• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hizya

JPEG « Hizya »

Roman de Maïssa Bey

Editions de l’Aube

Septembre 2015

 

 Rêve et réalité

Hizya vient d’avoir 23 ans.

Elle a de l’instruction, des diplômes et se retrouve dans un salon de coiffure, faute de mieux.

En Algérie, c’est comme en France, beaucoup de diplômés sont au chômage ou se trouvent un petit boulot.

Hizya rêve d’une vie indépendante, d’un grand amour…..

Elle ne veut absolument pas subir un mariage arrangé -on ne dit plus forcé- avec un homme qu’elle n’aurait pas choisi.

Une certaine complicité lie ces femmes qui travaillent dans ce salon, elles discutent et écoutent les clientes qui se laissent aller à des confidences.

Sonia, sa collègue témoigne et décrit cette société patriarcale qui étouffe et opprime les femmes :

« Je ne sais pas si tu peux le comprendre mais moi, ici, je ne respire pas, je ne vis pas : je survis. Mes parents, mes frères, mes cousins, les hommes dans la rue, tous, tous me donnent le sentiment que je ne m’appartiens pas. Que mon corps ne m’appartient pas ! C’est comme si chaque regard me volait une partie de moi-même. J’en ai assez d’être entourée de barbelés, où que j’aille ! Je n’en veux plus de ces regards, de ces remarques, de ces rappels à l’ordre, de ces agressions quotidiennes ! Le dernier des pouilleux, sous prétexte qu’il a quelque chose de plus que moi entre les cuisses, considère qu’il a le droit de m’humilier, de me réduire, excuse-moi de le dire aussi crûment à un trou. »

Le plus dur, le plus déroutant et le plus désespérant c’est de constater que les femmes devenues des épouses, puis des mères veillent à ce que leurs filles suivent cette voie tracée par des traditions d’un autre âge.

Mais Hizya a décidé de tracer son chemin.

Elle s’interroge d’ailleurs et le lecteur en est témoin car des chapitres intégrés dans le récit sont consacrés aux réflexions de cette jeune femme qui ne cesse de critiquer sa propre conduite.

La conception narrative est originale….Le lecteur s’habitue vite à cette immixtion dans les pensées d’Hizyal .

Ce pays semble immobile, elle et ses compagnes veulent le faire bouger mais ce qui compte c’est d’essayer de trouver le bonheur, l’âme réellement sœur.

C’est un livre à lire absolument.

Je le conseille à ceux qui se laissent guider par le relativisme culturel et qui ne comprennent pas que beaucoup de jeunes femmes ne veulent plus d’être exploitées et considérées comme des objets.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • OMAR 5 décembre 2015 19:13

    Omar9

    @charlot  : « Ce pays semble immobile... ».

    Rien à se mettre sous la dent ?

    Même pas offusqué que le gouvernement « laïc » et d’anciens chefs de gouvernements et premiers ministres aillent écouter « la Marseillaise » à l’intérieur de Notre-Dame de Paris ?

    Alors on se rebat sur l’Algérie....

    Faut pas parler de l’Arabie-Saloprie où les femmes n’ont même pas le droit de conduire une auto.
    http://www.caradisiac.com/L-Arabie-Saoudite-ce-pays-ou-les-femmes-n-ont-pas-le-droit-de-conduire-100829.htm

    Ou de l’Inde où l’on peut condamner des femmes à être.... violées.
    http://www.lefigaro.fr/international/2015/08/28/01003-20150828ARTFIG00357-en-inde-deux-soeurs-condamnees-a-etre-violees.php

    Ou encore, ces agressions en France contre des femmes françaises, juste parce qu’elles ont un faciès « maghrébins ».

    C’est qui est grotesque en vous, c’est que vous parlez d’un pays que vous ne connaissez qu’à travers les bobards que vous aimez bien entendre...
    http://insaniyat.revues.org/8331


    • Aristide Aristide 5 décembre 2015 19:31

      @OMAR


      La loi de 1905 n’est pas ce que vous croyez. L’Etat est propriétaire des églises et lieux de cultes antérieurs , il en assure l’entretien et les met gratuitement à disposition des religieux. Il vous faut admettre que nos traditions chrétiennes et juives existent par delà la nécessaire laïcité, que le respect des religions n’exige pas la soumission à leur injonctions, ...

      Une fois compris ce qu’est la réalité de la laïcité française, vous arriverez peut être à limiter vos interventions ridicules sur ce sujet. Maintenant vous pouvez aussi ignorer les aides que l’Etat accorde en terme de cession gratuite de terrains pour la construction de nouveaux lieux de culte ... dont des mosquées.

      Sur l’Algérie, il vous faudra admettre que ce pays est pillé depuis des décennies par une minorité constituée pour l’essentiel des dirigeants militaires et civils du FLN. Vous êtes assez prompt à la critique de votre pays de nationalité pour accepter que l’on applique la même critique à votre pays de coeur. Sur l’état sociétal, l’emprise d’un islam intégriste existe encore et influence pour beaucoup la vie des algériens.

    • OMAR 5 décembre 2015 20:22

      Omar9

      @Aristide

      De quelles traditions traditions juives vous parlez  ?

      Voici ce que nous enseigne l’Histoire de France en préambule :
      « La conversion au Christianisme des Wisigoths et des Francs rendit difficile la condition des Juifs : une succession de conciles diminua leurs droits jusqu’à ce que Dagobert Ier les force à se convertir ou à quitter la France en 633.

      Et par pudeur je m’abstiens de vous rappeler ce qu’il advint des juifs français durant le XXème siècle.

      Remarquez, je ne serai pas surpris que vous appartenez à ce groupe d’énergumènes qui veulent substituer la France de culture gréco-romaine par celle de judéo-chrétienne.

      Ensuite, le 17 Novembre 1918 l’archevêque de Paris, le cardinal Amette, célèbre l »Armistice par un Te Deum
      Pour cela il convie tout le gouvernement français.
      Bien que Raymond Poincaré Président de la République fut pour, au nom de la laïcité, le Président du Conseil Georges Clemenceau s’oppose formellement à la présence de ses ministres...
      97 ans plus tard, vous voulez donner une stupide et éhontée interprétation de la laïcité....

      Enfin, dans mon commentaire, je n’ai en aucun cas défendu le gouvernement algérien, mais déploré l’incompétence de l’auteur à parler de la société algérienne que par ouï-dire...

      En mettant vos pieds dans le plat, Aristide, vous confirmer que n’est pas .... brillant qui veut .....


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 5 décembre 2015 20:29

      @OMAR

      Et par pudeur je m’abstiens de vous rappeler ce qu’il advint des juifs français durant le XXème siècle.

      Inutile de surjouer la vierge effarouchée, cher Omar...
      90% des juifs français n’ont pas été déportés !


    • Aristide Aristide 5 décembre 2015 22:44

      @OMAR


      Obligé de remonter à Dagobert pour essayer de démontrer je ne sais quelle bêtise sur la présence des juifs en France et donc de leur lieux de culte avant 1905. Les synagogues présentes en France avant 1905 font partie de notre patrimoine au même titre que les églises.

      Quand à la France, elle est évidemment gréco-romaine, les villes d’Arles, de Nimes, Fréjus et des centaines de ville en sont une parfaite illustration. ET de tradition judeo-chrétienne, les cathédrales, chapelles, monastères en sont le signe indéniable. Sauf à quelques idiots qui amalgame l’histoire et la religion.. Regardez nos places de village organisées toutes autour de nos églises, c’est un fait historique que seul les ignares veulent faite taire. Influence de l’église jusqu’à la tenue des naissances dans les livres de baptêmes, des mariages etc ... 

      Faire taire l’auteur du livre qui met en évidence un recul sociétal d’un pays à l’abandon, d’une jeunesse algérienne obligée de s’expatrier alors que leur pays possèdent des ressources en gaz et pétrole incommensurables. Recul sociétal provoqué par une religion qui s’insinue dans tous les actes de la vie des algériens au point de nourrir encore des us et coutumes d’un autre temps, la place des femmes, les mariages, les mœurs, ... contraints par une religion que les algériens n’ont pas su mettre à sa place. Alors les leçons de laïcité, je crois que vous devriez les donner avec quelques retenues ...

      Alors oui, quand la Marseillaise retenti dans une église il n’y a aucun problème, je serais même heureux si des imams éclairés avaient proposé de le faire dans les moquées.

      PS : Vous contestez moins la tradition arabo-musulmane des pays du Maghreb qui elle aussi cohabite avec un passé gréco-romain et d’autres influences. 




    • OMAR 6 décembre 2015 09:07

      Omar9

      @Aristide

      Je connais très bien charlot qui, dans la dèche, cherche des poux dans les têtes des musulmans.

      Dites lui qui vous rappelle son torchon dans lequel une simple querelle de jeunes filles fut élevée au rang d’agressions dues à l’intolérance .... des musulmanes.
      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-intolerance-conduit-a-la-haine-170172

      Regardez avec vos yeux et votre esprit et non avec vos préjugés....


    • Aristide Aristide 6 décembre 2015 11:16

      @OMAR


      Je me fous du Charlot comme de votre personne, je suis ici pour échanger des idées, confronter les clichés à la réalité, essayer de faire passer des valeurs qui m’importe, ...

      Que répondez vous ici ?

      Que la Laïcité ne serait que celle que vous croyez avoir compris ! 

      Qu’il est scandaleux que l’Etat et les églises collaborent dans le respect des lois !

      Que nous ne serions pas de tradition judeo-chrétienne !

      Que l’Algérie n’est pas un pays en déshérence ou les jeunes sont obligés de s’expatrier spoliés par le FLN, une société ou les us et coutumes des plus arriérées limitent les libertés individuelles et discriminent la moitie de la population qui est féminine !

      Enfin, limitant à je ne sais qui le droit de se positionner vis à vis des Algériens ou des Musulmans !

      Et j’aurais des préjugés, vous êtes autiste tellement enfermé dans vos certitudes que toute critique de l’islam devient islamophobie, ou pire racisme envers les arabes, ...

      Vous jouez de la victimisation pour parer la moindre critique !

    • COVADONGA722 COVADONGA722 5 décembre 2015 21:15

       yep , vous savez Omar le salafiste il est fait simple

       vous ne pouvez pas parler de l’islam vous n’êtes pas musulman
      vous ne pouvez pas parler des arabes vous n’êtes pas arabe
      vous ne pouvez pas parler de l’Algérie vous n’êtes pas algérien

      bref des fois on se demande a quel titre 
      Omar parle de la France 
      Omar parle de la République
      Omar parle de laïcité 

      • OMAR 6 décembre 2015 08:54

        Omar9

        Tiens, Cova le suppressif, l’ex banni d’Agora qui se la ramène encore.

        Ill se pourrait que je sois plus français de souche que toi, bien que natif de l’Algérie où on me susurrait dès mon enfance que mes ancêtres étaient gaulois...

        De plus, je n’interdis à personne, d’ailleurs je ne possède aucun droit ni titre à le faire, de parler religion, culture politique au autre.
        Mais apparemment, cela te dérange que je demande que cela soit fait en connaissance de cause et en toute honnêteté.

        Mais peut-on sincèrement parler de valeurs avec toi qui passe ton temps au stand de tir ?


      • Aristide Aristide 6 décembre 2015 11:18

        @OMAR


        Vos attaques sur les personnes dissimulent très mal vos obsessions et mettent en évidence votre incapacité à répondre au fond !

      • charlie charlie 6 décembre 2015 12:45

        Il y a quelques semaines, j’ai regardé un remarquable documentaire sur la vie immigrée dans la cité vue par les mères, les filles, les voisines : « nos mères, nos daronnes », de Bouchera Azzouz.

        On y voit une vieille, qui raconte comment elle aurait aimé aller à l’Ecole, ce qui lui a été interdit en tant que petite fille. Elle raconte qu’elle allait sous les fenêtres de l’école et écoutait. Elle apprenait ainsi, récitait, rêvait. Elle dit à quel point elle aurait pu être, peut-être, présidente de la République ( smiley ) si elle avait pu avoir de l’instruction. Elle s’en sentait tellement capable. Et elle ne savait même pas lire.....

        Il n’y a pas que le « grand amour » que ces femmes cherchent : c’est avant tout et surtout, la LIBERTÉ. Tout le reste en découle.

        http://www.africultures.com/php/index.php?nav=article&no=12929


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires