• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Georges Wilson, Simplement compliqué

Georges Wilson, Simplement compliqué

C’est très simple de pouvoir admirer un grand acteur tout en rendant hommage à l’âge et à l’expérience théâtrale, il suffit de se rendre au Théâtre des Bouffes du Nord où cinq semaines durant, Georges Wilson se mesure à Minetti, célèbre acteur allemand du XXème siècle qui, ayant consacré toute sa vie au spectacle vivant, a inspiré le « Simplement compliqué » de Thomas Bernhard.

C’est donc l’heureuse opportunité pour Georges Wilson de s’interroger sur le sens d’une existence dédiée au métier de comédien, en recherchant dans sa propre mise en scène du personnage, désormais relié au monde par des rumeurs dérisoires, ces accointances que lui et son double nourriraient de concert, avec une indéniable tentation à l’égard de la misanthropie et du nihilisme.

Ainsi, il ne lui sera pas nécessaire de se cacher sous la couronne de Richard III, dont l’autre prend un malin plaisir à s’auréoler une fois par semaine, en souvenir du grand rôle de sa vie, pour apprécier, à sa juste valeur, la vanité des vanités, celle de n’avoir définitivement besoin de personne.

Et pourtant, le rendez-vous hebdomadaire avec Catherine, cet enfant de neuf ans, qui vient lui livrer son pichet de lait, est attendu avec le fol espoir d’un bain de jouvence, à jamais rédempteur.

En attendant, d’un fauteuil décati à l’autre usé jusqu’à la corde, le vieil homme livre un valeureux combat avec un ennemi à sa force et à portée de mains, les fameuses souris qui semblent avoir envahi son univers au point de lui tenir une compagnie, affectivement paradoxale.

Ainsi, sur une parallèle à mi-distance de Bernhard et de Minetti, Georges Wilson, de sa voix distincte et bien placée, trace un chemin « irréductible » avec l’aspiration partagée pour trouver en soi, la force de combattre et de terrasser toute inclination au renoncement, à l’aune d’une humanité et d’une plénitude, à fleur de peau.

photo © Theothea.com 

SIMPLEMENT COMPLIQUE - **** Theothea.com - de Thomas Bernhard - par & avec Georges Wilson - Hommage à l’âge / Bouffes du Nord

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • kitamissa kitamissa 20 octobre 2009 17:14

    vous devriez éviter de montrer un vieux monsieur tenant une fillette par le main .....
    en ce moment c’est très mal perçu !


    • Theothea.com Theothea.com 21 octobre 2009 11:35

      SIMPLEMENT COMPLIQUE
      de Thomas Bernhard
      mise en scène & interprétation : Georges Wilson
      Hommage à l’âge au Théâtre des Bouffes du Nord

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès