• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Jésus le nazaréen a-t-il existé ?

Jésus le nazaréen a-t-il existé ?

Suite à divers articles parus par les liens suivants et après des recherches personnelles, je me rends compte que ces articles tendent à lisser la réalité ou plutôt à en reconstruire une possédant moins de fondement que la version originale. 

http://sites.unice.fr/site/broch/articles/HB_suaire_C14.html

https://www.youtube.com/watch?v=fNKaXXKfi0A

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article562

Dans l'étude du linceul de Turin en 1988, une première étape de publication scientifique officielle commandée par le Vatican établissait que cette étoffe a contenu un crucifié non révélé authentique par la spectroscopie du lin. La seconde étape de 1993, relève dans le supplice attesté par les empreintes, un certain nombre de particularités exceptionnelles correspondant aux récits de la passion dans les évangiles et qui permettent même d'en harmoniser les données énigmatiques ainsi que les dérives iconographiques artistiques. Par ailleurs, un artiste du codex-pray de 1195 a utilisé probablement le support du linceul, alors que la datation minimale du 14C est déclarée à 1260. A une époque où la confiance spontanée dans le récit des évangiles a disparu et où la critique dominante de la croyance athée préfère une lecture pseudo-scientifique choisie, la révélation de l'image d'un crucifié est offerte et pourrait être celle de Jésus le nazaréen. L'incrédule jugera qu'il y a là un hasard étonnant manipulé par des historiens et savants malveillants, le croyant verra là un secours providentiel offert à la foi chrétienne. Et quand bien même le même groupe sanguin, le moins répandu du monde occidental (AB), vient encore marquer les reliques dispersées du préjudicié, cela ne constitue pas une preuve scientifique. S’il est fort regrettable qu'à l'époque un registre ADN des condamnés à mort n'ait pas existé, je retiendrai et à juste titre, que selon la méthode « l’absence de preuve ne constitue pas une preuve ». 

Il y a certainement une explication rationnelle au linceul de Turin, au suaire d'Oviedo et à la tunique d'Argenteuil, qu’elle soit mystique, matérielle ou les deux, mais à ce jour, beaucoup de pistes ont déjà été ratissées. Je suis étonné de voir que certains exposés "pragmatiques" ont volontairement laissé de côté certains éléments bien connus des réflexions scientifiques sur le linceul. Hormis le fait que l’esprit zététique développé dans ces exposés semble plus vouloir servir le flux de la démocratie des crédules athées que celle des crédules croyants. Il n’y a malheureusement ou heureusement rien dans ces exposés qui remette en cause les études sindonologiques de l’artefact du linceul. Il serait d’ailleurs préférable pour eux, que ces allégations soient plus de l’ordre de la croyance que de la science. A défaut, l’esprit critique et zététique auquel ils se référent ne serait que la projection d’une influence de la pensée laïque athée, d'un paradigme choisi et non de l’adéquation de la vérité à la seule réalité. Rappelant que le Vatican n’a jamais proclamé comme relique authentique ledit Suaire de Turin et qu’il sera impossible de démontrer réellement que ce drap mortuaire soit celui de Jésus le nazaréen.

Les premières sources où il est question d'une image sur une serviette datent du VI°. Le mandylion d’Edesse, s’il apparaît comme une légende, pourrait tirer sa source du linceul replié ne laissant apparaître que le visage lors des rares expositions aux fidèles orientaux. Hannan peintre officiel du roi d’Edesse Abgar V Ukama, aurait également pu peindre le portrait du Christ sur une serviette d’après une exposition faite à Constantinople du linceul plié, utilisant par la suite l’artifice du suaire pour créer une légende. Les évangiles synoptiques évoquent un linceul pour la mise au tombeau à la veille du Sabbat, quant à l’évangile de Jean il évoque un ensevelissement selon les coutumes juives (héritage d’une tradition égyptienne), mais oubliant les impératifs de respect du Sabbat. Toutefois, l’évangile de Jean est plus tardif et il semblerait plutôt provenir d’une communauté primitive théologienne grecque où Jean aurait séjourné, que d’un simple disciple d’une famille de pécheur.

  1. Le linceul de Turin n’est pas à confondre avec le suaire d’Oviedo, serviette qui servit selon les historiens à essuyer le supplicié après son exécution (dans les rares cas où le corps était réclamé et négocié avec les centurions pour une sépulture).  
  2. Les tests de pigmentation pouvant relier à un oxyde laissé sur un bas-relief sont non positifs, la pigmentation du négatif est superficielle non-traversante (seules certaines tâches le sont), venant de l’intérieur du linceul (inverse à l’exposition).
  3. L’instabilité du 14C pourrait provenir de l’irradiation ayant éventuellement provoqué le négatif sur l’étoffe, conjugué à l’élévation de température lors de l’incendie du 04/12/1532, pour ces raisons la spectrométrie aurait ainsi révélé une datation plus récente. Par ailleurs, d’autres spectrométries sur des coquilles d’escargots ou une corne de Viking ont été avérées inexactes.

Il est toujours possible de créer les doutes par des allégations de phénomènes d’éléments non vérifiables, mais d’autres éléments observables et non contrôlables existent sans que la science puisse pour le moment les expliciter. Dans un même répertoire, je prendrai en exemple l’incorruptibilité des corps pouvant être ensevelis dans les mêmes lieux où d’autres corps sont retrouvés décomposés, et encore les phénomènes avérés de combustion spontanée des corps (sans tenir compte de la croyance des défunts). Des théories biophysiques existent pour expliquer ces phénomènes, mais elles ne répondent pas à toutes les questions scientifiques et elles ne sont cependant pas toujours corrélées à une philosophie religieuse.
Personnellement, je trouve scientifique de partir dans un premier temps dans la direction de ce qui pourrait nous ramener respectivement dans la stabilité des latitudes sous les lois gravitationnelles. Et dans un deuxième temps, si je ne trouve rien, d'aller explorer d'autres possibilités sans pour autant y croire, car elles nous ramènent souvent à bon port avec la connaissance acquise de l'exploration... A contrario, je trouve très risqué au nom de la science de rafistoler avec des corrélations aléatoires matérialistes mal étayées, des sujets sensibles comme les phénomènes de révélations des doctrines religieuses. Il me semble que nous devrions être plus réservés, et dans un certain sens, nous devrions prendre l'exemple des représentants actuels du Vatican, qui ne se prononcent toujours pas et ce malgré la sollicitation des chercheurs croyants qui tentent de faire valider par l'église le symposium de 1993. Par ailleurs, il est à noter que le Vatican aurait pu faire une pré-expertise du linceul avant de procéder à celle rendue publique de 1988 et que peut-être d’autres expertises existent et qu’elles ne nous sont pas communiquées… Mais ne nous y trompons pas, ce ne sera probablement pas avec des articles et vidéos trop partisanes d’idéologie mal étayée que ça remettra en cause la foi, en 2000 ans de christianisme d’autres ont déjà essayé.

A mon sens, il est probable que l'homme ne saura jamais si nos valeurs dites universelles physico-chimiques sont les mêmes en tout point du cosmos, alors que par ailleurs, une partie de la science a déjà fait le choix de s’emmurer dans un paradigme de croyance purement matérialiste. Nous connaissons tous le pari de Blaise Pascal ! Son pari est certes stupide, car il serait naïf de penser qu'il suffirait de croire pour accéder à ce que d'autres ont appelé le nirvana, atteint par de rudes mises à l'épreuve du corps, de la pensée et de la méditation. Que nous souhaitions ou pas réviser l’histoire à notre convenance pour ce qui a marqué notre ère, il n’y a pas à ce jour de remise en cause sérieuse historique sur les écrits de Flavius Josèphe, Pline le Jeune ou les annales de Tacite, démontrant directement ou indirectement l’existence de Jésus le nazaréen. Par ailleurs, pas même l’existence d'écrit contradictoire de l'époque relatant l'inexistence du Jésus, dont Néron combattait déjà les adeptes du 1er siècle, qui établissaient des rituels pour inculquer et perpétrer une tradition orale. Le seul risque encouru à croire, serait celui de forcer sa conduite à respecter les vertus judéo-chrétiennes, qui sont le moule de nos civilisations modernes, de notre système judiciaire et de la projection du sens de la liberté. Dans l'absolu et mises à part les douloureuses dérives théologiques et théocratiques des religions, les incrédules qui suivent les règles de vie enseignées par le Christ et marchent dans les pas de Jésus, sont tout simplement de bons disciples ; et de nos jours, avant tout, de bons citoyens laïques républicains. Faudrait-il réinstaurer la loi Romaine pour être un véritable laïque (avec tout de même des croyances polythéistes) ? Pour ma part, je préfère encore rester "laïque libéral", agnostique respectant l'enseignement philosophique de celui appelé Jésus le nazaréen, sans pour autant tomber dans une quelconque idéologie trop souvent inculquée par nos propres tendances sociétales contemporaines.

 

**********************************************************

Sources pour l’historicité de Jésus le nazaréen :

Théorie mythiste (Jésus non historique).

Elle a été abandonnée par la recherche universitaire en 1933 à la suite d'un ouvrage critique de l'écrivain athée [interprétation personnelle] Charles Guignebert. Elle se perpétue néanmoins hors de l'Université, et dans les cercles rationalistes ou athées. En effet, la thèse de l'inexistence historique de Jésus, apparue à la fin du XVIIIe siècle, restée marginale au sein de la recherche historique académique est complètement rejetée par les spécialistes universitaires du christianisme ancien depuis la fin des années 1930. Selon Simon Claude Mimouni, cette thèse est aujourd'hui dépassée, elle a continué d’être reprise régulièrement par des auteurs en dehors du milieu académique, « dans une certaine presse marquée par l'idéologie et pas assez par la connaissance scientifique », se diffusant notamment sur internet.

Elle se répartit de nos jours en deux sous-thèses :

  1. « Jésus n'a pas d'existence historique du tout » qui est soutenue par le philosophe Michel Onfray (qui s'appuie sur Prosper Alfaric et Paul Louis Couchoud), et quelques mythistes anglophones comme Earl Doherty (professeur de lettres classiques) d'une part et par les journalistes Timothy Freke et Peter Gandy d'autre part. La thèse de ces derniers a évolué : ils se rangeraient dans le deuxième groupe de mythistes (voir ci-dessous) et soutiennent maintenant que le véritable christianisme était le gnosticisme.
  2. « Jésus est un homme au passé indéterminé » et sa personnalité qu'elle ait ou non existé rassemble l'ensemble des mythes du Moyen-Orient. Cette thèse est soutenue par Alvar Ellegård et G. A. Wells (professeur d'allemand).

https://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9sus_selon_l'ex%C3%A9g%C3%A8se_contemporaine

https://fr.wikipedia.org/wiki/Testimonium_flavianum

http://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/1200003547

http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2012/12/21/01006-20121221ARTFIG00454-un-homme-nomme-jesus.php (Par Jean-Christian Petitfils)

http://www.linternaute.com/actualite/histoire/jesus-de-nazareth-biographie/jesus-preuves-historiques.shtml

http://www.1000questions.net/fr/histo1.html

https://www.youtube.com/watch?v=SkGFKB3ElD8&index=1&list=PLeNonF_nm1nH4mhY1rjqXoUZGUAKILijK  (Exposé très partisan, mais intéressant pour l’aspect historique). 

Livre - L'art en croix. Le thème de la crucifixion dans l'histoire de l'art de Jaques de Landsberg (Ouvrage épuisé mais consultable en bibliothèque).

Concernant la thèse coranique, par le récit de la sourate 4 « versets 156 à 158 » datant du VII° pour les versets les plus anciens. Il est fort probable qu’il s’agit là d’une construction faite par les maitres coranique « Soufis », s’imposant face au polythéisme et à la résurrection, et pour bien se différencier du christianisme déjà bien répandu au VII° et VIII°. Ces versets ont du faire controverses dans le monde islamique et étaient une des clés pour ne pas reconnaître le Christ comme fils de dieu mais comme prophète (pas mort pas de résurrection). Plus tardivement émerge un évangile apocryphe dit de Barnabé, pour venir étayer ces versets avec la thèse que Juda aurait pris la place du Christ sur la croix… 

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89vangile_de_Barnab%C3%A9

 

Sources pour le linceul, le suaire d’Oviedo, le mandylion et la tunique d’Argenteuil :

http://www.linceul-turin.com/science-saint-suaire-linceul-turin/tissu-saint-suaire-linceul/photos-linceul-saint-suaire/files/page1-1001-full.html

http://www.linceul-turin.com/histoire-saint-suaire-linceul-turin/evangiles-saint-suaire-linceul-turin/evangiles-saint-suaire-linceul-turin.html

http://www.acorfi.asso.fr/passe/2011-12/111108/conf_linceul_orleans.pdf (Dr Alain Ségal)

https://etudesphotographiques.revues.org/189?lang=en

http://mondieuetmontout.com/Menu-P.-Berthe-Doc.-t.s.s.-La-passion-de-N.S.J.-selon-le-chirurgien.html (étude du médecin Pierre Barbet)

https://www.shroud.com/pdfs/stlcataldopaperfrench.pdf (Sébastien Cataldo)

http://suaire-turin.fr/?page_id=240

http://cielt.pagesperso-orange.fr/caracteristiques/f_caracteristiques.htm

http://suaire-turin.fr/wp-content/uploads/2013/01/Cahier-42-6.pdf (Jacques Bara)

https://books.google.fr/books?hl=fr&lr=&id=28oaCAAAQBAJ&oi=fnd&pg=PT34&dq=linceul+de+turin+et+le+c14+la+temp%C3%A9rature&ots=9lNaEUixBH&sig=udJ3p645SQKgJI1ufYU5-8MtY4k#v=onepage&q&f=false

http://reinformation.tv/universite-murcie-confirme-nouvelle-concordance-linceul-turin-suaire-oviedo-authenticite/

http://prosamor.wix.com/reliquesdelapassion# !le-suaire-doviedo/cxwr

http://www.mystere-tv.com/le-voile-d-oviedo-est-il-authentique-v5703.html

http://www.chretiensmagazine.fr/2008/10/le-linceul-de-turin.html

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2007-01-17/jesus-la-bataille-de-l-adn/920/0/23736

http://wiki.ebior.be/index.php?title=Comparaison_entre_les_trois_reliques_majeures_de_la_Passion_:_le_Linceul_de_Turin,_la_Tunique_d%E2%80%99Argenteuil_et_le_Suaire_d%E2%80%99Oviedo

http://www.politiquemagazine.fr/que-penser-du-linceul-de-turin/

http://sciencemysteres.canalblog.com/archives/2012/11/08/25532910.html

 

Sources incorruptibilité des corps et combustion humaine :

http://www.atlantico.fr/atlantico-light/exceptionnelle-decouverte-depouille-pratiquement-intacte-louise-quengo-morte-en-1656-rennes-2173184.html

http://www.lepoint.fr/societe/huit-ans-apres-son-suicide-son-cadavre-est-retrouve-pendu-et-momifie-23-10-2013-1747162_23.php

http://www.hominides.com/html/dossiers/momie-momification-naturelle.php

http://mystere-et-insolite.lo.gs/les-incorruptibles-des-exhumations-troublantes-a59850465

http://cortecs.org/wp-content/uploads/2013/02/7_Combustion_Humaine_Spontanee_Belin_Crottet_DeWitt.pdf

(Etude réalisé par DEWIT Clément, BELIN Mégane, CROTTET Cécile)

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.37/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

121 réactions à cet article    


  • Sozenz 2 janvier 2016 11:19

    blablablablabla ......


    • Le p’tit Charles 2 janvier 2016 11:23

      Comme les religions sont basées sur des mensonges, il est normal de penser que cet huluberlu soit également une invention de quelques décérébrés.. ?


      • jocelyne 2 janvier 2016 11:31

        @Le p’tit Charles : « invention de quelques décérébrés.. ? » dont vous faites partie ?


      • Le p’tit Charles 2 janvier 2016 12:38

        @jocelyne...
        Réponse imbécile pour le moins..je ne suis pas né il y a 2.000 ans... !


      • Nyspelache 2 janvier 2016 20:43

        @Le p’tit Charles
        P’tit Charles, je vous prie, restons courtois :). Quant aux allégations de mensonges, c’est comme si je vous traitais de menteur sans vous connaître, ce serait un peu excessif. Lisez d’abord les évangiles (il y en a 4, 1 h de lecture pour chacune), renseignez-vous sur leur histoire, et faites-vous votre propre idée


      • ddacoudre ddacoudre 3 janvier 2016 08:19

        @Le p’tit Charles

        bonjour ce que tu appelles mensonge, n’est que de la construction mythique, tout comme aujourd’hui avec la valeur travail par exemple ou la loi du marché. dirais-tu que ce sont des mensonges.
        il faut avoir conscience que l’humain ne peut rien inventer qui ne soit quelque chose dont il ait eu connaissance, ensuite de la manière donc il le comprend, le rapporte par le langage, le dissémine par la communication, sont autant de facteur de distorsions de ce qu’il a pu comprendre et voulu communiquer. souvent nous avons recours pour cela aux analogies, aux allégories, aux métaphores qui souvent viennent avec le temps reformuler, parfois jusqu’à inverser le message originel ou changer le sens d’un mot. Qu’un jésus ait exister cela ne fait pas de doute même si historiquement nous n’avons aucune preuve. pour qu’il puisse en exister il aurait fallu que ce personnage fut quelqu’un de célèbre en son temps ce qui ne fut pas le cas puisqu’il ne l’est devenu qu’après sa mort soit environ entre 70 et 90 ans par les écris qui racontent son existence réorganisé et « mysticisé » par ceux qui en ont fait l’acteur d’une opposition à un pouvoir « politique » juif (politique à prendre au sens générique puisque en ces temps la croyance en un ou des dieux tenait lieu de politique de l’organisation de la vie des hommes).
        Dans le cas même ou il y aurait mensonge absolue, il reposerait sur des événements connus totalement reformulé. le mensonge ne peut exister que si il y a en face une vérité que l’on déforme ou cache.
        bonne année.
        cordialement.


      • Le p’tit Charles 3 janvier 2016 08:27

        C’est votre droit de croire au père noël...bonne journée.. !


      • Le p’tit Charles 3 janvier 2016 08:30

        @ddacoudre...Bonjour..Libre au gens de croire ou non, mais il est dommage de nos jours avec les progrès de la science d’en être encore à se coucher devant ces balivernes...Notre société est fondée sur des mensonges il me semble...


      • ddacoudre ddacoudre 3 janvier 2016 12:51

        @Le p’tit Charles

        dans le sens que tu accordes au mot mensonge pour suivre ta pensé, il n’est pas le mot approprié, les bouddhiste depuis longtemps parle d’un monde d’illusion pour indiquer que tout n’est qu’évanescence au regard du temps qui s’écoule et comme nous ne pouvons pas mesurer et connaitre la valeur ultime de l’écoulement de ce temps même si nous la vivons, tout ce que retient notre conscience est toujours de l’ordre de la seconde ou fraction de seconde c’est ainsi que nous ne parlons et ne nous organisons qu’autour de choses qui n’existent plus sauf dans notre mémoire.
        ensuite le mensonge est dans la relation humaine l’huilage de la sociabilité c’est le mensonge social c’est différent du mensonge auquel tu fais allusion qui et celui que certains utilise pour tromper les autres. ce n’est pas le cas de l’histoire de jésus qu’il est ou non existé. s’il y avait mensonge en l’espèce ce n’était point pour tromper les gens mais pour leur ouvrir une espèrence contre ceux qu’ils pensaient les soumettre.
        cordialement.


      • renard argenté 2 janvier 2016 11:38

        Bonjour,

        Attaquer sur le suaire de Turin quand on veut parler de Jésus, ça commence fort !
        Dans vos recherches personnelles vous semblez avoir oublié la Bible. Elle parle de Jésus et c’est le best seller de tous les temps. La passer sous silence est un affront à l’humanité.
        Pour les lecteurs qui voudraient y réfléchir il y a par exemple ce livre : Le verdict, complément d’enquête, de Josh Mac Dowell.


        • Sozenz 2 janvier 2016 11:45

          @renard argenté
          les hommes aiment a se masturber la tète et tourner en rond sur des points inutiles pour ne jamais se retrouver en face d eux mêmes.
           c est tellement mieux de se distraire sur des sujets sur lesquels nous puissions polémiquer durant des temps et des temps .
           dans notre temps ils l ont bien compris et utilisent ce’ principe pour occuper les gens dans des choses secondaires afin de les mettre en servage ....

          que de blalbalblabla chez les hommes .


        • Hecetuye howahkan howahkan Hotah 2 janvier 2016 11:56

          @Sozenz

          salut, hélas cela semble être un fait avéré...comme tu le dis c’est avant tout personnel...

          en fait , se faire face , pour moi ne se passe pas d’où la difficulté du sujet....ce que je vois qui doit être fait est d’arriver à en avoir suffisamment assez jusqu’à un raz le bol total sans idée de suicide bien sur.. d’une non vie usante en souffrance de toutes sortes et de tous niveaux pour tout arrêter au niveau de la pensée pendant au moins quelques secondes, la pensée se dit : j’arrête, je n’en peux plus peu importe ce qu’il arrive... :: !!! ceci ,peut débloquer un certain temps, à une certain niveau non maîtrisable, nos autres capacités aujourd’hui quasiment totalement endormies...sauf ici et là avec des flashs + ou moins important selon les personnes et le cas..

          je mets aussi le talent de vrai guérisseur physique ou mental dans ces catégories ,je ne parle pas bien sur des psychos bla bla bla

          bonne année 127721.......après quelque chose !!

          je ne sais pas pourquoi mais 127 = paix...


        • Jean Keim Jean Keim 3 janvier 2016 10:11

          @howahkan Hotah
          Un enseignement « spirituel » existe indissociable de son auteur, le piège est de mettre l’homme en avant et de reléguer le message au second plan.

          Le christianisme comme le bouddhisme sont tombés dans le piège.
          Gautama, Jésus et également d’autres comme Krishnamurti sont les fils de l’humanité, cette humanité qui était leur vrai famille.
          Ils ont vécu dans le monde et non pas dans une retraite loin des hommes, cela fait partie de leur enseignement ... leur vie est l’enseignement.

        • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 2 janvier 2016 11:59
          « Le Messie a guéri des aveugles et des lépreux, mais jamais des sots. »

          Proverbe algérien


          • Manu-H2O 4 janvier 2016 09:17

            @M de Sourcessure

            Il y a de l’esprit !

            C’est peut-être pour la raison suivante :

            Matthieu 5 : 3 « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! »

            Préparez votre valise si vous êtes pressé, mais vaut peut-être mieux attendre celui d’Allah avec le jardin, le ruisseau, les fruits et les épouses pures « Sourate 2 verset 25 ».

            Cdlt


          • Shawford sHAW42 4 janvier 2016 09:20

            @Manu Hola

            Mon buddy Manu CHO dirait sans doute pas autre chose smiley


          • Manu-H2O 2 janvier 2016 12:13

            Bonjour,

            Je vois que la communication est établie, il ne reste plus qu’à analyser…

            Rappelant que je n’adhère à aucune idéologie ou croyance. 

            Petit oubli de référence au commentaire :

            http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2010/04/10/01006-20100410ARTMAG00009—les-mysteres-du-saint-suaire-.php

            Cdlt.

            Nous sommes convaincus de croire en ce que nous voyons et raisonnons, pourtant nous faisons souvent le contraire en ne voyant et faisant que ce en quoi nous voulons bien croire smiley


            • Et hop ! Et hop ! 2 janvier 2016 21:10

              @Manu-H2O : Dire qu’on n’adhère à aucune idéologie ni aucune croyance, c’est commencer en disant une énormité. 

              Toutes les sciences se fondent sur des croyances, tous les langages se fondent sur des croyances, tous les arts, toutes les symboliques, toutes les modes, toute l’économie et toute la comptabilité se fondent sur des croyances (débit-crédit, créance,..), le rationalisme est une idéologie, le progressisme est une idéologie, le positivisme est une idéologie, l’athéisme est une idéologie, la philosophie de l’histoire est une idéologie, le freudisme, le marxisme, le communisme, le libéralisme, l’individualisme sont autant des idéologies que le catholicisme.
              Le sujet de l’article est de savoir si Jésus est un personnage historique, d’après les sources historiques et archéologiques que l’on possède, pas de savoir si on doit croire qu’il a existé.

            • Manu-H2O 3 janvier 2016 19:47

              @Et hop !

              Waouh ! Vous en citez pas mal, mais vous en oubliez pourtant celui que j’emploi dans l’article.

              Vous avez raison d’écrire que notre monde est bâti sur trop de croyance et régie par trop de confrérie, mais l’esprit agnostique reste ouvert, tolérant et change d’avis sans contrainte selon les découvertes et connaissances. C’est malheureusement plus difficile pour les idéologies et croyances où un esprit conservateur de tradition se développe, jusqu’à tenter de rafistoler la réalité quand il n’y a plus de cohérence.


            • xana 2 janvier 2016 12:22

              A l’auteur : Quel charabia...
              Apportez-vous quelque chose de nouveau ? Je ne crois pas (pour ce que j’ai pu déchiffrer).
              Article inutile et verbeux. Désolé si mon commentaire ne vous plaît pas.


              • Manu-H2O 2 janvier 2016 13:42

                @xana

                Bonjour madame,

                Que j’aime votre réponse ou pas ne changera rien, et vous pensez bien que je m’attendais à ces réactions…

                Par contre plutôt « que je ne crois pas et verbiage », il serait intéressant que les lecteurs puissent connaître votre développement sur le sujet.

                Par exemple, qu’attendez-vous de nouveau sur ce thème ?  Pour ma part,  je l’ai fait pour faire un rappel du sujet au professeur Henri Broch et à la communauté zététique. Concernant des théories connues et médiatisées, mais pourtant toujours controversées sans élément nouveau (un juste rappel aux références académiques, ne vous déplaise).  

                Cdlt

                Nous sommes convaincus de croire en ce que nous voyons et raisonnons, pourtant nous faisons souvent le contraire en ne voyant et faisant que ce en quoi nous voulons bien croire smiley


              • Robert Lavigue Robert Lavigue 2 janvier 2016 15:16

                @Manu-H2O

                Onfray une référence académique en matière d’exégèse ?
                Je pouffe !


              • Manu-H2O 2 janvier 2016 16:28

                @Robert Lavigue

                Monsieur , SVP !
                Dans les notes référentes, je n’ai pas présenté monsieur Onfray comme une référence historique en matière de textes anciens, mais comme une tendance révisionniste athée de l’histoire du Christianisme,  ne respectant  pas la recherche académique universitaire qui abandonna le courant mythiste en 1933. Ce passage est emprunté à Wikipédia (ce n’est pas de moi), mais il est bon de faire connaitre d’où viennent ces dérives ; n’est-ce pas ?

                 https://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9sus_selon_l’ex%C3%A9g%C3%A8se_contemporaine
                Cdlt.


              • Antenor Antenor 2 janvier 2016 12:26

                Sur agoravox, Emile Mourey défend régulièrement la thèse d’un Jésus qui serait non pas un unique individu mais qui symboliserait de manière allégorique la vie de tout un mouvement essénien galiléen cherchant à réformer le judaïsme. Les femmes du nom de Marie qu’on retrouve à Nazareth, Magdala, Béthanie ou Jérusalem représentent les premières population juives soutenant ce mouvement de réforme.


                • flourens flourens 2 janvier 2016 12:40

                  incroyable quand même le suaire de Turin, c’est pile poil ce que l’on cherchait, un barbu type européen cheveux longs ondulés, et non pas un juif crépu beurk, les plaies au bon endroit alors qu’on sait qu’un crucifié ne peut tenir ainsi cloué, et même la couronne d’épine, exactement les représentations du christ du moyen age, quelle preuve, c’est bien un miracle, effectivement c’est plus facile de trouver quand on sait ce qu’on cherche et surtout ce qu’on veut obtenir
                  on pourrait dire que la mariée est trop belle mais alors on serait mécréant, et puis fabriquer des preuves à postériori, c’est bien du style du goupillon et de ses alliés, le sabre
                  en effet, pour l’affaire Dreyfus, on avaient de belles preuves, bien dans l’accusation, quoi, c’étaient des faux, pas possible, alors le suaire aussi serait un faux, trop beau pour être vrai


                  • juluch juluch 2 janvier 2016 12:44

                    Nazaréen ....ce mot est déjà sujet à controverse. Nazaréen ne veut pas dire de Nazareth.


                    Ensuite il ne faut pas prendre pour argent comptant les récits plus ou moins arrangés des évangiles.....changées et modifiées au cours des siècles....

                    Dire que le dénommé Jésus descendrait de Dieu ou autre foutaise invérifiable.....il suffit d’y croire suffisamment fort !

                    les religions c’est comme les lois, c’est les hommes qui les fonts.

                    Ensuite, le Suaire qui viendrait directement du Golgotha.....et ben....pourquoi pas, bien conservé le bordel !

                    suffit d’y croire.

                    Les Anciens Égyptiens croyaient bien dur comme fer à leurs Dieux non ?

                    Merci pour le partage manu-H20

                    • Jean Keim Jean Keim 9 janvier 2016 08:19

                      @juluch
                      Les gentilés de Nazareth se nomment nazaréen.

                      Nazaréen ou nazôréen désigne également une secte décrite à partir du IVème siècle et qui est constituée de juifs respectant les croyances du judaïsme et reconnaissant Jésus comme le Messie, ils sont donc en fait des judéo-chrétiens parmi tant d’autres.
                      Jésus le nazaréen désigne donc un natif de Nazareth mais ne peut le désigner comme un membre d’une secte qui n’a pu se constituer qu’après la mort du crucifié.

                    • Pascal L 2 janvier 2016 14:09

                      L’Eglise ne cherche surtout pas à prouver l’authenticité, car si elle était avérée, l’Eglise aurait un autre problème à gérer car il se créerait un culte autour de l’objet qui n’aurait pas grand chose à voir avec la foi. De plus la foi doit être libre et ce serait faire pression d’une certaine manière.


                      « penser qu’il suffirait de croire pour accéder à ce que d’autres ont appelé le nirvana, atteint par de rudes mises à l’épreuve du corps, de la pensée et de la méditation »
                      Cette phrase me pose un problème, car elle suppose quelque chose qui n’existe pas dans l’enseignement du Christ. Les religions de la Bible enseignent que l’homme n’est pas Dieu et donc que ne peut rien faire pour devenir Dieu. Cette altérité permet une relation d’amour qui ne serait pas possible si nous étions une parcelle de Dieu.
                      Les religions indiennes comme l’Hindouisme ou le Bouddhisme ainsi que les religions européennes dérivées comme le New Age, l’occultisme… définissent l’Etat matériel comme une partie d’un grand tout et des techniques plus ou moins occultes permettent de s’approcher du niveau supérieur et d’être dans un état proche de Dieu. La notion de réincarnation permet également à l’individu de s’améliorer pour atteindre ce niveau supérieur.

                      • Robert Lavigue Robert Lavigue 2 janvier 2016 14:14

                        Je ne vois pas quel pourrait être le rapport entre l’authenticité du Linceul de Turin et l’historicité de Jésus !

                        Un conseil de lecture pour l’auteur :
                        http://www.brill.com/handbook-study-historical-jesus-4-vols

                        C’est un peu long (plus de 3 000 pages), mais c’est une bonne introduction !

                        (Onfray n’est pas capable de faire la différence entre les évangiles canoniques et les évangiles synoptiques, ça en dit long sur la pertinence de son analyse !)


                        • flourens flourens 2 janvier 2016 14:40

                          @Robert Lavigue
                          ben, si jésus avait vraiment existé, pas la peine de nous faire le coup du suaire pour justement prouver son existence, je l’ai dit, comme pour Dreyfus, on a fait des faux pour prouver sa culpabilité alors qu’il est innocent, pareil le suaire, on fait un faux pour prouver qu’il existe alors que ce n’est pas le cas, voila le rapport


                        • Robert Lavigue Robert Lavigue 2 janvier 2016 14:52

                          @flourens

                          Curieuse logique (sic) que le votre...

                          Si le linceul de Turin (et toutes les reliques, d’ailleurs) ne sont pas authentiques, cela ne remet pas en cause l’existence de Jésus !
                          Puisque vous aimez à citer l’affaire Dreyfus, c’est comme si vous disiez que Dreyfus n’a pas existé parce qu’il était innocent.

                          L’historicité de Jésus est un point d’histoire et non de foi. On peut fort bien penser que Jésus a existé sans pour autant postuler qu’il était le fils de Dieu.
                          L’immense majorité des exégètes le fait. C’est d’ailleurs la différence essentielle entre des scientifiques et les propagandistes de la Libre Pensée...


                        • Shawford Shawford43 2 janvier 2016 14:56

                          @Robert Lavigie ?

                          Bon je te répond, pauvre hère, c’est ma pause obolles et vu qu’aucun master initié ne daigne se présenter à moi dans l’inter Valls

                          Microbe, attends de voir comment mon gros asticot va te bouffer l’encéphale dans les minutes qui viennent, tu vas avoir besoin de bcp bcp de foie pour t’en remettre


                        • Sozenz 2 janvier 2016 15:06

                          @Robert Lavigue
                          bonjour,
                          C’est un peu long (plus de 3 000 pages), mais c’est une bonne introduction !

                          wouhahahha, Enorme , j adore 3000 pages pour une intro^^
                          Monsieur Lavigue . décidément , vous me faites beaucoup rire ; (dans le bon sens)


                        • flourens flourens 2 janvier 2016 18:00

                          @Robert Lavigue
                          à logique, logique et demie, si le suaire existe c’est pour prouver l’existence de jésus, si les faux petits bleus existent c’est pour prouver la culpabilité de Dryefus, il faut, au choix, soit une mauvaise foi d’arain soit être à court d’arguments pour oser déclarer que Dreyfus n’a pas existé parcequ’il était innocent, le but n’est pas le même,


                        • colere48 colere48 2 janvier 2016 14:38

                          Article ignorant et pédant d’un auteur qui ne comprend pas grand chose en matière de Dieu !

                          La foi n’a que faire du fait historique, que Jésus ai existé ou non , n’a rien à faire dans le fait de croire !

                          Mais cela vous ne pouvez le percevoir, n’étant , c’est le moins que l’on puisse dire, pas touché par la grâce !!


                          • Robert Lavigue Robert Lavigue 2 janvier 2016 14:44

                            @colere48

                            Article ignorant pour ce qui est de la théologie, mais tout autant pour ce qui concerne l’histoire !
                            Limiter la recherche sur le Jésus de l’histoire à la thèse mythiste et au linceul de Turin est pour le moins très réducteur... Rien sur la Formgeschichte, rien sur la méthode historico-critique !

                            Quand on a des pointures comme Onfray (et Alfaric !) comme principales références, ce n’est pas surprenant !


                          • flourens flourens 2 janvier 2016 14:44

                            @colere48
                            tout à fait d’accord, la foi n’a rien à voir avec la vérité, il faut juste croire aveuglément en une vérité révélée, et si on ne le fait pas, suivant les époques c’est le bucher, le sabre, ou la ceinture d’explosif, ceinture portée par ceux touchés par la grace, bien heureux de pas être touché par la grace moi dis donc !!!!!!


                          • Shawford Shawford43 2 janvier 2016 14:48

                            @MP pour fufu la classe (grâce/grasse >>> as you want)

                            Tu vois buddy, TVPSMP déjà, et comme ça me squatte les ondes et l’encéphale, et que j’ai peur en plus de me faire toucher par une trop grasse, j’arrive même pas à regarder, détendu du sgégue, la mirifiquement délirante vidéo que tu proposes en séance publique au bar smiley smileysmiley )


                          • Nyspelache 2 janvier 2016 21:14

                            @flourens

                            Trouvez-moi un passage du Nouveau Testament (contenant les Evangiles, piliers du Christianisme) qui justifierait ce que vous dites là. Il n’y en a pas ... L’inquisition, les croisades, etc, tout ceci était des guerres de géopolitique du temps où l’Eglise avait des terres à défendre, un pouvoir politique, etc ... Perso, pour avoir lu nombre de fois les Evangiles, je vous affirme que Jésus est un mec bien. Et si vous ne voulez pas lire les évangiles pour la religiosité, vous pouvez le faire pour la culture, vous en aurez pour 3 heures en tout de lecture.

                          • aimable 3 janvier 2016 04:29

                            @Nyspelache
                            les évangiles ne portent pas forcément la bonne parole
                            quant a la foi , il parait qu’elle fait gravir les montagnes, c’est un moyen de se motiver comme un autre, il est vrai qu’il faut l’avoir pour se faire sauter avec une ceinture d’explosif , mais que voulez vous quand la religion rentre dans une tête , le cerveau rétrécit !
                             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Manu-H2O


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès