• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Guy Bedos en piste au Cirque d’Hiver

Guy Bedos en piste au Cirque d’Hiver

A soixante-douze ans, Guy Bedos revient en tournée au Cirque d’Hiver Bouglione qu’il a déjà arpenté il y a deux décennies.

L ’âge est désormais "son affaire prioritaire" qu’il n’a aucunement l’intention de laisser en pâture aux critiques et aux commentaires plus ou moins bienveillants. Aussi, par mesure de précaution, l’artiste prend les devants en organisant son nouveau one man show autour de ce thème vital qu’il renvoie en boomerang à l’usage de tous.

"Ce n’est qu’un au revoir", fera-t-il entonner par le public en épilogue de son spectacle quand il traversera une dernière fois la piste comme une travée de cathédrale d’où s’élève alors un requiem d’orgue flamboyant.

Il faut dire que pour débuter, le comédien a réglé son compte à tous les anniversaires à partir du dixième, de manière à éviter tous les assauts de la compassion à l’égard du temps qui passe.

En outre, s’émouvant des accidents morbides qui pourraient subvenir aux spectateurs présents d’ici à sa prochaine création scénique, l’acteur balise ainsi les angles d’attaque insidieuse qui pourraient différencier sa propre vulnérabilité.

Laissant donc la place libre à la mélancolie dans une approche philosophique cherchant à maîtriser l’ensemble des paramètres pathétiques de la destinée, Guy Bedos est à la barre d’un paquebot qui tangue à-tout-va, dont le capitaine ne sera pas celui d’une croisière en folie mais celui d’un talent qui se reconnaît à en être le trublion qualitatif.

S’étant ainsi démarqué des humoristes à la mode à qui malgré tout il concède des circonstances atténuantes, il observe néanmoins que les meilleurs d’entre eux, qu’il avait autrefois cooptés, ont déjà transgressé le principe de vie.

De la cause à l’effet, il n’y a qu’un pas que l’équilibriste lucide franchit dans l’allégresse non feinte de s’inscrire en survivant dans la conscience collective comme l’artiste de référence qui aura su maintenir sur un fil pérenne, la clairvoyance politique et éthique en brocardant tous les travers de ses concitoyens, y compris les siens.

La mise en scène de Roger Louret préserve un rythme circulaire sans relâche où se succèdent des sketchs d’anthologie réadaptés à l’inventaire d’une carrière artistique dont l’incontournable revue de presse viendrait marquer l’apogée.

Ce tour de piste n’est certainement pas le dernier du virtuose en noir et blanc sur fond rouge, mais c’est juste pour rire qu’il faudrait oser le prendre comme tel.

Photo © Sandrine Roudeix

 

GUY BEDOS EN PISTE - *** Theothea.com - de et par Guy Bedos - mise en scène : Roger Louret - Cirque d’Hiver


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Georges S. (---.---.236.79) 10 novembre 2006 19:23

    L’année dernière j’ai fais un voyage en train assis derrière Guy Bedos (Paris / Metz). C’est un Il allait faire un spectacle, à Metz, moi je continuais sur Luxembourg, l’enfer plein de banquiers hypocrites.

    Il a passé 4 heures à écrire des petits trucs sur son exemplaire de Libé.

    Il se gaussait à chaque passage du contrôleur, qui se croyait obligé de rire en réponse, par politesse en fait. Il y avait aussi une gonzesse qui l’accompagnait et qui lui disait : « Vous êtes un rebelle Monsieur Bedos ». Et lui répondait « J’ai besoin de fric ».

    Mon actu à moi, c’est pas folichon. Je suis pas un mec avec des mots pendus comme des guirlandes à la bouche.

    Juste un prolot moderne, comme un con avec mon portable qui sonne, casse toi bâtard, je suis pas un mouton clocheton de merde.

    Non vraiment, Bedos, sur le PAris/metz, j’ai pas ris une seule fois.

    Heureusement les paysages défilaient.

    allez, ciao

    Georges S.


    • Gasty Gasty 11 novembre 2006 09:34

      L’année dernière j’ai fait un voyage en train avec Roco Siffredi (Paris/Marseille). Il allait sur un tournage, moi je rentrais chez bobonne, l’enfer pleins de thons dans la voiture.

      Il a passé 4 heures à lire un bouquin alors qu’il était accompagné d’une gonzesse ( un canon ). Normalement dans ses films 5 mn plus tard (à peine)il aurait dû etre sur la gonzesse.

      Non !franchement Roco Siffredi, j’ai pas bandé une seul fois durant le voyage.


    • (---.---.124.230) 11 novembre 2006 23:54

      +1, mort de rire.


    • achyllus (---.---.28.47) 10 novembre 2006 21:12

      Ouah putain il a 72 ans !


      • Cochonouh Cochonouh 11 novembre 2006 11:33

        Hier soir, j’ai pas lu cet article car je regardais un spectacle de Bedos (en 2002) sur Paris-Première.

        C’était beaucoup plus drôle que l’article.


        • parkway (---.---.18.161) 23 novembre 2006 16:53

          pour moi il est un des meilleurs ! j’epère qu’il restera avec nous longtemps...


          • Claudie (---.---.200.52) 5 décembre 2006 11:14

            Je suis une grande Fan,mais je ne comprends votre position lorsque vous dites ; je ne soutiendrai pas la campagne de Ségolène (cela me barbe) !C’ est zn parlant ainsi que l’ on se retrouvera avec MR lE PEN AU SECOND tour.Vous soutenez les banlieues...aidez-nous ! Claudie Rault trésorière à la section PS de Cannes

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires