• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Juste la Fin du Monde » Jean-Luc Lagarce à la Table de la (...)

« Juste la Fin du Monde » Jean-Luc Lagarce à la Table de la Comédie-Française

 

Durant cette deuxième période de confinement, Éric Ruf a souhaité, dans le cadre de "Comédie d'automne", convier le spectateur à une représentation hebdomadaire à distance d'une pièce lue et répétée à la table durant la semaine en cours.

Cette lecture théâtrale était enregistrée en direct le vendredi, au studio Marigny ou en salle Escande, et diffusée à 20h30 le samedi suivant sur le web avant que d'être archivée pour replay.

   

JPEG - 44.5 ko
JUSTE LA FIN DU MONDE
DR.

   

Lors de la deuxième retransmission, le choix s'est donc porté sur "Juste la fin du monde" de Jean-Luc Lagarce où quatre membres d'une même famille accueillent la visite tant attendue d'un des leurs de retour à la maison alors que les jours de celui-ci sont comptés dans l'ignorance générale sauf la sienne.

Sans qu'il y ait à proprement parler de mise en scène, la direction artistique d'Hervé Pierre s'intègre à la captation vidéo de manière fluide et balisée.

Les comédiens, livret à la main, jouent le texte en intensifiant leurs rôles dans une poursuite de chaises musicales qu'ils se livrent autour de deux tables juxtaposées.

  

JPEG - 43.8 ko
JUSTE LA FIN DU MONDE
Danièle Lebrun - DR.

   

Un rail de travelling longe le duo tabulaire de manière latérale pour accompagner les déplacements des protagonistes alors qu'un cadreur, caméra à l'épaule, suit la parole au plus près des comédiens pendant que ceux-ci se positionnent dans le rapport de forces familiales en constante évolution.

Fragmentés en 5 périodes, prologue, première partie, intermède, seconde partie et épilogue, chacun de ces moments étaient inscrits au feutre sur des affichettes disposées successivement à même la surface de travail.

Prenant la place du caméraman, durant une séquence, Laurent Lafitte subjectivise le rôle de Louis le narrateur dans sa relation, yeux dans les yeux, avec ses partenaires.

   

JPEG - 42.9 ko
JUSTE LA FIN DU MONDE
Laurent Lafitte - DR.

   

Ceux-ci entrent tour à tour en dialectique avec la névrose familiale s'étant nécrosée, au fil des années, autour de l'absence du fils, du frère et du beau-frère, réunis en une place vide abyssale dans l'inconscient de chacun.

Suzanne (Pauline Clément) sera celle qui, avec légèreté et sourire, cherchera à établir l'affinité manquante qui ne cesse de la faire souffrir encore aujourd'hui.

La mère (Danièle Lebrun), avec la distanciation que seule l'expérience peut forger au fil des années, s'affiche bienveillante et fataliste.

  

JPEG - 40.3 ko
JUSTE LA FIN DU MONDE
Pauline Clément - DR.

   

Antoine, le frère (Jérémy Lopez) sera le plus acerbe et le plus vindicatif de tous les interlocuteurs n'ayant cure de dévoiler son profond ressentiment confronté à l'abandon de l'être ayant pris, de fait, la place psychologique prépondérante au sein de la famille.

Quant à Catherine, la belle-sœur (Anna Cervinka), elle s'efforcera prudemment de garder sa distance affective avec celui dont elle ne connaît l'influence charismatique que par réputation.

Ce travail artistique de répétitions limitées pour une représentation unique atteint, dans son expérimentation de l'éphémère, la qualité d'une performance dialectique exceptionnelle prenant naturellement sa valeur ajoutée dans la diffusion sur écran numérique.

   

JPEG - 33.7 ko
JUSTE LA FIN DU MONDE
Jérémy Lopez - DR.

   

Pour cette réalisation, Hervé Pierre a ainsi proposé une création plus proche du spectacle vivant que de la simple lecture à la différence de Nicolas Lormeau dont "Les Fausses confidences" de Marivaux s'apparentaient davantage à une perspective classique du travail à la table ou de Didier Sandre qui souhaitait faire entendre prioritairement les voix de son "Hippolyte".

En revanche le "Bajazet" dirigé artistiquement par Eric Ruf se présentait lui comme un exemple d'intensité relationnelle synchrone en osmose avec la chorégraphie des rôles passant allègrement d'une chaise à l'autre.

A l'instar de la pièce de Lagarce, ces deux derniers spectacles s'offraient quasiment comme une forme expérimentale de vidéo-théâtre qu'il pourrait être heureux de poursuivre à l'avenir dans cette même approche, selon sa scénographie économe, son potentiel d'expressivité immédiate et sa mise en valeur des textes.

   

JPEG - 40.1 ko
JUSTE LA FIN DU MONDE
Anna Cervinka - DR.

   

Telle une nouvelle écriture télévisuelle ou même cinématographique du spectacle vivant, celle-ci pourrait aisément à l'avenir constituer un lien de proximité préférentielle entre les comédiens et les téléspectateurs ou internautes... d'ailleurs pourquoi, à l'avenir, ceux-là ne salueraient-ils point ceux-ci au final de leur "Théâtre à la Table" ? 

    

Visuels DR. copies d'écran avec lien web vidéo / réalisation audiovisuelle Clément Gaubert

  

JUSTE LA FIN DU MONDE - Comédie d'Automne - ***. Theothea.com - de Jean-Luc Lagarce - Direction artistique Hervé Pierre - Théâtre à la Table avec Danièle Lebrun, Laurent Lafitte, Anna Cervinka, Jérémy Lopez & Pauline Clément - Captation le 13/11/20 Comédie Française / Studio Marigny

 

JPEG - 49.2 ko
JUSTE LA FIN DU MONDE
DR.

 

  

JPEG - 53.6 ko
JUSTE LA FIN DU MONDE
DR.

 

  


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité