• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Jérôme Savary crée « Demain la belle » à l’ Opéra Comique

Jérôme Savary crée « Demain la belle » à l’ Opéra Comique

D’ "Irma la douce" à "Demain la belle", il y a pour Jérôme Savary l’attrait de l’histoire d’amour musical mais surtout l’atmosphère d’une belle époque révolue dont le conte populaire aime, sous la baguette de Gérard Daguerre, se faire le chantre.

En passant commande à Bernard Thomas de la mise en livret d’une vie de forçat au bagne de Guyane, en l’occurrence celle d’Alexandre Marius Jacob qui donna notamment naissance au mythe d’Arsène Lupin, le fondateur de l’ex-Magic Circus savourant ses dix-huit mois de sursis à la tête de l’Opéra Comique, y donne définitivement ses lettre de noblesse à l’anarchisme triomphant.

C’est le choix d’Alexandre que de s’accorder une année jour pour jour avec Jeanne la jeune infirmière pour vivre en duo le temps d’une dernière histoire d’amour avant que de franchir en solo la porte de sortie d’une vie en galère.

A l’instar de Bernard Sobel qui doit tirer sa révérence de metteur en scène célébrant son départ d’artiste vers un destin sans retour au havre de Gennevilliers, Jérôme Savary donne ici sa chance à une année de rémission pour vivre chaque instant d’amour à l’égard du spectacle vivant.

Si les œuvres métaphoriques proposées par ces deux créateurs touchent au plus haut point leur public, c’est qu’elles correspondent à des tranches de vie qui se sont totalement confondues avec la passion de servir l’art de la scène.

C’est ainsi que "Demain la belle" résonne comme une grande évasion dont Sophie Duez serait l’égérie aux multiples visages et Arnaud Giovanetti le messager d’une résistance radicale à tous les compromis avec la médiocrité.

Certes le bagne n’est pas un lieu convoité pour engendrer l’humeur festive, mais il a le mérite de témoigner des forces antagonistes en présence dont il est plus que jamais nécessaire de briser les chaînes d’assujettissement.

Si en pied de nez aux institutions, une bande de pieds nickelés est en mesure de mettre les rieurs de leur côté, c’est donc pour la bonne cause et à peu de frais qu’un hommage à la redistribution collective peut servir de feu d’artifices à la bonne volonté ainsi qu’à toutes les intentions idéalistes au service du mélodrame.

 photo © Serge Alvarez DEMAIN LA BELLE - ** Theothea.com - de Bernard Thomas - mise en scène : Jérôme Savary - avec Arnaud Giovaninetti, Sophie Duez, Rose Thiéry, Vincent Schmitt, Michel Dussarrat, Gilles Janeyrand, Antonin Maurel, Maxime Lombard, Guy Perrot, Mona Heftre, Laurence Roussarie, Migien Mirtchev, Julien Maurel, Jean-Luc Geoffroy - Opéra Comique -


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • pleonasme 18 février 2006 21:43

    ma femme et moi avons ete voir le spectacle de Jerome Savary,nous avons ete deçu par le manque d’allant,ça traine en langueur je dis bien en langueur j’ai faillis m’endormir d’ailleur ma femme m’a reveille et nous sommes sortie avant la fin.


    • bertrand (---.---.134.215) 24 février 2006 11:08

      Nous l’avons vu hier et c’est assez nul : on se demande si le metteur en scène a bossé plus d’une journée dessus, aucune originalité et certains acteurs jouent et chantent mal ! A éviter...


      • bertrand (---.---.134.215) 24 février 2006 13:28

        Et il faut ajouter le népotisme choquant de Jerome Savary : dans la pièce joue son ex-femme (Mona Heftre) et sa fille Nina Savary comme doublure principale.


        • (---.---.137.30) 26 février 2006 19:24

          Une critique trop « constructive » fleure plutôt le copinage que l’indépendance. Tout le monde peut se tromper. Mais la seule chose qu’on ne pardonne pas à un critique, c’est de vous entraîner vers un spectacle ennuyeux (on peut fermer un livre, ou interrompre la lecture d’un article mal écrit, mais le respect dû aux acteurs empêche de quitter la salle...).


          • Theothea.com (---.---.130.175) 26 février 2006 23:54

            Peut-être ferez-vous partie de ceux qui dans deux ans seront nostalgiques de l’épôque où Jérôme Savary dirigeait l’Opéra Comique !... Rien ne vous y obligera ; moi je sais que ce sera mon cas !... Deux réflexions à votre commentaire :
            - Une critique n’est destinée ni à remplir, ni à vider les salles. Une critique est un point de vue... qui n’a rien à se faire pardonner.
            - Ausssi Il est préférable de lire plusieurs critiques avant de « se laisser entraîner vers un spectacle » ou de simplement se forger une opinion...


          • junta (---.---.171.226) 28 février 2006 16:59

            Tres décevant. Je n’est pas souhaité quitter la salle afin de ne pas gener les acteurs, mais l’envie ne me manquée pas. Le plus choquant reste la mise en scene...on passe du coq a l’âne sans arret et la vie de Jacob est baclée (notament sur la technique du parapluie qui est suggérée pendant 5 secondes tout au plus). Et le « Attention !!!La mouette » est d’un gout imprononcable.Cela ne m’a pas fait rire la 1ere fois, alors la 8eme... Il n’y a aucun jeu d’acteur, ils chantent et c’est tout...trop de chanson, tue les chansons...a par la petite valse qui apparait au début et a la fin du spectacle (elle est d’ailleur sublime), aucune ne reste en tête...ca sent le travail baclé. Je n’est ressenti aucune émotion durant le spectacle. Mais ce qui m’as finalement le plus choqué, ce sont les paroles !!! Elles n’ont pas vraiment de sens et reste assez incompréhensibles...cela reste mon avis personnel, mais certains mots sont là pour faire « intello »...et du coup deviennent ridicules. L’acoustique de l’Opéra n’étant apparament pas adapté a ce genre de comédie, l’utilisation de sous titre, afin de nous aider a comprendre ce qui sortait de la bouche des chanteurs, ne m’as malheureusement pas plus aidé a comprendre le sens de certaines phrases. De plus, Les abréviations dans les sous titre, « ca l’fai pas » ...

            Je vais tout de meme finir sur les points que je trouve positifs (oui il y en a) : Les décors et les costumes sont tres réussi. Et Sophie Duez est toujours aussi agréable a regarder...

            Cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires