• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > FIP et ses auditeurs : une histoire d’amour

FIP et ses auditeurs : une histoire d’amour

 

La radio FIP a toujours séduit ses auditeurs : radio musicale à la programmation éclectique et voix féminines distillant des informations culturelles, musicales et quelques bons conseils ont contribué à son succès depuis 50 ans

Créée à Paris en janvier 1971, le format de la radio n’a pas beaucoup changé, mais elle a grandi rapidement. Les ondes moyennes ont laissé leur place à la FM et à la stéréo, des antennes ont été ouvertes en province. La radio a ensuite suivi le virage du numérique et touche désormais les auditeurs du monde entier. Elle totalisait, en novembre 2020, plus de 13 millions d’auditeurs (5° place au classement ACPM des radios digitales pour Fip et ses webradios avec 13,2 millions d’écoutes en direct. ACPM, Classement des radios digitales (écoutes monde par marque), Novembre 2020).

Un succès dû à un travail exigeant : programmateurs, réalisateurs et techniciens œuvrent pour le choix des titres, leur enchaînement et la mise en onde, alors que les animatrices passionnées, à la voix envoûtante, apaisante, chaleureuse et parfois espiègle s’évertuent à rendre notre journée plus facile. Il suffit de lire parmi ces quelques témoignages tous les bienfaits qu’elles apportent aux auditeurs :

« FIP chérie, je t’écris juste pour te dire que je trouve ton programme musical en ce mercredi après-midi gris et diligent, où je t’écoute depuis Berlin, si doux et harmonieux à mon humeur et à mes oreilles. » Laureline

« Du fin fond du Monténégro, avec mon mari Australien, nous passons nos soirées à vous écouter avec un plaisir immense et constant ! Un grand merci de nous deux pour le bonheur auditif que vous nous procurez. » Alexa et Scotty

« Je vous écoute depuis des années avec une joie inchangée. Donc je voulais d’abord vous dire un grand merci. Vos playlists ont accompagné plein de moments importants de ma petite vie. » Pauline

« Je suis en train de vous écouter et je me dis que je vous aime tellement... !! Merci infiniment pour votre qualité, quel bonheur qu’une radio comme cela existe et persiste... C’était juste un cri du cœur et d’amour... Merci mille fois à vous tous. » Agathe

« Bravo pour votre programmation dont la qualité nous enchante depuis toutes ces années !! Cela fait longtemps que je veux vous déclarer tout mon amour et mon admiration. C’est chose faite. Vous faites un travail remarquable avec des sélections musicales absolument divines. Merci ! Merci ! Merci ! Que vivent longtemps FIP et la musique ! Avec tout mon amour et mon affection. » Bertrand

Souhaitant rendre hommage à ses auditeurs, la radio organise un concours photo jusqu’au 7 mars et les invite à se mettre en scène et à se photographier en train d’écouter leur radio préférée. Les portraits sélectionnés seront exposés à la Maison de la Radio en mai. Les modalités du concours sont disponibles sur cette page.

 

D’autres événements sont prévus tout au long de l’année pour l’anniversaire de la station : émissions en direct à l’antenne, ou que l’on peut ré-écouter en podcast sur le site internet, des concerts en extérieur dans plusieurs lieux de la capitale cet été...

Bonne journée avec Fip !


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 25 février 11:50

    Ah.... Les voix des fipettes, la générosité et l’audace de la programmation, sans doute la dernière authentique radio pour la génération que la radio faisait encore rêver...


    • The White Rabbit The White Rabbit 25 février 19:37

      Tout simplement la meilleure radio. ♫♪♫♪

      Que de la musique, toutes les musiques.♫♪♫♪

      La plus grande banque musicale.♫♪♫♪

      Pas de pub, pas de bavardage.♫♪♫♪

      ♫♪♫♪

      Ne pas oublier les web radio de FIP ou l’on peut choisir son style de musique :

      https://www.fip.fr/


      • HELIOS HELIOS 26 février 11:47

        ... voici un petit billet destiné aux « vieux » qui ont découvert FIP lorsqu’ils étaient jeunes... quelle bonne surprise à l’époque.

        Beaucoup on laché la fréquence, les conditions ont changé et la vraie évolution est effectivement dans le choix du « menu ».... 

        Pour le reste le DAB+ est bienvenue, avec les avantages et les défaut du numerique.

        Ce qui me manque, quand on est actif, l’est la transmission du son seulement des chaines de télévisions... que ce soit en FM ou en RNT (radio numerique terrestre)

        Avez vous un jour été en retard parce que vous avez attendu pour terminer l’écoute d’une emission te télé ?

        Personnellement, il y a certain moment où on se passerait bien de l’image... mais comment faire, la connexion internet même en 4G ne permets pas de suivre !


        • Emin Bernar Emin Bernar 28 février 17:34

          Mon réveil était programmé avec FIP à 7 h ; je me souviens de ce matin du début des années 90 quand la présentatrice a ouvert l’antenne en annonçant avec tristesse le début de la guerre américaine en Irak.


          • Adèle Coupechoux 28 février 18:21

            C’est grâce à FIP que je me suis fait une CDD bourrée de coups de foudre plus éclectiques les uns que les autres. Au début, ce n’était pas du non stop, et je me laissais à imaginer qu’elle emmétrerait du matin au soir...Elle ne me déçut pas. 

            L’identité sonore tantôt ironique, tantôt coquine, toujours copine...

            D’ailleurs, que sont devenus leurs régulières actualités, brèves mais suffisantes pour couper une chanson toujours au mauvais moment ?

            .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité