• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Glanage : techniques du glan[d]eur

Glanage : techniques du glan[d]eur

 

medium_P1010817.JPGComme chaque année, le mois de septembre donne le signal d’une nouvelle activité saisonnière : le glanage. Comme je l’indiquais déjà l’année dernière dans la note "Glaner et cueillir ou comment marier le plaisir gustatif et la vie au grand air", la nature fournit des choses comestibles à longueur d’année. Toutefois, c’est au début de l’automne, dés que les premières récoltes ont lieu et que la plupart des fruits et des baies arrivent à maturité, que se manifestent les pulsions primitives pour les activités de cueillette en pleine nature, ce magique momentum vers la quintessence des saveurs.

 

C’est ainsi que vous pourrez ramasser dans les champs coupés, les prés, les bois et sur les bords des chemins campagnards une variété insoupçonnée de végétaux comestibles parmi lesquels :

medium_IMG_0485.2.jpgdes champignons,

 

 

 

 

 

medium_IMG_0261.jpgdes noix fraîches et petites pommes sauvages,

 

 

 

medium_IMG_0233.jpgdes tournesols (pour les oiseaux du jardin ou pour vos "pipasols" maison appellées aussi "pipas" en Espagne), 

 

 

medium_IMG_0319.jpgdu maïs (eventualité de pop corn),

 

 

 

 

 

medium_IMG_0230.jpgdes grappes de raisin (on est en plein dans les vendanges),

 

 

 

 

 

 

medium_IMG_0201.jpgdes pêches de vigne,

 

 

 

 

 

medium_IMG_0117.jpgdes mûres,

 

 

 

 

 

 

 

medium_IMG_0042.jpgou des plantes médicinales telles la camomille, par exemple.

 

 

 

 

Le glanage est soumis à des règles ancestrales très codifiées qui sont parfaitement décrites dans la note "A520 et R26 : glanons, glanons,..." de mon alter-éco Din-Diu (si je puis oser ce jeu de mots). La présente note n’a pas pour objet de répéter ce qui est fort bien décrit par d’autres amoureux de la nature. Je vous fais simplement partager mon admiration et ma reconnaissance (un peu exaltées) pour la profusion et la générosité prodiguées par la nature à l’automne.

Voici quelques conseils simples pour une session de glanage fructueuses :

medium_IMG_0259.2.jpgToujours se promener avec un pochon dans sa poche ou alternativement porter des pantalons avec des poches sur le côté,

 

 

medium_IMG_0384.3.jpgAvoir un petit couteau dans sa poche type Opinel, Laguiole ou carrément le couteau du jardinier.

 

 

 

NB : prévoyez un vieux pull un peu étriqué et élimé car vous aurez très certainement à fouiller dans les ronces. 

 

Ainsi, chacune de vos balades dans la campagne se transformera en une sortie utilitaire et espérons le alimentaire ! Bon glanage à tous car c’est un réel moment de plaisir qui de plus ne fait pas de mal au porte-monnaie !


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • José w (---.---.25.142) 5 octobre 2006 11:30

    Excellent article.

    Profitez de la nature et de ses bienfaits pendant que cela n’est pas totalement interdite et/ou détruite...


    • faxtronic (---.---.127.45) 5 octobre 2006 14:13

      Aah le berry, pays de mon enfance........ Je connaissais les bois et et les recoins autour de mon village comme ma poche.

      Je crois que je reconnais la statue sur l’avatar de l’auteur car j’ai vu un jardin comme celaa vers Eguzon.

      Je rejoins l’auteur sur son blog.


      • HK (---.---.170.51) 5 octobre 2006 19:26

        Et oui, ce Berry secret, magique plein de sorcières et de légendes... Des petites brumes au-dessus des vastes étangs, une harde de cerfs qui jaillit, un envol nerveux de perdrix, ce parler berrichon légèrement chantant et trainant, vous êtes bien dans le Berry. Quant à la statue sur mon avatar, héhé, ce n’est pas à Eguzon. Tiens, je paie une bière à celui qui réussira à deviner où se situe cette statue en bois. Bonne chance. Une bière est à la clef. Glanez, glandez, respirez, dégustez, savourez ennivrez-vous, bref vivez !


      • ohlala (---.---.124.230) 5 octobre 2006 16:14

        Passer sans nulle activité intermédiaire de la lecture des posts du fil « Liberté sans frontière ? » à cet article de glan(d)eurs créé un choc !!! Comme chaque fois que j’arrive dans les forêts du Morvan. Je ne pensais pas retrouver des collègues ici !

        N’oubliez pas les quetsches (confitures), les pommes que les autochtones ne prennent plus la peine de ramasser. Et dans un mois, les coings ! Essayez ça : dormir dans une chambre où vous avez laissé quelques coings.

        Pour arrêter la truffe = les coings.


        • Marsupilami (---.---.59.118) 5 octobre 2006 16:45

          Excellent article, oui. Glanons et glandons ! Je vais d’ailleurs pas tarder à faire un petit tour dans les forêts du Morvan du côté de Vézelay et plus précisément de La Cordelle. En plus à Vézelay depuis quelques années ils se sont remis à faire un excellent pinard pour faire descendre les glâneries, par exemple sur l’esplanade à l’arrière de la basilique avec un magnifique point de vue sur le Morvan.


        • tontonsalam (---.---.157.2) 5 octobre 2006 17:09

          juste une remarque de sémantique : on glane un fruit qui est par terre(chataigne,pomme,noix,...) par contre on grapille des fruits qui sont sur l’arbre (raisin,mures,...)


          • Karl (---.---.39.83) 5 octobre 2006 17:24

            Bonjour,

            Si j’utilise mon détecteur de métaux tout en glanant, et que je trouve des pièces, est-ce que je glane des pièces ?


          • HK (---.---.170.51) 5 octobre 2006 19:44

            A tontonsalam, Merci pour cette précision, vous avez tout à fait raison. D’ailleurs, quand on ramasse des champignons sauvages ou des fruits dans les bois, on ne glane pas vraiment on fait de la cueillette, comme au temps des chasseurs-cueilleurs. Je viens d’acheter le DVD d’Agnes Varda « Les glaneurs et la glaneuse », un docu sur ce premier métier du monde en quelque sorte. Bonne continuation à tous !


          • HKac HKac 6 octobre 2006 09:01

            Héhé, c’est réglementé je crois les détecteurs de métaux ! En revanche, on peut aussi glaner des informations. Bonne continuation.


          • ohlala (---.---.124.230) 5 octobre 2006 18:53

            @ Marsupilami,

            ohla, Marsu, ne me dis pas que t’es mon voisin ! La Cordelle c’est mon lieu secret , ma halte obligée quand je monte à Vézelay. Il y a là une lumière et une couleur des pierres, une ambiance propre à décoller. Bon, le monde est petit, je sais, mais hier tu évoquais le Tibet, de mon côté le Sikkim... Sur la terrasse de Vézelay, face à Saint-Père et la vallée de la Cure, voir le soleil se coucher, juste dans l’axe. Une fois ça fait, un aligoté.

            Les confitures de quetsches sont faites. Tu es invité quand tu veux ;=)))


            • ohlala (---.---.124.230) 5 octobre 2006 19:06

              @ Marsupilami, suite,

              ...ah ouais, et le soir tranches de gigot (d’agneau)-jus aux mirabelles (glanées). Recette de Guy Martin -du Grand Véfour- dans « Toute la cuisine » Ed. Seuil. Avec un aligoté. En entrée je verrais bien une compotée de cèpes, quelques trompettes de la mort -c’est la saison- lamelles de speck d’Alsace. Avec un Riesling. OK, ça marche.


            • Marsupilami (---.---.59.118) 5 octobre 2006 19:14

              @ Ohlala

              Je suis pas ton voisin mais je suis pas loin. La Cordelle est un lieu magique où il suffit de pénétrer et méditer pour tomber en extase (foi d’agnostique). Vu que j’ai du parcourir tous les sentiers du Morvan, je sais les vertus curatives de cette chapelle : il suffit d’y dormir une nuit pour que la fatigue et le mal aux pieds s’envolent. Je vais au moins une fois par an à Vezelay rien que pour le ressourcement à La Cordelle. Mais vu qu’il n’y a pas que la méditation lumineuse dans la vie, j’achète l’excellent pinard de Vezelay et je casse la croûte au pied de la croix Saint-Bernard (le rocher sur laquelle elle est fichée est très pratique pour pique-niquer, avec ses alvéoles faites pour retenir des bouteilles) et sur l’esplanade en contemplant Saint-Père et la splendeur du Morvan.

              Je ne sais pas si tu as connu le père Ambroise, qui dirigeait le centre de retraite spirituelle attenant à la Cordelle. Ce mec avait une chance infernale : il profitait de la chapelle tous les jours. Il irradiait la lumière (tu parles, Charles !) et était d’une infinie bonté.

              Heureux ceux qui ont pu prier ou méditer à la Cordelle ! En plus c’est plein d’oiseaux potes à François d’Assises...


            • ohlala (---.---.124.230) 5 octobre 2006 19:41

              @ Marsupilami, re-suite ter,

              Bon, là, ça commence à faire beaucoup.

              J’avais déjà lu que tu marchais, randonnée etc, moi aussi, partout (même pas de bagnole, mais une maison à 10 bornes, achetée pour ces raisons : 1. Vézelay pas loin, 2/ plateau calcaire), donc le rocher de la croix St Bernard moi aussi j’y pose mon saucisson. J’arrive en général par la croix rouge d’ Asquins, venant de Montillot.

              Non, je n’ai pas connu le Père Ambroise. La messe en latin, j’ai pratiqué aussi à outrance, mais ça remonte... overdose > agnostique. Ce qui n’empêche ni la sensibilité, ni le respect évidemment, voir Cordelle. Mais j’évite. Ou alors avec des gens très ouverts et LIBRES. Si, encore une chose magique : la lumière dans la basilique tombant au MILIEU de la nef. Bon j’arrête sur ce chapitre, sinon le fil « pape / islam » va repartir en squattant le glan(d)age.

              Juste une remarque : là-bas, pas d’internet haut débit.

              Et un conseil : comment tu places tes liens en faisant « ici » ?

              ami calmant


            • Marsupilami (---.---.59.118) 5 octobre 2006 20:00

              Tu copies ça :

              « < »a href=’LE LIEN’> LE TEXTE SOULIGNE « < »/a>"

              Puis tu enlèves TOUS les guillemets (") du code ci-dessus en gardant bien les guillemets (’) à l’intérieur desquels tu colles ton lien html, ce qui donne ça :

              La Cordelle

              Tu vérifies bien que les liens soulignés en bleu apparaissent avant de poster ton message et, si tu n’as pas trop bu de vin de Vézelay c’est parti.


            • Marsupilami (---.---.59.118) 5 octobre 2006 20:10

              @ Ohlala

              J’ajoute que je n’en ai rien à péter des messes en latin ou en français (même si les franciscaines chantent divinement bien dans la chapelle dorée) et que je n’ai jamais fréquenté le centre de retraite : trop tristes les cathos. Je dors dans l’antichambre de la chapelle, près des cartes postales, ou bien dans le jardin, ou bien près de la Croix Saint-Bernard.


            • ohlala (---.---.124.230) 5 octobre 2006 20:32

              @ Marsupilami ;

              merci.


            • Marsupilami (---.---.95.128) 5 octobre 2006 22:07

              La ballade le long de la Cure est une splendeur.


            • (---.---.124.230) 5 octobre 2006 23:15

              @ Marsupilami

              Oui, alors là, tu es carrément chez moi ; enfin à mi-temps. La Cure -en canoë aussi-, j’en connais le moindre martin pêcheur par son nom. Pas grand chose à glaner en canoë (tu remarques, j’essaie de rester dans le fil malgré tes digressions sauvages).

              Quand aux chemins côtiers bretons, ou de douaniers comme on disait, oui ça aussi. Un peu plus haut, après Brest, à la Pointe St Matthieu, se trouve une ruine étonnante, même look que le lien / abbaye de Landévennec. J’y suis passé un matin du 1er janvier ;=))) dans un brouillard à couper au couteau, sur ce petit chemin dont on dirait qu’il fait le tour de France. Par moment on longe des champs de ...chouxfleurs. Fun.

              Mais enfin de là à glaner des choux fleurs...


            • Einstein relatif (---.---.4.88) 5 octobre 2006 19:20

              Ecoutez,ça commence à suffire et en plus vous dites n’importe quoi et en plus c’est inintéressant alors qu’au contraire ça n’a aucun sens et d’ailleurs c’est idiot,c’est même pas intelligent !


              • roumi ( le louarn ) (---.---.74.206) 5 octobre 2006 19:46

                beuh nous c’est grande maree le we prochain 114 le coeff on vas voir du relief inedit .

                cette annee il y en a pleins .

                on vas s’faire une tripotee d’huitre plate en deuxieme plat et crevettes avant .un coup de muscadet sur lie .

                apres bar en croute de sel . mais bon on aurait pu lui mettre une puree de chataigne autour !!!

                roumi


                • Faxtronic (---.---.183.158) 5 octobre 2006 19:52

                  Moi mon coin c’est la brenne. Mes parent habite en Brenne, pays de bocages et d’tengs a profusion. Allez en Brenne, goutez ces carpes. Et j’adore me promner en velo en Brenne autour de Rosnay. C’est joli.....


                  • Marsupilami (---.---.59.118) 5 octobre 2006 20:04

                    Il est hypercool ce fil. Dommage que Einstein relatif aie mis son commentaire dissonant. En plus pas de D.W. Un immense merci à l’auteur.


                  • Einstein relatif (---.---.4.88) 5 octobre 2006 20:18

                    @marsupilami:apparemment tu as des problèmes de digestion:veux-tu du bicarbonate bisulfuré avec un soupçon de perchlorate au trimanganèse ?


                  • Marsupilami (---.---.59.118) 5 octobre 2006 20:37

                    @ Einstein relatif

                    Tu tombes mal. Le jeudi c’est mon jour de jeûne hebdomadaire et vu que je n’ai pas mangé hier soir, je n’ai rien dans le ventre depuis plus de 18 heures. Je n’ai donc aucun problème de digestion...


                  • ohlala (---.---.124.230) 6 octobre 2006 00:47

                    @ Marsupilami,

                    Très drôle l’exercice de copié collé d’avant hier (mercredi 4) des sentances de DW. entre midi trente et treize heures. Brillante démonstration même si ça n’a aucun effet sur la verrue violette. Ce n’est pas une chemise qu’il porte, c’est un imperméable grande taille.

                    A la réflexion, c’est d’ailleurs la 1ère fois que cet « artiste » faisait de l’art. Tendance Warhol. Et par procuration.


                  • roumi ( le louarn ) (---.---.74.206) 5 octobre 2006 20:20

                    j’y plussote

                    b16 e+ dw + pret esse da gous’ket .

                    eh l’marsip ’ ! vas faire un tour a landevennec .

                    roumi


                    • Marsupilami (---.---.59.118) 5 octobre 2006 20:40

                      Hou là là ! Pas au moment de la grande marée quand il y a des foules à la pêche aux moules-moules-moules, coquillages & crustacés...


                    • roumi (---.---.74.206) 5 octobre 2006 20:43

                      dommage il y as de jolis coups !

                      et c’est hallal !!!

                      roumi


                    • roumi (---.---.74.206) 5 octobre 2006 21:17

                      il te reste le sillon des anglais pas loin de landevennec .

                      roumi


                      • Marsupilami (---.---.59.118) 5 octobre 2006 21:30

                        T’inquiètes j’adore la Bretagne. J’ai fait tous les sentiers côtiers. Tu l’as faite cette randonnée ?


                      • roumi (---.---.74.206) 6 octobre 2006 14:25

                        oui oui c’est superbe .

                        mais ce que je connais le mieux , c’est l’autre versant de la montagne la ou sont stockes les ames des bretons glanes par l’ankou .

                        pour se faire une idee : www.e-one-o.com/botmeur ou addes .

                        a la pleine lune ; c’est pein de trolls !!!et farfadets

                        roumi


                      • Marie Pierre (---.---.224.152) 6 octobre 2006 16:28

                        Et pas de Korrigans ????


                      • roumi ( le louarn ) (---.---.74.206) 6 octobre 2006 17:40

                        si si mais ils sont plus farouches !!!

                        roumi


                        • roger05 (---.---.71.99) 7 octobre 2006 13:11

                          Ne pas confondre quand même glaner ou cueillirdes fruits sauvages ou des champignons dans les bois avec le vol de récolte...... qui se pratique aussi beaucoup....


                          • HKac HKac 7 octobre 2006 14:52

                            A roger05, C’est utile de le préciser en effet. Le glanage quand il est pratiqué dans les règles de l’art n’est pas du vol. C’est utile de consulter les liens suggérés dans ma note pour en savoir un peu plus. Bonne continuation.


                          • Le furtif (---.---.95.205) 7 octobre 2006 14:37

                            Je croyais ce mot ( pochon) réservé à ma région ???? Sud Poitou

                            ============================================================= Toujours se promener avec un pochon dans sa poche =============================================================

                            Est-ce quelqu’un peut aller chercher P.A. Je sors les verres

                            Amicalement

                            Le Furtif


                            • HKac HKac 7 octobre 2006 14:49

                              A Furtif, Hé non ! Le mot « pochon » est aussi employé dans le Berry ! Tu connais la « bernache » ? Ce mot est aussi employé vers Niort je crois. Amicalement.


                            • caramico (---.---.227.230) 8 octobre 2006 10:20

                              "pochon s’utilise aussi un peu plus au sud : Là où les coings sont déja récoltés, les mûres, figues, amandes, aussi, et bientôt les châtaignes.

                              j’ai déjà mes réserves de confitures pour l’hiver, sans aucune condescendance..., bien sûr


                            • Le furtif (---.---.95.205) 7 octobre 2006 15:26

                              J’adore mais ne supporte pas.Je suis un fils des bords de Gironde.

                              Ce type d’arme de « liberation » massive n’est pas sans m’évoquer (dans ses effets) un certain purgatif azuréen....

                              Amicalement.


                              • ibraluz 9 octobre 2006 16:44

                                Oh, purée de gigoudaine ! Bientôt vingt ans à bouffer sable et sueur, quand giroles et framboises vous tripatouillent, vous, chaque automne, les papilles ! Fatalement, on n’a plus tout à fait les mêmes repères... Bon appétit en tous cas, et cum spiritu tuo, comme dirait Papi...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

HKac

HKac

...


Voir ses articles







Palmarès



Partenaires