• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Festival de prog : 10 concerts gratuits

Festival de prog : 10 concerts gratuits

Le festival de rock progressif Crescendo fête sa dixième édition. L’occasion d’évoquer ce genre méconnu et mal aimé qu’est le rock progressif, trop sérieux pour les médias grand public et trop rock pour les stations sérieuses comme France Musique.

Juste deux ou trois mots pour signaler que ce genre musical est né en Europe à la fin des sixties. Et comme en 1963, les British ont tiré les premiers, avant les Américains un peu réticents à suivre et moins prolixes dans ce genre que les Allemands et les Italiens. Un tournant classique et sophistiqué pour le rock. Le prog, ce sont des pointures connues, comme Genesis à ses débuts, King Crimson, Yes, Van der Graaf, Gentle Giant. Se greffent au prog des genres spacy ou fusion, style Gong, Magma, Zao, et bien sûr, les incontournables Floyd. Après un recul à la fin des seventies, le néo-prog de IQ et Marillion a ressuscité un genre qui à vrai dire n’est jamais mort. La production prog, malgré une incroyable absence médiatique, s’est poursuivie de manière ininterrompue grâce aux milliers de groupes ayant œuvré sans ménager leurs passion et enthousiasme. C’est bien le signe qu’il y a de l’Art dans le prog. Un genre répandu dans toutes les nations de culture occidentale, auxquelles s’ajoute le Japon, dont les groupes ont excellé dans les eighties, égalant parfois les maîtres européens. Le Mexique, l’Argentine, le Brésil, le Pérou, le Chili, le Venezuela, toutes ces nations ont leur scène prog, et les pays de l’Est longtemps bridés par les régimes autoritaires se sont mis tardivement au prog. Un genre synonyme de liberté. La moins bridée des nations de l’ancien bloc soviétique est aussi celle qui, la première, a connu le prog. Il s’agit de la Hongrie. Autant dire que lorsque la Chine se mettra au prog, ce pays sera sur la voie de la démocratie.

Le festival Crescendo offrira aux passionnés du genre l’occasion de découvrir Flor de Loto, groupe péruvien et les excellents musiciens mexicains de Cast. Psicotropia, groupe espagnol, offre un prog musclé inspiré par King Crimson. Mais si on devait noter une teinte pour cette dixième édition du Crescendo, on dirait que le Space prog est à l’honneur. Avec Black Noodle Project, groupe français expérimental aux ambiances floydiennes et de ce même pays, Turzi, sorte de magicien des claviers poussant dans la transe hypnotique avec des ambiances évoquant Tim Blake, Heldon et l’électro le plus sophistiqué. Citons nos amis belges présent avec Hypnos et les Crazy Karcius du Québec, sans oublier l’Italie, grande nation du prog représentée par Wicked Mind. J’ai gardé le meilleur pour la fin. Les organisateurs aussi. Le légendaire Hawkwind sera présent, un groupe en perpétuelle métamorphose ayant signé des chefs-d’œuvre dans les seventies, puis toujours reformé avec des musiciens de passage autour de son leader, Dave Brock.

Un mot sur le lieu du festival. Les concerts se déroulent du 21 au 23 août sur l’esplanade du Concié, située à deux kilomètres de Saint-Palais et huit de Royan. Le site ressemble à un grand terrain de foot généreusement arboré aux extrémités et situé sur une falaise face à l’océan. Autant dire que si le temps est au rendez-vous, rien que la vision de la nature laissera un souvenir impérissable, harmonisé aux saveurs progressives inoubliables et incomparables. Espérons que le public saura honorer les efforts des organisateurs et le talent des musiciens.


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • enzoM enzoM 25 juillet 2008 18:44

    Un vote oui, mais fais passer les artistes qui ont contribué à ce festival.  Ce sera peut-être plus direct et plus intéressant.   Olga m’a bien fait découvrir une rapeuse à texte de génie,    donc...   porte ouverte.


    • Nathan Nathan 30 juillet 2008 09:53

       Superbe affiche. Le rock progressif ne m’a jamais trop botté même si j’adore quelques groupes annexes comme les brésiliens de Angra ou Helloween période première formation fin des années 80, début des 90’s ... Ha si ... il y a un groupe de rock progressif que je ne crois pas trop reconnu dans le milieu des puristes : Tool. Issu de scène hardcore new-yorkaise du début des 90’s, avec Helmet. et un des groupes de rock les plus influents des années qui allaient suivre, avec Helmet itou.

      Ciao


      • lsmadja 22 septembre 2008 11:07

        Supers concerts ! Super Organisation !

        Voici quelques photos : 

        www.smadja.net/photo/index.php/galeries/reportage/2008/festival/Cresce ndo/

        Bonne visite

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires