• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Hocus Pocus : la claque !

Hocus Pocus : la claque !

L’Autre Canal Nancy, dimanche 5 octobre 2008. Le show commence presque imperceptiblement. Le public, impatient, fixe le logo « Place 54 », qui se détache du fond de la scène d’un bleu azur. Le premier riff de guitare s’élève, aérien, comme pour animer l’auditoire. Le clavier égrène quelques accords... Puis c’est la claque. Le premier morceau Voyage Immobile est une véritable bourrasque, symbolisant l’authentique bouffée d’oxygène qu’apporte Hocus Pocus au Hip-Hop français. Le public est soufflé par les notes puissantes de la section de cuivres, puis frissonne lorsque DJ Greem, véritable tour de contrôle, lance le beat et distille ses premiers scratches.

20syl, le maître d’oeuvre, débarque alors sur scène avec son flow précis et ses textes ficelés, soutenu par la basse et la batterie.

Hocus Pocus entraîne immédiatement l’auditoire avec lui, quelque part entre le Rap, le Jazz et la Soul, enchaînant les morceaux dans un crescendo époustouflant. Tantôt drôle, tantôt nostalgique, le ton toujours décalé fait mouche et les rimes séduisent. Les spectateurs, comme envoûtés, bondissent sur place et gesticulent en affichant un « Smile » candide...

Pourtant nominé pour « L’album de Musiques Urbaines de l’année » aux dernières Victoires de la Musique, le collectif dégage paradoxalement une image de simplicité et de proximité. Tel un groupe local se réjouissant de chaque occasion de se produire comme si c’était la dernière, les artistes ont mené le concert à son terme avec un dynamisme en acier trempé.

Collectif éclectique de musiciens hors-pairs, Hocus Pocus réussit la prouesse de redonner vie à un Hip-Hop français qui se meurt. L’alchimie apparente entre les membres du groupe personnifie d’ailleurs à elle seule le pont créé entre les cultures Hip-Hop et Jazz. Leurs deux derniers albums 73 touches et Place 54 incarnent ainsi cette nouvelle donne, inspirée des Etats-Unis. Les Américains de The Procussions débarquent ainsi en featuring pour prêter main forte sur l’excellent Vocab !.

En ressuscitant à coup de samples les grandes voix de la Soul, Hocus Pocus élargit la brèche créé auparavant par Common, Oxmo Puccino ou les Roots. Hocus Pocus est à ce titre souvent qualifié d’OVNI gravitant au-dessus du paysage musical.

Et pour cause. Peu de groupes peuvent prétendre à voler un jour aussi haut !

Olivier Collignon (rédacteur sur www.melting-actu.com )


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • djib 11 octobre 2008 19:54

    ben si ca c’est pas de la promo ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Partenaires