres obsessions dogmatiques, devra-t-il s’y renvoyer lui même ?...assez schizophrénique sa situation non ? 


                • Jonas Jonas 23 septembre 2018 16:40
                  @Delphus "Si j’ai bien compris Zemmour, un Français doit être blanc, catholique, et porter un prénom figurant dans le calendrier...Donc un noir qui débarquerait ici, devra se blanchir la peau, se convertir au catholicisme, et changer de prénom..."

                  Non, Zemmour fait un constat du changement de civilisation qui s’opère actuellement en Europe, rien de plus.
                  Pendant 15 siècles, la population français est restée relativement homogène et stable démographiquement.
                  Les prénoms donnés aux enfants étaient ceux issus de la civilisation occidentale gréco-romaine et christianisée, bibliques d’origine hébraïque (Marie, Matthieu, Michel, David, Jean, Sarah, Simon, Elisabeth,...), latine (Marc, Augustin, Valentin, Victor, Benoît, Romain,...) ou grecque (Albert, Agathe, Angélique,...).

                  Ces prénoms sont propres à la civilisation occidentale parce qu’ils sont issus d’un héritage qui véhicule certaines valeurs et traditions de la culture occidentale.
                  Le fait que les nouveaux migrants venus du continent africain ou du Moyen-Orient revendiquent publiquement avec fierté le fait de porter des prénoms n’appartenant pas à la civilisation occidentale, c’est ne pas vouloir s’assimiler, c’est rejeter les valeurs occidentales et de tout ce que représente ce pays.


                  « Lettre à la République, à tous ces racistes à la tolérance hypocrite, qui ont bâti leur Nation sur le sang, maintenant s’érigent en donneurs de leçons, pilleurs de richesses, tueurs d’africains, colonisateurs, tortionnaires d’algériens, ce passé colonial c’est le vôtre c’est vous qui avez choisi de lier vôtre Histoire à la nôtre, maintenant vous devez assumer, l’odeur du sang vous poursuit même si vous vous parfumez »
                  Kerry James - « Lettre à la république »




                • Delphus Delphus 23 septembre 2018 17:22

                  @Jonas
                  Vous jouez donc le jeu de la guerre de civilisation, en imaginant que tous ceux qui en France ne portent pas de prénoms français, font systématiquement un rejet du pays dans lequel ils se trouvent. Ce n’est pas vrai. Beaucoup de ceux qui ont œuvré pour notre nation, ne portaient pas de prénoms chrétiens. Mais ça, vous le savez évidemment...vous faites juste le choix de l’occulter, pour mieux asséner votre discours dénué toute humanité.


                • Jonas Jonas 23 septembre 2018 17:35

                  @Delphus "Vous jouez donc le jeu de la guerre de civilisation, en imaginant que tous ceux qui en France ne portent pas de prénoms français, font systématiquement un rejet du pays dans lequel ils se trouvent."


                  Ce n’est pas ce que j’ai dit, ni ce que Zemmour dit.
                  Vous ne choisissez pas votre prénom.
                  Ceux qui vivent en France en tant que Français et donnent des prénoms africains ou arabo-musulmans à leurs enfants revendiquent de fait leurs origines, et par là même leurs traditions et leur culture.
                  Ils ne se sentent pas Français, et rejettent ce qui fat la spécificité de la France et de l’Occident.

                • Oceane 24 septembre 2018 18:57

                  @Jonas

                  Tu devrais aller faire un tour en Afrique pour parler des noms et prénoms « légués » par les Français, les Anglais. ... et leur christianisme. Il y a même un chef d’État qui s’appelle Patrice Talon.


                • Delphus Delphus 23 septembre 2018 18:09

                  Franchement, je vais vous dire...si j’avais dû émigré aux Etats-unis, je n’aurai pas appelé mon fils Peter, Tom ou Jackson, mais Louis...comme il se prénomme aujourd’hui. Pour autant je vivrai à l’américaine, en faisant mienne cette culture, sans oublié d’où je viens...Il y a beaucoup d’Américains qui vivent de cette façon. Les Américano-Irlandais, les germano-américains etc...mélangent les deux cultures, donnent des prénoms de leurs pays d’origine, sans que cela en fasse de mauvais citoyens de ce pays.. 


                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 23 septembre 2018 18:11

                    Pourquoi vous êtes tous des hypocrites ? 


                    Es-ce qu’un Africain, un Nord Africain ... Ceux qui ont la nationalité française ont le droit de donner le seul prénom Mariannesque à leurs rejetons ? 

                    L’Administration française les oblige à donner un deuxième prénom qui leur signifie qu’ils ne seront jamais des Français !!! 

                    Tous les étrangers assimilés et ayant la nationalité française veulent bien donner le seul prénom occidental (Eric, ou Michel, Jacques, Robert...) à l’un de leurs enfants... 

                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 24 septembre 2018 11:50

                      @bébert

                      Mais pour toi bebert, la consultation est inutile, tu es déjà périmé ! Pour que Marianne me permette de rester chez elle, il faudrait d’abord que j’y sois, hein bébert !

                    • Charles Martel Charles Martel 24 septembre 2018 12:53

                      @bébert


                      parce que momo est raciste, dans son esprit il y a les africains, ce sont les noirs et les nord africains, ses comparses.

                    • osiris 24 septembre 2018 20:25

                      @Bébert

                       Vous vous méprenez sur Mr Mohamed Madjour ,il vote FN et dit qu’un immigré devenu français doit donner un prénom français à ses enfants qui naissent en France ,même si lui de naissance s’appelle Mohamed prénom donné par ses parents non français.

                       Mr Mohamed Madjour ,même si je ne suis pas d’accord avec lui qui parfois déconne en exprimant certaines pensées ,est un homme de bien ,ce n’est pas un islamiste ni même un musulman.

                       De même Zemmour ne reproche pas à Hafsatou Sy de se prénommer Hafsatou ni même de ne pas être intégrée ,il reproche à ses parents de ne pas avoir donné un prénom bien français en signe d’intégration,et aussi reproche comportement hystérique de Hafsatou après sa critique sur la faute de ses parents ,comportement hystérique de Hafsatou qui l’a poussé à bout « jusqu’à ce qu’il la lance au visage »votre prénom est une insulte à la France" 


                    • troletbuse troletbuse 23 septembre 2018 21:23

                      Av devient identique aux merdias de la France. Des articles sans aucune importance pour ne pas parler des vrais problèmes.


                      • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 24 septembre 2018 00:20

                        Bonjour Troletbuse


                        Je ne suis qu’un contributeur d’AgoraVox parmi des dizaines. Mes articles n’engagent que moi et non l’ensemble du site. Ce qui différencie AV des médias classiques, c’est justement que chacun peut y exprimer son avis sur les sujets qui lui tiennent à cœur. Le tout se fait sans censure aucune, excepté le garde-fou de la modération collective qui permet de trier les articles qui méritent de paraître ou non sur le site et d’en écarter les plus farfelus.

                        Vous faites allusion aux « vrais problèmes ». Cette notion varie selon les personnes et leurs sensibilités. Une personne LGBT impliquée dans l’avancement de sa cause affirmera que la lutte contre l’homophobie constitue un des enjeux majeurs de la société, ce qui ne sera pas le cas d’un chômeur en fin de droits pour lequel le « vrai problème » sera plutôt la lutte contre le chômage, tandis qu’une retraitée dira que l’enjeu principal est de s’occuper du bien-être des personnes âgées. Bref, chacun d’entre nous considère ce qui lui tient à cœur comme le « vrai problème ». Or, tous ces problèmes sont vrais et méritent d’être résolus : la lutte contre l’homophobie, la baisse du chômage ou le bien-être des pauvres ne sont pas des sujets que l’on peut hiérarchiser en disant : « ça c’est urgent, mais ça c’est secondaire ». D’où la nécessité de la diversité d’auteurs et de points de vue : si l’on évoquait tous le même problème, les autres préoccupations seraient tues alors qu’elles sont tout aussi importantes.

                        Ce qui me tient à cœur, par exemple, c’est le fact-checking : soumettre les déclarations des uns et des autres à la vérification. M. Zemmour est une personnalité publique dont les propos peuvent avoir une incidence sur l’opinion et les comportements des citoyens : enquêter sur ses propos et soulever d’éventuelles contradictions historiques ne me semble pas si anecdotique que cela. D’autres confrères écrivent sur d’autres sujets, la lecture de leurs articles pourrait peut-être vous convenir davantage et vous permettre un contact avec d’autres points de vues que les miens. Et si vraiment aucun auteur n’aborde ce que vous considérez comme de « vrais problèmes », vous avez toujours la possibilité d’écrire un article sur la préoccupation qui vous tient le plus à cœur et de la soumettre à l’équipe des modérateurs : nous le validerons (moi en tout cas) avec plaisir.

                        Cordialement

                        Nicolas K.

                      • troletbuse troletbuse 24 septembre 2018 09:29

                        @Nicolas Kirkitadze

                        Oui, j’ai pensé à écrire un article et j’ai déjà le titre :« Nicolas est-il un prénom français ? ». Je pense qu’il fera un tabac.Ensuite, je mettrai les 3 options : Oui-Non-Ne sait pas.
                        Génial, non ?.

                      • zygzornifle zygzornifle 24 septembre 2018 09:04

                        Tout cela n’est qu’un écran de fumée destine a éloigner les mougeons de leurs vrais préoccupations : chômage , immigration ,pouvoir d’achat , santé , retraites , avenir pour leurs enfants etc , battez vous pour des conneries pendant que l’on vous dépouille .....


                        • ticotico ticotico 24 septembre 2018 11:03

                          Halte aux demi mesures !


                          Vercingétorix Zemmour... voilà la solution.

                          • Pale Rider Pale Rider 24 septembre 2018 12:25
                            Merci pour cet article nécessaire et bienvenu.
                            Remarquons que Fêt Nat (14 juillet) est porté par de nombreux Haïtiens du seul fait qu’il est au calendrier.
                            Signalons que Christophe n’a jamais existé, pas plus que Véronique. Signalons aussi à Zemmour, qui préfère Nathalie à Natacha, que celle-ci est labellisée au 26 août. On pourrait en faire des tonnes comme ça. Sans oublier les Clémentine, Capucine, etc., qui sentent bon le terroir mais proviennent de la révolution française et non du calendrier des saints dont beaucoup sont suspects et sont peut-être en train de rôtir en enfer (quelques inquisiteurs, notamment).
                            Non seulement Zemmour est infâme et dangereux, mais il est inculte. Ça va souvent ensemble.

                            • osiris 24 septembre 2018 20:34

                              @Pale Rider

                               Zemmour ne dit pas seulement que les prénoms français doivent être tirés du calendrier des saints ,puisqu’il admet que des prénoms puissent ne pas être ceux des saint à savoir des prénoms de fleurs.

                               Vous insultez mr Zemmour admettez alors qu’ils puissent insulter les autres et éventuellement vous -même.


                            • Pale Rider Pale Rider 25 septembre 2018 16:09

                              @osiris

                              Bon ben c’est encore plus simple, alors : on ne porte que les prénoms qui plaisent au petit Eric, c’est tout. Je crois que même Hitler (Adolf) n’avait pas osé...
                              Si vous avez raison, nous savons ce qui nous reste à décider : il faut faire avec Zemmour ce qu’on avait fait avec Hitler : le foutre en taule au lieu de le laisser nous pourrir la tête. Mais ne pas le laisser ressortir avec un remake de Mein Kampf.

                            • osiris 24 septembre 2018 21:27

                              Il faut comprendre la pensée et la démarche de Zemmour quand à bout de patience et les nerfs à vif face à l’hystérie insultante de Hafsatou Sy il lance au visage de celle-ci « votre prénom est une insulte à la France » qui l’a mise KO

                              Il faut tenir compte du contexte dans un dialogue à vif tourné en pugilat où les coups fusent de part et d’autre 

                               Ce coup violent qui a mis KO son interlocutrice  exprime tout l’amour plein de passion de Zemmour pour la France ,passion qu’il a exprimé dès l’âge de 11 ans pour l’histoire de Napoléon. Au point qu’il remercie la France de coloniser les berbères dont il est un membre.

                              Le prénom Hafsatou est un symbole qui représente la communauté noire africaine qui vient en immigration de masse envahir son pays d’adoption et, selon Zemmour, la détruire en détruisant son peuple autochtone et sa culture millénaire par remplacement progressif ,ce qu’il ne peut supporter et le fait souffrir terriblement .

                              Pour lui ,Zemmour , la France est sa patrie bien-aimée et chérie , corps et âme, et comme un amoureux fou il l’assimile à l’intelligence et la beauté à travers sa brillante histoire et création ;Et donc tout ce qui amoindrit , affaiblit ou enlaidit en abîmant le corps et l’âme de la France ou menace de la détruire ou d’attenter à sa vie , de faire diminuer son prestige et son génie propre , ne peut qu’insulter la France .En effet une France abimée ,affaiblie ,enlaidie, ne peut être que méprisée et du coup qu’être insultée.

                               Donc l’expression de colère « votre prénom est une insulte à la France » n’est pas directement dirigée et focalisée envers la personne individuelle de Hafsatou Sy ,du moins en premier lieu, même si celle-ci peut se sentir à juste titre d’ailleurs accusée et insultée dans sa vie personnelle ,mais bien envers tous les corps ennemis et esprits étrangers qui viennent directement ou indirectement ,consciemment ou inconsciemment ,abîmer et affaiblir et enlaidir le corps et l’âme d e la France .

                               Zemmour considère que même si la petite Hafsatou avec sa petite histoire personnelle et individuelle peut se sentir insultée ,ce n’est rien et même moins que rien face à l’Insulte faite à la grande France avec sa grande Histoire si prestigieuse par les esprits ennemis quels qu’ils soient, intérieurs ou extérieurs, de la France


                              • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 25 septembre 2018 14:40

                                @osiris
                                Contextualisation, exégèse, minimisation, sophistique et casuistique... on est en pleine rhétorique thomiste, là. 


                                Quel que soit le contexte ou les arrière-pensées, c’est l’acte qui compte : or, ici, l’acte est bel et bien délictueux. 

                                Quant à la « grande Histoire prestigieuse », je la cherche mais ne l’ai encore jamais vue. Je commence même à me demander si l’occident à connu quelque chose entre sa barbarie et sa décadence.

                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 septembre 2018 14:49

                                @Nicolas Kirkitadze

                                Oscar Wilde qui parlait des États-Unis...faut citer.


                              • osiris 25 septembre 2018 19:25

                                @Nicolas Kirkitadze


                                Vous n’avez pas vu la prestigieuse histoire de la France parce que vous n’aimez pas la France ,vous n’aimez que les individus quels qu’ils soient ,vous faites partie de l’homo attalis hôtelus
                                 comme dirait quelqu’un

                                Si vous aimiez la France vous auriez donné avec grande joie un prénom français à vos enfants 

                                 D’ailleurs ,je ne comprend pas ,qu’est-ce que ça coute de donner des prénoms français à ses enfants si on est français et qu’on habite en France ,afin d’éviter le communautarisme produisant des divisions, des oppositions des déchirements inutiles et artificiels jusqu’au risque de guerre civile ,ce serait vraiment avoir peu de conscience citoyenne que de ne pas le faire.

                              • 4 ou 15 BM 25 septembre 2018 09:38
                                Quatsch !

                                Je ne veux pas défendre EZ sur le fond, mais ici encore on assiste à une déformation de l’idée originale

                                Si on maîtrise le Français et qu’on est impartial (enfin... qu’on essaye !) on comprend qu’ EZ n’est pas un intégriste du prénom français et qu’il accepte les lentes évolutions culturelles de la société et donc des prénoms donnés aux enfants.

                                Ceci concours justement à l’enrichissement de notre culture.

                                Maintenant , que des communautés ne s’ouvrent pas à leur pays et entretiennent des prénoms de leurs origines lointaines, est un refus d’adhérer complètement à leur pays.

                                Je comprends alors que ces gens-là ne se sentent pas réellement chez eux et que même, il ne se sentent pas non plus chez eux dans les pays de leurs lointaines origines...

                                Alors... parler de l’origine de « Eric »... c’est bien petit face au réel problème.









                                • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 25 septembre 2018 16:23

                                  @BM 

                                  Je crains de ne pouvoir être d’accord avec vous. Donner un prénom étranger n’est pas un acte de guerre. Personnellement, si j’avais des enfants je ne me verrais pas les appeler Charles-Henri ou Marie-Jeanne. Cela ne fait pas de moi un ennemi de la France et de sa culture, bien au contraire je suis un patriote républicain. Le libéralisme, c’est avant tout de faire ce qui nous plait donc cela n’engendre pas de problème aux autres. Or, le fait d’appeler son enfant Ahmed, Hapsatou ou Vladimir n’est nullement problématique. Dès lors, rien ne justifie de les interdire. Aux USA, les immigrants donnent souvent des prénoms de leur origine à leurs enfants sans que cela crée des problèmes ou que ça vienne perturber leur intégration. Obliger les parents à donner tel ou tel prénom à leur enfant, c’est brimer leur liberté et ouvrir la voie à la tyrannie.

                                • osiris 25 septembre 2018 19:38

                                  @Nicolas Kirkitadze


                                   je ne puis être d’accord avec vous ,aux Etats-unis il ya beaucoup de tensions entre les communautés différentes 

                                   La liberté ce n’est pas de faire n’importe quoi mais de pouvoir choisir le bien sans entrave , et uniquement entre deux biens ou entre un bien et un mal ,entre deux maux ou deux états d’imperfection, il faut choisir le moindre ;peut-être que c’est la dictature de la raison mais cela ,n’est en aucun cas tyranique ,au contraire ,c’est le bien déterminé par la raison..

                                   Freud disait que la vérité est tyrannique ,en fait il aurait du dire la vérité est dictatoriale .

                                   La tyrannie est la dictature du mal ,la dictature du bien comme la dictature de la vérité ,de la justice et de la beauté ne peut être une tyrannie ,ce serait un renversement total des valeurs 


                                   Il me semble que votre philosophie postmoderne dérive vers un individualisme absolu nihiliste 

                                • Phalanx Phalanx 25 septembre 2018 23:06

                                  @Nicolas Kirkitadze

                                  « Je crains de ne pouvoir être d’accord avec vous. Donner un prénom étranger n’est pas un acte de guerre. »


                                  Vous avez pleinement le droit d’être en desaccord avec la realité.

                                  Donner un prénom étranger = desintégration d’un peuple = (a terme) guerre civile.

                                • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 26 septembre 2018 00:15

                                  @osiris

                                  Comme je l’avais dit plus haut, je crois discerner une pointe de thomisme dans votre pensée. C’est votre droit, évidemment, mais il faut quand-même dire que cette philosophie est une forme de sophisme judéo-chrétien : quand on a lu la « Somme Théologique », on se dit que les pires abjections peuvent être justifiées par une « bonne » intention : en effet, on y lit que le meurtre et même le mensonge peuvent être justes s’ils sont faits au nom du « bien commun » : ce « bien commun » étant une idée fourre-tout du thomisme qui se base sur cela pour justifier les pires choses.

                                  Vous reprenez exactement la même pensée en parlant du « Bien », du « renversement des valeurs » et autres concepts qui impliquent l’existence d’un Mal ontologique en opposition avec le Bien. Vous évoquez même la notion de « dictature du Bien Commun » : on a vu ce que cette conception théocratique a donné en Espagne, sous Franco...

                                  Pour le reste, il n’y avait pas tant de tensions que cela entre les communautés aux USA. Celles-ci ont été exacerbées après l’élection de Obama puis de Trump qui n’est que son exact opposé. Ces deux présidents ont fait beaucoup de mal à l’Amérique en la divisant inutilement. L’Amérique a toujours été une terre de communautés diverses mais une telle fracture entre les composantes de la société est due à l’incurie gouvernementale et au fait que ces deux présidents visent une caractéristique précise de la population : les minorités pour Obama et la classe moyenne blanche pour Trump, alors qu’ils auraient du être des rassembleurs du peuple.

                                • osiris 26 septembre 2018 19:30

                                  @Nicolas Kirkitadze

                                   Thomisme ou pas le fond de l’affaire est la vérité ou pas

                                   Ne faite pas de diversion en confondant principe et application du principe

                                   Si les applications du principe se font de manière erronée ou mauvaise cela n’induit pas que le principe est mauvais.


                                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 25 septembre 2018 16:48

                                  «  »Personnellement, si j’avais des enfants je ne me verrais pas les appeler Charles-Henri ou Marie-Jeanne. Cela ne fait pas de moi un ennemi de la France et de sa culture, bien au contraire je suis un patriote républicain. «  »


                                  Vous pouvez leur donner les prénoms Charles, Henri ou Marie-Jeanne mais en donnant aussi obligatoirement les prénoms de votre Douar, ce c’est pas aussi visible comme la Bourka dans la rue, mais c’est un état civil indigène qui vous colle éternellement !!! Vous n’êtes pas un ennemi de la France, vous la servez bien en essayant de vous assimiler à sa culture, mais vous ne serez jamais à la hauteur du « patriote républicain » réservé à missiés Jacques, Jeans, Bernard...

                                  • Phalanx Phalanx 25 septembre 2018 23:03

                                    Eric est un prénom Chrétien, européen, françisé et qui fait partie du calendrier.


                                    Rien de tout cela pour Hapsatou.





                                    • Pale Rider Pale Rider 26 septembre 2018 11:38

                                      @Phalanx

                                      Et ç devant un i, c’est pas francais... euh : français.
                                      Et il n’y a pas de majuscule à l’adjectif « chrétien ».
                                      Les « gaulois » maltraitent leur langue...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès