• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Fêtons le Congo avec Congophonies Cha Cha

Fêtons le Congo avec Congophonies Cha Cha

L’année 2010 marque le 50e anniversaire des indépendances de 17 pays africains, mais aussi le 40e anniversaire de la Francophonie. A l’occasion, le Centre Wallonie-Bruxelles de Paris organise du 15 au 20 mars le Festival Congophonies Cha Cha, manifestation artistique qui va rendre hommage à la République Démocratique du Congo, le plus grand pays francophone.

Quel avenir pour la République Démocratique du Congo ? Question majeure, autour de laquelle du le Centre Wallonie-Bruxelles propose de découvrir des oeuvres belges et congolaises. Le Festival Congophonies Cha Cha sera un moment d’échanges sur l’histoire, la politique et la littérature de ce pays, qui fêtera le cinquantenaire de son indépendance le 30 juin.

Quel avenir pour la République Démocratique du Congo ? Question majeure, autour de laquelle le Centre Wallonie-Bruxelles propose de découvrir des oeuvres belges et congolaises. Le Festival Congophonies Cha Cha sera un moment d’échanges sur l’histoire, la politique et la littérature de ce pays, qui fêtera le cinquantenaire de son indépendance le 30 juin.

Le Katanga, eldorado de la mondialisation

Le festival s’est ouvert par une rencontre initiatique le 15 février autour de réalisations sur le Katanga. Cette province du sud-est congolais fait l’objet de conflits économiques liés à l’abondance de ses richesses minières, tandis que sa population vit dans une misère extrême. C’est le sujet de « Katanga Business », documentaire poignant de Thierry Michel, accompagné de son making of de « Mines de tracas ». En parallèle, son exposition photographique « Katanga, nouvel eldorado » explore l’histoire de cette région. Dans la même lignée, « L’or noyé de Kamituga » de Colette Braeckman et Yvon Lammens, qui raconte l’histoire d’une ville minière du Katanga, symbolique de la tragédie minière congolaise, sera diffusé en mars.

La RDC vue par ses artistes

Avec ce festival, le Directeur du Centre Wallonie-Bruxelles Christian Bourgoignie souhaite illustrer l’histoire de la RDC telle qu’elle a été ressentie par les artistes congolais et belges.

En mars, des spécialistes du Congo dont la journaliste Colette Braeckman, animeront des tables rondes. Ils reviendront sur le destin tragique de Patrice Lumumba, héros national de la décolonisation, et réfléchiront sur la littérature congolaise, à travers le problème de sa circulation et le thème récurrent des guerres et des violences chez les écrivains congolais, marqués par l’histoire nationale.

L’auteur de théâtre Lorent Wanson fera connaître sa pièce « Africare », qui a étonné les scènes belges. Ce spectacle confronte le mythe d’Icare à la réalité du peuple congolais. Dans le dédale de l’histoire, celui-ci est tenté de s’enfuir vers un monde meilleur. Mais en voulant se libérer de la misère et atteindre l’Europe, tel Icare s’élevant vers les cieux, il se brûle les ailes et retombe à l’eau.

Le quotidien des Congolais est abordé de front par les cinéastes, dont Balufu Bakupa-Kanyinda, ainsi que de jeunes cinéastes kinois* qui présenteront des courts métrages.

Enfin nous découvrirons le reportage « Indépendance Cha Cha » de Jean-François Bastin et Isabelle Christiaens, qui montre les espoirs et illusions des ceux qui ont vécu l’indépendance, à travers l’histoire de l’hymne national Indépendance Cha Cha créé par l’African Jazz en 1960.

Pour finir sur une note festive, Pytshens Kambilo et Fredy Massamba, deux musiciens congolais au style afro-métissé, donneront des concerts.

Ce Festival, tout en mettant en avant des artistes encore peu connus en France, sera l’occasion de porter un regard nouveau et conscient sur la RDC.

*De Kinshasa

Plus d’infos sur http://www.cwb.fr


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • L'enfoiré L’enfoiré 9 mars 2010 15:33

    Bonjour,
     Albert II se tâte encore pour aller au Congo pour fêter l’anniversaire.
     En attendant, un peu de musique de circonstance.
     Des souvenirs à la pelle ou au râteau. smiley 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Léna


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires