• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Galilée : voix poétiques... et voies politiques

Galilée : voix poétiques... et voies politiques

L’ édition 2006 du Festival international de poésie de Maghar en Israël a débuté par un symbole fort d’ouverture et de mélanges religieux et ethniques : orthodoxes, musulmans et Druzes (culture et religion majoritaire à Maghar et en Galilée) ont parlé tour à tour de tolérance, de poésie et de philosophie, après avoir visité l’exposition inaugurale « Les enfants de la terre illustrent la Bible », réalisée conjointement par des enfants juifs et arabes .

Puis, sous le parrainage de Dan Oryan, du ministère israélien des affaires étrangères, ces différents représentants ont copié de leurs mains, devant un parterre de photographes, un verset de l’Ancien Testament, s’inscrivant ainsi dans un projet international de l’organisation « Bible Valley », symbole de paix visant à recentrer les religions monothéistes autour de leur texte fondateur. L’organisateur du Festival international de Maghar, le poète et professeur d’université Naïm Araydi, aime en effet donner à la poésie des symboles forts, comme il l’avait déjà fait en 2003 en publiant Nés en Israël avec le poète Miron c. Izakson, un recueil mêlant ses propres poèmes en arabe et ceux de Miron c. Izakson en hébreu, ouvrage édité par M. Parienté et préfacé par le prix Nobel de la paix, Shimon Pérès.

Par son action symbolique pour la paix et la tolérance, Naïm Araydi, membre de la communauté druze de Galilée, s’inscrit dans cette culture religieuse encore aujourd’hui réservée aux initiés. Assez secrète, elle repose sur le concept de la réincarnation et sur le syncrétisme : de tous temps les Druzes auraient suivi les prophètes, qu’ils fussent juifs, arabes ou musulmans, intégrant aussi la pensée des philosophes grecs (Aristote, Platon). Cela n’a pas empêché, il y a quelques mois, des agressions et violences de la part de Druzes à l’encontre de chrétiens, sur la base de rumeurs dont les autorités ont révélé qu’elles étaient infondées, et, dans ce contexte, le festival de poésie était aussi celui de la réconciliation ! Touché par ces efforts de paix, l’organisateur du festival français Teranova, Mario Salis, annonçait officiellement sa volonté de nommer le Docteur Araydi président de l’ édition 2007, et de lui adjoindre un poète de premier plan de langue arabe.

Egalement poète et « performeur », M. Salis remporta un vif succès avec l’énergie jeune et enthousiaste de sa « performance » et de la chanson éponyme : Are you ready ?, où il prophétise la venue prochaine d’un Messie poète... Cette performance en français (contrairement à son titre) fut appréciée dans sa langue originale par de nombreux poètes, israéliens, juifs et arabes, roumains, turcs, espagnols, signe que la langue française garde un réel potentiel ! Mais comme en témoignait un petit épicier de Nazareth, ancien élève des Pères franciscains (avec un français tellement impeccable que cela en était surréaliste), malheureusement la culture francophone a beaucoup perdu en vingt ans dans cette région. Pourquoi donc des responsables du Centre culturel français de la toute proche Nazareth ne se sont-ils pas plus impliqués dans le Festival de Maghar ?

En effet, son organisateur N. Araydi recevait cette année trois poètes français, dont Michel-Eckhard Elial, également traducteur du livre Né en Israël, et mit en avant plusieurs autres poètes étrangers passionnés de culture française : le poète turc Mentin Cengis , des poètes de culture hébraïque comme Sabine Messeg ou encore Moshé Ben Shaul ; ce dernier, après avoir traduit Cocteau et Apollinaire en hébreu, a présenté ses traductions de Rimbaud, après quelque vingt-six ans de travail . Aucun doute que la France, à travers la dimension symbolique de ce festival, et à l’image de ces réseaux francophones, a de très réels atouts à développer sur les plans culturel et économique en Galilée !

Documents joints à cet article

Galilée : voix poétiques... et voies politiques

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article

Art


Palmarès



Partenaires