• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > L’Eglise et les enfants, une longue histoire bouleversante

L’Eglise et les enfants, une longue histoire bouleversante

Avec ses scandales à répétition qui affectent gravement l’image de ses serviteurs, l’Eglise romaine devrait repenser aux messages du Pape François habile jésuite, qui déclarait que « Le célibat est un don que l’Église latine conserve » en reconnaissant aussi que « Sans amis et sans prière, le célibat peut devenir un poids insupportable ». Tout est dit ici sur ce challenge épiscopal que le Pape préside, et dont l’enjeu est de guérir cette gangrène et restaurer la confiance avec ses ouailles.

Pour les croyants, un don peut être adressé ou reçu de Dieu.

 

Une solution existerait pourtant avec le mariage des prêtres même s’il doit bousculer les coutumes des caciques conservateurs. Si le Pape est le chef des catholiques, son pouvoir repose sur une organisation séculaire qui a permis à l’Eglise de traverser les siècles mais dont le maniement reste subtil.

Les conséquences graves à l’intérieur de la communauté ecclésiastique pourraient provoquer un profond différent entre les pro et les anti mariage tant la tradition s’est imprégnée de cette écrasante offrande des prêtres à leur ministère. Le Pape marche donc sur des œufs.

Ordonnancement de prêtres

Divergente et silencieuse, cette observance du célibat pourrait aujourd’hui présenter une faille pointée par le Vatican qui pourrait faire aussi d’une pierre plusieurs coups ; trouver une solution à la crise des ignominies sexuelles qui tâchent la « profession », régulariser les prêtres séditieux qui ont choisi de vivre avec une femme et de continuer à dire la messe au sein de communautés dissidentes, rassurer les fidèles et favoriser de nouvelles vocations. Prudent le Pape François a commencé en réunissant des évêques d’Amérique du sud pour un synode intitulé « viri probati  », ordonner des hommes mariés d’âge mûr en présence de leur femme. Cette pratique oubliée après le XIIe siècle se justifiait par le fait qu’ils avaient passé l’âge de vouloir des enfants et qu’ils n’en avaient plus à charge. L’histoire de ce célibat promulgué vers le IVe siècle, affirmé puis imposé au XI et XIIe s. a eu plusieurs variantes au cours des siècles, notamment avec les nicolaïtes qui refusèrent de s’y soumettre.

Des précédents qui pourraient justifier l’initiative du prélat pour ce qui relève d’une tradition sans fondement doctrinal mais utile pour différencier les clercs des laïcs mariés.

D’autres, réfractaires célèbres comme le Pape Alexandre VI ou Caterina Capretta qui après avoir approché l’ambassadeur de France à Venise est devenue nonne pour avoir été enceinte de Casanova. Ils témoigneraient de leur distance avec la chasteté pour ne l’avoir jamais voulue. 

Pour autant le Pape ne se référera pas à des recherches qui ont révélé que Jésus avait été marié à Marie-Madeleine, possiblement par un pharaon, ou amants, quand d’autres évoquaient leurs enfants… La contestation a été formelle et a renvoyé ces chercheurs à leurs chères études.

Quoiqu’il en soit, les conséquences de ces scandales pour les croyants pourraient être lourdes et l’Eglise doit mesurer à quel point leur foi pourrait être fragilisée par les comportements de ceux qui la révèlent. Même si leur nombre devrait rester infime au regard des centaines de milliers de prêtres dans le monde, les actes de ces égarés affectent l’Eglise toute entière et contribuent à entretenir un anticléricalisme qui cherche toujours à s'en nourrir.

 

Ces affaires récentes ne doivent pas entacher une autre histoire de l’Eglise avec les enfants.

Sans vouloir dissiper les outrages ecclésiastiques du moment, à titre d’exemple des preuves de compassion inégalées du Moyen-Age à nos jours doivent être rappelées au profit de cette majorité d’entre - eux qui mérite notre admiration. 

On a oublié le rôle des communautés chrétiennes au fil des siècles, architectes d’une civilisation qu’elles ont contribué à tisser, avec leurs connaissances transmises depuis leurs monastères érudits et en s’éparpillant sur la planète. Elles ont transmis la foi et ces valeurs humanistes aux indigents, dirigeants et à tous ceux qui les suivront pendant deux mille ans.

Les riches écoutaient leurs enseignements dont le salut passait par les œuvres de charité dont ils devaient faire preuve ici-bas. Ainsi Rollin chancelier du duc de Bourgogne s’acquittera de cette obligation en créant son fastueux Hôtel-Dieu (Hospices de Beaune) qui accueillait indifféremment riches et pauvres.

 

 

Les religieux s’investissaient eux dans leur mission de bienfaisance au profit des plus nécessiteux, comme Saint Vincent de Paul qui créait à Paris en 1638 « l’œuvre des trouvés » en s’inscrivant dans cette tradition ancienne de l’Eglise qui les retrouvait dans ses églises. Quelques années plus tard le pouvoir décidera la construction de 33 hôpitaux dans le royaume quand l’évêque César d’Estrées décidera un hôpital à Laon pour ses vieillards et orphelins.

Vitrail - Saint-Vincent de Paul

L’accueil des pauvres et des orphelins, une permanence chrétienne, avec le tour d’abandon.

Le pape Innocent III avait fait construire en 1198 la Roue pour enfants trouvés (Ruote dei trovatelli), pendant une période marquée par les nouveaux ordres mendiants de saint François d'Assise qui épousaient « Dame Pauvreté ».

 

    Saint-François d’Assise - Caravage 1606

 

Ce dispositif permettait aux mères d’abandonner discrètement leur enfant en des temps où les infanticides se répandaient chez des parents dans l’impossibilité de les prendre en charge.

 

Au XVIIIe s. la société est divisée entre ceux qui ont un travail et les miséreux migrants, mendiants et prostituées… avec un nombre croissant d’enfants laissés aux institutions catholiques qui s’en occupaient. Le tour d’abandon deviendra une amélioration du système de la roue avec une porte coulissante orientée vers l’extérieur du bâtiment qui ouvrait le tour dans lequel était disposé le nouveau-né. L’ensemble tournait jusqu’à ce que la porte soit orientée à l’intérieur. Une cloche activée par la mère qui s’éloignait discrètement, informait les religieux de l’arrivée d’un petit orphelin dans le tour d’abandon.

A Provins, de 1811 à 1859 le tour d’abandon de l’Hôpital général a recueilli 1258 enfants qui seront pris en charge par des religieuses. On mesurera leur importance quand en 1861 on considérera que le tour d’abandon incitait à l’abandon et qu’on les supprimera. Les infanticides augmentèrent alors dans la même proportion. En France les tours d'abandon furent officiellement abolis en 1904.

 

En 1793 une loi confiait l’éducation physique et morale des orphelins aux hospices civils, une intention louable de l’Etat qui ne suffira pas. En 1852 des orphelinats appelés « Maisons d’enfants de Saint-Vincent de Paul  » seront conduits par la « Congrégation des filles de la Charité » qui accueilleront bénévolement les enfants nécessiteux, legs et dons assureront son fonctionnement. En août 2016 elle était encore reconnue d’Intérêt général par l’Administration fiscale.

Avec Henri II (1556) l’obligation de déclarer les naissances, avait responsabilisé les mères même dans l’incapacité de subvenir aux besoins de leur enfant. Les naissances discrètes se multipliaient pour permettre un abandon sans poursuite dans les églises .

« Le 2 Septembre 1941 le régime de Vichy adoptera un décret de loi visant à la protection de l'enfant, la gratuité des frais d’hébergement des mères et légalisera l'accouchement anonyme » (Sénat).

L’accouchement sous X était né.

Sans effet pour autant sur le sort des nouveau-nés, des orphelinats et des institutions religieuses.

En 1954, avec son mouvement Emmaüs l’abbé Pierre incarnera cette priorité chrétienne, la charité. Sœur Emmanuelle une célèbre belge chiffonnière « petite sœur des pauvres » en Egypte sera admirée plus tard pour avoir porté haut cette mission. Mère Térésa sera canonisée pour ses œuvres à Calcutta...

D’autres, décapités à Tibhirine en Algérie, auront fait le sacrifice de leur vie pour avoir eu la même volonté.

Autant de réalités ecclésiastiques que l'Eglise devra sauver de l'opprobre avec des réformes attendues.


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 14 novembre 2022 11:47

    Je ne suis pas convaincu que le célibat soit responsable des abus, ce qu’en négatif je crois trouver dans votre discours. La règle générale, c’est qu’il y a abus là ou il y a des enfants, éducation, associations sportives et autres, où il n’y a aucune contrainte de célibat. 

    Très belle iconographie.


    • L'apostilleur L’apostilleur 14 novembre 2022 12:24

      @Opposition contrôlée
      « Je ne suis pas convaincu que le célibat soit responsable des abus.. »

      Responsable ou propice ?
      Pour le savoir vraiment il faudrait être passé par là me semble-t-il, bien que des exemples flagrants vous donnent raison ailleurs
      En Israël, « un enfant juif sur six aurait subi un abus sexuel, selon une étude des professeurs Zvi Eisikovits et Rachel Lev-Wiesel en 2013. Selon cette même étude, aucun secteur de la société juive n’est épargné et les chiffres ne sont pas moins importants chez les orthodoxes... les agressions sexuelles commises par des figures spirituelles sur leurs fidèles ont défrayé la chronique ces dernières années... » Gabriel Abensour

      Si le célibat ne soignera pas tous les dévoiements, ceux qui luttent contre leurs tentations trouveront un exutoire et une assistance avec leur compagne. 



    • Fergus Fergus 14 novembre 2022 13:03

      Bonjour, Opposition contrôlée

      Le célibat est une aberration dans la mesure où il coupe les prêtres des réalités de la vie de couple et de l’éducation des enfants.

      Le célibat n’est peut-être pas « responsable des abus » mais il est incontestablement un facteur de risque aggravant. 


    • Fergus Fergus 14 novembre 2022 13:08

      Bonjour, l’apostilleur

      Article intéressant. 

      Il souligne bien le côté positif de la religion catholique dans l’organisation de la société lors des siècles passés.

      Dommage que ce texte n’évoque pas, en revanche, les terribles traitements infligés aux enfants dans certaines institutions religieuses, parfois au prix de la mort de centaines d’entre eux comme l’ont illustré notamment les scandales irlandais et canadien.


      • L'apostilleur L’apostilleur 14 novembre 2022 13:18

        @Fergus
        Oui, la liste des méfaits pourrait être longue et gravissime comme ceux que vous rappelez justement, mais ce n’était pas l’objet. 
        Il s’agissait de rappeler ce que l’Eglise doit sauver et qui s’oublie


      • Aristide Aristide 15 novembre 2022 09:01

        @L’apostilleur

        Vous avez raison de vouloir sauver ce qui peut encore l’être, mais bon je suis assez pessimiste car les églises se vident.

        Pour les enfants vous n’évoquez pas ce qui est pour moi un démarche essentielle tombé en désuétude : le catéchisme des enfants. Et pourtant, c’était la base ... et pas seulement pour des raisons religieuses.

        Une petite anecdote. Mon fils entre en sixième dans le collège du coin. Il sont deux camardes à aller au caté. Le jour de la rentrée, les enfants rentrent dans la classe, le directeur de l’école qui fait le tour des classes pour se présenter frappe et entre. Quelle surprise, ces deux camarades se retrouvent seuls debout au milieu de la classe. Le directeur plus du tout habitué à cette règle de respect a cru un instant être remonté dans le temps. 

        Le catéchisme est un passage important dans la vie d’un croyant, en dehors des apprentissages religieux il donne quelques règles de vie sociale, de respect, de maintien, , il est aussi le lieu de rencontre avec la foi simple de ces catéchistes bénévoles. 


      • L'apostilleur L’apostilleur 15 novembre 2022 10:03

        @Aristide

        Le catéchisme est une école pas seulement religieuse. Rousseau qui ne peut pas être soupçonné de religiosité "...avait souligné cette nécessité d’accompagner le politique d’une religion de l’Homme. Il proposait une « introspection menant à retrouver en soi l’instinct de Dieu… mais aussi l’instinct moral » avec cet avertissement ; « ceux qui voudront traiter séparément la politique et la morale n’entendront rien à chacune des deux ».

        https://onenpensequoi.over-blog.com/2020/11/la-religion-est-une-affaire-d-etat.html


      • troletbuse troletbuse 15 novembre 2022 23:34

        @Fergus
        Comme Jean Bribri sur le jeune Emmanouelle dans un collège privé smiley



        • L'apostilleur L’apostilleur 14 novembre 2022 13:21

          @Yann Esteveny
          « ...Un nouvel article de propagande... »

          Vous avez raison, il vaut mieux regarder le bon côté de l’histoire. 


        • Yann Esteveny 14 novembre 2022 13:50

          Message à tous,

          Si vous ne comprenez pas les raisons politico-médiatiques de cet empressement à s’occuper de ce qui se passe dans l’Église, c’est que la notion de contre-feu vous échappe totalement tout comme la notion biblique de bouc-émissaire.
          Un bel article authentiquement citoyen permettrait de protéger les enfants de la propagande LGBT, des politiques contre-sanitaires à base d’injections expérimentales douteuses, des violeurs récidivistes qui continuent de circuler en attente d’une expulsion du territoire.
          Un tel article ne peut être publié sur Agoravox qui censure la parole publique et donne quartier libre aux scribouillards à la solde d’intérêts peu avouables pour que les vrais raisons de la perversité de cette société ne vous soient jamais connues.


        • Lynwec 14 novembre 2022 14:14

          @Yann Esteveny

          Tellement vrai...


        • Yann Esteveny 14 novembre 2022 14:37

          Message à avatar Lynwec,

          Merci !
          Interdire toute parole vraie fait parti du projet global. Je vous félicite également pour les messages que vous partagez avec les lecteurs. Faire entendre une autre voix que celle des auteurs Agoravox aux ordres du Régime est un devoir.

          Respectueusement


        • the clone the clone 15 novembre 2022 08:20

          Si on castrait comme les énuques qui gardaient les harems il n’y aurait plus de problèmes .... 


          • moderatus moderatus 15 novembre 2022 11:13

            Bonjour l’Apostilleur.

            ces turpitudes de l’église datent depuis des siècles 

            je te fais une réponse d’athée

            je crois qu’une solution pour que cette violence diminue fortement serait le mariage des prêtres 

            avec le mariage pour tous, toutes les tendance auraient une réponse.


            • L'apostilleur L’apostilleur 15 novembre 2022 11:32

              @moderatus
              « ...ces turpitudes de l’église datent depuis des siècles »
              Vous soulevez une considération importante. 
              Ce qui aujourd’hui passe pour des turpitudes, ne l’était pas nécessairement pour la sexualité mimultiple admise chez les grecs, les musulmans comme Mahomet se mariaient avec des enfants quand les rabbins du Moyen-Âge considéraient en Andalousie qu’il n’y avait pas viol sur une enfant de moins de deux ans au motif que l’hymen pouvait se reconstituer naturellement. 


            • alinea alinea 15 novembre 2022 11:31

              À vous lire, je me demande s’il n’y a pas un lien entre le rejet du corps, et de la sexualité, depuis le début de notre civilisation, et la débauche actuelle, débauche pour ne pas dire perversion, qui sonne le glas de la religion, et tout ce qu’elle pouvait promouvoir : la morale, l’altruisme, toutes valeurs qui ont construit notre monde occidental.

              ( je fais vite donc ne pas se poser sur les facilités de cette phrase).

              Je vous donne à écouter cette vidéo qui peut-être relativisera l’impact du célibat des prêtres sur la perversité de certains d’entre eux !

              (1531) La persécution revient à pas feutrés - YouTube

               https://odysee.com/@campagnoltvl:2/catho:b


              • L'apostilleur L’apostilleur 15 novembre 2022 11:47

                @alinea
                « .. je me demande s’il n’y a pas un lien entre le rejet du corps, et de la sexualité, depuis le début de notre civilisation, et la débauche actuelle.. »

                Voire la réponse à Moderatus qui pourrait vous éclairer sur notre perception très actuelle de la sexualité. 
                Au Sri Lanka, une visite du rocher de Sigirya fait découvrir les admirables fresques du Ve s. des Demoiselles éponymes à la sensualité étonnante. Un témoignage éloquent de l’évolution de la sexualité au fil des siècles. 
                 


              • alinea alinea 15 novembre 2022 13:05

                @L’apostilleur
                Merci mais je ne vois pas le rapport entre l’Inde et la France !je suis très branchée sur l’Orient et je sais bien que le corps, les sens sont parties intégrantes de leur spiritualité/ je ne fais que prôner notre réconciliation avec notre animalité pour que l’on puisse accéder à la spiritualité !
                Ici, nous n’avons ni l’un ni l’autre et l’on voit où ça nous mène !
                notre Église à nous c’est quand même plus frustration, culpabilisation, mort, patience et soumission que éveil, sens ouverts au monde, esprit éclairé et en adéquation au monde !
                Je n’ai pas été éduquée dans la religion catholique, ni aucune autre d’ailleurs, aussi n’ai-je pas souffert de ses préceptes sclérosants ; mais je connais plein de gens qui l’on été !!!
                Bon, eh bien je me contenterai de votre réponse qui oblitère Combaz !!


              • eau-mission eau-mission 15 novembre 2022 13:16

                @alinea

                Ben moi, tu m’as poussé à écouter Combaz (lien). J’ai été intéressé d’emblée d’entendre un point de vue sur la déviance des curés que j’avais entendu il y a longtemps chez Finkelkraut.


              • alinea alinea 15 novembre 2022 19:36

                @L’apostilleur
                je l’écoute toutes les semaines j’adore !
                Finkielkraut, qu’est-ce que je l’ai écouté en son temps... mais je ne me souviens pas de ce sujet là.


              • L'apostilleur L’apostilleur 15 novembre 2022 22:28

                @L’apostilleur
                « ...je ne vois pas le rapport entre l’Inde et la France... »
                Sigiriya est un témoignage à considérer dans le temps (Ve s.). Si vous connaissiez des représentations françaises équivalentes du Ve s. je m’y référerais 

                Il nous montre une évolution de la sexualité là-bas comme ici, conditionnée par celle des moeurs que nos sens contraints respectent. Nous nous interdisons aujourd’hui ce qui était admis plus tôt. 

                Concernant votre description de l’Eglise, n’hésitez pas à vous rapprocher des groupes de jeunes chrétiens dévoués, scouts, en rassemblements... ou voyageurs pour compléter votre perception et peut-être la changer. 

                L’Eglise c’est comme les trains de la SNCF, on parle plus de ceux qui déraillent que des autres.

                1905 reste une source inépuisable pour nos anticléricaux 


              • alinea alinea 15 novembre 2022 22:41

                @L’apostilleur
                On a des rancœurs quand on a été traumatisé, moi non, donc je n’ai aucun problème à régler avec la chrétienté. Je suis ouverte, de toute façon, à ceux que je rencontre, et sans a priori. Mais je ne vais jamais chercher personne en particulier, je laisse le temps faire.
                Vous ne dîtes rien du chrétien Combaz et ses amis ?
                libre à vous !!


              • L'apostilleur L’apostilleur 16 novembre 2022 00:59

                @alinea
                Je ne connais pas Combaz. 
                Quelques minutes de vidéo montrent un personnage intéressant à priori. Il faudrait connaître son histoire 


              • alinea alinea 16 novembre 2022 13:43

                @L’apostilleur
                C’est un écrivain de droite haï par la gauche progressiste !
                Sa chronique hebdo est construite comme un feuilleton, avec des personnages, et ce qu’il dit est très complotiste, vous savez ce mot qui ne veut rien dit mais que tout le monde comprend !


              • hamia 15 novembre 2022 22:42

                Dieu dans le Coran dit a propos du mariage  «  Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent »   Donc le célibat est déconseillé , meme pour les hommes de religions , car il peut conduire à des déviations regretables .


                • L'apostilleur L’apostilleur 16 novembre 2022 01:06

                  @hamia
                  Pas sûr que l’Eglise écoute le muezzin...

                  Vous connaissez des musulmans qui respectent les recommandations des Évangiles ?


                • troletbuse troletbuse 15 novembre 2022 23:31

                  J’avais écrit il y a quelques jours que les politicards et élites pédophile détournaient l’attention sur les curés. Je ne suis pas du tout religieux.

                  Et pendant que l’élite pédophile designe un bouc emissaire :

                  Un pedophile relaxé

                  https://www.oisehebdo.fr/2022/10/25/creil-loncle-mis-en-cause-dans-des-agressions-sexuelles-commises-sur-sa-niece-agee-de-2-ans-est-relaxe/

                  Un autre proxénète blanchi. Ca tombe bien, il faisait travailler une noire

                  https://www.fdesouche.com/2022/11/15/un-magistrat-parisien-mis-en-examen-pour-proxenetisme/

                  Encore un

                  https://www.tf1info.fr/justice-faits-divers/paris-un-pedophile-interpelle-pour-agressions-sexuelles-sur-mineurs-enfants-adolescents-dans-le-metro-sur-la-ligne-6-repart-libre-du-tribunal-2236553.html

                  J’espère que les juges lui ont expliqué quelle sorte de mineurs il devait éviter car pour les mineurs de fond, il ne risque pas d’en rencontrer beaucoup.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité