• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Flowers in the mirror » aux « Amandiers » en printemps chinois

« Flowers in the mirror » aux « Amandiers » en printemps chinois

Durant trois semaines au Théâtre des Amandiers, le printemps a été célébré sous la merveilleuse thématique des « Fleurs dans le miroir » que l’Opéra chinois de Sichuan a inspiré au metteur en scène occidental, Charles Tordjman accompagné de son fils Vincent.

Si, dans ce conte de Li Ju Chen, écrit en début de XIXème, devenu emblématique de la dynastie Qing, une déesse est contrainte de s’incarner dans le royaume des mortels, c’est au bénéfice d’une double quête initiatique : celle pour la Fée des fleurs de regagner par les études, son immortalité perdue, tout en se plaçant sous la protection paternelle et terrestre d’un lettré, Tang Ao, lui-même en rupture de famille et en exil du monde des vivants.

Ainsi, en orbite sur des trajectoires inverses et néanmoins parallèles, ces deux êtres se complètent dans une recherche taoïste où la connaissance du monde sensible apparaît vaine et illusoire : La vérité s’avérant n’être, en définitive, accessible que dans l’immersion assumée du chaos.

La scénographie, ayant été élaborée durant deux années aux confluences des deux univers artistiques destinés à s’interpénétrer en se découvrant mutuellement, les cultures chinoise et occidentale ont réussi, en l’occurrence, une œuvre maïeutique suscitant un spectacle fascinant, enthousiasmant et totalement abouti.

Dix-sept comédiens danseurs exécutent sous des gestuelles chorégraphiques pouvant s’apparenter à un ballet lunaire psychédélique, les quatre-vingt dix minutes de ce poème philosophique sidéral dont six musiciens dissimulés en coulisses accompagnent, au rythme d’instruments traditionnels, les voix chantées sur le registre strident du lyrisme chinois.

A titre exceptionnel, l’art ancestral du « Bianlian » , à savoir celui du changement instantané de masques par déplacements latéraux, à même le visage des artistes, y atteint une telle perfection de réalisation que l’ensemble de la troupe est incitée à effectuer une démonstration de leurs multiples savoir-faire techniques au cours de rappels orchestrés sous le regard médusé des spectateurs.

 

photo © Mario Del Curto 

FLOWERS IN THE MIRROR - **** Theothea.com - de Li Ju Chen - Mise en scène : Charles & Vincent Tordjman - avec l’Opéra de Sichuan - Théâtre des Amandiers de Nanterre


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires