• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Jeff Beck, l’anti-star du blues-rock

Jeff Beck, l’anti-star du blues-rock

Jeff Beck est-il un éternel espoir du blues-rock, à l’instar de certains sportifs de haut niveau qui restent à distance des podiums lors les grandes compétitions internationales ?
Musicien inclassable, aussi déroutant que génial, il donne le plus souvent l’impression de ne vouloir donner sa pleine mesure, celle d’un indiscutable talent.

Guitariste majeur à l’instar de Clapton, Hendrix, il n’a cependant jamais atteint la notoriété des deux.
Au vu de sa discographie, relativement étoffée, on ne peut reprocher à l’artiste un quelconque dilettantisme et c’est pourtant le sentiment qui prédomine, vu de Sirius, bien sûr. En réalité, cette impression tient plus à l’aspect éphémère des formations auxquelles il a collaboré et à sa carrière décousue qu’à autre chose.
L’orientation de cette dernière tient peut-être au côté bricoleur et inventif de l’intéressé, car mécanicien, il le fut aussi dans ses jeunes années, ce qui l’amena à sa première guitare, bricolée à l’âge de 13 ans.
Ingénieux – assurément – car le bon Jeff n’a jamais cessé d’explorer les possibilités de sa Strato. Au fond, ce gars est le prototype de l’anti-star qui se consacre d’abord à sa passion et se laisse volontiers porter par ses pulsions.
Né en 1944, c’est en 1963 que Jeff Beck voit sa carrière de guitariste hors pair véritablement démarrer.
En 1966, il fait une entrée remarquée en remplaçant le grand Clapton auprès de Jimmy Page, au sein des Yardbirds.
Mis à la porte, il fonde ensuite son propre Groupe, le Jeff Beck Group, avec Ron Wood, Rod Stewart et Ansley Dunbar. Truth (1968) est le 1er album du groupe, le plus accompli, de mon point de vue.
Beck en profite pour peaufiner son propre style à coup de vibratos ciselés et précis, riffs de plomb, motifs feuzzés élégants, cordes distendues distillant d’inimitables feulements, sa marque de fabrique (leçon).
Avec quelques titres phares comme son Blues DeLuxe magnifié dans le mythique échange guitare/piano entre Jeff et Nicky Hopkins, ou d’autres comme Beck’s Bolero, Rock my Plimsoul, Ain’t Superstitious, il fait naître de gros espoirs, tant l’album crée un choc chez les fans de blues-rock. Cerise sur le gâteau, le bon Jeff distille ses commentaires savoureux pour chaque morceau gravé sur le vinyle, au dos de la pochette.
Mais des problèmes d’ego stupides au sein du trio lui font rater le bon carrosse, celui de Woodstock, qui acheva d’installer les étoiles montantes de l’époque (Jimi Hendrix, Jim Morisson…) au panthéon de la musique pop-rock.
Le deuxième album Beck-Ola (1969), bricolé dans la foulée, désarçonne un tantinet par son côté rugueux (plus rock que blues).
Las, les tensions achèvent de décimenter cette belle unité pour de bon.
Suivra l’éphémère alliance Beck, Bogert, Appice (1972) qui pâtira du refus de Rod Stewart de se joindre au projet. Mauvaise période personnelle (accident de voiture) pour l’homme qui relance cependant le Jeff Beck Group avec une nouvelle équipe.
En pleine vogue du Jazz Rock, il sort l’album Blow by Blow (1975) puis Wired (1976), deux opus magistraux qui scellent la fin d’une époque, qui voit les cheveux raccourcir, tout comme les aspirations à un monde meilleur.
Son parcours se brouille ensuite où l’on voit Jeff Beck alterner contributions et albums personnels sporadiques. Au fil des années, il devient une sorte d’auxiliaire de luxe, un guitariste soliste apprécié des stars comme Tina Turner, Murray Head, Rod Stewart, Mick Jagger, Buddy Guy, B.B.King ou encore John Mac Laughlin et bien sûr Clapton, qui apprécient tous son toucher inimitable.
Aujourd’hui, guitariste de plus de 60 ans, il ne connaît pas la retraite même s’il se fait très rare, continuant ici et là de se produire lors de tournées estivales, sans promo tapageuse.

Ceux qui ont eu la chance de le voir sur scène en France durant l’été 2007 disent que son jeu n’a rien perdu de son brio et que son toucher est intact, sinon plus subtil encore.

Son dernier album Jeff (2003), dans un style très fusion électro-rock, prouve que notre senior est loin d’être un musicien figé dans le passé.

Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 28 août 2008 11:29

    Cela fait plaisir de savoir qu’il existe encore des citoyens pour écouter un grand musicien de la class de Jeff Beck

    J’ai tout ses CD

    Il passe souvent sur http://www.radioparadise.com


    • Etienne 26 octobre 2008 00:13

      Jeff Beck n’ a servi personne, il est une étoile, et toute les étoiles n’ont pas le même parcours, c’est un très grand Monsieur...et merci !


    • SANDRO FERRETTI SANDRO 28 août 2008 11:39

      Ravi de revoir ton scaphandre, grand prétre du Chablis, sacristain du Gévéor.

      Jeff Beck était (est ?) effectivement un tout grand qui a finalement servi les autres grands.
      C’est un peu l’histoire d’un gachis de talent.
      Ceci dit, dans cette "trajectoire de la course" ( comme disait Noir Désir) , il se peut bien qu’il en soit content, voire méme qu’il s’en foute de la notoriété ratée...


      • Aafrit Aafrit 28 août 2008 11:53

        et oui..meme si sa réputation n’a pas atteint son pinacle comme celle de JiMi, de Mark, d’Eric, Jeff est quand meme l’un des meilleurs guitaristes pour ceux qui écoutent et apprécient la musique en cachette en craignant de galvauder un style comme le sien..
        Vous avez écouté celle ci, quand la guitare de Jeff interprète et pleure l’Orient ? :

        Jeff à la guitare
        www.youtube.com/watch

        l’Originale chantée
        www.youtube.com/watch


        • Yohan Yohan 28 août 2008 11:55

          Bonjour à tous deux

          Ce billet sur le grand Jeff me tenait d’autant à coeur, que je n’ai plus que "Truth" en vinyle et que je comptais bien en dénicher ici et là dans les brocantes, car un CD de raccroc a moins d’allure et de patine. Dans ma jeunesse, il me semble bien que j’avais au moins trois de ses LP, mais trop de potes qui s’invitent à la maison, empruntent sans demander et ne rendent presque jamais.... vous connaissez la chanson...
          En Bourgogne, il y avait bien quelques vide greniers et parfois, avec un peu de chance, on tombe sur une perle intacte, mais cet été, que dalle, que de la musette et du François Valery. On était donc mal parti, mon bon monsieur...
          Bonne rentrée messieurs


          • Yohan Yohan 28 août 2008 12:03

            @ Aafrit
            Bonjour,

            Je ne connaissais pas ces morceaux, merci de nous les faire découvrir. Je ne suis pas étonné qu’il s’aventure dans le genre, c’est ce qui fait d’ailleurs sa particularité, un guitariste explorateur


          • ronchonaire 28 août 2008 12:13

            Merci pour l’hommage. Il me semble toutefois que Beck est beaucoup moins sous-estimé chez les anglo-saxons qu’il ne l’est en France. Il faut dire qu’ils ont une culture rock que nous n’avons pas.

            Petite rectification historique : Beck a remplacé Clapton en tant que lead guitarist des Yardbirds mais Page n’en était pas membre à l’époque. Il a rejoint le groupe plus tard, d’abord en tant que bassiste, puis en tant que guitariste. Beck et Page n’ont d’ailleurs joué ensemble que quelques mois, jusqu’au départ de Beck.


            • tvargentine.com lerma 28 août 2008 12:44

              http://www.jeffbeck.com/

              jeff beck est un indépendant qui n’a jamais rien eu à démontrer car son succes planétaire lui permet de se lacher aussi bien dans la musique et les dernières album "electro" étaient en avance sur pas mal de musique electro

              Il n’a rien à démontrer ,hard rock,jazz rock,rock,rock FM,techno-électro,electro,melange ,c’est un artiste


              • TSS 28 août 2008 14:08

                au travail @lerma sinon vous allez vous faire taper sur les doigts par votre Dieu !!!!


                • TSS 28 août 2008 14:26

                  jeff Beck fait parti de tous ces grands guitaristes meconnus !

                  qui connait reellement,par exemple,Mickey Finn ,grand guitariste qui a joué avec les groupes les plus

                  prestigieux ... !


                  • Deneb Deneb 28 août 2008 15:30

                    Mickey Finn me fait vibrer dans la LETTRE À LA PETITE AMIE DE L’ENNEMI PUBLIC NUMÉRO 1  avec Higelin.



                  • Deneb Deneb 28 août 2008 15:33

                    Merci pour ce resumé de l’art de ce grand musicien. Je reste cependant irremediablement accro à sa période 70’s avec Blow by Blow et surtout Wired.


                  • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 28 août 2008 15:58

                    beck ?
                    un vrai p’tit génie !


                  • doctor feelgood doctor feelgood 29 août 2008 19:49

                    Mickey Finn, également guitariste de Nino Ferrer, si jr me souviens bien...


                  • Marc Bruxman 29 août 2008 00:29

                    Effectivement musicien EXCEPTIONNEL !

                    A sa discographie il manque quand même son travail avec Roger Waters sur son génial album "Amused To Death". Un monument du rock avec des textes très acides !
                    http://musique.fnac.com/a556635/Roger-Waters-Amused-to-death-CD-album?Mn=-1&Mu=-13&Ra=-28&To=0&Nu=1&Fr=0#avisdesinternautes

                    En fait malheureusement le chant du cygne. Tous les albums de rock que j’ai entendu après m’ont paru très très pales en comparaison. A croire que le genre avait atteint son apogée avec cet album. 

                    Je l’ai découvert avec cet album avant d’écouter ses autres disques. Et son dernier album est effectivement novateur et classe.
                    Bref un grand monsieur méconnu !


                    • hans lefebvre hans lefebvre 29 août 2008 10:30

                      Une affiche énorme que vous n’êtes pas sans connaître, je vous suggère le live dans sa totalité ! Santana et beck font régulièrement des boeufs ensemble, même des tournées ! Vous remarquerez le magnifique bassisite alphonso johnson et le regretté buddy miles.
                      http://fr.youtube.com/watch?v=vDBSIgxJYSs&feature=related
                      http://jazz-rock-fusion-guitar.blogspot.com/2007/09/santana-jeff-beck-steve-lukather-lotus.html



                      • Emile Red Emile Red 29 août 2008 11:53

                        Hans, très bonne vidéo, dommage de voir Lukather avec ces deux génies, je vais me faire des ennemis mais je n’aime pas ce style sans âme uniquement positionné en technique pure.

                        J’ai lu autrefois une interview, alors que Beck se produisait souvent avec Mc Laughlin à l’époque de "The Promise", qu’il adorait l’expérimentation et les voies parallèles, que le star system ne lui permettrait pas ce genre de rencontre et qu’il était très à l’aise en backing guitarist ou en guest. En exemple il énumérait les grands avec qui il avait eu l’occasion de se produire, il finissait par dire que s’il avait été en devant de scène les maions de disque auraient empéché la moitié de ces rencontres. De plus il aurait été cantonné dans le style qui se vendait le mieux alors qu’il adore voyager dans tous les mondes musicaux.

                        Super sympa Yohan de faire revivre un peu un homme d’une telle classe.


                      • Emile Red Emile Red 29 août 2008 12:00

                        J’ai oublié, pour ceux qui ne connaissent pas trop Jeff Beck, un petit jeu à faire :

                        Prendre un titre de Beck le copié dans Google le but étant d’écarquiller les yeux d’étonnement en voyant qui a joué ce morceau, garantie qu’à la fin vous aurez mal aux paupières.


                      • Emile Red Emile Red 29 août 2008 12:02

                        Grrrr un bug d’ Avox les coms s’intervertissent.....


                      • hans lefebvre hans lefebvre 29 août 2008 15:05

                        Parfaitement d’accord avec ton observation...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires