• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Johan De Moor « Les Sauvages Animaux »

Johan De Moor « Les Sauvages Animaux »

 

Johan De Moor "Les Sauvages Animaux"

 

Cette bande dessinée est éditée aux éditions Casterman. Elle raconte l’histoire d’un homme qui a réellement existé. Cependant, il est transposé dans un monde animalier avec beaucoup de liberté.

 

Peter Grump explique comment il amène «  Les sauvages Animaux  » au fait de la gloire

 

Peter Grump, raconte dans un premier temps, comment il suit le groupe qui sera décrit plus loin dans le récit. Grump a l’apparence d’un ours. Il est en réalité le manager de Led Zeppelin, cinquième membre du groupe. Ancien catcheur, il invente le métier de manager de groupe de rock. Il décrit comment il a parfois entourloupé certains autres managers moins aguerris ou des propriétaires de salles.

Gérer les groupies et les ruptures, effrayer les promoteurs véreux, rembourser les équipements de studio bousillés, décorer les chambres d’hôtel défoncées quand les nuits leur avaient donné le blues — ou quand le blues leur avait donné le groove, autant de tâches relevées haut la main par Grump !

Il parvient même à faire signer le groupe pour un label très connu et sans avoir écouté une seule note de l’album.

JPEG

 

Johan De Moor présente les membres de Led Zeppelin comme des animaux

Dans cette bande dessinée, tous les membres de Led Zeppelin sont représentés. John Bonham, décédé de manière précoce, fait basculer le groupe. Une certaine période magique se termine.

Comment Robert Plant et Jimmy Page sont-ils représentés  ? Pourquoi les représenter comme des animaux  ? La réponse est simple et brève. Ils étaient à l’époque considérés comme de grands malades et des bêtes de scène. C’était le premier à chanter torse nu sur scène. Robert Plant avait une crinière de lion. Le guitariste est un loup, le batteur est un zèbre, le bassiste est un puma. 

 

Tout le reste autour, ce sont des humains qui ne voient que des bêtes de scènes. 

L’histoire est racontée du point de vue du manager dans le but de donner une narration pour le lecteur. 

Johan De Moor nous livre un super ouvrage aux graphismes hilarants et complètement déjantés.


Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

laurent.masure

laurent.masure
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité