• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Faire de son rêve une réalité

Faire de son rêve une réalité

Le Bateau scène Au Fil de Loire .

JPEG Un bateau scène sur la Loire quelle drôle d’idée si tout comme moi on ne maîtrise pas l’orthographe tandis que les mots aiment à se prendre pour un autre. Sont-ce là les méandres d’un esprit retors ou bien l’habituelle confusion qui règne dans un cerveau toujours prompt à prendre le contre-pied de toute chose ? Qu’importe, l’idée de mes amis de Au Fil de Loire est belle et généreuse et mérite bien un petit coup de projecteur.

À Chouzé-sur-Loire, il est là, une poignée de passionnés qui non seulement aiment la Loire mais se délectent de toutes les expressions culturelles qui se greffent à cette curieuse maladie qui touche nombre de ligériens. Photographie, théâtre, littérature, chansons, contes, tradition, tout est motif pour eux de monter spectacle, expositions, rencontres. Un appétit qui méritait de trouver un espace digne de l’immense gourmandise de cette joyeuse bande.

Alors l’idée leur est venue de joindre la navigation à la représentation, l’agréable à l’utile, la tradition à la modernité. Ils se sont mis en branle pour penser d’abord, établir des plans, se renseigner ensuite pour concevoir toute la machinerie complexe qui permettrait en peu de temps de déployer une véritable scène de spectacle aussitôt après avoir amarré leur bateau.

Le projet a germé. Il s’est construit au fil des rencontres, des encouragements mais aussi des obstacles dressés, des coups de poignards dans le dos qui ne manquent jamais dans pareil cas et qui curieusement renforcent plus encore la détermination. Ils n’allaient pas se décourager pour quelques jaloux, des moqueurs ou bien des sceptiques, la catégorie la plus redoutable, celle avec laquelle rien ne se ferait de grand.

Les plans ont été conçus. L’incroyable mécanique tenait les flots. Le rêve naissait, tandis qu'à force de documentation, réflexion, travail, il devenait progressivement un envisageable d’abord avant que d’un coup de baguette plus volontaire que magique, un possible qu’il sera permis de toucher du doig, un jour futur. Pour passer à sa concrétisation, le nerf de la guerre, c’est bien connu est le principal obstacle à qui ne dispose pas de relations, d'entregent ou simplement d’un carnet d’adresses.

Ils ont rencontré les autorités compétentes, élus de tous niveaux qui naturellement leur ont affirmé leur soutien sans plus se mouiller que ça. Un succès d’estime qui ne fait guère avancer les choses. « Vous savez, les temps sont durs, les budgets à la baisse, les priorités autres… ! » Les arguties habituelles quand le quémandeur n’a pas la chance d’être dans les petits papiers de celui qui détient les cordons de la bourse.

 

Ils font tant et tant que les barrières se lèvent, que les ralliements se multiplient même s’ils ne sont pas suffisants pour recueillir l’argent nécessaire. Désormais, ils peuvent se prévaloir de

soutiens. La Missions Val de Loire promeut le projet, lui apporte un regard bienveillant, le conseil départemental d’Indre & Loire se rallie à leur incroyable détermination au nom de l’innovation touristique dont le projet est porteur, la Région Centre Val de Loire au titre des aides qu’elle accorde généreusement à la batellerie traditionnelle, l’État même le gratifie de projet associatif innovant. Une belle reconnaissante certes, quelques subsides qui permettent de fournir un tiers du budget global et ainsi de lancer la machine. Mais pas assez encore pour passer encore à la réalisation du bateau scène.

Ils ne renoncent pas. Il leur en faut plus pour abandonner ce qui leur tient tant à cœur. L’obstination est la première qualité pour ceux qui veulent déplacer des montagnes ou enchanter un fleuve et ses affluents. Eux sont des acharnés, il est hors de question de rendre les armes devant les difficultés et la modestie de leurs ressources. Ils lancent maintenant un appel à don, ont choisi maintenant le financement participatif.

Alors si vous voulez en savoir plus, si vous avez envie de leur donner un coup de pouce financier, n’hésitez pas un seul instant. Contactez les amis de « Au Fil de Loire », envoyez leur votre obole ou plus encore si vous en avez les moyens. Ils vous seront reconnaissants et vous pourrez ainsi participer à cette formidable aventure.

Opiniâtrement leur.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Durand Durand 17 janvier 15:46

    .

    Vous avez demandé aux saumons et aux sandres s’ils étaient daccord pour servir de caisse de résonance aux décibels de vos délires puérils ?

    .


    • C'est Nabum C’est Nabum 17 janvier 16:01

      @Durand

      J’apprécie votre manière délicate de me faire une queue de poisson


    • math math 18 janvier 08:49

      V’là que maintenant vous demandez de l’argent ?

      Vous partez en quenouille mon bon... !

      Trempez vos pieds dans ce fleuve pollué pour retrouver un semblant d’honneur... smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès