• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Jules César » C’est Martine Chevallier au Vieux-Colombier

« Jules César » C’est Martine Chevallier au Vieux-Colombier

En endossant le rôle éponyme, la comédienne Martine Chevallier, Sociétaire honoraire, non seulement incarne désormais dans l’histoire de la Comédie-Française la figure mythique du général romain « César » mais, davantage encore, elle en devient également son spectre hantant à vie les consciences bien malheureuses lorsque celles-ci sont en situation de devoir prendre parti pour une cause ambivalente. 

 

JPEG - 51.4 ko
JULES CESAR
© Vincent Pontet coll.Comédie-Française

  

En choisissant d’adapter cette pièce de William Shakespeare, Rodolphe Dana, fondateur du collectif Les Possédés & directeur du Théâtre de Lorient depuis 2016, propose de mettre en liaison paritaire texte, acteurs et spectateurs selon une entière sobriété de décor et costumes au point de laisser l’enjeu éthique occuper le point focal universel du spectacle.

En privilégiant désormais, fréquemment, la structure bi-frontale au Vieux-Colombier, la Comédie-Française fait notamment le choix pragmatique de résoudre la contrainte de cette salle tout en longueur selon une répartition de l’espace en trois parties de part et d’autre de la scène devenant elle-même centrale.

   

JPEG - 66.6 ko
JULES CESAR
© Vincent Pontet coll.Comédie-Française

  

Enfin, grâce à une distribution a parité masculine / féminine au-delà du genre, la réalisation de cette production s’affiche ostensiblement dans l’air du temps sans pour autant, de surcroît, se sentir assujettie d’y apporter une quelconque justification artistique, si ce n’est que, pour la première fois, le metteur en scène dirige la troupe de la Comédie-Française et non la sienne.

Place donc au retour victorieux de Jules César à Rome alors que la rumeur suspecte son intention d’auto-proclamation en « Empereur ».

Voici donc que cette spéculation va donner, en haut lieu, à conciliabules, stratagèmes et autres conspirations concernant les menaces qui pèseraient sur les libertés garanties par la République pour aboutir au complot menant à l’attentat fomenté au sein même du Sénat.

 

JPEG - 87.7 ko
JULES CESAR
© Vincent Pontet coll.Comédie-Française

  

Oui ! César sera poignardé par ceux-mêmes en qui il avait octroyé sa pleine confiance dont Brutus était le dépositaire favori.

D’une certaine façon, la pièce commence réellement avec ce passage à l’acte meurtrier car, à cet instant, se mettent en place tous les paramètres faisant évoluer les rapports de force politique et la volonté de pouvoir, directement déterminés par l’état de l’opinion et la rhétorique dialectique qui lui est destinée.

La conscience du peuple face à ses représentants parlementaires se laissera-t-elle persuader du bien-fondé des doutes ayant occasionné l’élimination physique du général ambitieux ?

 

JPEG - 60.3 ko
JULES CESAR
© Vincent Pontet coll.Comédie-Française

  

C’est surtout le scepticisme, le remords et même la honte qui prennent désormais le pas sur des convictions échafaudées sans le discernement du contradictoire et ainsi, par une sorte de contre-balancement synergique, la survie des conjurés va tour à tour s’effacer au profit d’une éventuelle symbolique vengeance de César en provenance d’outre-tombe : « Je suis votre mauvais génie ! ».

Point de morale assénée par l'auteur au terme du processus mais plutôt un message de défiance à l’égard de la bien-pensance se croyant obligée de redresser a priori les torts d’autrui.

  

JPEG - 57.8 ko
JULES CESAR
© Theothea.com

  

Ce happening théâtral possède, en effet, le mérite de laisser les comédiens défendre leurs partitions respectives sans que des effets scénographiques superfétatoires viennent encombrer l’appréciation du spectateur.

A chacun, selon son point de vue ainsi éclairé, d’en tirer profit ou non…

       
photos 1 à 4 © Vincent Pontet coll.Comédie-Française
photos 5 & 6 © Theothea.com
      
JULES CESAR - **.. Theothea.com - de William Shakespeare - mise en scène Rodolphe Dana - avec Martine Chevallier, Françoise Gillard, Clotilde de Bayser, Jérôme Pouly, Christian Gonon, Georgia Scalliet, Nâzim Boudjenah, Noam Morgensztern, Claire de La Rüe du Can & Jean Joudé - Théâtre du Vieux-Colombier ( Comédie-Française)

  
  

JPEG - 59.1 ko
JULES CESAR
© Theothea.com

   


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès