• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > L’élégance du distingué : hommage à Jean Rochefort

L’élégance du distingué : hommage à Jean Rochefort

« La fidélité du public me fait chaud au cœur. (…) Je pourrais presque me croire oublié, là, dans mon petit coin. Tout à coup, je réalise que je compte pour beaucoup de gens, que les Français ont de l’affection pour moi. Je ne le savais pas à ce point. Dieu, qu’est-ce que c’est bon de se savoir aimé ! L’amour, c’est ce qui vous porte. » ("Paris Match", le 19 février 2013).

_yartiRochefortJean01

Quelques jours après la charmante centenaire Gisèle Casadesus, l’acteur Jean Rochefort a tiré sa révérence, à 87 ans, ce lundi 9 octobre 2017 à Paris. L’élégance, avec sa moustache, un poil précieuse, c’est sans doute ce qui pourrait le mieux caractériser cet acteur que j’ai toujours admiré, sa voix rassurante et autoritaire en même temps, une figure d’oncle ou de père telle que l’on pourrait l’imaginer dans un inconscient enfantin. Le mot "élégance" est en tout cas utilisé de façon presque systématique quand on parle de lui.

On parle de lui comme d’un monument de la culture française, représentant l’esprit français à l’instar d’un Astérix tout aussi moustachu. Avec son petit air d’aristocrate chevalin, il n’était pas toujours dans des premiers rôles, mais il excellait dans les seconds rôles. Sa trajectoire de comédien fut très dense à partir de 1953 (il avait alors 23 ans) : près de 120 films, environ 30 téléfilms sans compter la série "Les Bœuf-carottes"), autour de 35 pièces de théâtre (entre autres, des pièces de Peter Ustinov, Jean Giraudoux, Georges Feydeau, René de Obaldia, etc.), et exploitant à merveille sa voix et son talent de lecteur, plusieurs enregistrements de contes pour enfants. Il a aussi prêté sa voix de narrateur pour "Les aventures de Winnie l’ourson" diffusées sur France 3 à partir de 1985.

Parmi les nombreux films, Jean Rochefort a reconnu qu’il a parfois joué dans des "films avoines", c’est-à-dire des navets qui lui ont permis de financer sa passion pour l’équitation et les chevaux (il aurait fait naître une centaine de poulains) : « J’y vois aussi des petites choses dont j’ai un peu honte. Je ne suis qu’un homme après tout. J’ai parfois accepté des projets extrêmement moyens pour de mauvaises raisons : le besoin d’argent, la crainte du lendemain… tout ce qui fait les moments creux d’une vie. » ("Paris Match", le 19 février 2013). Ce qui lui a sans doute apporté une médaille assez rare, le Mérite agricole, en septembre 2004.

Parmi les récompenses de la profession : le César du meilleur second rôle en 1976 (pour "Que la fête commence" de Bertrand Tavernier), le César du meilleur acteur en 1978 (pour "Le Crabe-tambour" de Pierre Schœndœrffer) et un César d’honneur pour sa carrière en 1999. En 1976, son César était le premier des Césars en France, et il l’a obtenu à 46 ans.

En 2007 au Théâtre de la Madeleine, Jean Rochefort avait rendu hommage à ses personnalités admirées, comme Roland Barthes, Primo Levi, Paul Verlaine, Fernandel, Jean Yanne, Boby Lapointe. Avec Jean-Pierre Marielle, Claude Rich, Bruno Cremer, Jean-Paul Belmondo, Pierre Vernier, Annie Girardot (et Philippe Noiret), ils formaient une "petite bande" (issue de la même génération au Conservatoire) dans le cinéma français des années 1970-1980.

_yartiRochefortJean02

Né le 29 avril 1930 à Paris, il passa son enfance et adolescence à Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale et fut plutôt un cancre (comparé à un frère polytechnicien qui a fini ingénieur général de l’armement). Il entra au Conservatoire d’art dramatique où il rencontra la plupart des futures stars du cinéma français (voir ci-dessus) et commença au théâtre en 1953 avant de poursuivre sa carrière au cinéma à partir de 1958. L’un des films qui l’a beaucoup formé fut "L’Horloger de Saint-Paul" (1973).

Brillant dans les comédies, il joua notamment dans la série "Le Grand Blond avec une chaussure noire" et aussi dans la série "Un éléphant, ça trompe énormément" (une bande de copains avec Claude Brasseur, Guy Bedos et Victor Lanoux). Je le trouve au sommet de son humour et de son flegme dans l’excellent film "Le bal des casse-pieds".

Rompant avec sa réputation d’homme fin et délicat, distingué et élégant, Jean Rochefort s’était prêté en 2015 au jeu des "Boloss des belles lettres" en racontant brièvement un livre très connu avec le langage des "djeunes". Ce qui donnait par exemple pour "Madame Bovary" de Flaubert des phrases comme : « C’est l’histoire d’un petit puceau tout mou comme des Chocapic au fond de leur bol. ». Ou : « Ils vont crécher dans un bled perrave de Normandie. ». Ou encore : « Emma, elle se fait chi@r, donc elle commence à toucher la nouille à quelques keums. »… La vidéo a déjà eu presque 2,5 millions de visiteurs sur Youtube (et plus de 14 000 "likes" sur Facebook).

Il disait en 2013 : « Je suis acteur, le resterai jusqu’à mon dernier souffle. Je voudrais terminer ma carrière par le haut. ». Rappelant qu’il était contre les corridas et évidemment contre la viande chevaline, Brigitte Bardot lui a rendu cet hommage ce 9 octobre 2017 : « C’est une hécatombe d’étoiles qui s’éteignent avec la mort de Jean Rochefort. Avec lui, c’est toute une génération qui disparaît. Jean Rochefort en était un brillant représentant, élégant, dandy, lord, humour et fantaisie et surtout amoureux des chevaux et soutien inconditionnel dans mon combat contre l’hippophagie. Je l’adorais. ».


Voici quelques vidéos trouvées sur Internet pour lui rendre hommage.


1. "Le Grand Blond avec une chaussure noire" d’Yves Robert (6 décembre 1972)






2. "Le complot" de René Gainville (10 mai 1973)






3. "L’Horloger de Saint-Paul" de Bertrand Tavernier (16 janvier 1974)






4. "Le bal des casse-pieds" d’Yves Robert (12 février 1992)






5. "Les Bœuf-carottes ; épisode 3 : Émotions fortes" de Pierre Lary (1996)






6. "À voix nue" sur France Culture (janvier 2012)
Interviewé par Arnaud Laporte avec Claire Poinsignon (réalisé par Anne Secheret).






7. Boloss des belles lettres : "Madame Bovary" (2015)






Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (09 octobre 2017)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Jean Rochefort.
Gisèle Casadesus.
Gisèle Casadesus a 100 ans !
Le cinéma parlant.
Jacques-Yves Cousteau.
Peter Falk.
"Big Eyes" de Tim Burton.
Mireille Darc.
Fadwa Suleiman.
Claude Rich.
Francis Veber.
Mimie Mathy.
Victor Lanoux.
Robert Dalban.
Acting.
Disparition de Zsa Zsa Gabor, Michèle Morgan, Claude Gensac, Carrie Fisher et Debbie Reynolds (dessin).
Kirk Douglas.
Jean Gabin.
Michel Aumont.
Grace Kelly.
Alice Sapritch.
Thierry Le Luron
Pierre Dac.
Coluche.
Charles Trenet.
Georges Brassens.
Léo Ferré.
Christina Grimmie.
Abd Al Malik.
Daniel Balavoine.
Édith Piaf.
Jean Cocteau.
Yves Montand.
Gérard Depardieu.
Michel Galabru.
Bernard Blier.

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.87/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Et ce bel homage à Mélies dans : La Mécanique du coeur. Une vie réussie se mesure à la manière de savoir partir en beauté. Mort à la même date que Jean Paulhan. De la roche au pôle il y a 49 ans.


    • arcane arcane 9 octobre 18:58

      Nous perdons un immense acteur, élégant,raffiné et à la fois accessible et proche des gens.

      Je me souviens particulièrement de lui dans Tandem.

      https://www.youtube.com/watch?v=alvdDxK2Jlg


      • FreeDemocracy FreeDemocracy 10 octobre 00:14
        @arcane

        bonsoir,

        vous êtes crédible avec vos avatars franchement super crédible, il poste un commentaire avec un avatar représentant « censuré » ? dingue les effets spéciaux, faites semblant alors ne postez pas là on pourra croire que vous êtes censuré, fumisterie...

        filtrage / censure...

        encore des esprits nuancés...

        FD


      • arcane arcane 10 octobre 10:24

        @FreeDemocracy

        Camarade citoyen FreeDemocracy,

        En premier lieu, merci de vous abaissez à m’adresser la parole moi qui ne suis qu’un simple commentateur.
        Ma caste ne me permet pas de bénéficier du filtrage citoyen et démocratique.
        Et c’est bien normal puisque je n’ai pas le talent pour devenir un jour auteur.
        Venant de jeter un coup d’œil à votre avatar, je comprends votre remarque et je vous suis gré de m’avoir ainsi « réinformé ».

        La réinformation, il n’y a que ça de vrai.

        Quel avatar jugeriez-vous adéquate à mon statut ; car je m’empresserai alors d’en changer afin d’être en parfaite adéquation avec cette nouvelle agora enfin débarrassée des intolérables trolls osant émettre des avis divergents auprès de nos respectés auteurs citoyens .

        Bien cordialement


      • Trelawney Trelawney 10 octobre 16:52

        @arcane
        J’allais mettre cet extrait en dédicace à Cadoudal et consort, mais vous l’avez fait avant.

        « faut leur retirer leurs gosses, faut les stériliser » j’adore smiley

      • Clocel Clocel 9 octobre 19:17

        A peine torchées les vomissures sur le Che, notre volubile nécromaniaque s’attaque à « l’élégance du distingué » sic Rochefort...

        Le Figaro ne soupçonne sans doute pas de quel bon élément il se prive...


        • Fergus Fergus 9 octobre 23:15

          Bonsoir, Sylvain

          Merci pour cet hommage mérité à l’excellent Jean Rochefort.

          Il se trouve que nous regardions il y a 3 jours le DVD « L’horloger de Saint-Paul », et nous étions une nouvelle fois sous le charme du jeu de cet acteur qui formait là un magnifique duo avec cet autre monument qu’a été Philippe Noiret.


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 9 octobre 23:26

            @Fergus

            V’là que notre Fergus prend le melon. Quand il parle de lui, il écrit NOUS !

            PS 1 : Bien joué, mais comme l’auteur ne lit jamais ce qui se publie sous ses billets, ça tombe un peu à plat votre ode à vous...

            PS 2 : Vous avez oublié un lien vers l’un de vos billets.

            PS 3 : Comment vont vos cousins, tantes, neveux, etc. ?


          • arthes arthes 10 octobre 00:58

            Rochefort, oui, tres classe.


            Il y a un an , il etait invite sur je ne sais quel plateau tele, et a la question : Quel moment vous a le plus marque sur un tournage ? Il a repondu : Force 9 (ou 10) ...Allusion a ce splendide film , Le crabe tambour, et a ce qu il a vecu sur l ocean dechaine !

            Ca c est super classe, parce que, l ocean qui bassaque...C est dantesque...C est touchant de le garder comme plus fort et i ntense souvenir de tournage.

            • cathy cathy 10 octobre 11:11

              @arthes
              Oui tous ceux qui ont tourné avec  Pierre Schoendoerffer n’oublient rien. Très rude.


            • Cadoudal Cadoudal 10 octobre 13:44

              @cathy
              La mer, la France, des hommes, un bateau...

              La classe...


            • Cadoudal Cadoudal 10 octobre 14:14

              @Cadoudal
              Hors sujet, mais pas tant que ça...

              En raison de signalements pour non respect de la charte, vous ne pouvez plus réagir sur cet article.

              https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-honneur-perdu-de-sonia-nour-197419#forum5023205

              Le fan club de Medhi Meklat à encore frappé...

              Mais trop de fatwas tue la fatwa...

              Courage camarade Robespierre Maqiavel, tu l’as eu ou toi, ta carte du fan club, t’as réussi à te faire coopter, tu as montré patte blanche ?

              « En effet, iels pourront se joindre à nos actions en tant qu’Allié.e.s après concertation des membres du collectif. »

              https://mwasicollectif.com/


            • Cadoudal Cadoudal 10 octobre 16:29

              @Cadoudal

              « pas un goût particulier pour le renoncement et le déshonneur ».

              http://rha.revues.org/144

              Avec son appel constant au catholicisme (on cite beaucoup la Bible, le seul livre qu’un personnage puisse encore lire) et ses valeurs surannées, Le Crabe-Tambour n’est finalement qu’une vaste métaphore du déclin de la France.

              https://www.avoir-alire.com/le-crabe-tambour-la-critique


            • @Cadoudal

              A mettre en lien avec un autre film monument : LE TAMBOUR, sorti deux années après.

            • cathy cathy 10 octobre 11:13

              C’est exactement ce que j’ai pour Jean Rochefort, de l’affection et de la tendresse. 


              • Orageux / Maxim Orageux / Maxim 10 octobre 12:10

                L’image incarnée de la France que j’aime, que nous aimons, celle de l’humour fin, d’une certaine classe avec juste ce qu’il faut de retenue sans jamais sombrer dans la vulgarité ...

                Une gouaille , une certaine causticité de bon ton, celle d’un Jean Pierre Marielle également , feu Jean-Pierre Cassel était de cette trempe, Maurice Ronet peut être mais plus classieux et trouble....

                Toute une génération de gens talentueux et attachants , des gens de bon goût .


                • juluch juluch 10 octobre 12:44

                  Adieu l’Artiste, vous avez retrouvé vos amis tout là haut..... smiley


                  • Macondo Macondo 10 octobre 14:58

                    On a surtout perdu, le mari de la coiffeuse ...


                    • L'enfoiré L’enfoiré 10 octobre 15:11

                      Dommage qu’il n’y aie pas d’extraits des films


                      • L'enfoiré L’enfoiré 10 octobre 16:15

                        On a déjà préparé la nécro de ....J.L. Trintignant après son film « Happy end ». 


                        • smilodon smilodon 10 octobre 21:30

                          @L’enfoiré : Pas sympa !... Toi aussi tu créveras un jour, et tout le monde s’en foutra !... Tu le sais au moins ??.... T’es juste un cadavre qui bouge encore !.. Tout comme moi !... Mais le sais-tu, toi ????.... Le sais-tu ???.. Pauvre con !... A l’échelle de la terre, sais-tu au moins que ta vie n’est qu’un claquement de doigt ??..... Tu me ferais rire !... Si tu n’étais pas aussi ...........CON !.....


                        • smilodon smilodon 10 octobre 21:33

                          @L’enfoiré C’est bien que ton image soit un insecte pas joli !......Tu es un insecte « pas joli » !.... Merci de ta franchise !...Pour un insecte, c’est gentil !....Adishatz.


                        • smilodon smilodon 10 octobre 21:23

                          .....Voyez « AMOUR » avec TRINTIGNANT !.... Ils sont tellement BEAUX nos vieux acteurs !..... Dans la veine de ceux qui n’étaient pas des « BEBEL », des « LINO », des « GABIN », des « BLIER », des « DELON », des « MIREILLE », des « BRIGITTE », et des autres « MONSTRES SACRES » qu’on connait tous, qu’on apprécie, ou qu’on vénère !.... Y’a tous ces « autres » !.... Ceux qui auront fait « tapisseries » à l’arrière de nos « monstres sacrés » mais qui nous sont tant « amis » pour la vie !.... Ces mecs comme ROCHEFORT, MARIELLE, FRESSON, et tous les autres !........ Ces « seconds rôles » ! Comme on disait à l’époque !.... Sans eux, y’a pas de films !..... Je les adore absolument TOUS !..... Ces mecs sont des comédiens et des acteurs en même temps... Devinez la différence !.... Ils ne sont pas « éternels » comme on l’entend souvent... Mais ils dureront !... Un peu !... Et c’est déjà pas si mal !... Vous durerez, vous ????..... Qui « durera » ??.. Au moins 1 an ou 2 après sa mort ?? Eux, ils ont un demi-siècle devant leur mort.....C’est pas si mal au regard d’une « éternité » dont nous sommes et seront tous exclus !... Absolument. Et sans rancune !.....Eux tous, ont mérité un petit instant d’éternité !.....Ils nous ont (ou nous auront) rendu heureux, (au moins 5 minutes) et c’est déjà pas si mal.. !...Merci à tous ces mecs...... Adishatz.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès