• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Eurovision 2007 : en finir avec l’héritage de mai 2006

Eurovision 2007 : en finir avec l’héritage de mai 2006

Après la victoire du groupe de hard rock finlandais Lordi l’année dernière, on aurait pu croire que le gagnant 2007 serait à nouveau hors du commun, ou du moins passablement déjanté. C’est pourtant une prestation extrêmement classique qui a gagné. Tentative d’explication.

Alors que l’édition 2006 de l’Eurovision fut remportée par un groupe de monstres finlandais jouant du hard rock, au grand dam de Michel Drucker qui ne s’en remit que bien plus tard, grâce à quelques heures de relaxation avec Bernadette Chirac, la cuvée 2007 se voit dominée par une chanteuse Serbe interprétant une ballade des plus classiques, avec une mise en scène extrêmement dépouillée, en clair un numéro particulièrement ennuyeux et très peu télégénique.

Marija Serifovic, l’heureuse gagnante, relègue même aux deuxième et troisième marches du podium deux prestations clairement taillées pour la victoire : une drag-queen quinquagénaire et pailletée ukrainienne (équipe complète avec choristes sur pilotis, un lot de deux danseurs, et accordéoniste fou) interprétant un morceau dance avec des vrais bouts de paroles allemandes à l’intérieur (eins, zwei, tanzen, etc.), et un girls bande russe, remake de t.A.T.u avec une dose d’Atomic Kitten et une pincée de Matrix dans la mise en scène.

Que s’est-il donc passé en cette soirée du 12 mai 2007 ? Autant la victoire de Lordi surprenait l’année dernière parce qu’elle était complètement extraordinaire (au sens premier du terme), autant celle de Marija Serifovic cette année surprend par son "infra-ordinarité" (pour reprendre une expression du philosophe André Manoukian).

Après avoir longuement réfléchi et fait des cauchemars sur le sujet la nuit dernière, j’avance un essai d’explication : la Serbie a gagné grâce à la conjugaison de deux facteurs, une sorte d’alignement de planètes favorable qui se produit une fois tous les mille ans. Premier facteur : le vote géopolitique, qui me semble particulièrement marqué cette année. Deuxième facteur : un retour à l’ordre moral, après le scandale Lordi de 2006, un groupe accusé de satanisme, qui se nourrit probablement de nourrissons humains tout en égorgeant des vierges dans des baignoires (il faut dire qu’ils ont des masques de monstres quand même), et ayant carrément agressé le pauvre Michel Drucker (d’après un numéro de France Dimanche de l’époque : c’est donc vrai).

Détaillons cette tentative d’explication de la victoire serbe.

J’ai reporté sur une carte le classement de l’Eurovision 2007 (voir ci-dessous) : plus c’est foncé, plus on est proche du haut du podium. Le rose très clair correspond aux pays qui n’étaient pas qualifiés pour la finale.
Note : il manque l’Arménie et la Slovénie qui sont trop à l’est pour apparaître sur cette carte, mais elles sont dans la même logique de répartition des couleurs.

Le découpage est très net entre :
- l’Europe de l’est, avec les pays des Balkans et de l’ex-URSS, qui occupent toutes les premières places ;
- le rideau de fer des pays non sélectionnés, au milieu ;
- l’Europe occidentale et l’Europe nordique, avec les pays qui arrivent en dernier dans le classement de la finale.

Sur le sujet de l’influence de la géopolitique et de la proximité des pays sur les votes, on peut lire cette étude statistique portant sur les résultats entre 1993 et 2003 : Geography, Culture, and Religion : Explaining the Bias in Eurovision Song Contest Voting (mai 2006), qui confirme par une approche rationnelle l’existence d’un biais géopolitique dans les votes.

Ce phénomène favorise les pays ayant de nombreux pays limitrophes et les pays issus de recompositions diverses, partageant donc avec d’autres un certain héritage culturel et historique. Ce qui est le cas des pays de l’Est et des Balkans ; le phénomène étant d’autant plus marqué cette année que sur les 24 finalistes, plus de quinze entraient dans ces catégories.

La Serbie bénéficiait en plus d’un avantage supplémentaire : en se trouvant à la limite du "rideau de fer" des pays non qualifiés (mais pouvant voter), elle a pu bénéficier d’un effet de concentration des votes géopolitiques des pays de cette région de l’Europe sur les seuls pays qualifiés. Autrement dit, la Serbie se trouvait dans une zone où la densité de "twelve points" par kilomètre carré était assez élevée.

Mais la géopolitique ne peut pas être la seule explication, sinon pourquoi la Finlande aurait-elle gagné en 2006 ? Hypothèse : pour un candidat qui n’a pas la chance d’avoir des frontières avec trente pays et qui n’est pas issu de multiples recompositions géographiques, il faut une candidature vraiment hors du commun pour échapper à la gravité et pouvoir être satellisé à la première place. Ce qui correspond au cas Lordi. Une simple "bonne" candidature restera tout simplement clouée au sol si elle ne bénéficie pas en plus d’un élan géopolitique.

Et pourquoi la victoire serbe cette année, parmi tous les pays bénéficiant du déplacement à l’est du barycentre géopolitique de l’Eurovision, alors que sa candidature était d’un ennui mortel ? Peut-être une population d’électeurs s’est-elle mobilisée pour enfin tirer un trait sur l’héritage de mai 2006, la victoire des "satanistes" de Lordi ayant conduit à une détérioration des valeurs et expliquant finalement tous les problèmes rencontrés en Europe depuis un an (toute ressemblance avec un discours de propagande présidentielle existant ou ayant existé n’est que pure coïncidence).

La candidate serbe aurait ainsi su rassembler sur son nom des valeurs traditionnelles d’ennui, de morosité et de banalité chères à tant de monde, expliquant, conjointement avec les effets du vote géopolitique énoncés précédemment, la première place.

Quoi qu’il en soit, tout ceci est bien triste pour la France et l’Amour à la française des Fatals Picards : pour une fois que la candidature française était moderne, colorée, rock, enjouée et ne se prenait pas au sérieux, voilà qu’elle se retrouve à nouveau dans les abîmes du classement. Mais peut-on lutter contre des forces qui nous dépassent ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.97/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Hesoneofus 14 mai 2007 10:46

    Note : il manque l’Arménie et la Slovénie qui sont trop à l’est pour apparaître sur cette carte, mais elles sont dans la même logique de répartition des couleurs. ..... La slovenie se trouve au nord de l italie. google est ton ami.


    • Stéfan Stéfan 14 mai 2007 12:04

      Effectivement, je me suis trompé dans le texte, je voulais parler de la Géorgie et non de la Slovénie (pas facile avec tous ces pays en -ie) ; en revanche je n’ai pas fait l’erreur en coloriant la carte, ça ne remet donc pas en cause le fond.


    • ExSam 14 mai 2007 11:00

      Manipulé, matraqué, starisé, tout ça a autant de valeur et d’intérêt qu’un pet de Bernie.


      • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 14 mai 2007 11:17

        Pour que Agora consacre deux articles le même jour sur cet événement, fallait-il qu’il ait marqué les esprits et les imaginations. Pourquoi ai-je une vague impression de redondance dans l’objet traité ? Allez savoir.

        Merci à l’auteur pour l’information. Tout de même, soyons juste.

        Pierre R.

        Montréal (Québec)


        • Stéfan Stéfan 14 mai 2007 12:07

          Un des articles parle des différents candidats et du déroulement général du concours, l’autre s’intéresse plutôt aux raisons de la victoire d’un candidat en particulier. L’impression de redondance est donc effectivement vague, en lisant vraiment les deux articles, on n’apprend pas les mêmes choses. Je pense que les deux sont complémentaires.


        • le mave 14 mai 2007 11:26

          J’avais lu que ne pouvait gagner le concours de l’Eurovision que le pays qui voulait l’organiser l’année suivante .Ce ne serait pas vraiment un concours ,mais juste une manière pour les « petits pays » de se faire de la pub . La France par exemple ne souhaite pas organiser Eurovision à cause des coûts et des faibles retombées pour elle . Eurovision serait un concours à la manière des prix littéraires .


          • Stéfan Stéfan 14 mai 2007 12:15

            Je ne suis pas persuadé que la France fasse vraiment exprès de perdre juste pour ne pas avoir à organiser l’évènement de l’année suivante. A mon avis c’est vraiment un double problème de qualité des candidats (exception cette année) et de géopolitique défavorable.

            Par contre je ne sais pas comment un pays en difficulté comme la Serbie, avec 20% de chômeurs, va financer l’édition 2008...


          • Alake Alake 14 mai 2007 12:01

            Je relève juste une erreur. Quand vous dites « en rose clair les pays non sélectionnés pour la finale » ce n’est pas tout à fait vrai. L’Italie ne participe plus à l’eurovision depuis quelques années déjà. La dernière victoire italienne remonte à 1990 avec Toto Cutugno qui présenta une chanson sur l’Europe « 1992 : Insieme ».

            Je ne sais pas si d’autres pays européens ont décidé de ne plus y participer.


            • Stéfan Stéfan 14 mai 2007 12:09

              Merci pour cette précision. Par « non sélectionnés pour la finale », je n’entendais pas nécessairement qu’il s’agissait de candidats éliminés ; on peut ne pas être sélectionné tout simplement parce qu’on n’a pas fait acte de candidature (ce qui serait donc le cas de l’Italie).


            • Bois-Guisbert 14 mai 2007 12:07

              Tous les gens sensés savaient que la victoire de Lordi, en 2006, ne serait qu’une grotesque idiotie sans suite : la place du hard rock, et des singeries du même genre, est dans le ghetto des hard rockeurs, et nulle part ailleurs.

              Il serait maintenant intéressant de savoir, à combien d’exemplaires, cette crétinerie s’est vendue, chez les disquaires du continent, et par quelle magouille, cet aberrant résultat a été obtenu.

              Je précise que l’Eurovision de la chanson me débecte dans tous ses aspects, que je n’ai appris la victoire serbe, que vers 22 heures hier soir, en parcourant le télétexte de France2, et le genre de la chanson lauréate ici même, à l’instant, grâce à Stéfan...


              • meta-babar 14 mai 2007 13:44

                Michel Drucker est parmi nous ! Quelle haine vous avez pour le hard rock. Sachez que Lordi, qui par ailleurs est assez bas de gamme dans le genre, ne s’est pas crée pour l’eurovision et qu’il vendait déjà beaucoup de disques avant, en europe du nord et de l’est au moins. Par ailleurs, il existe dans ce style (au sens large hard rock + metal) censuré en France (n’ayons pas peur des mots), des groupes d’une inventivité qui n’existe plus dans aucun autre genre. La chanson française c’est sans doute mieux pour vous, avec des gens qui parlent sur de la « musique » ultra-minimaliste pour être gentil. Il y a des gens dont je suis qui aimeraient qu’en France, à la radio, on puisse écouter de la MUSIQUE et pas seulement de la chanson. Eh bien dans beaucoup de pays, sauf en France, on peut et je trouve ça bien, et ne vous en déplaise ça se vend bien.


              • feuille de trefle feuille de trefle 14 mai 2007 13:55

                XD +1 Tu as raison car le Metal est un style trop dénigré par manque de culture et d’ouverture musicale. Les rares groupes qui passent sur les ondes ne sont pas représentatif des différents courants ou styles de Metal. Au même titre que les musiciens de jazz, les groupes de Prog’Metal ou Metal symphonique sont des virtuoses. ( Diplômés de Berkley, ou de grandes écoles, diplômes chef d’orchestres comme André Matos, etc ...) Mais c’est un autre débat que nous pourrons développer par ailleurs ... smiley


              • meta-babar 14 mai 2007 20:55

                Formidable ! Vous préférez sans doute l’art suprême du nombrilisme français servi sans musique que nous diffuse les radios françaises depuis la loi Toubon ? La pop guimauve ? Non surement pas... J’ai trouvé vous êtes un fondamentaliste du classique ou du jazz non ? Pourquoi des mots si durs (puisque selon vous ce n’est pas de la haine) pour une musique que l’on ne vous impose pas, que vous n’entendez jamais au supermarché, ni à la radio, ni à la télé, ni encore moins chez vous ? Allez jusqu’au bout et dites nous ce qui vous dérange ...


              • Stéfan Stéfan 14 mai 2007 23:01

                Je crois qu’il ne faut pas chercher à discuter avec ce monsieur Bois-Guibert, qui ne cherche ici qu’à provoquer en étalant une intolérance légèrement surjouée.


              • Bois-Guisbert 15 mai 2007 00:51

                Et non, je ne cherche qu’à traduire en mots, les nausées que me filent certaines « expressions contemporaines » à extravagantes prétentions artistiques.

                Et je répète, pour narguer la censure, que ce genre de bruits est à l’ouïe ce que les excréments sont aux papilles gustatives. Même si je situe ce boucan très au-dessous de la merde...


              • feuille de trefle feuille de trefle 14 mai 2007 12:24

                Il faut avoir un sacré courage pour se présenter à ce concours pour un groupe ou interprête d’un pays de l’Europe de l’Ouest. C’est déjà méritoire et suicidaire ! En tout cas, ce spectacle nous permet chaque année de participer à un cours de révision de géographie. NB : Je n’ai pas regardé, je jouais sur internet pendant que mes enfants regardaient le match de foot .. où va-t-on ? smiley NB 2 : Lordi est connu en Finlande qui compte beaucoup de groupe de Metal. Et certaines de leurs compositions mérites d’être connues. smiley NB 3 : L’originalité n’est originale que si elle est unique par essence ... smiley


                • Stéfan Stéfan 14 mai 2007 23:02

                  Entièrement d’accord


                • Vincent 14 mai 2007 13:44

                  Un candidat pour l’année prochaine :

                  C’est presque du Barbelavie, presque j’ai bien dit.....

                  Le nouveau tube de l’été, le slow qui va faire craquer

                  A écouter en entier absolument.

                  http://www.koreus.com/media/max-boublil-ce-soir.html


                  • Stéfan Stéfan 14 mai 2007 23:05

                    C’est pas mal, par contre aucune chance pour l’Eurovision, le seul intérêt étant dans le texte, et le texte étant en français. Et l’idée du clip avec un public de vieux ça a déjà été fait il y a 2 ou 3 ans par un groupe de rock, je ne sais plus qui c’était, je me souviens juste qu’ils étaient trois.


                  • Le_Serbe 14 mai 2007 16:30

                    Hep les neuneus :) vous avez oubliez une chose, la Serbe qui nest pas 100 % serbes mais a moitie Rom :) à Chanter en Serbe une langue slave ... et sa chanson utilisait un vocabulaire simple et de base en clair elle ete comprehensible par TOUT LES SLAVES ... et un europeen sur 3 et Slave ...

                    Donc il est nature quil est vote pour une chanson quils comprenait... Et franchement une fois que lon comprends les paroles c different, en faite la romano sest un thon mais elle chante bien aussi et c normale les gitans chantent bien Je vous rapelle que c lirlande qui a gagne le plus de fois leurovison... ils chantaient des chansons douce et calme des balades irlandais et en anglais :) donc compris de tous... Desole :p et puis ils y a a peine 3 ans la serbie montenegro ete deja arrive 2 eme ;) et ils y a 10 ans la Yougoslavie avec deja gagne leurovision en clair c pas une surprise que la manouche gagne aussi :)

                    lorsque on chante bien et que lon est compris bah on gagne :) sauf si on joue sur la politique de la NICHE comme les Hardos des hardos jen a partout en Europe Centrale et du nord dans c pays ils ne sont pas des marginaux comme en France ou c le Rap qui dommine... :)


                    • Stéfan Stéfan 14 mai 2007 23:08

                      Neuneu toi-même d’abord. Merci pour la précision sur le côté langue/compréhension. Je ne pense pas que ce soit une explication suffisante si on la prend seule, mais ça a effectivement pu jouer si ce que tu expliques est vrai.


                    • Krokodilo Krokodilo 14 mai 2007 16:37

                      Seul point positif de ce concours de l’Anglovision, il y a eu un peu moins de chansons en anglais que l’an dernier. mais à part ça, on pourrait très bien supprimer ce machin, dans un souci écologique.


                      • Christoff_M Christoff_M 15 mai 2007 02:22

                        Les français ont pris une claque, la prochaine fois il faudra éviter le vote sur F3 et la présence de LEPERS peut etre que nous aurons plus de chances...


                        • Christoff_M Christoff_M 15 mai 2007 06:43

                          Les français ont voulu donner dans un cliché trop caricatural de la vision des touristes à l’étranger...

                          Seul probleme, il étaient dans les pays nordiques ou l’on aime le disco et le hard rock donc leur prestation est tombée totalement à plat...


                          • prgrokrouk 16 mai 2007 17:33

                            Sympa, le coloriage de la carte !


                            • prgrokrouk 16 mai 2007 17:34

                              Comment fais-tu pour ne pas déborder ?


                            • Captain Cap 27 mai 2007 12:49

                              Bois-Guibert : « Tous les gens sensés savaient que la victoire de Lordi, en 2006, ne serait qu’une grotesque idiotie sans suite »

                              Tout le monde sait que le concours Eurovision est une grotesque idiotie depuis son début. Lordi a été l’exception. Lordi passé, la règle est revenue au grand galop.

                              Etant justement de ces gens sensés dont vous nous parlez, je savais que la victoire de Lordi ne pouvait être que sans suite.

                              Quant à « grotesque idiotie, » demandez à Till Eulenspiegel de vous expliquer. Si vous ne savez pas le flamand, regardez-vous simplement dans la glace.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires